• Atelier de rencontre parents-enfants le mercredi à l’OCTC de Hamois

    DSC_0001.JPGTous les mercredis matin, de 9h30 à 11h30, à l'Office Communal du Tourisme et le la Culture de Hamois (O.C.T.C.) se déroule un lieu de rencontre parents-enfants appelé «Demain en mains». Il est axé entièrement sur le jeu et le développement psychomoteur du jeune enfant jusque 3 ans accompagnés d'un parent ou d'une personne de référence. Entièrement gratuit, tout le monde y est bienvenu. Les personnes de contact sont Geneviève Carette, 0473/52.18.07, psychomotricienne, spécialisée en développement du jeune enfant ou Aude Fierens, 0478/24.37.08, infirmière et formatrice en puériculture.

    DSC_0001.JPG

  • Journée du souvenir ce 1er novembre au crématorium de Ciney

    Journée du Souvenir au Crématorium du Cœur de Wallonie 1er novembre 2013 de 10h à 16h

    Lire la suite

  • Le club des jeunes de Braibant a fêté Halloween samedi !

    DSCN1565 - Copie (2).JPGLe club des jeunes du village a fêté Halloween ce dernier samedi du mois d’octobre. Au programme, dans l’après-midi, les enfants ont eu l’occasion de se déguiser en confectionnant leurs  déguisement s’ils le désiraient. Ensuite, à 19h30, départ du Local des Jeunes en divisant les enfants présents en 3 groupes les petits, les moyens et les grands. Ils étaient encadrés par les membres de la jeunesse, présidée actuellement par  Bérangère  Brisbois et par certains parents pour faire le tour du village de Braibant. 

    A 21h30, retour de tous le monde au local, avec leur sourire rayonnant et leurs yeux pétillants, les enfants se sont bien amusé et ont récolté une quantité impressionnante de friandises. Afin de les redistribuer équitablement, les récoltes des 3 groupes ont été rassemblées. Le temps de la redistribution des friandises, les parents ont eu le droit au verre de l’amitié offert par le Club des Jeunes. 

     

    DSCN1563.JPG

  • Une élève du Conservatoire de Ciney sélectionnée pour la finale du concours Belfius Classics

    images.jpegDepuis 1965, Belfius Banque organise chaque année un concours prestigieux pour les élèves des 197 académies de musique et des arts de la parole des quatre coins du pays. Cette année, une élève du Conservatoire de Ciney figure parmi les finalistes.

    Au total, pas moins de 161 candidats, issus de 84 académies, s’étaient inscrits à cette 49ème édition de Belfius Classics. Au terme des présélections régionales, 103 ont décroché leur passeport pour la finale qui se déroulera du 12 au 22 novembre.

    Parmi ces 103 finalistes, citons notamment la guitariste Mathilde Kaisin, 18 ans, de Marche-en-Famenne, qui étudie au Conservatoire de Ciney.

    Outre Mathilde Kaisin pour le Conservatoire de Ciney, huit autres virtuoses issus des académies de Tamines, Auvelais, Namur et Eghezée figurent également parmi les finalistes.

    La finale du concours se déroulera au Passage 44 à Bruxelles du 12 au 22 novembre. Celle-ci est ouverte au public et l’entrée est libre et gratuite.

    Les lauréats ayant obtenu un ‘Premier Prix’ auront ensuite l’honneur de se produire sur les planches du Théâtre Royal de la Monnaie à l’occasion de la proclamation officielle le samedi 8 mars 2014.

    A travers ce concours, Belfius Banque entend offrir un tremplin aux talents – jeunes, voire très jeunes, mais également parfois moins jeunes – de nos académies. Tout au long de leur carrière, les lauréats de Belfius Classics bénéficient en outre d’un soutien de la part de la banque dans le cadre de concerts, récitals, festivals, stages, enregistrements...

