• 780 participants à la Corrida de Ciney. Victoire de Thomas Florizzoone.

    corridaStJoseph.JPGLe temps frais mais sec a permis une superbe Corrida avec un nombre de participants record : 780 arrivées dont une bonne centaine de jeunes !

    Les benjamins -sur 700 m- ont ouvert la soirée avec des victoires de Noémie Troussart du SMAC et de  Noé Dubois de l'ARCH . Ensuite, les pupilles se sont élancés sur le circuit de 1200 m : Roxane Faveaux et Gauvin Godissart, tous deux Archers, se sont imposés. Les minimes et cadets, sur 1200 m également, ont vu la suprématie de Charlotte De Bie et Coline Rondiat, et de Romain et Louison Descy.

     A 19h30, 700 coureurs ont pris le départ - une peu chahuté comme toujours - de la Corrida 2011. Un groupe de 5-6 athlètes se sont détachés dans le premier tour : Alexandre Jacquerie, Olivier Meckzlo, Alexandre Cellier, Geoffrey Lhost et le futur vainqueur Thomas Florizoone. Celui-ci imprimait son rythme dans les tours suivants pour se détacher et emporter cette Corrida en 33'23. Chez les dames, belle victoire sans discussions de Nathalie Loubelle, exemple de longévité et de gestion de carrière sportive, devant Sabine Froment et Cécile Houbart.

    Résultats:

    les 10 km: resultatscorridaciney2011.pdf

    les Benjamins: benjcorridaciney2011.pdf

    Les pupilles: pupcorridaciney2011.pdf

    Les minimes-cadets: mincorridaciney2011.pdf

     

     

  • Création d’un comité de quartier Saint Roch à Ciney

    st-roch-5.jpgA l’initiative de Pierre Limage et d’Emmanuel Pierson, un tout nouveau comité de quartier vient de voir le jour à Ciney: celui du quartier Saint Roch. Son périmètre d’action s’étend de la rue de l’Ermitage, à l’Avenue de Semur-en-Auxois, en passant par la rue Côte d’or et la rue des Trois Tilleuls. C’est une association de fait qui a pour but d’améliorer à moyen et à long terme la qualité de vie du quartier, avec ou sans concertations avec la commune de Ciney et des institutions d’intérêt public et d’autres associations et comités de quartier. En résumé, animation, convivialité et sociabilité sont les buts de ce nouveau comité de quartier dont la charte a été distribuée aux habitants concernés. Parmi les projets figurent diverses animations tout au long de l’année : la fête des voisins bien entendu, Halloween, une fête de quartier, …. Un goûter de fin d’année vient de se dérouler à la veille de la Saint Sylvestre dans les installations de la Cipale avec la présence du Père Noël qui est revenu faire un petit tour dans la capitale du Condroz expressément !

    DSC_0015.JPGLe comité remercie le Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation de Namur, les équipes populaires de Namur, la Ronde des Pains, le magasin Mestdagh Champion de Ciney, Market Carrefour de Ciney, Chantale Goossens pour leur aide pour la réussite du goûter et la Cipale pour la location et présente leurs meilleurs vœux pour 2012 à tous les habitants de leur quartier. Pour plus de renseignements sur le comité de quartier Saint Roch, il suffit de contacter Pierre Limage (vice-président) au 083/21.89.35, Emmanuel Pierson (président) au 0477/05.01.96, d’envoyer un courriel à comite.de.quartier.saintroch@gmail.com ou de surfer sur www.comite-de-quartier-saint-roch.e-monsite.com.

    Pour découvrir les 20 photos prises hier en fin d'après-midi, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Comité de quartier Saint Roch"

  • Forte participation de Saint-Joseph à la corrida de Ciney !

    DSC_0022.JPG

    Coup de chapeau à l'équipe éducative de l'Institut Saint-Joseph de Ciney pour leur engagement à l'occasion de la traditionnelle Corrida organisée par l'ARCH ce vendredi 30 décembre: pas moins de 17 profs et 30 élèves s'y sont inscrits et ont arboré fièrement leurs couleurs de leur école en portant un débardeur frappé Saint Joseph. Bravo à eux, malgré la température proche du zéro !

    Voici la photo de groupe prise dans le hall de l'école peu avant l'échauffement et le départ. Ceux qui veulent cette photo peuvent me la demander par courriel. Tout le monde est bien sur la photo, c'est une question purement informatique de ne pas voir les bords droits et gauche (il suffit de clique dessus pour vous en convaincre), la preuve avec une version plus petite.

