• 16e rencontre entre les boulistes de Hamois et d’Alluyes

    DSC_0006.jpgAnnée impaire oblige, c’était au tour du comité des Boules du Bocq de Hamois d’inviter leurs jumeaux d’Alluyes pour une 16e rencontre placée sous le signe de la pétanque et de l’amitié. Vendredi soir, venant d’Eure et Loir en car, ils étaient 40 à venir d’Alluyes à Hamois, emmenés par Loïc Hardy, l’adjoint au maire et Frédéric Broutin, le président de l’Union Sportive d’Alluyes, section pétanque. Au programme du week-end, le traditionnel tournoi franco-belge du samedi (48 doublettes), quelque peu perturbé par la pluie en matinée et surtout des moments d’amitié et de convivialité entre familles belges et françaises jumelées. Comme l’an dernier, le tournoi a été remporté par une doublette belge formée d’Yves et Michel Nicolay, devant Michel Broquin et Dominique Rouillon d’Alluyes, Thierry et Claudine Doiteau d’Alluyes et Yves et Michel Laffineur de Hamois.

    DSC_0059.jpgLors de la partie officielle où se sont déroulés les échanges de cadeaux entre clubs et municipalités, Gaston Lambert, le président des Boules du Bocq a remercié Albert Richel qui a préparé les terrains pour le tournoi de l’échange durant une semaine ainsi que tout son comité sans qui il ne serait rien, sans oublier une minute de silence à tous ceux qui sont décédés depuis l’existence du jumelage. Frédéric Broutin, son homologue d’Alluyes a insisté sur le fait « qu’aujourd’hui, ce n’est pas que la pétanque et et le challenge entre les deux clubs qui nous réunit mais une grande amitié entre nos familles. Pour ne pas trouver le trajet aller trop long et pour commencer à nous mettre dans l’ambiance, nous avons regardé des vidéos des premières rencontres, les photos des années précédentes. On s’aperçoit que depuis 16 ans, beaucoup de têtes nous ont quittées, des nouvelles têtes sont arrivées et les piliers sont toujours bien présents. A l’année prochaine à Alluyes ! » Pour Luc Jadot, bourgmestre, «Beauce et Condroz se ressemblent, tout comme Alluyes et Hamois, soleil et pluie. Il fait bon vivre de s’amuser ensemble. Ce qui est important dans cet échange, c’est l’amitié au-delà du sport qui sert de fil conducteur et les rencontres en dehors du jumelage de ciment entre les 2 communes et les 2 clubs. Merci aux 2 comités ! » Coup de chapeau à l’organisation pour Loïc Hardy : «nous n’étions pas sûrs d’avoir de la place dans le car pour ramener le trophée, c’est pour cela qu’il reste ici, à l’an prochain à Alluyes pour le récupérer ! »

    Tous auront le plaisir de se revoir l’an prochain, au cœur de la Beauce, autour du 26 juillet, à l’occasion de la 17e rencontre entre les deux clubs et villages.

    DSC_0041.jpg

     

    Origine du jumelage

    L’origine de ce jumelage, est une histoire d’amitié. Juliette Gerson (aujourd’hui décédée, elle a donné son nom au challenge du jumelage) a été voisine de Gérard et Nadine Mostenne à Hamois. En 1993, elle déménage à Bonneval, en Eure et Loir, à quelques kilomètres de Chartres. En rendant visite à sa sœur, tout naturellement, elle va dire bonjour à ses anciens voisins. Comme Gérard est un des membres du dynamique comité de pétanque des Boules du Bocq créé il y a maintenant 18 ans, celui-ci lui demande s‘il n’existe pas un club de pétanque dans sa région qui serait intéressé par un jumelage. Le village voisin de Bonneval, Alluyes, dispose justement d’un club de pétanque, créé il y a 28 ans. Très rapidement, les contacts entre Hamois et Alluyes conduisent à une première visite des Belges et depuis 1998, à une rencontre les années paires en France et les années impaires en Belgique.

    Pour découvrir les 228 photos prises tout au long des 3 jours du jumelage, il suffit de cliquer, à droite, sur l’album intitulé «Alluyes Hamois 2013 ».

