• L’équipe de Ciney a remporté le prix de l’esprit sportif lors du CAP 48 City Trophy

    citytrophy11.JPG

    Le 20 août dernier, le Beau Vélo de Ravel faisait étape à Waremme. Cette étape a été plus particulièrement placée sous le signe de la solidarité avec l’organisation de la 5e édition du CAP 48 City Trophy qui a vu s'affronter des équipes composées de 3 à 6 personnes, dont au moins une personne moins valide. Au travers de 10 défis, entraide et convivialité, les 17 équipes présentes ont pu remporter un prix (prix de l'esprit d'équipe, du fair-play ou de l'esprit sportif), le tout au profit de Cap 48.

    L'équipe représentant la Ville de Ciney au Cap 48 City Trophy a remporté le prix de l'esprit sportif 2011. Afin de les féliciter comme il se doit, le Collège vient de les recevoir jeudi en fin de journée à l'Hôtel de Ville. Christine de Prêt, échevine des personnes handicapées, a félicité toute l’équipe: «en participant à une telle journée d’entraide et de fraternité, des liens se créent entre valides et moins valides. La commission de la personne handicapée soutient ce projet en collaboration avec le Beau Vélo de Ravel.» L’échevine a ensuite interrogé les participants du City Trophy à détailler ce qu’ils ont aimé faire ou découvrir à Waremme. A l’unanimité, tous étaient plus que satisfaits de cette expérience.

    citytrophy11.JPGRemarque: la photo n'est pas coupée, pour la voir dans son entièreté, il suffit de cliquer dessus. La preuve, la voici en mode moins important. 

  • Les 2 phases du projet Wallonie Cyclable votées lors du conseil de Ciney de ce lundi !

    portezone30.large_voirie.jpgLes discussions ont été âpres, mais sans dépasser l’affrontement au sujet du projet Wallonie Cyclable dont les deux phases ont été présentées lundi soir lors du conseil communal de Ciney par l’échevine Anne-Marie Camus. Pour ceux qui en désirent en savoir plus sur ce projet, il suffit de lire le texte le présentant dans ce présent blog (agrémenté de nombreuses photos et cartes). Afin que le débat ne s’éternise pas, le bourgmestre avait demandé que le règlement d’ordre intérieur soit respecté (il n’autorise que 2 interventions par point par conseiller !).

    La phase 1, qui consiste essentiellement en la sécurisation du centre ville en instaurant une zone 30 étendue a été attaqué de front par Frédérick Bottin au nom de la minorité MR : «Ciney, ville 30, plutôt que Ciney ville cyclable avec perte de mobilité. La CCATM l’a refusé à l’unanimité. Nous sommes opposés à cette zone 30 généralisée car, pour nous, l’effet recherché, la sécurité, va être perdu. Les conducteurs ne verront plus les points critiques actuels, leur attention risque d’être perdue ! Avec le placement de portes pour avertir l’entrée et la sortie des zones 30, on ne pourra plus s’y croiser ! Elles risquent d’empiéter sur la chaussée ! Vous dites qu’il y aura moins de particules fines, mais dans une ville comme Orléans où des mesures similaires ont été instaurées, une étude a prouvé le contraire, les particules fines étant en augmentation. On peut aussi penser qu’il sera difficile de respecter la zone 30. Les amendes seront doublées ! Tout ça pour montrer que Ciney veut se donner une image de ville cyclable. Il aurait été plus utile, dans la phase 1, de déjà mener à bien les liaisons entre les villages ! »

