• Tout sur le conseil communal de Ciney de ce lundi soir !

    A part un noyer et des chalets qui ont provoqué beaucoup de trop longs remous, l’avant dernier conseil de l’année s’est déroulé calmement

    Lire la suite

  • La Jeunesse Sportive Leignon Pelote, championne de Belgique, reçue à l’hôtel de ville de Ciney

    DSC_0021.JPG

    En avant séance du conseil communal de ce lundi, une réception était organisée en l’honneur du club de balle pelote de Leignon, champion de Belgique, à l’hôtel de ville de Ciney. Créée en 1946, l’année 2011 est marquée d’une pierre blanche pour la JS Leignon Pelote. Après quelques essais infructueux en 1980, 1989 et 1995, la saison qui vient de s’écouler a été extraordinaire. Championne de l’entité Dinamo, division promotion, l’équipe fanion n’a subit qu’une seule défaite (11 à 13 contre Saint Servais) et demeura invaincue dans le tour final national et accède à la Nationale 3. En présence de ses collègue du Collège et du conseil, Paul Lambotte, échevin des sports, a félicité les champions en associant les dirigeants de la JS Leignon Pelote, Roger et Francis Pairoux : « dire qu’ils sont dévoués à leur club serait bien peu. Ils y sont attachés, ils en ont fait leur vie ! Toujours présents, toujours au four et au moulin, ils vivent par leur club et au rythme de leur club dont ils sont véritablement la cheville ouvrière. » En souvenir de leur saison exceptionnelle, joueurs et dirigeants se virent offrir un diplôme souvenir, une médaille et une coupe de la ville.

    DSC_0014.JPGL’équipe championne est composée de Philippe Bar de Leignon, Damien Briot, de Courrière, Benjamin Haubruge de Schaltin, Vincent Macor de Lisogne, Steven Soquette de Mont Gauthier et Gérard Wouters de Vaux-sur-Sûre. Les bonnes nouvelles se suivent pour le club puisque Francis Pairoux a été désigné président de l’entité Dinamo.

    Pour découvrir les 27 photos prises lundi soir, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé " Balle pelote Leignon".

  • Beaucoup de monde au marché du terroir des Délices au Païs de Schaltin

    DSC_0062.jpgL’avant dernier marché du terroir organisé par le Gal Saveurs et Patrimoine en Vrai Condroz au Château de l’Institut de Schaltin a obtenu un franc succès de participation : sold out pour le magnifique repas gastronomique concocté de main de maître par l’équipe de l’école de l’EPSIS, une salle bien remplie pour le spectacle de Claire Ruwet «Mon présent est ailleurs », la présence d’artisans locaux de qualité, un petit marché du terroir proposant des produits bien de saison et surtout, une chaude ambiance que l’on ne retrouve que dans les lieux qui ont une âme. On a notamment remarqué la présence de Jean-François Michaux, spécialiste des haies indigènes. Pour de plus amples infos sur le travail de cet ingénieur agronome et au sujet de sa petite société Haie-cologique, il suffit de se rendre chez lui au 6, avenue de Criel à Havelange ou de surfer sur www.haiecologique.be. Lors de l’ouverture du marché du terroir qui s’est déroulé en présence des autorités communales de Ciney, Hamois et Havelange, Pierre-Henri Roland a insisté pour déclarer que «les organisateurs avaient d’autres buts que celui de céder facilement à un effet de mode. Constatant la diversité de nombreuses ressources locales parfois injustement ignorées ou peu connues, nous avons souhaité assurer leur mise en valeur d’une façon simple et chaleureuse. Merci au comité scolaire de l’école communale de Schaltin, merci à l’Institut de Schaltin, Jean-Marie Paggen, Isabelle et tout l’équipe, au service des travaux de l’administration communale pour le montage et démontage et un clin d’œil à Laurent qui s’est investi afin de réaliser un branchement électrique efficace et fonctionnel ! » De son côté, Luc Jadot, bourgmestre, s’est attardé sur l’aspect historique et architectural du château de Schaltin.

