Patrick Dupriez, président du Parlement wallon, en visite à l'école provinciale de Ciney

DSC_0603.JPGPoursuivant ses visites un peu partout en Wallonie, en Belgique et hors de notre pays, Patrick Dupriez, président du Parlement wallon, était ce vendredi matin en visite dans sa commune, Ciney, et plus précisément à l’école provinciale Saint Quentin, d’abord dans l’implantation de la Haute Ecole d’agronomie et ensuite dans l’implantation de l’EPASC, l’école secondaire d’agronomie et des sciences. Seul regret, qu’aucun parlementaire qu’une collègue Ecolo l’ait accompagné, supprimant, de facto, l’échange et la discussion à l’occasion d’un débat avec des étudiants et des enseignants de l’institution provinciale en présence de parlementaires de tout bord.

DSC_0606.JPGJacques Warnier, directeur de l’EPASC, a présenté l’école secondaire provinciale. D’abord, quelques chiffres : 734 élèves au 1er octobre 2013, 10,8 % d’augmentation entre 2006 et 2012, 13,2 % de filles, 50,5 % d’internes (tous les internats de la région sont saturés : Saint Joseph avec  19 filles sur 70 internes, l’athénée royal de Ciney avec 60 de St Quentin sur 70 internes, et plus de 50 à Herbuchenne, en dehors du propre internat de l’école provinciale), 31,1% d’enfants d’agriculteurs, 54,6 % originaires de la province de Namur, 153 membres du personnel, 1.135 repas servis dont 380 à midi, 6.100 m2 de parcelles horticoles, 256 m2 de serres chaudes, 3.200 m2 d’ateliers, 6 laboratoires de sciences, … Concernant l’exploitation agricole présente sur le site de l’école provinciale : 135 ha, 51,7 % de prairie, 3,62 ha de cultures bio, 4,3 % d’essais et de démonstrations, 30 vaches allaitantes, 60 vaches laitières, 30 ovins en production bio, 3.000 volailles engraissées par an en bio, 5 ouvriers qualifiés. Concernant le pôle fromager (les chiffres 2013 doivent être équivalents) : 55 agriculteurs encadrés en 2010 (500 depuis 2006), 68 formations en 2010, 709 assistances technologiques, 110.000 litres de lait transformés par 2 techniciens sur place. On a peut apprendre également que l’école était agréée pour la formation pratique pour l’obtention du permis tracteur et qu’elle gérait les 2 réserves naturelles situées sur le territoire de la commune de Ciney. Concernant les nouveautés et les projets, on a appris que des abeilles allaient être introduites et que la construction d’un nouvel internant et une adaptation du restaurant étaient envisagées.

DSC_0607.JPGEmmanuel Devroye, directeur de l’HEPN, présenta ensuite la haute école de la province de Namur, bachelier en agronomie. Quelques chiffres : 27 diplômés 2012-2013 dont 10 en agro-industries et biotechnologies, 7 en environnement et 10 en techniques et gestion agricoles, 53 inscrits en première année dont 48 ont passé les examens et 27 ont échoués. Pour l’année académique 2013-2014, l’HEPN compte 125 étudiants dont 48 filles et 21 issus de l’EPASC. Parmi les projets de la haute école, citons l’ouverture de la spécialisation en agriculture biologique, ce qui constituerait une première en Wallonie et la construction de bâtiments pour le BAC Agro entre le Mont Blanc et le chemin d’Aljoux.

La matinée s’est achevée par la découverte des travaux d’aménagement des nouveaux bâtiments du Pôle Fromager qui devrait être inaugurés au courant du mois de main prochain.

DSC_0604.JPG

Les commentaires sont fermés.