  • 50 ans de bonheur pour Jules et Anne-Marie Delfosse de Hamois

    DSC_0044.jpgC’est en présence de leur grande famille, de leurs amis, des membres de la chorale paroissiale de Hamois et d’une partie des autorités communales de Hamois que Jules et Anne-Marie Delfosse ont célébré leurs noces d’or. L’événement s’est déroulé au domicile familial, au lieu-dit du tilleul Sainte Barbe où apparemment la chapelle fut au départ construite. Jules Delfosse est né à Emptinne le 11 septembre 1939. Instituteur, il a d’abord exercé son art à Emptinne durant 6 ans avant d’enseigner dans l’enseignement spécial à Ciney où il a passé l’essentiel de sa carrière entrecoupé d’un petit passage dans l’enseignement libre privé. Anne-Marie Wathelet est née à Rotheux Rimière le 1er janvier 1940. Elle a exercée la plus belle des professions : maman au foyer ! Si la rencontre s’est déroulée lors d’une fête à la gare à Hamois, leur mariage fut célébré le 16 juillet 1963 à Emptinne. De leur union sont nés 5 enfants et 10 petits-enfants. Avant de donner lecture de l’acte de mariage et du message de sympathie du palais royal, Luc Jadot, bourgmestre a rappelé que Jules Delfosse était un peu considéré comme le Stéphane Bern de Hamois, à cause de sa passion pour les têtes couronnées et Sissi en particulier. Il a d’ailleurs mis sur pied (et d’autres sont prévues dans l'une en octobre prochain) de nombreuses expositions consacrées à Sissi et aux Romanov. 

    DSC_0046.JPG

  • Chevetogne remporte les premiers jeux de la vache

    DSC_0136.jpgDe mémoire de Cinaciens, on n’avait plus vu autant de monde place Monseu depuis bien longtemps, depuis sans doute les jeux sans frontières, dont les premiers jeux de la vache s'en inspiraient.

    Le pourquoi est simple :

    -       il faisait beau, très beau, très très beau et toutes les chaises des différents cafés de la place étaient prises d’assaut bien avant midi afin de profiter d’un peu d’ombre tout en assistant au spectacle et au feu d’artifice. Les frigos éprouvaient toutes les difficulté pour refroidir la bière qu’il était agréable de déguster par cette canicule (évidemment, entre deux verres d’eau). La piscine qui servait à différents jeux a été de nombreuses fois utilisées par de nombreux enfants pour s’y rafraîchir !

    DSC_0027.jpg-       la première édition des jeux de la vache qui mettait en présence 8 équipes des villages de l’entité de Ciney (au minimum 15 par équipe) et leurs supporters dont le Q.G. était un des cafés ou restaurants de la place Monseu. Notons le travail de déco de certains des Q.G, chapeau !

    -       le feu d’artifice en fin de soirée qui permettait à des centaines de personnes la recherche d’un peu de fraîcheur après une après-midi barbecue

    Tout était presque réglé comme du papier à musique par l’équipe de l’échevin Frédéric Deville et du comité des fêtes de Ciney pour chacune des 13 épreuves. Seul souci: le timing ! Et il est vite apparu lors du premier jeu qu’il fallait modifier différents jeux afin de terminer à temps ! Voici d’ailleurs la liste des jeux :

    DSC_0142.jpg-       la puissance vache, jeu de puissance 4 par équipes de 2 mettant en présence toutes les équipes, obligeant chacun de passer, comme il pouvait, dans une piste d’obstacles gonflables. Le nombre de manches a été diminué car le jeu s’éternisait !

    -       la vache funambule, jeu de course de garçons de café dont le parcours était rempli d’embûches : une piste savonneuse où des enfants leur envoyaient des ballons et surtout le passage au-dessus de la piscine où des adultes envoyaient, parfois, assez fortement, de gros ballons gonflés. La tactique de passer sur le bomme couché finit par payer ! Heureusement, à mi- jeu, plus aucun ballon n’était envoyé de la piscine !

    DSC_0095.jpg-       les vaches font du ski

    -       Vachiator VS Gladiator, combat avec des cotons-tiges géants

    -       La vache perchée, jeu de réflexion et de stratégie

    -       La vache sous-marine où il fallait retrouver dans la piscine à la recherche de 9 objets de la couleur de chaque équipe

    -       La vache qui braille où 2 adultes de chaque équipe étaient habillés en costumes Zantai, avaient les yeux bandés et devaient passer sous 8 portiques grâce aux cris de leurs équipiers ! Dur, dur, quand les instructions viennent d’un peu partout, mais rigolo pour le public !