    DSC_0021.JPG

  • La jeunesse de Ciney et les aînés sur le chemin de la démocratie et de la liberté

    DSC_0015.JPGVous les avez sans aucun doute vus et rencontrés au marché de Noël (ils s’occupaient de la patinoire) ou lors de la fête des familles de Ciney, les membres de l’Interfédérale des Groupements Patriotiques de Ciney sont sur tous les fronts à la recherche de fonds pour le voyage souvenir qu’ils organisent pour près de 200 jeunes de Ciney (âgés de 17 à 18 ans) sur le site des camps de Buchenwald et de Dora en mars 2012. Ce voyage se veut comme une manifestation symbole d’une jeunesse se rassemblant pour la démocratie et contre le fascisme. Les jeunes, issus de toutes les écoles secondaires de Ciney, seront encadrés par des témoins directs et des enfants d’anciens prisonniers, anciens combattants et déportés ainsi que leurs professeurs.

    Voici la programmation de l’événement :

    -       1er mars, trajet en car de Ciney à Beichlingen

    -       2 mars, visite du camp de Buchenwald et de la ville de Weimar. A l’issue de la visite du camp, une cérémonie sera organisée sur la place d’appel, avec dépôt de fleurs et présentation du drapeau.

    -       3 mars, visite du camp de Dora

    -       4 mars, retour en car de Beichlingen à Ciney

    DSC_0030.JPGLes 260 participants seront répartis sur place en 7 groupes de 40. Tous les jeunes auront une préparation pédagogique avant le voyage comme la visite du camp de Breendonk, la rencontre de rescapés des camps, la préparation des professeurs participants et la remise d’un dossier éducatif sur l’univers concentrationnaire en générale et sur les camps de Buchenwald et de Dora en particulier.

    Un budget de près de 40.000 € est prévu pour l’ensemble du programme, la somme de 100 € étant demandée par élève, le reste étant à charge de l’Interfédérale ou des sponsors qu’elle a recherchés ou qu’elle recherche encore activement. 

  • «La vie d’alors», récit de la vie des gens dans l’actuelle commune de Hamois avant 1940

    DSC_0051.JPGJeudi soir avant Noël, des membres du Conseil Communal Consultatif des Aînés de Hamois, des membres de la Maison de la Mémoire (parfois les mêmes) et des membres du Conseil Communal se sont retrouvés à la Maison Communale à Emptinne pour la présentation d’un livre «la vie d’alors ». Quelques personnes interviewées, qui ont permis la réalisation du livre, étaient également présentes.

    La présentation générale fut donnée par Jean-Claude Goetynck, échevin des Aînés, puis par Michel Hubert, président du Conseil Communal Consultatif des Aînés de Hamois qui remercièrent chacun de leur présence. L’échevin a expliqué que l’on assistait à la naissance d’un long travail réalisé par le CCCA. Gilbert Cellier, qui a commis le travail de rédaction et a procédé aux interviews (aidé par des membres de la Maison de la Mémoire) a ensuite expliqué sa démarche, en donnant lecture de quelques passages du livre.

    Couverture.jpgUn livre pour transmettre un peu de la mémoire du passé, c’est ce que propose la commission culturelle et intergénérationnelle du Conseil Communal Consultatif des Aînés (CCCA) de la commune de Hamois. Ce livre est basé sur des interviews de personnes des villages d’Achet, Emptinne, Hamois, Mohiville, Natoye, Schaltin et Scy : Nestor Riga, Renée Roland, Ghislain Monjoie, Gilberte Droussin (décédée depuis), Roger Marlair, Ghislaine Sacrée, Robert Famerée, Frans Rouard, Auguste Ligot, Tina Nucchi, Albert Beck, Lina Fourneau, Emilia Marlair, Jeanne Fonder, André et Nelly Fortemaison, Claire et Joseph Michaux et Léon Martin.  Ces personnes, parmi les plus âgées, y parlent de leur village, de leur vie et de celle de leurs parents. Cet ouvrage, truffé d’anecdotes savoureuses, est écrit simplement, dans un style sobre. Sa lecture est agréable. Il vient à son heure à une époque où les repères vacillent et les incertitudes sont grandes. Ce rappel des racines est un guide. Les plus âgés pourront se souvenir et les plus jeunes, apprendre comment c’était alors. Comment, par exemple, les hommes, les femmes et les enfants se partageaient le travail ou bien à quelles joutes se livraient les candidats aux élections ?