    DSC_0075.JPGLe dernier marché du terroir du GAL se déroulera le dimanche 18 décembre de 10h à 18h place de l’église à Natoye au marché de Noël des produits de bouche. Au programme, buvette et restauration variée, fromages, charcuteries, huîtres, soupes, pommes de terre au foie gras, crêpes, concert et animations pour les petits et les grands, présence de producteurs et de saveurs du terroir.

    Pour découvrir les 100 photos prises dimanche après-midi à Schaltin, il suffit de cliquer à droite, sur l’album intitulé «marché terroir Schaltin».

  • Réorganisation en profondeur de la garde de week-end de médecine générale à partir du 4 février 2012

    7 postes médicaux de garde sont définis dans l’arrondissement de Dinant et la province de Luxembourg avec un numéro d’appel unique, le 1733 ! En ce qui concerne la garde en semaine, rien n’est modifié !

    Lire la suite

  • Noces de diamant pour Roger et Madeleine Guilleaume d'Achet

    DSC_0023.JPG

    C’est en présence de leur famille très nombreuse, de leurs amis, des représentants du Collège et du conseil communal que s’est déroulé, dimanche, les noces de diamant de Roger et Madeleine Guilleaume en la salle de la Haie Jadot. Si Roger Guilleaume est né à Pondrôme le 17 janvier 1930, sa future épouse, qu’il a connue lors d’une fête à Miècret, est née à Flostoy le 24 mai 1933. Ils se sont mariés le 28 novembre 1951 à Flostoy. De leur union sont nés 6 enfants, 16 petits-enfants et 11 arrières petits-enfants. Ils ont exploité ensemble durant 42 ans la ferme de Chéricoux (avec les parents de Roger au début). Luc Jadot, après avoir donné lecture de l’acte de mariage a rappelé qu’ils eurent l’eau qu’en 1957, l’électricité en 1962 et donc qu’ils ont élevé leurs enfants à la lueur du quinquet. Avant de lire le message de sympathie adressé au couple par le Palais Royal, le mayeur a aussi rappelé que Roger avait été chauffeur pour la commune durant 22 ans.

    Pour découvrir les 24 photos prises dimanche matin à la salle de la Haie Jadot, il suffit de cliquer sur l'album intitulé "Noces diamant Guilleaume".

  • Les Culs de Jatte en déplacement à Reims pour la randonnée des Sacres

    marchehamoisReims.JPG

    Une quarantaine de membres du club de marche hamoisien des Culs de Jatte du Mauge, accompagnés par des amis des clubs voisons (afin de compléter le car) ont participé samedi à la randonnée des Sacres à Reims sous les lumières de Noël. Deux parcours, de 6 et de 12 km, entièrement urbain, leur étaient proposés avec au programme la découverte d’une ville où les Rois de France étaient sacrés, où Clovis a été baptisé par Saint Remi et surtout un marché de Noël ouvert jusqu’au 31 décembre. 125 chalets, patinoire en plein air, escale en Slovénie, village gourmand, la fabrique de jouets du Père Noël, une crèche vivante, un petit train de Noël, un spectacle de polychromie mettant en valeur la cathédrale, des animations diverses, … figurent au programme plus qu’alléchant de «Noël scintille à Reims». Seulement 1.550 marcheurs ont participé à cette randonnée des Sacres. C’est peu, quant on songe que les Culs de Jatte enregistrent la participation de 800 à 900 marcheurs à chaque organisation et qu’ils n’offrent pas un verre de champagne à l’arrivée comme ce fut le cas à Reims. Seul point négatif de cette randonnée, la difficulté pour certains de marcher en zone urbaine et de faire constamment attention à la traversée de routes, en finissant par en voir de toutes les couleurs ! A trop forcer sur le "robinet" du champagne, voilà ce qui arrive !

    Pour découvrir les 290 photos prises tout au long de la journée de samedi, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Marche Reims"

  • Le hall omnisports de Natoye se dote d'un défibrillateur !

