Découverte des châteaux d’eau de Scy et de Natoye, récemment rénovés !

DSC_6582.JPGEn présence de nombreux administrateurs de l’Intercommunale des Eaux du Condroz (elle regroupe les communes de Ciney, Hamois, Havelange, Somme-Leuze et Hotton), d’anciens membres du personnel, des responsables de l’entreprise Schutz et de l’architecte Colson, s'est déroulé, samedi, une visite des châteaux d’eau de Scy et de Natoye, récemment rénovés.

DSC_6580.jpgLe château d’eau de Natoye, qui date de 1967, a une capacité de 170 m3. Il a fallu restaurer sa toiture. La couverture cuivre est remplacée par une couverture en aluminium de couleur bleue, pour rappeler la couleur de l’eau. Ce qui permettra une protection étanche à tout niveau et durable. Une girouette en aluminium (elle fonctionne) parachève le travail effectué par l’entreprise Schutz. Les coûts, pour la toiture, s’élèvent à 82.000 euros. Il reste à rénover la couverture de la partie entrée du château d’eau, d’un coût de 70.000 euros.

DSC_6586.jpgCelui de Scy, d’une capacité de 300 m3, date de 1950. La Grande Dame du bois de Scy souffrait d’humidité et son béton extérieur vieillissait. Pour le résoudre, on l’a habillé de tôles d’acier et d’aluminium pour le protéger du vieillissement ultérieur. Les couleurs utilisées sont symboliques : le bas est de couleur sombre car l’eau vient de la terre, le bleu symbolise l’eau captée de la terre et stockée dans toute la collerette. Le coût de cette rénovation s’élève à 130.000 euros. De loin, elle donne l’air d’une tête de robot !

DSC_6589.jpgProfitant de cette journée découverte, Joseph Leboutte, l’actuel président de l’A.I.E.C.,  a remercié quelques personnes pour leur dévouement envers l’Intercommunale. Tout d’abord à l’égard de Monique Deresteau, technicienne de surface, qui a été engagée en février 1989 et qui prend sa pension. Le président a souligné qu’elle a toujours effectué son travail avec simplicité et qu’elle n’a jamais pris de congés payés !

Il a ensuite accueilli sa remplaçante, Françoise Macors, de Miècret.

Il a également remercié Sébastien Van Houtte, d’Hastière, qui n’aura pas à se tracasser pour trouver un autre travail.

EnfinDSC_6590.jpg, il a longuement évoqué le travail de Florent Delorme, durant ses 3 ans de présidence de l’Intercommunale assuré avec probité et sa présence en tant qu’administrateur depuis plus de 30 ans. L’ancien bourgmestre de Havelange a rappelé «qu’il avait connu malheureusement quelques dérapages avec certains administrateurs dont la présence à l’Intercommunale serait plus un tremplin politique et dont la priorité concerne davantage des intérêts familiaux ou communaux et pas l’Intercommunale et son personnel. La politique s’est trop immiscée dans sa gestion !  L’Intercommunale n’est pas un tremplin pour conclure des alliances futures !» Il a demandé que chacun ait une pensée pour André De Vrée, l’ancien président de l’A.I.E.C., qui actuellement lutte contre la maladie.

 

DSC_6592.JPG

Les commentaires sont fermés.