25e anniversaire du bachelier en agronomie de la HEPN à Ciney

726 étudiants sont sortis en 25 ans !

DSC_0003.JPGAprès avoir fêté royalement le 75e anniversaire de son école hôtelière, la province de Namur vient de fêter, samedi, le 25e anniversaire du bachelier en agronomie de la Haute Ecole de la Province au domaine de Saint Quentin à Ciney. L’évènement s’est déroulé en présence de nombreux anciens diplômés, professeurs anciens et actuels et personnalités de la province.

DSC_0009.jpgPlusieurs discours ont été prononcés pour cette circonstance, dont 3 messages diffusés par 3 absents à Ciney, le Gouverneur de la province (message que l’enseignement provincial continuera grâce aux étudiants passés, actuels et futurs, de rayonner la province aux 4 coins de la Wallonie et même au-delà de la Belgique), du Ministre Di Antonio (si je dois dégager une priorité, un message à l’avenir pour les élèves, c’est le fait que nous avons absolument besoin de cette agriculture tout simplement pour notre autonomie alimentaire) et de la Ministre Laruelle (la formation au baccalauréat permet vraiment une ouverture sur le monde ainsi qu’un ancrage au terroir). Toutes les personnes qui ont contribué à la création et au développement du bachelier en agronomie à Ciney ont été remerciées : Annie Denis, Françoise Gaspard, Nicole Mainjot, Martine Fossion, Emmanuel Devroye, René Collart, Jacques Warnier et Louis-Marie Fiasse ainsi que Thomas Salembier, responsable de la création du Cercle en 1993. Mr Frognieux, président de l’association des Anciens et Xavier Baudoin, actuel président de l’ADAC ainsi que Philippe Bultot, député provincial ont également pris la parole.

Notons que pour le repas servi à l'occasion de ce 25e anniversaire, tout a été élaboré avec des produits des anciens étudiants diplômés et d'agriculteurs locaux.

DSC_0005.jpgIntervention d’Emmanuel Devroye, directeur-président de la catégorie agronomie de la HEPN

C’est en 1988 que dans le prolongement de l’école secondaire provinciale d’agriculture installée sur le site de Sant Quentin à Ciney, le graduat en sciences agronomiques a été créé. La formation a démarré avec 59 étudiants et proposait les finalités techniques et gestion agricoles, agro-industries et biotechnologies. En 1992, le cursus passe de 2 à 3 ans. En 1999, la spécialisation en gestion environnementale s’ouvre. Elle sera transformée 4 ans plus tard en finalité environnement. Le bachelier de la HEPN propose une solide formation aux sciences du vivant. Les métiers de l’agronomie sont riches en débouchés et chargés de responsabilités. En surfant sur www.futuragro.be, on peut découvrir tous les débouchés de la formation. Actuellement, la catégorie agronomie compte 130 étudiants. Depuis sa création, 726 étudiants ont été diplômés dont la majorité a trouvé un emploi à la hauteur de ses ambitions. En juin prochain, 32 nouveaux étudiants devraient être diplômés.

DSC_0006.jpgIntervention de Jean-Marc Van Espen, député-président

Pour une province comme la nôtre, profondément marquée dans son activité agricole, c’est un plus indispensable pour notre institution que de pouvoir compter sur le pôle de formation de Ciney. 43 % de notre territoire, 158.000 ha précisément, sont destinés à la culture et à l’élevage. Nos 2.600 exploitations agricoles font du secteur agricole un des secteurs forts de notre économie. Pourtant je suis perplexe quand je constate que seulement 687 chefs d’exploitation possèdent une formation agricole complète (jusqu’au baccalauréat). Je suis convaincu que la force future du secteur agricole passe par la formation. Vous, étudiants du bachelier, vous trouvez un travail à l’issue de votre cursus. Avec nos agriculteurs, avec nos étudiants en filière agronomique et environnementale, nous voulons plus que jamais un secteur agricole fort à l’empreinte environnementale durable. En juin prochain, nous devrions mettre la première pierre au nouveau pôle fromager sur le site de Saint Quentin.

DSC_0001.jpgLe Crocus, une bière pour le 25e !

Les anciens étudiants du bachelier, après une visite de la brasserie de la Lesse à Eprave et la rencontre d’Anthony Minet, diplômé en 2011 de bachelier en agronomie à Ciney et producteur de safran, ont décidé de créer la Crocus qui a spécialement été servie, dégustée et apprécie lors des festivités marquant ce 25e anniversaire.

Ouverture d’une spécialisation en agrobiologie

Sous réserve de l’accord de la Fédération Wallonie Bruxelles, la HEPN ouvrira en septembre prochain une année de spécialisation en agrobiologie, accessible aux personnes titulaires d’un bachelier dans le domaine. Le besoin de techniciens spécialisés en agriculture biologique a pour la première fois été adressé par le Collectif pour la formation en agriculture biologique à l’ensemble des directions de catégories des hautes écoles organisant une filière agronomique en FWB. La Haute Ecole de la Province de Namur envisage de développer un programme intensif sur la gestion des prairies permanentes et temporaires en bio et d’organiser une semaine intensive en maraîchage. La formation permettra aux étudiants d’acquérir des outils d’analyse et de diagnostic directement applicables sur le terrain. Elle visera également à leur fournir les clés de réflexion pour la mise en place des rotations de cultures, d’alimentation du bétail, de production de fourrage et de gestion de la matière organique. Les aspects de transformation et valorisation en circuit court seront aussi abordés.

DSC_0007.JPGConstruction à Ciney d’un bâtiment pour le bachelier en agronomie

Depuis sa création en 1988, le bachelier en agronomie, anciennement intitulé graduat, est installé sur le site de Saint Quentin, dans une partie des bâtiments de l’EPASC, l’école secondaire agricole. Cet aménagement au départ temporaire est devenu définitif et a été complété, en 2007, par l’installation de deux containers pour répondre à une augmentation de la population estudiantine. En 2008, le Collège provincial marquait son accord pour l’acquisition d’un terrain proche de l’implantation actuelle du bachelier.

DSC_0004.jpgAprès un appel d’offres, le Collège provincial a confié, en décembre dernier, le marché d’études au bureau AW Architectes de Marche-en-Famenne. Outre les locaux traditionnels, la nouvelle construction permettra :

-       d’aménager des laboratoires de pointe pour les cours d’informatique, de langues, de bio et microbiologie, de biotechnologie, de chimie

-       d’envisager l’organisation de nouvelles formations et de formations continuées en agronomie

-       de disposer d’un grand auditoire

Le bâtiment de construction durable sera une vitrine pour la province et pourra atteindre des standards passifs de 15 kWh/m2/an. Il servira également de matériel pédagogique aux étudiants de la finalité environnement par l’étude des isolations, des productions d’énergie, …

Les commentaires sont fermés.