    Jean-Claude Podlecki, conseiller de la majorité qui s’abstiendra sur ce point, pense qu’il serait préférable d’enlever les coussins berlinois si Ciney passe en zone 30. Isabelle Morin se demande quelle est l’utilité de faire circuler les cyclistes à contre-sens. Pour ce dernier point, Anne-Marie Camus lui répond qu’il est plus facile pour les cyclistes de voir les voitures arriver vers eux que le contraire. L’échevine de la mobilité a ensuite répliqué aux commentaires de Frédérick Botin : «Nous n’étions pas obligés de demander l’avis de la CCATM où seulement 9 personnes étaient présentes. Suite à un avis paru dans le bulletin communal concernant le projet, 10 personnes ont répondu, dont une seule négativement ! Le marquage restera aux abords des écoles qui seront donc toujours bien différenciées. Il y a aura moins de pollution car toutes les voitures rouleront à la même vitesse. La police encadrera le projet, d’abord préventivement bien sûr. » Ces arguments n’ont pas convaincu l’opposition pour qui le projet n’est pas mauvais dans son ensemble, mais trop rigide : il doit être repensé et confronté à la vie des citoyens. Solution inacceptable pour l’échevine car le dossier doit être finalisé à la Région pour le 3 octobre. La conclusion, plus sereine, a été apportée par le mayeur : «J’appuie le projet à titre personnel. Sur le terrain, des amendements naturels seront proposés. Je suis confronté tous les mois à des citoyens qui me demandent de placer dans leur quartier des casse-vitesse ou des panneaux « ici les enfants jouent ». Même si j’aurai comme beaucoup des difficultés à respecter la zone 30 étendue, c’est un geste citoyen ! » Résultat du vote: non pour l’opposition, 12 oui et 1 abstention pour la majorité. Le projet est approuvé.

    Concernant la phase 2, qui consiste essentiellement en la réalisation d’un réseau cyclable inter villages, l’opposition s’est abstenue : «Madame Camus rêve d’être nominée ! Cette phase paraît mieux instruite. On y retrouve la création de nombreuses liaisons et la création par les villages de nombreux endroits sécurisés, ce que nous approuvons. Par contre, le budget communication nous paraît trop élevé (décision de la Région wallonne) et nous nous inquiétons au sujet de nombreuses erreurs de chiffres.» Pour l’échevine, les chiffres incriminés seront corrigés et elle rappelle que le but du projet est d’inciter les gens à pratiquer le vélo !

    Quelques brèves !

    -       Inquiétude de la part d’Henri Focant au sujet du déficit à l’exercice propre du CPAS. Son président n’a pu lui répondre en séance, déclarant seulement que des sommes importantes ont été mises en réserve, dixit le receveur.

    -       Un subside de 5.600 € est accordé à l’ASBL Alliance Kivu Congo afin de pouvoir aider la commission « Ciney, Ville du Monde » à poursuivre l’organisation d’activités et de rémunérer la personne-relais à Shabunda.

    -       Comme tous les travaux prévus pour la rénovation des installations du Football Club Chevetogne ne sont pas couverts par la Division Infrasports de la Région Wallonne, la répartition du subside accordé par la ville change, de 25 %, il passe à 38 % du total des travaux prévus.

    -       Selon Jean-Marc Gaspard, la DNF serait d’accord de revoir son attitude envers l’abattage des arbres situés dans la cour de l’école de Pessoux si son extension prolonge le bâtiment existant. Rappelons qu’actuellement le restaurant de l’école se trouve dans un container placé face à des habitations.

    -       La somme de 9.000 € est prévue pour le renouvellement de châssis à la salle des fêtes de Pessoux, à la buvette du foot de Haversin et au presbytère de Sovet

    -       L’organisation actuelle du service des travaux a été critiquée par Frédérick Bottin : beaucoup de déplacements inutiles, 20h de perdues quotidiennement. Pour Paul Lambotte, échevin des travaux, tous les ouvriers ne peuvent passer chez MACER, il faut centraliser actuellement la distribution du travail chez Bastin ainsi que le pointage, le magasin est Bastin, les véhicules s’approvisionnent aux ancien ateliers, …

    -       Frédérick Bottin s’inquiète du site WEB de la ville de Ciney que la Région a catégorisé comme moyen : «il est clairement dépassé, le site n’est pas interactif, le dernier bulletin communal qui s’y trouve date d’août 2010, le dernier budget mis en ligne est de 2008 ! » Cette analyse est partagée par le bourgmestre qui rappelle que la Région est catégorisé le site de la ville par moyen en progression : «nous travaillerons à sa refonte. »

