Le jumelage entre Assesse et Cumières scellé en terres assessoises

DSC_0044.JPGLa signature de la charte du jumelage entre les communes de Cumières (900 habitants, département de la Marne, près d’Epernay en France) et Assesse s’est déroulée au lendemain de la Fête Nationale. Elle marque l’aboutissement d’échanges amicaux présents depuis plus de deux décennies entre les deux communes. Cette union entre les deux entités n’a rien d’étonnant puisque les premiers contacts ont vu le jour, il y a  22 ans. C’est en effet lors des festivités du 14 juillet 1990, qu’un groupe de musiciens assessois, dirigé par Françoise Lecomte, avait rejoint Cumières. D’année en année, les échanges entre Assessois et Cumariots se sont multipliés et le bouche à oreilles a fait le reste. Au départ du groupe de musiciens et accompagnants des premiers voyages, dont Sébastien Humblet, aujourd’hui échevin d’Assesse, les liens d’amitié et les échanges avec les habitants de Cumières se sont répandus progressivement parmi beaucoup d’Assessois. Ce partenariat ne s’est donc pas scellé dans l’inconnu ! Le jumelage est le fruit de la volonté conjointe des autorités municipales et communales et des comités formés dans les deux entités, de tisser des liens amicaux, sociaux, mais aussi touristiques et économiques.

Sur place, Philippe Martin, le maire de l’époque, député de la Marne et actuel adjoint au maire, a propagé cette idée qui s’est structurée peu à peu. Ce jumelage est ainsi réalisé par la volonté du maire, devenu adjoint et de l’adjoint (de l’époque) José Tranchant, actuel maire ! Côté Assessois, Sébastien Humblet, artisan du projet, a pu compter dès 2007 sur le soutien du Collège et du Conseil communal.

DSC_0027.JPGQu’amènera ce jumelage ?

De nombreux échanges et collaborations devraient voir le jour. On projette ainsi des voyages scolaires au niveau des écoles communales, avec des notions de géographie et d’histoire au programme. Les jumeaux envisagent aussi l’organisation de marches, voyages d’aînés, tournois de football ou de pétanque, ou des expositions par exemples. Côté économique, des échanges entre les agriculteurs, l’organisation d’un salon champenois à Assesse et le développement de partenariats entre les établissements de l’HORECA sont envisagés. Les autorités communales, en dehors des célébrations officielles, laisseront place à l’initiative privée, associative, culturelle, sportive ou scolaire. La proximité des deux entités devrait contribuer au succès de ce jumelage.

DSC_0053.JPG

Une visite de l’entité et une cérémonie officielle

Après la signature de la Charte du jumelage côté français le 20 janvier dernier, à l’occasion de la Fête des Vignerons, la Saint Vincent, la fête Nationale belge fut l’occasion d’officialiser le mariage côté assessois. 21 Cumariots sont arrivés le vendredi 20 juillet à Assesse et ont participé au TE DEUM et aux festivités organisées par la Commune. Ils étaient parmi les 400 convives qui ont partagés de repas de cochonnailles préparé par le comité du Foyer Sorinnois en collaboration avec le comité de Courrière. De nombreuses autres associations locales ont collaboré très efficacement au bon déroulement de la soirée. Outre le maire José Tranchant et l’adjoint Philippe Martin (président du comité à Cumières) d’autres adjoints et conseillers municipaux champenois ont fait le déplacement avec les membres du comité. Tout le monde était hébergé au Château de la Poste à Ronchinne. Le 21 juillet, les visiteurs (qui voyageaient dans le car communal) ont pu découvrir plusieurs lieux remarquables de l’entité (outre le Domaine de Ronchinne, l’Eglise St Martin d’Ivoy, le Château d’Arche, le Château Ferme de Courrière, le hameau et le tilleul de Jassogne, le Château de Sorinne-la-longue, le Donjon et le centre de Crupet, un des plus beaux villages de Wallonie, l’ancien presbytère de Crupet restauré récemment et qui accueille l’Office du Tourisme…). Le repas du midi a été servi à la salle Magimpré à Florée, celui du soir à l’Orangerie du Domaine de Ronchinne.

DSC_0037.jpgEn avant-soirée, quelques discours ont été prononcés par le directeur du Château de Ronchinne, les premiers citoyens d’Assesse et Cumières et les deux présidents des comités de jumelage. Si la charte fut symboliquement signée en janvier dernier dans la salle des Mariages à Cumières, la terrasse du Château de Ronchinne (offrant une vue magnifique) était aussi un symbole : le Château fut habité par un Prince français Victor Napoléon et une Princesse belge, Clémentine fille de Léopold II, mariés en 1910. Ils ont acquis le Château en 1913 et y vécurent jusqu’au décès du Prince Napoléon en 1926. La Princesse vendit le Château en 1956. Il servit ensuite de lieu de vacances aux postiers jusqu’en 2007. Après de sérieux travaux de rénovation, le Château, ses annexes et le superbe parc sont devenus un complexe hôtelier. Après l’échange traditionnel de cadeaux, dont une plaque commémorative du jumelage offerte par la Commune d’Assesse pour être placée à la Mairie de Cumières, le Maire José Tranchant  a remis à Luc Bouveroux, bourgmestre d’Assesse, la médaille d’honneur de Cumières tandis que le président français du comité, Philippe Martin, en sa qualité de Député, a offert au président assessois Sébastien Humblet la médaille d’honneur de l’Assemblée Nationale pour son fervent engagement en faveur du rapprochement entre les deux communes. Les visiteurs de Cumières ont aimablement fourni, pour l’apéritif, un breuvage fort apprécié dont ils ont le secret ! Les jumeaux ont promis de se revoir dans le cadre d’excursions scolaires et d’un salon champenois de produits de bouche dans les prochains mois.

Pour découvrir les 59 photos prises sur le site de Ronchinne samedi en fin de journée, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé " Assesse Cumières".

Les commentaires sont fermés.