    DSC_0170.jpg-       Pin-Pon la vache où il fallait transporter un blessé et prendre un vêtement à chaque passage à l’étable à veaux. Petites contestations au sujet des temps des 2 manches !

    -       La vache musicale avec, au départ, 115 personnes jouant à la chaise musicale. Difficile de les faire courir ! Beaucoup de travail de la part de M. Loyal et des membres du comité des fêtes pour que tout se déroule de manière fair-play !

    -       La vache porteuse d’eau, jeu de relais

    -       La roue de la vache, jeu de relais également

    -       Les amis de la vache, jeux du public avec une vingtaine de défis à réaliser

    DSC_0363.jpg-       Le mur des champions, jeu fil rouge (construit et installé par les Ets Macors) repris 3 fois, mettant à chaque fois 2 gros bras de chaque équipe qui devaient monter le plus haut possible, à la force des bras. Il est à remarquer que la piste devait être arrosée tout le temps vu la chaleur du mur ! Durs, durs, ces duels !

    -       Chaque équipe pouvait mettre son joker en jeu n’importe quand. Certains l’ont utilisé à bon escient, d’autres pas du tout !

    DSC_0432.jpgLes résultats

    1.    Chevetogne, la vache qui rit, couleur rouge, Q.G. au Mets Gabon, 131 pts qui reçoit pour un an la vache d’or
    2.     Leignon-Corbion, la vache à lait, couleur blanche, Q.G. au 100 Chichis, 103 pts
    3.    Haversin, la vache vache, couleur orange, Q.G. au Chupettos, 102 pts
    4.    Pessoux, la vache à sec, couleur rose, Q.G. au Petit Bedon, 100 pts
    5.     Braibant-Halloy, la vache pistache, couleur verte, Q.G. au Condruze, 91 pts
    6.     Biron, la vache à plumes, couleur bleue, Q.G. au Mad Murphy’s, 88 pts
    7.     Chapois-Ychippe, la vache qui pisse, couleur jaune, Q.G. au Bono Bar, 81 pts
    8.     Conneux-Conjoux, la vache qui tache, couleur mauve, au T3, 50 pts

    DSC_0018.jpg

    Aucune équipe n’a finalement reçu le prix du fair-play, tout le monde le méritant

    Rendez-vous à l'année prochaine, même date, pour une seconde édition des Jeux de la vache, avec les mêmes conditions estivales !!

    Pour découvrir les 507 photos prises tout au long des épreuves, il suffit de cliquer, à droite, sur l’album intitulé «21 juillet  Jeux de la vache ».

    Pour découvrir les 49 photos du concert de Cover Age, ainsi qu’une trentaine de photos du feu d’artifice tiré du pied de la Collégiale, il suffit de cliquer, à droite, sur l’album intitulé «Cover Age et feu d’artifice ».

  • Le titre de citoyen d’honneur de la ville de Ciney a été décerné à Martin Gray

    MartinGray21juillet1.JPGLa ville de Ciney a profité des festivités de la fête nationale et de la prestation de serment de notre nouveau souverain, le Roi Philippe, pour mettre à l’honneur un de ces citoyens, l’écrivain Martin Gray, depuis peu résidant dans la capitale du Condroz. L’événement s’est déroulé sur le kiosque, en présence de la famille de Martin Gray et de la plupart des membres du conseil communal et de l’aide sociale.

    2MartinGray21juillet.JPGAprès avoir reçu sa décoration des mains du bourgmestre de Ciney, Martin Gray a rappelé quelques moments importants de sa vie, moments qui peuvent inspirer tout un chacun en lisant ses livres : «tout est possible, car tout m’est arrivé, le pire, comme le meilleur. J’ai vécu l’expérience du ghetto de Varsovie et de la barbarie. J’ai vu que l’homme pouvait se transformer en animal. J’ai vu des animaux avec visage d’homme ! J’espère encore vivre dans cette ville de Ciney assez pour mériter cette décoration ! »

  • Nos deux Rois fêtés à Hamois l’occasion de la fête nationale

    21juillet13Hamois1.JPGCette année, c’est le village d’Achet qui a été choisi dans l’entité de Hamois pour la traditionnelle célébration de notre fête nationale. Après l’office religieux célébré en l’église d’Achet, tout le monde s’est rendu en cortège au monument aux morts. En présence d’une partie du conseil communal et de l’aide sociale, des représentants des associations patriotiques et de 2 anciens de la dernière guerre (Albert Beck et Gaston Leroux), le bourgmestre, Luc Jadot a déclaré, quelques instants après que les cloches de l’église sonnent à la volée pour notre nouveau Roi :