    -       Pour Jean-Marc Gaspard, échevin de l’enseignement, «l’enseignement communal se porte bien. On passe de 207 à 228 enfants aux Forges. Légère perte au Conservatoire. 336 et 316 enfants sont comptabilisés respectivement à l’école communale de Ciney et de Leignon. A Haversin, en 3e maternelle, 8 sur 9 sont en immersion et en primaires, 26 sur 40 (l’immersion linguistique n’y est pas obligatoire). On doit s’attendre à un recomptage (+ 5%) aux Forges (90 périodes en plus) et aux écoles communales de Ciney et de Leignon. Il y a aura un horaire complet d’institutrice primaire en plus à l’implantation d’Achêne et 3 mi-temps d’institutrice maternelle en plus à Pessoux, Chevetogne et Haversin. A l’exception de petites baisses en section maternelle aux implantations de Ciney et de Leignon, toutes les implantations sont en hausse, tant au niveau maternel que primaire."

    Les «bonnes ou moins bonnes de la soirée» ou les phrases qui «tuent»:

    -       «Dans ce dossier, il n’y a que les panneaux qui réfléchissent » d’Henri Focant à propos du projet Wallonie Cyclable

    -       «Ils sont en zone 30 ! » de Marc Emond à propos du subside accordé à l’Alliance Kivu Congo

    -       «Nouvelles mathématiques : du 75% et 25% deviennent 62% et 38% » de Frédérick Bottin à propos de la modification du subside accordé au Football Club de Chevetogne

    -       «Le festival Anne-Marie continue» de Guy Milcamps avec le dossier Cambio présenté par son échevine de la mobilité

    -       «Est-ce bien nécessaire ce subside accordé pour les châssis à la buvette du foot de Haversin » de Philippe Cowez s’adressant à Joseph Dethy

    -       «Merci les assurances » de Joseph Dethy à propos de la réfection de la toiture de la Maison des Jeunes

    -       «Quand cela arrange la DNF, ils disent oui, quand cela ne les arrange pas, ils disent non » du même conseiller à propos des arbres que l’on souhaite abattre dans la cour de l’école de Pessoux

    -       «Je propose Joseph Duchêne pour s’occuper de la refonte du site WEB de la ville » de Marc Emond à l’ancien échevin de l’informatique

    -       On ne peut passer sous silence les deux nouvelles concernant 2 conseillers absents, l’un, Frédéric Deville, pour une naissance, l’autre, Maurice Mine, pour une hospitalisation. Dans les 2 cas, le conseil enverra un télégramme.

  • 52 commerçants ont participé à la Journée du Client à Ciney !

    DSC_9136.JPG

    Même s'il faisait très beau et même quasi estival, beaucoup de personnes ont rejoint la capitale du Condroz ce samedi et ont profité de la Journée du Client. pour rappel, la ville de Ciney, en partenariat avec l’UCM, avait décidé d’organiser avec ses commerçants, la Journée du Client ce samedi 24 septembre aux heures habituelles d’ouverture des différents commerces. Il s’agit d’une journée dédiée à la clientèle pour la remercier de sa fidélité et de sa confiance. Des petits cadeaux symboliseront cette confiance.

    Voici la liste des commerçants qui ont participé avec beaucoup d'entrain à cette manifestation. ils sont mis dans l'ordre des photos qui figurent, à droite, dans l'album intitulé "journée client Ciney". Les commerçants auraient préféré de moins bonnes conditions climatiques pour éviter que des clients potentiels n'en n'aient profité pour se balader ! C'est ça notre pays, il fait un jour beau, un jour très beau et le lendemain, très mauvais ! 