    DSC_0006.JPGJeudi soir, dans les locaux de l’administration communale à Emptinne, Jean-Claude Goetynck et Firmin Frippiat, échevins avaient invité tous les utilisateurs du hall omnisports de Natoye (directeurs des écoles communales, profs de gym et responsables des clubs sportifs) pour une démonstration d’un défibrillateur par le docteur Monfort. Ce dernier a expliqué son fonctionnement et son importance lorsque des battements chaotiques du cœur d’une personne sont constatés: «cela peut signifier que le cœur a fibrillé. Si rien n’est fait, la personne peut mourir dans les 2 à 3 minutes ! Par contre, si on peut la défibriller, on peut la sauver. Il faut toujours faire appel au SMUR en formant le 112 et garder les électrodes sur la victime jusqu’à son arrivée. » Un défibrillateur se trouve désormais au hall omnisports de Natoye, pour, on l’espère, ne devoir jamais servir ou, au pire, sauver des vies !

    DSC_0004.jpgUn défibrillateur automatique est un appareil portable, fonctionnant au moyen d'une batterie, dont le rôle est d'analyser l'activité du cœur d'une personne en arrêt cardio-respiratoire. Cette analyse est entièrement automatique, ce qui évite à l'opérateur toute prise de décision. Seuls des chocs externes sont possibles, c'est-à-dire que les électrodes sont placées sur la peau du patient. Si elle détecte un rythme choquable, la machine permet de délivrer un choc électrique, ou défibrillation. Le premier défibrillateur automatique commercial date de 1994. La défibrillation précoce associée à la réanimation cardio-pulmonaire augmente fortement les chances de survie d'une personne en arrêt cardio-respiratoire qui présente une fibrillation ventriculaire, principale cause de mort subite chez l'adulte. Afin que ce geste médical puisse être effectué le plus rapidement possible, des appareils simplifiés nommés défibrillateurs entièrement automatiques ou défibrillateurs semi-automatiques ont été créés. Ces appareils procèdent automatiquement au diagnostic de la fibrillation ventriculaire, grâce à un logiciel d'analyse de tracé électrocardiographique. Ils sont utilisables par les secouristes et sapeurs-pompiers, mais aussi par le public non formé comme cela a été le cas à Emptinne jeudi soir.

  • Beaucoup de visiteurs à la 8e édition du salon Parallèle à Ciney Expo

    DSC_0026.JPGDepuis la première année de sa création, en 2004, le salon Parallèle a toujours attiré des milliers de personnes en recherche de médecines dites parallèles, de thérapies douces, de questionnements, d’ésotérisme mais aussi et avant tout de bien-être. La huitième édition n’a pas failli à ce succès: il suffisait de remarquer le nombre de voitures dans le parking, le nombre de personnes présentes lors des conférences qui s’échelonnaient tout au long du week-end, le nombre de personnes qui à la recherche de la connaissance de leur avenir ou les difficultés pour se déplacer dans les différentes allées de Ciney Expo.

    Pour cette 8e édition, nous avons notamment fait plus ample connaissance avec un nouveau venu à Parallèle, l’atelier Kebao où un monde équitable peut s’inviter chez vous comme c’était le cas tout au long du week-end au cœur de Ciney Expo. Cet atelier (d’une durée de 2h au domicile de l’hôte ou de l’hôtesse) propose des initiations aux bienfaits des huiles essentielles, à la découverte d’une collection de bijoux et de sacs exotiques ainsi que de découvrir tous les secrets du Hammam. Tous les produits commercialisés sont naturels et issus du commerce équitable. Les personnes intéressées par ce type d’atelier (ou pour en devenir une animatrice), peuvent surfer sur www.kebao.be ou téléphoner au 0473/96.30.53.

    Pour découvrir les 93 photos prises le samedi au salon Parallèle, il suffit de cliquer, à droite sur l’album intitulé «salon parallèle ».