La jeunesse de Ciney et les aînés sur le chemin de la démocratie et de la liberté

DSC_0015.JPGVous les avez sans aucun doute vus et rencontrés au marché de Noël (ils s’occupaient de la patinoire) ou lors de la fête des familles de Ciney, les membres de l’Interfédérale des Groupements Patriotiques de Ciney sont sur tous les fronts à la recherche de fonds pour le voyage souvenir qu’ils organisent pour près de 200 jeunes de Ciney (âgés de 17 à 18 ans) sur le site des camps de Buchenwald et de Dora en mars 2012. Ce voyage se veut comme une manifestation symbole d’une jeunesse se rassemblant pour la démocratie et contre le fascisme. Les jeunes, issus de toutes les écoles secondaires de Ciney, seront encadrés par des témoins directs et des enfants d’anciens prisonniers, anciens combattants et déportés ainsi que leurs professeurs.

Voici la programmation de l’événement :

-       1er mars, trajet en car de Ciney à Beichlingen

-       2 mars, visite du camp de Buchenwald et de la ville de Weimar. A l’issue de la visite du camp, une cérémonie sera organisée sur la place d’appel, avec dépôt de fleurs et présentation du drapeau.

-       3 mars, visite du camp de Dora

-       4 mars, retour en car de Beichlingen à Ciney

DSC_0030.JPGLes 260 participants seront répartis sur place en 7 groupes de 40. Tous les jeunes auront une préparation pédagogique avant le voyage comme la visite du camp de Breendonk, la rencontre de rescapés des camps, la préparation des professeurs participants et la remise d’un dossier éducatif sur l’univers concentrationnaire en générale et sur les camps de Buchenwald et de Dora en particulier.

Un budget de près de 40.000 € est prévu pour l’ensemble du programme, la somme de 100 € étant demandée par élève, le reste étant à charge de l’Interfédérale ou des sponsors qu’elle a recherchés ou qu’elle recherche encore activement. 

Commentaires

  • En tant que fils d'une veuve de guerre (Cécile Ravet, épouse d'Albert Paul, résistant fusillé par les allemands à la Citadelle de Liège juste avant la libération) ayant hébergé des aviateurs anglais et canadiens en province de luxembourg, j'ai été élevé dans un esprit de respect des anciens qui ont donné leur vie et leur santé pour la patrie, pour la liberté et le respect des droits de l'homme.
    Ma mère, décédée en 2003 a eu l'occasion d'être invitée en 2000, une semaine au Canada pour une comémoration la mettant à l'honneur parmi d'autres.
    La démarche souvenir envers la jeunesse Cinacienne d'aujourd'hui me touche profondément et je tire mon chapeau aux organisateurs et bénévoles.
    Pascal Macé
    0475/870058
    Rue de Scoville 21
    Achet.

Les commentaires sont fermés.