    DSC_0052.JPGL’ordre social était fort, mais pourtant, à Natoye, des gens ont créé la Concordia. A Achet des commères épiaient les habitants. Les fêtes religieuses rythmaient la vie. Le culte des saints, c’était un peu la pharmacopée d’alors. Et les curés ? Certains ont été qualifiés de bons et d’autres ont été décrits comme ayant réussi  à se mettre tout le monde à dos. Aux baptêmes, les parrains lançaient de l’argent et les marraines distribuaient des dragées. Et bien d’autres choses sont ainsi rappelées pour les communions, les processions…Comment se rencontraient les jeunes hommes et les jeunes filles ? Celles-ci étaient chaperonnées. Et le deuil, c’était comment ? Tout un rituel devait être respecté. Et les enfants dans tout ça ? Ils devaient obéir et allaient à l’école. Malgré la discipline, des cancres y allaient de leurs facéties. À quoi jouaient-ils ?  Par exemple, les filles avaient des poupées en chiffon, une corde à sauter et les garçons, des cerceaux faits de jantes de roues de vélo souvent, des ballons fabriqués avec de vieux chiffons, des billes… Dans ce monde pauvre, que mangeait-on ? Comment s’habillait-on ? Comment se soignait-on ? À quoi s’amusait-on ? Tout cela est raconté largement de même qu’un certain nombre d’autres de ces choses de la vie quotidienne. Et les kermesses ? C’était quelque chose ! La Jeunesse était le maître d’œuvre. On dansait, on buvait, on ripaillait. Pour les enfants, il y avait des carrousels. Des particularités locales existaient. Il n’y avait pas que le plaisir. Les travaux des champs et des prés, ça n’attend pas. Les semailles, les récoltes, la fenaison sont longuement décrits. Et les femmes ? Elles travaillaient beaucoup. La vie d’alors, c’était aussi les nombreux métiers des villageois. Beaucoup de ménages tenaient deux ou trois vaches et l’homme exerçait un autre métier. Il y avait de nombreuses entreprises dans les villages comme La Majolique, une scierie, des carrières… Toute une économie locale se développait ainsi entre les petits et les gros villages ainsi qu’avec les villes environnantes.

    DSC_0053.JPGLe contexte, c’est une société rurale, condruzienne, avec ses châteaux, son agriculture et ses autres activités économiques. Les villages vivaient avec Ciney, ville industrielle et de services, mais aussi avec Andenne, Marchin et Spontin. Ce voyage dans le passé invite au respect. Ces gens, nos « ancêtres », ont fait des merveilles avec le peu de moyens qu’ils avaient et les contrôles qu’ils subissaient. Ils se sont battus, ils ont travaillé, ils se sont privés pour que demain soit meilleur qu’hier pour leurs descendants. Ce n’est pas un livre d’histoire qui devrait s’en tenir à l’exactitude et à la chronologie des faits. Ce n’est pas un roman qui serait une construction imaginaire. C’est comme un grand récit de choses qui se passaient alors, dont la trame est la relation de souvenirs, avec les limites de la mémoire. En cours de réalisation, ce projet de la CCCA a reçu le soutien du Service Public Wallonie, accordé dans le cadre de la politique d’amélioration de la vie en milieu rural du ministre de la Ruralité. Cet ouvrage est coédité avec la Maison de la Mémoire. C’est donc un numéro spécial de sa collection. En ces temps de fêtes, c’est un beau cadeau à (s’)offrir.

    Il est disponible au prix de 10 € à l’OCTC de Hamois, dans divers commerces de la commune et des librairies de Ciney. Pour le recevoir par la poste, il peut aussi être commandé à Gilbert Cellier par courriel (gilbertcellier@gmail.com) ou téléphone (083/66.91.23). Il assurera l’envoi, à l’adresse indiquée, après avoir reçu le versement de 10 + 2 € sur son compte :BE98 7755 9897 2593.

  • Des truffes et des cookies pour l’Eurodyssée !

    DSC_0011.JPGChaque année, diverses actions ponctuelles à l’intérieur de l’Institut Saint Joseph de Ciney visent à trouver des  fonds pour soutenir le projet Eurodyssée de l’école. Depuis des années, des Euro Lasagnes sont vendues à différents moments de l’année. Depuis 5 ou 6 ans, quelques membres du comité Eurodyssée, aidés par des Eurodysséens, organisent une autre action concrète : la conception, la fabrication et la vente de différents produits lors de la réunion des parents qui précède le congé de Noël. Cette année, encadrés par Stéphanie Wilmet, Marie Lacroix et Renaud Delieux, du comité, une dizaine de jeunes Eurodysséens (la grève des TEC et de la SNCB a également eu des conséquences pour leur venue à l’école !) ont fabriqué des truffes, des cookies, des galettes et des brownies, le tout conditionné dans un emballage de fête ! Faites leur bon accueil tout à l’heure entre 16h et 19h !