    21juillet13Hamois4.jpg«notre pays vit aujourd’hui deux événements majeurs qui entrent dans l’histoire. Après 20 ans de règne, le Roi Albert II vient d’abdiquer en cédant la fonction royale à son fils Philippe. C’est un grand Roi qui nous quitte. Après le départ du Roi Baudouin, Albert II aurait été présenté comme un souverain de transition. Il n’en fut rien. Tout au long de ces 20 ans de règne, il a parfaitement assumé ses responsabilités en préservant le bien-être des Belges. C’est le premier Roi fédéral qui a su défendre avec opiniâtreté ce vivre ensemble entre Wallons, Flamands et Bruxellois. Albert II était très proche de la population, c’était un homme simple, convivial et maniant l’humour avec bonheur. Avec la Reine Paola, il a su conquérir le cœur des Belges. A l’époque de la marche blanche, la Belgique a découvert son émotivité. C’était un homme d’écoute et de dialogue qui a mis ses qualités au service de l’Etat, des entités fédérées. Il peut partir avec le sentiment du devoir accompli, d’avoir accompagné la transformation de la Belgique en la maintenant toujours unie. Au nom de notre commune, je voudrais lui exprimer notre profonde reconnaissance. Si nous fêtons aujourd’hui, dans le cadre de la fête nationale, la fin du règne de nos souverains Albert et Paola, nous fêtons aussi l’avènement du Roi Philippe et de la Reine Mathilde.

    21juillet13Hamois2.jpgNotre nouveau monarque a été préparé à cette mission depuis son plus jeune âge. Il dispose d’une formation solide et de nombreux liens noués lors de ses missions économiques qu’il va pouvoir renforcer avec le monde politique notamment. Notre nouveau Roi est prêt, n’en déplaise à ceux qui se livrent à des critiques dont le seul but est d’affaiblir un des rares éléments de stabilité de notre pays : la monarchie ! Nous ne doutons pas un seul instant qu’avec le soutien de la Reine Mathilde, il va servir son peuple et jouer son rôle dans les limites de ses prérogatives institutionnelles. Ils ont rendez-vous avec l’Histoire et avec nous les Belges. Vive la Belgique, vive le Roi ! »

    Le verre de l’amitié a été ensuite offert par l’administration communale et servi par les membres de la confrérie de la Gâte d’or en face de l’église du village d’Achet en présence de nombreux habitants de la commune de Hamois.

    21juillet13Hamois3.JPG

  • Rallye Touristique, le 11 août à Hamois

    Balade en voiture/moto agrémentée de questions et de jeux. INSCRIPTION OBLIGATOIRE POUR LE 1er AOUT !

    Lire la suite

  • Michel Briot, le nouveau Président du Rotary Club de Ciney

    logoRotary.jpegComme chaque année à la fin juin, le club Rotary de Ciney a procédé à la passation des pouvoirs présidentiels. C’est Michel Briot de Leignon qui a été élu et présidera aux destinées du club pendant cette période 2013-2014.

    La devise du Rotary est de servir et d’aider ceux et celles qui sont dans le besoin. A cette fin, deux opérations majeures sont à l’agenda : le lancement des ventes de Champagne lors de la traditionnelle soirée du 15 novembre (champagne qui est d’ailleurs vendu tout au long de l’année !) et l’organisation du Bovelo des Saveurs, ballade cycliste familiale mettant en valeur les produits du terroir, le premier dimanche de juin 2014 !

    En dehors des actions internationales du Rotary auxquelles contribue le Club de Ciney, Michel Briot souhaite que les fonds récoltés soient prioritairement affectés à des organisations sociales locales. Ces fonds contribueront aussi à envoyer une vingtaine de jeunes cinaciens à des cours de conduite automobile défensive ! Gage de succès des actions entreprises, c’est aussi la convivialité et l’amitié que le nouveau Président aura à cœur d’entretenir au fil des réunions hebdomadaires du Club.

    PHOTO PASSATION JUIN 2013.JPG

    Michel Briot, nouveau président 2013-2014 (au centre) entouré du président sortant, Pierre Rondiat (à droite) et de Jean-claude Collinge, futur président 2014-2015 (à gauche).