    Commerce

    Secteur

    Cadeaux

    Adresse

    1

    Point Carré

    Textile

    chocolat

    Avenue Schlogel, 97/E

    2

    G G Florist

    Fleuriste

    gadgets

    Rue du Condroz, 7

    3

    Ets Namêche

    Centre de Jardinage

    Fruits anciens

    Rempart de la tour, 3

    4

    Catequitdog

    Sellerie – animalerie

    Snacks animaux, …

    Avenue de Namur, 35

    5

    Ca Va Chemar

    textile

    Sachet souvenir

    Rue du Centre, 78

    6

    Sinequanon

    Textile

    Gadgets divers

    Rue du Centre, 64/66

    7

    L'Ame des choses

    Décoration

    Encens u bougies

    Rue du Centre, 50

    8

    Mobilo-phone

    Telecom

    Pochette GSM

    Rue du Centre, 25

    9

    Optique Ifergan

    optique

    Spray lunette , …

    rue du Centre, 28

    10

    Saveurs et Délices

    Pralines

    Pralines

    Rue du Centre, 26

    11

    Art Floral

    Fleuriste

    Une pensée

    Rue du Centre, 24

    12

    Smartoys

    Jeux vidéo

    Un jeu

    Rue du Centre, 22

    13

    Créa Gum's

    Confiserie

    Petit cœur

    Rue du Centre, 18

    14

    Just'for Man

    prêt-à-porter

    Bloc-notes avec bic

    Rue du Centre, 13

    15

    Galler

    Chocolatier

    Chocolat

    Rue du centre, 5

    16

    Domino

    Bijouterie

    Bracelet

    Rue Courtejoie, 1

    17

    Allotelecom

    Telephonie

    Lanyard

    Rue Courtejoie, 1 H

    18

    La où je t'emmènerai...

    Décoration

    Parfum d’encens

    Rue Courtejoie

    19

    Les Délices d'Hébé

    confiserie

    Pralines

    Rue Courtejoie, 13F

    20

    Vander Camen

    Boulangerie

    Baiser de Ciney

    Rue du Commerce, 2

    21

    New Press 2000

    Librairie

    Bics

    Rue du Commerce, 1

    22

    Veritas

    Mercerie

    Pochette ; …

    Rue du Commerce, 5

    23

    Ectors

    Chaussures

    Chausse-pied

    Rue du Commerce

    24

    Plume et Coton

    Linge de maison

    Essuie-tout ou savon

    Rue du Commerce, 20

    25

    Eloy

    Bijouterie, optique

    Remise

    Rue di Commerce

    26

    Fokan Décoration

    tissus, ameublement

    Bouteille de Crémant

    rue du Commerce,, 25

    27

    J Low

    Accessoire mode

    Chocolat, fleur, …

    Rue du commerce, 26

    28

    Lola et moi

    accessoire mode

    Boucles d’oreille

    Rue du commerce, 28

    29

    Papeterie Gregoire

    Papeterie

    Distributeur post-it

    Rue du Commerce, 35

    30

    Coin de rue

    Prêt-à-porter

    Accessoires

    Rue du Commerce, 33

    31

    Di

    Droguerie

    Echantillons

    Rue du Commerce

    32

    Cinoptic

    optique

    Chamoisette

    rue du Commerce, 48

    33

    Judice Meubles

    meubles

    Chocolat

    Rue du commerce

    34

    Boutique Renée Thomas

    Prêt-à-porter

    Petite broche

    Rue du commerce, 52

    35

    Elle et Lui

    lingerie

    Gadget

    rue du Centre, 6

    36

    Clo Coline

    prêt-à-porter

    Petite broche

    rue du Commerce, 55

    37

    Le Prado

    Parfumerie

    Savon, serviette, …

    Rue du Commerce,

    38

    SCRL Futur Simple

    Coiffure

    Une rose

    Rue du Commerce, 94

    39

    Art Decor Luxe Shop Gallery

    Galerie d'art

    Une petite œuvre

    Rue du commerce, 89

    40

    Une fleur, une autre

    Fleuriste

    Pastilles parfumées

    Rue du commerce, 102

    41

    Spirit

    Prêt-à-porter

    Cintre

    Rue du Commerce

    42

    Le Bonheur est dans le pré

     Fromages

    Sachet de fromages

    Rue du Commerce, 114

    43

    Botanica

    Fleuriste

    Une fleur

    Rue du Commerce,101

    44

    Boesmans

    Librairie

    Un bic

    Rue du commerce, 130

    45

    Madame De

    tissus, habillement

    gadgets

    rue du Commerce, 132

    47

    Point Nature

    Herboristerie

    pralines

    Rue du commerce, 123

    48

    Les couleurs du temps

    Décoration

    Cœur de lavande

    Rue du commerce, 148

    Non visités (éloignement ou fermé au moment d’y passer :

    49

    Tom & Co

    Animalerie

     

    Rue de Crahiat

    50

    Eldi

    Electroménager

     

    Rue du Crahiat

    51

    Le Comptoir du Goût

    Restaurant

     

    Rue du commerce, 121

    52

    Racine

    Fleurs, cadeaux

     

    Rue de Pessoux, Haversin

  • Ciney présente son projet pilote Wallonie cyclable

    Ciney a été sélectionnée pour la première phase des travaux, elle espère l’être pour la deuxième phase subsidiée à hauteur de 1,2 millions d’euros ! Le but poursuivi est de développer la mobilité douce !