    Depuis 1965, de nombreuses générations de « jeunes » talents se sont succédées au concours Belfius Classics, embrassant parfois ensuite une carrière internationale dans les plus grands orchestres du monde (Wiener Philharmoniker, London Philharmonic Orchestra, Orchestre Philharmonique  de Radio-France, Berliner Philharmoniker, …) et/ou s’illustrant également notamment au Concours Reine Elisabeth.

  • Inauguration d’un nouveau hall-relais au zoning de Biron à Ciney

    L’extension du zoning proposée par le cabinet du ministre Henry à nouveau contestée !

    Lire la suite

  • L’Institut de Schaltin lance sa 15e Opération Chocolat

    2056161360.2.jpgL'ensemble des services de l’Institut de Schaltin reçoit des subsides des différents pouvoirs publics concernés. Bien qu'importants, ces subsides ne répondent pas à l'intégralité des réponses que les services doivent apporter aux besoins des personnes qui leur sont confiées.

    Les fonds récoltés sont affectés à des projets non subsidiables comme la participation de nos bénéficiaires à des d’activités sportives, culturelles et l'achat de matériel ludique, didactique et sportif.

    Unknown.jpegA cette fin, pour la 15e fois, l’Institut lance son opération chocolat et vend des pocket bag de 15 mini-bâtons assortis (8 goûts) de chocolat Galler,  au prix de 5 € durant les mois de novembre et décembre 2013.

    Vous souhaitez vous associer à cette action ? Réservez un accueil chaleureux à l’équipe de jeunes et bénévoles durant les mois de novembre et décembre. L’Institut de Schaltin remercie les sociétés Galler, Kewlox et Copromax  pour leur soutien : merci d’avance aux fournisseurs, parents, amis et à tous ceux qui par leur générosité soutiendront notre action.

  • Installation du deuxième conseil communal des enfants à Hamois

    DSC_0054.jpgC’est en présence du  Collège communal, de conseillers communaux, des directeurs d’école, des enseignants de 5e et 6e primaire des écoles communales de Hamois et des familles des futurs jeunes conseillers que s’est déroulée l’installation du deuxième conseil communal des enfants.

    Luc Jadot, bourgmestre, a souhaité la bienvenue à chacun et félicité ceux et celles qui se sont présentés et qui ont récoltés les suffrages suffisants pour participer au conseil communal des enfants : «c’est une démarche citoyenne. Merci aux animateurs, Jean-Luc et Sarah. Nous formons les citoyens de demain. Peut-être prendront-ils goût à la chose publique et s’engageront dans une dizaine d’années au conseil des adultes. »

    DSC_0016.jpgValérie Caverenne, échevine de l’enseignement a rappelé que le premier conseil communal des enfants a été installé à Hamois le 8 janvier 2013 : «les premiers conseillers ont été d’un dynamisme exceptionnel au point de réclamer davantage de réunions ! Ils ont été très actifs. Soulignons la vente des gaufres au profit du Télévie et leur participation à un atelier lors de Place aux enfants ainsi qu’au nettoyage du site du Coria. » Ensuite, chaque nouveau conseiller a prêté serment devant le Collège, a reçu son diplôme ainsi qu'un tee-shirt.

    Composition du conseil communal des enfants :

    -       pour Hamois : Félicien Wilmotte et Margaux Bertrand,  Léo Charlier et Philippe Mattéo, restant conseillers

    -       pour Achet : Enzo Titeux et Eléonore Brasseur, Timothey Lagneau et Lou Doumont restant conseillers

    -       pour Mohiville : Valentine Caprasse

    -       pour Natoye : Sezer Baki et Zoé Deweer, Léo Weber restant conseillers

    -       pour Schaltin : Emma Legros, Victor Collinge, Nathan Melchior et Marie Warnier

    DSC_0053.jpg

    Dans l'album de photos "2e conseil communal des enfants Hamois", les photos de chaque enfant prêtant serment sont regroupées.

