Inauguration des installations rénovées du Basket Club de Ciney

DSC_8839.JPGC’est en présence des autorités communales cinaciennes, des anciens présidents du club, des amis du club, des présidents d’associations sportives cinaciennes et des représentants des entreprises qui ont travaillé à la rénovation des installations que c’est déroulée son inauguration officielle.

DSC_8838.JPGPour Benoît Votion, président du BC Ciney, «les membres du conseil d’administration et moi-même sommes très heureux de pouvoir enfin célébrer solennellement la rentrée dans nos murs. Je ne dois pas vous rappeler les événements du 14 juillet 2010 qui, de près ou de loin, nous ont touchés et nous ont obligés, comme beaucoup d’autres clubs cinaciens, à nous expatrier, finalement, durant toute une saison ! Heureusement, nous avons pu être hébergés dans les installations de l’Institut Saint Joseph de Ciney. Le BC Ciney compte 250 membres et pas moins de 170 familles, cela représente 22 équipes assidues. Il était donc impératif de continuer à vivre avec le moins de désagréments possibles ! Après de très gros efforts d’organisation, très souvent dans la précipitation et l’improvisation, nous sommes parvenus à gérer la situation au quotidien et nous sommes fiers du résultat. Les assurances contractées par la commune en en concerne la toiture et le contenant sont intervenues. Le dossier de subsides introduit à la Communauté Française pour améliorer les structures existantes a été accepté. Avec son nouveau parquet, son marquoir dernier cri, sa sono professionnelle et le doublement des tribunes, la grande salle dans laquelle nous vous recevons est une des plus belles de la province ! La salle annexe, réservée au mini-basket a été entièrement modernisée, du revêtement de sol au plafond en passant par des murs insonorisés et de nouveaux panneaux, nouvel éclairage, nouveau marquoir, sono, … La cafétéria a également fait peau neuve. »

DSC_8843.JPGJean-Paul Houart, secrétaire, a ensuite retracé les péripéties de cette année de travaux : «en 1986, sous l’impulsion de Joseph Laloux, président de l’époque, le BC Ciney obtient la jouissance d’une partie de l’ancien marché aux bestiaux, à condition de l’aménager à ses frais. Année après année, le complexe s’embellira et deviendra ce qu’il est aujourd’hui. En 25 ans, le club a investi sur fonds propres plus d’un million d’euros. Cette mise à disposition est conclue jusqu’en 2050. Le 12 novembre 2008, un audit énergétique est réalisé et conclut que la toiture, les murs et l’électricité sont très énergivores. Un projet présenté sur 4 axes (énergétique, accès aux PMR, sécurité et hygiène et rénovation) est ficelé. Fin juin, le cabinet du ministre Antoine signale que les projets photovoltaïques des infrastructures sportives ne sont plus subsidiés. Le 14 juillet 2010 remet tout en question et mobilise le monde politique local et régional. Il faut jeter notre parquet que tout le monde nous enviait ! Le chantier de renouvellement de la toiture commence mi-septembre et il faut quitter les lieux le 26 septembre pour quelques semaines nous disait-on ! Et bien non, ce seront de longs mois qui nous éloignerons de nos salles et nous seront hébergés à l’Institut Saint Joseph. Le démontage du toit ne fera qu’aggraver la situation. L’hiver cause une interruption du chantier pendant 6 semaines laissant une partie de nos infrastructures à ciel ouvert durant cette période ! Le dossier initial est donc remanié et signé le 8 avril 2011. 527.000 € seront offerts par Infrasports et 253.000 € par les assurances. Je remercie les différents sous traitants de la région : les Ets Taffarel pour le chauffage et le sanitaire, les Ets Kalbert pour la menuiserie, les Ets Galer pour l’électricité et le faux plafond de la cafétéria, les Ets Halin pour les peintures, les Ets ACDS de Didier Stofels pour les carrelages et les Ets Techno Metal Industries pour la ferronnerie. »

DSC_8847.JPGPaul Lambotte, échevin des sports, a ensuite pris la parole. Il a rappelé que les clubs devaient gérer eux-mêmes les dossiers Infrasports relatifs à leurs infrastructures et que la ville intervenait ensuite pour la partie non couverte, à savoir 25 % du montant de l’investissement total. Il a aussi souligner le projet du Collège qui, est, à terme, d’affecter tout le site de l’ancien Marché Couvert, et notamment l’infrastructure actuelle du Service des Travaux à la politique sportive et culturelle: « la première étape est en cours puisque le dossier de construction des nouveaux ateliers communaux est à l’étude, ce qui libérerait les 2.700 m2 actuellement occupés par la commune pour y accueillir l’extension du Hall des Sports et du Théâtre Communal. Dans 2 ou 3 ans, ce site sera donc exclusivement affecté à ces 2 secteurs d’activité.»

DSC_8852.JPGAvant le verre de l’amitié et la visite par tous des installations rénovées, Jean-Paul Houart a été remercié par tous les membres du C.A., sans qui le résultat des transformations n’aurait sans doute pas été aussi performant !

DSC_8851.JPG

DSC_8853.JPG

Les commentaires sont fermés.