    Pour découvrir les 45 photos prises hier soir, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Cookies Eurodyssée"

  • 400 aînés de Ciney présents pour leur traditionnel goûter de fin d’année !

    DSC_0004.JPGLes aînés de Ciney avaient été particulièrement gâtés l’an dernier puisque leur traditionnel goûter de fin d’année s’était déroulée, avec faste, dans les locaux de Ciney Expo. Unanimement, ils avaient souhaité revenir à Ciney Expo en 2011. Hélas, le hall n’était pas disponible. Il a donc fallu revenir au lieu habituel, le théâtre communal pour la partie discours et spectacle et la salle polyvalente pour la partie goûter. Guy Milcamps, au nom du Collège, a accueilli tout le monde (au moins 400 aînés) au théâtre communal en n’oubliant pas le personnel communal pour son aide et la classe de Mme Viatour du Conservatoire pour le spectacle qu’ils présenteront après les discours : «Nous fêtons aujourd’hui le dernier goûter des aînés de la législature. Vous ne savez pas qui vous aurez devant vous l’an prochain ! Je vous laisse juge ! La Maison des aînés sera concrétisée en 2012. Les travaux de son aménagement débuteront en février. Ils seront terminés 180 jours ouvrables plus tard. Les problèmes de sécurité vous inquiètent au plus haut point. Si une augmentation des vols a été constatée, la police veille. Certains voleurs ont déjà été arrêtés ! La réfection des trottoirs a été entamée à la demande des aînés. La 2e phase de l’installation des caméras est opérationnelle.»

    DSC_0174.JPGChristine de Prêt, échevine des aînés, leur a présenté le plan solidarité-froid (un folder était disponible sur les tables du goûter). André Preud’homme, président du conseil des aînés, a rappelé «que si le comité était actif, c’est qu’il travaille avec une équipe d’aînés des villages et de Ciney ville qui relayent les préoccupations, les difficultés des aînés de la commune. Ils sont tous bénévoles ! L’objectif de notre comité est de promouvoir dans l’entité de Ciney une meilleure qualité de vie pour les aînés. » Jean-Marie Degrune, vice-président du comité, a évoqué le travail 2011 et  les projets sur la sécurité : le lancement d’une affichette Senior Secours et d’un sifflet anti agression pour réduire la vulnérabilité des aînés dans la rue. Ensuite, après le spectacle très apprécié de la classe de Mme Viatour du Conservatoire de Ciney, chacun a pu rejoindre la salle polyvalente où le personnel communal et les membres du Conseil Communal ou de l’Action sociale faisaient eux-mêmes le service. 

    Pour découvrir les 156 photos prises mercredi après-midi, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Goûter aînés Ciney"

  • Un goûter de Noël a réuni les aînés du village d'Achet et les enfants de l’accueil extrascolaire

    DSC_0054.JPGSi, l’an dernier, à l’occasion des fêtes de fin d’année, les responsables de l’accueil extrascolaire de la commune de Hamois avaient décidé que les enfants se rendent au domicile des habitants du village de Hamois, cette année, ils ont préféré les faire rencontrer les aînés du village d’Achet. Il faut dire que les 3x20 de ce village ont décidé d’arrêter leurs activités, faute de combattants et de relève ! Une trentaine d’enfants se donc retrouver le mercredi précédent la Noël à la salle des Volontaires d’Achet pour un goûter de Noël avec une douzaine d’aînés du village. Josée Libion présidente de l’Action Sociale et Valérie Caverenne, échevine de l’enseignement étaient présentes à la salle des Volontaires pour superviser cette après-midi récréative et féliciter les responsables de l’accueil extrascolaire pour leur travail. Des jeux avec les aînés et entre les enfants, un goûter, quelques pas de danse et surtout des chants typiques de Noël (Petit papa Noël, Mon beau sapin, Vive le vent, Noël Blanc et Il est né le divin enfant) ont animé une après-midi intergénérationnelle que chacun a pu apprécier.

    Pour découvrir les 58 photos prises mercredi après-midi, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Goûter Noël Achet"