    Lire la suite

  • Inauguration des installations rénovées du Basket Club de Ciney

    DSC_8839.JPGC’est en présence des autorités communales cinaciennes, des anciens présidents du club, des amis du club, des présidents d’associations sportives cinaciennes et des représentants des entreprises qui ont travaillé à la rénovation des installations que c’est déroulée son inauguration officielle.

    DSC_8838.JPGPour Benoît Votion, président du BC Ciney, «les membres du conseil d’administration et moi-même sommes très heureux de pouvoir enfin célébrer solennellement la rentrée dans nos murs. Je ne dois pas vous rappeler les événements du 14 juillet 2010 qui, de près ou de loin, nous ont touchés et nous ont obligés, comme beaucoup d’autres clubs cinaciens, à nous expatrier, finalement, durant toute une saison ! Heureusement, nous avons pu être hébergés dans les installations de l’Institut Saint Joseph de Ciney. Le BC Ciney compte 250 membres et pas moins de 170 familles, cela représente 22 équipes assidues. Il était donc impératif de continuer à vivre avec le moins de désagréments possibles ! Après de très gros efforts d’organisation, très souvent dans la précipitation et l’improvisation, nous sommes parvenus à gérer la situation au quotidien et nous sommes fiers du résultat. Les assurances contractées par la commune en en concerne la toiture et le contenant sont intervenues. Le dossier de subsides introduit à la Communauté Française pour améliorer les structures existantes a été accepté. Avec son nouveau parquet, son marquoir dernier cri, sa sono professionnelle et le doublement des tribunes, la grande salle dans laquelle nous vous recevons est une des plus belles de la province ! La salle annexe, réservée au mini-basket a été entièrement modernisée, du revêtement de sol au plafond en passant par des murs insonorisés et de nouveaux panneaux, nouvel éclairage, nouveau marquoir, sono, … La cafétéria a également fait peau neuve. »

    DSC_8843.JPGJean-Paul Houart, secrétaire, a ensuite retracé les péripéties de cette année de travaux : «en 1986, sous l’impulsion de Joseph Laloux, président de l’époque, le BC Ciney obtient la jouissance d’une partie de l’ancien marché aux bestiaux, à condition de l’aménager à ses frais. Année après année, le complexe s’embellira et deviendra ce qu’il est aujourd’hui. En 25 ans, le club a investi sur fonds propres plus d’un million d’euros. Cette mise à disposition est conclue jusqu’en 2050. Le 12 novembre 2008, un audit énergétique est réalisé et conclut que la toiture, les murs et l’électricité sont très énergivores. Un projet présenté sur 4 axes (énergétique, accès aux PMR, sécurité et hygiène et rénovation) est ficelé. Fin juin, le cabinet du ministre Antoine signale que les projets photovoltaïques des infrastructures sportives ne sont plus subsidiés. Le 14 juillet 2010 remet tout en question et mobilise le monde politique local et régional. Il faut jeter notre parquet que tout le monde nous enviait ! Le chantier de renouvellement de la toiture commence mi-septembre et il faut quitter les lieux le 26 septembre pour quelques semaines nous disait-on ! Et bien non, ce seront de longs mois qui nous éloignerons de nos salles et nous seront hébergés à l’Institut Saint Joseph. Le démontage du toit ne fera qu’aggraver la situation. L’hiver cause une interruption du chantier pendant 6 semaines laissant une partie de nos infrastructures à ciel ouvert durant cette période ! Le dossier initial est donc remanié et signé le 8 avril 2011. 527.000 € seront offerts par Infrasports et 253.000 € par les assurances. Je remercie les différents sous traitants de la région : les Ets Taffarel pour le chauffage et le sanitaire, les Ets Kalbert pour la menuiserie, les Ets Galer pour l’électricité et le faux plafond de la cafétéria, les Ets Halin pour les peintures, les Ets ACDS de Didier Stofels pour les carrelages et les Ets Techno Metal Industries pour la ferronnerie. »