  • Ronveaux Ciney fête ses 90 ans en reprenant son concurrent Structo à Bruges

    DSC_0014.jpgC’est devant plus de 600 personnes dont le gouverneur de la province de Namur, les autorités communales cinaciennes, un grand nombre de chefs d’entreprise de la région et de Wallonie et les clients de Ronveaux, que c’est déroulée une grande fête marquant les 90 ans de la société cinacienne Ronveaux. Si, le vendredi, était consacré à la visite de l’entreprise et des ateliers en production et en fin de journée, la séance académique et les discours marquant cet anniversaire, le samedi, c’était la fête pour plus de 1.600 personnes, membres du personnel de la société Ronveaux et leur famille.

    DSC_0066.jpgVoici l’intégralité du discours prononcé par Marie-Anne Belfroid-Ronveaux

    Vous imaginez sans peine le plaisir et la fierté qui sont les nôtres en ce jour du 90è anniversaire de la maison RONVEAUX.

    Si de là-haut ils nous observent, mes parents et tous ceux qui ont accompagné les premiers pas de notre société ne peuvent que se réjouir du chemin parcouru.

    Je voudrais ici les remercier tous car ils nous ont laissé les valeurs sur lesquelles nous avons continué à construire la maison, la volonté de vaincre les obstacles, la sagesse et la rigueur dans la gestion et cette immense soif de faire aujourd’hui mieux qu’hier, plus qu’hier, de découvrir encore et toujours des solutions plus innovantes, de répondre mieux encore aux attentes de ceux qui nous font confiance.

    De ces 90 années d’existence, j’en ai partagé 55 et il me semble que c’était hier. Je n’ai pas eu l’impression de travailler mais seulement de prendre du plaisir à construire.

     

    DSC_0005.jpgEn 1900 est né le 3è garçon d’une famille très modeste qui a eu 5 enfants et habitait Ohey à 15 kms d’ici. Le curé et l’instituteur ont rapidement compris que ce petit Eugène sortait du lot et ont convaincu mes grands parents de le laisser aller à l’école. Il est donc parti à Namur avec son pain et son beurre pour la semaine, puis à Bruxelles à l’ECAM. En 1923, ses études terminées, son service militaire accompli dans la cavalerie et, sur le conseil et avec l’aide de son professeur d’électricité, il remet une offre pour un projet d’électrification en province de Luxembourg. Sa voie est tracée, il n’en sortira plus, mais les nuages noirs de la « grande crise » s’amoncellent et c’est de justesse que la banque Borsus de Huy le sortira de la tourmente. Pourquoi ? Parce que l’examen de ses comptes leur avait révélé que, depuis 6 mois, ses hommes étaient rémunérés, ses fournisseurs plus ou moins payés mais qu’il n’avait rien pris pour lui-même.

    En 1938 il se lance dans la fabrication de ses supports de ligne en Béton armé. Point n’est besoin de grande installation, il les fabrique à ciel ouvert avec des ouvriers plus habitués à traire les vaches qu’à manipuler aciers, coffrages, bétonnière et truelle, mais auxquels le courage ne manque pas.

    Puis viennent la guerre et 5 ans de vacances forcées pendant lesquelles il tente, avec la complicité de son comptable resté à son poste,  de soustraire ses ouvriers au travail obligatoire en Allemagne. Il en reviendra avec Monsieur Thiry qui, sous des dehors bonhomme, cache une intelligence toujours en éveil, une capacité d’innover jamais démentie et un véritable don pour transmettre et partager ses connaissances.

    DSC_0018.jpgEnsemble ils abordent un procédé nouveau : le  béton précontraint pour fabriquer des candélabres d’éclairage public en béton de marbre poli.

    En 1953 pour un lignard français il crée une usine de poteaux près de Cambrai.

    En 1955 ils mettront en œuvre la précontrainte dans la fabrication des poteaux supports de lignes électriques.