    DSC_8847.JPGPaul Lambotte, échevin des sports, a ensuite pris la parole. Il a rappelé que les clubs devaient gérer eux-mêmes les dossiers Infrasports relatifs à leurs infrastructures et que la ville intervenait ensuite pour la partie non couverte, à savoir 25 % du montant de l’investissement total. Il a aussi souligner le projet du Collège qui, est, à terme, d’affecter tout le site de l’ancien Marché Couvert, et notamment l’infrastructure actuelle du Service des Travaux à la politique sportive et culturelle: « la première étape est en cours puisque le dossier de construction des nouveaux ateliers communaux est à l’étude, ce qui libérerait les 2.700 m2 actuellement occupés par la commune pour y accueillir l’extension du Hall des Sports et du Théâtre Communal. Dans 2 ou 3 ans, ce site sera donc exclusivement affecté à ces 2 secteurs d’activité.»

    DSC_8852.JPGAvant le verre de l’amitié et la visite par tous des installations rénovées, Jean-Paul Houart a été remercié par tous les membres du C.A., sans qui le résultat des transformations n’aurait sans doute pas été aussi performant !

    DSC_8851.JPG

    DSC_8853.JPG

  • 14e chapitre de la Confrérie de la Gatte d’or de Hamois en la chapelle d’Hubinne

    DSC_8884.JPGFinalement, la pluie redoutée n’est pas venue contrarier le déroulement traditionnel du chapitre de la confrérie gastronomique de la Gatte d’or de Hamois. Le départ en cortège de l’OCTC vers la chapelle d’Hubinne ainsi que le retour pour l’apéritif animé par la Fanfare Royale de Hamois ont pu se dérouler sans aucun problème.

    DSC_8963.JPGComme pour les autres chapitrés, le 14e a été placé sous le signe de l’humour, de la bonne humeur, de la tradition et bien entendu, de la gastronomie pour près de 200 convives qui se sont retrouvés à la salle l’Art de Vivre à Barvaux-Condroz. 33 confréries étaient présentes (donc 4 françaises) dans la chapelle d’Hubinne. Si Claire Focant, Compagnon du Sceau et Jean-Marie Jockin, Compagnon du Palais ont été intronisés officiellement membres de la confrérie, Jacques Petitjean a été désigné apurdisse pour une année. Roland Defrasne, colonel à la retraite, Jean Gauthier, directeur de l’A.I.E.C. et Jean-François Ringlet, qui a repris l’entreprise familiale, ont été nommés compagnons d’honneur tout comme un membre de chaque confrérie présente. Pour chacun de ses personnes intronisées, Luc Jadot, maître du protocole, était particulièrement en forme et a provoqué pas mal de fous rires dans la chapelle. Chacun des chapitres de la Gatte d’or est émaillé d’incidents voulus. Pour le 14e chapitres, l’imagination était à nouveau au pouvoir avec le vol du vol du paillasson de Claudine Warnon à 9h38’ (10 bacs de Gatte à qui le retrouvera !), la tragédie d’Emptinal où le poulailler de José et Bernadette a été visité par un renard et la venue de Nicolas 1er et son épouse (Sarkozy et Carla) venus pour la première fois saluer leurs nouveaux compatriotes dans la Gaule réunie.

    DSC_9053.JPG

    N’oublions pas que chacune des personnes intronisées à jurer de défendre en toutes circonstances les us et les coutumes et les produits de la Confrérie de la Gatte d’or et de déclarer: Hubinne vivra, Hubinne vaincra !

    Dans l’album situé à droite et intitulé «Chapitre de la Gâte d’or Hamois » pour pouvez découvrir 204 photos prises dimanche avant, pendant et après le chapitre. Il suffit de cliquer dessus !

  • La chapelle de Biron à Ciney vient de fêter son centenaire en présence de ses paroissiens et amis !