    Entretemps, j’ai grandi et quand je parle études supérieures, je m’entends recommander de faire études d’ingénieur car le Patron aurait bien besoin de renfort !

    Certaines choses en 1952 ne se discutaient pas !

    Je débarque donc en 1958, mon diplôme tout frais en poche. Et je m’initie aux activités de la société : calculer, implanter, faire le projet d’une ligne électrique et la réaliser, faire une étude d’éclairement routier, vendre les candélabres et les faire fabriquer.

    Puis vient le développement des autoroutes, et je reçois l’instruction de « trouver une commande » et « on » investira !

    Quel merveilleux challenge et quelle confiance !

    C’est ce que j’ai initié en créant autour de moi une formidable équipe sans laquelle RONVEAUX ne serait pas devenu ce qu’il est. Tous de tout cœur je vous en remercie.

     

    DSC_0024.jpgEt maintenant cette redoutable 3è génération est en place. Françoise m’a dit un jour qu’elle aurait sa boite à elle : la tienne ou une autre disait-elle.

    Elle est venue nous rejoindre en 1990 après un MBA et 3 années d’expérience aux Etats-Unis. Elle s’est ingéniée à ouvrir nos activités dans le domaine électricité et y a diablement bien fait son trou si vous me permettez l’expression.

    Elle a aussi professionnalisé l’activité de RONVEAUX Rénovation.

    Fin 96, nous étions tous d’accord qu’elle était le successeur espéré et il a seulement fallu trouver comment faire pour laisser à la société les moyens de continuer à grandir, respecter l’égalité entre nos 4 enfants, rendre la solution inattaquable légalement comme fiscalement et nous laisser de quoi vivre confortablement.

    Le reste est son histoire, ce sont ses projets et ceux de son équipe qui est maintenant bien en place et je vais lui céder la parole.

     

    DSC_0063.jpg

    Permettez-moi encore quelques mots.

    Je vous remercie tous, vous qui nous avez fait confiance pendant toutes ces années.

    J’ai eu beaucoup de chance de trouver à l’intérieur comme à l’extérieur de notre Maison le support sans réserve de vous tous qui êtes là aujourd’hui matériellement ou en pensées.

    C’est mon plus grand plaisir, ma plus grande fierté.

    Et merci à toi Françoise pour tout ce que tu m’as apporté et m’apportes encore.

    Bonne fête à tous.

     

    DSC_0067.jpgVoici l’intégralité du discours prononcé par Françoise Belfroid

    Trois mots clé ce soir. Le premier s’écrit  en 5 lettres : MERCI of ook in het nederlands, 5 letters : DANK U

    • Merci d’abord à vous tous qui nous ont fait le plaisir d’êtes présents ici ce soir.
    • Dank U aan jullie die ons het genoegen hebben gegeven door Uw aanwezigheid.
    • Merci aussi à vous tous, nos clients, valeur essentielle sans laquelle une société n’aurait aucune raison d’être et aucune voie de développement. Nous aimons recevoir de vous, outre le quotidien, des challenges, des idées et les projets qui sont hors norme et nous permettent de mettre en œuvre notre savoir faire, notre sens de l’organisation et notre créativité
    • Merci aussi à vous, nos fournisseurs, partenaires qui nous ont fait confiance tout au long de nos 90 ans et sur lesquels nous avons, dans toutes les circonstances, pu compter. Merci de la confiance que vous nous accordez et de la valeur de la relation qui souvent nous unis pour aller juste un pas plus loin.
    • Merci aussi à tous ceux de notre équipe qui se sont démenés pour faire de ce soir une soirée à la Ronveaux
    • Merci encore à tous les membres de notre équipe  qui travaillent durement toute l’année, une équipe qu’on nous envie tant elle est de qualité, battante et prête à relever les défis. Une équipe qui se donne pour répondre autant que possible dans les délais, la technicité et la rigueur qui sont attendues d’elle.
    • Merci aussi à nos familles: à  Maman qui m’a fait confiance et m’a confié son 5ème enfant, à  nos époux et épouses et toutes les familles qui supportent - dans le bon sens du terme- nos  engagements pour RONVEAUX

    DSC_0052.jpgLe second mot clé de la soirée est l’INNOVATION. Je tiens à la mettre à l’honneur car dans nos trois métiers que sont la construction, l’électricité et la rénovation, elle s’y dessine. Nos clients ou marchés potentiels n’ont eut de cesse que de nous proposer de nouveaux défis.

    • Pour ceux qui ont eu l’occasion de visiter l’usine, ils ont vus les pièces de la tour des Finances. C’est suite à une étude complexe et grâce à notre production de béton haute performance autoplaçant que nous avons pu mettre en œuvre plus de 2.000 pièces diverses et compliquées que notre client a monté à une cadence d’un étage par semaine.
    • Un second défi ? La SPI voulait résoudre un problème complexe dans l’éclairage de ses zonings. Il fallait éclairer et tenir compte des dimensions sécurité et consommation. Suite à une intense collaboration entre universités et industriels est né le GEPPADI : un système intelligent de gestion d’éclairage public sensible à la densité et au sens de circulation et économisant jusqu’à 80% de consommation vis à vis des installations traditionnelles.
    • Un autre exemple : les piscines communales qui prennent de l’âge et  nécessitent une rénovation de cuves. Nous y apportons une solution italienne : le procédé Myrtha pour lequel nous avons formé notre personnel et sommes installateurs agréé exclusif pour la région Wallonie, Bruxelles et le Luxembourg. Comme il est toujours mieux d’être prophète en son pays, nous avons eu le plaisir de réaliser la rénovation des cuves de la piscine de Ciney.
    • Un exemple qui unis les 3 activités : ELIA qui nous a expliqué son problème de surcharge de réseau à l’est du pays suite aux nécessités de transport d’électricité verte.

    DSC_0048.jpgC’est là que RONVEAUX prend tout son sens. La CONSTRUCTION a créé le poteau STRATEGIQUE ou poteau S pour répondre aux contraintes techniques qui lui étaient imposées. Le département ELECTRICITE – en partenaire loyal – lui a indiqué les contraintes du terrain à respecter pour permettre la naissance d’un POTEAU ULTRA PERFORMANT adapté aux conditions des CHANTIERS.

    La RENOVATION contribue aussi à ce projet par le renforcement ou la réalisation de fondations sur la ligne existante.

     

    Structo bureaux.jpgEnfin et je terminerai par cela : le dernier maître mot ce soir la DIVERSIFICATION

    • Pour ceux qui ont eu l’occasion de visiter les lieux cette après midi, j’espère ne plus devoir les convaincre. La diversification vous la verrez passer en boucle derrière moi dans un film et des photos présentant RONVEAUX. Vous la trouverez aussi sur notre nouveau site internet qui illustre clairement nos diverses activités.
    • Wat nog in term van diversificatie??? Een nieuwe bedrijf. Voor jullie die op de constructie markt zijn is het al onofficieel gekend . Voor de andere het is nieuws!  We hebben net gekocht de activiteiten en naam van de firma STRUCTO. Qui est Structo? Notre frère du Nord, localisé à Brugge et dont nous venons de reprendre les activités. Nous étions concurrents sur les gros marchés, mais 80% de notre volume est vraiment chez des clients différents. Notre intérêt pour cette reprise:
    • Ook een kwaliteitsteam
    • Een Geografische grooie
    • Rebalancing acteurs in het markt
    • En ook genieten van de goede reputatie van het merk STRUCTO

    Un nouveau challenge nous attend donc… et il est de taille: 152 emplois, 25 millions de chiffre d’affaires, 14 hectares – un vrai frère jumeau de ronveaux construction.