    100ansBiron2.JPGC’est en présence des autorités communales de Ciney, du comité d’animation du quartier, des paroissiens anciens et actuels de la chapelle qu’a été fêté dimanche, le centenaire de la chapelle de Biron. L’office religieux était célébré par le Doyen Léonard. En introduction de la messe dominicale, animée par la chorale de Ciney, Maria Lallemand a raconté l’histoire de la chapelle : «1910, Biron, petit village de 53 maisons où tout le monde est affairé comme dans une fourmilière car l’abbé Herbek a fait don de son jardin dans le but de pouvoir ériger une chapelle dont le village est privé depuis 230 ans … Le coût de l’édifice s’élèvera finalement à 14.000 francs de l’époque. Notons que les villageois amèneront les matériaux, notamment les pierres provenant de la carrière Istasse proche. L’édifice se termine en juillet 1911 et sera ouvert par le Doyen Mottet. Sa marraine est Marguerite de Cerf, châtelaine de Biron, ce qui explique que la cloche porte le nom de Marguerite. Elle a été inaugurée le 1er octobre 1911 lors de la kermesse de Biron. Le programme de la journée était le suivant :

    100ansBiron1.jpg-       14h, vêpres en l’église de Ciney

    -       14h30, procession avec le Saint Sacrement à Biron

    -       15h15, salut à la chapelle de Biron

    -       16h30, concert par l’harmonie royale de Ciney

    -       20h, grand feu d’artifice sur la place de Biron

    Lors de son sermon, le Doyen a souligné la joie pour les paroissiens de voir autant de monde pour son centenaire : «que de rencontres ici durant un siècle, que de personnes qui y ont rencontré Dieu, je pense à tous les collègues et principalement Jules Warzée qui y sont venus célébrer les offices. » Il a rappelé que le mot église signifie en grec rassemblement.

    Après l’office religieux, un vin d’honneur a été servi, animé par la Fanfare royale de Hamois ainsi qu’une paella pour ceux qui désiraient dîner sur place et faire déjà un peu la fête une semaine avant la kermesse du quartier.

    Dans l’entrée de la chapelle, on pouvait lire un texte écrit par Anne Berny, un souvenir émouvant de ses 4 ans, quand elle pénétra pour la première fois dans l’église.

     

    100ansBiron3.jpgVoici un autre texte d’un Bironi que l’on pouvait lire sur les tables pendant la réception:

    Née en 1911, te voici devenue centenaire.

    Toi qui as connu les guerres, tu es toujours notre emblème dans tous les domaines,

    Tu resteras toujours la même

    Tu vois tes fidèles, toujours les mêmes

    Tu as vu partir tes enfants sans jamais les voir revenir.

    Il y en a même un qui a sacrifié sa vie devant toi.

    Un sacré Coco celui-là.

    Si les guerres font des dégâts, nos routes n’en restent pas là.

    Entre toi et moi, c’est la fierté avant tout.

    Certains de nos petits gars ont lancé des œufs sur toi, ce n’était pas méchant.

    Autrefois, de ton clocher résonnait la sirène des pompiers.

    Maintenant, avec la modernité, tout est calme et nous vivions dans la sérénité.

    Et au dos du souvenir remis à tous les participants, un texte d’Anne Berny :

    Elle a cent ans notre chapelle

    et dans nos cœurs de Bironis,

    elle est toujours aussi belle.

    Que de secrets, de prières, de douleurs

    ne garde-t-elle pas en son chœur ?

    Elle fut toujours notre refuge, notre abri

    telle la mère, la sœur ou l’ami.

    Elle reste, malgré les années,

    le seul refuge qui nous unit.

    Que l’on soit ami ou ennemi, ici tout se

    pardonne et nous réunit.

  • Des terroristes attaquent des VIP sur le site du Marché Couvert à Ciney !

    Un exercice militaire pour évaluer les soldats en vue d’une éventuelle intervention belge à l’étranger ! 900 militaires sur le terrain, 271 véhicules militaires, 15 policiers de la zone Condroz-Famenne, une vingtaine de pompiers de Ciney, dans un exercice grandeur nature sur le site du Marché Couvert !

    Lire la suite