• Tout ce qui se passe le mois de mai à La Spirale à Natoye

    logo spirale couleur mail.jpgCe vendredi 2 mai de 19h à 22h, rendez-vous à notre traditionnelle soirée « jeux de société » en partenariat avec le magasin de jouets « La Grenouille à grimaces » à Ciney. Une belle manière de s’amuser et de tisser des nouveaux liens humains (entrée 2.5 euros)

    Ce vendredi 2 mai de 20h à 22h30, soirée atelier photo avec Luc Viatour.

    Ce samedi 9 mai à 20h, place au piano bar avec le chanteur tout droit venu de Lyon Hervé Lapalud. « Dès la première chanson, c’est voyage. Ce ne sera pas concert, ou pas tout à fait : plus un partage. Le « facteur de chansons » que dit être Hervé Lapalud est taillé du même bois que les meilleurs folk-singers. Il y a du Graeme Allwright en lui, du Dick Annegarn aussi. Que des voyageurs qui vont au-devant de l’autre pour apprendre de lui. Que des sages.

    Y’a aussi du Steve Waring en Lapalud, ce côté enfantin de la chanson, dont on tire du lait, dont on tire du miel. Y’a du silence entre les notes, de la respiration entre les mots, y’a le grand large, le sourire des gosses, la mélodie des peuples. Les voyageurs qu’ils sont ne sont pas avares d’échantillons ni de rêves et d’espoir pour damer le pion à la réalité (Michel Kemper) »

    Une formidable soirée musicale à découvrir (entrée 8 euros- réservation conseillée).

    bonsaï.jpgCe samedi 10 et dimanche 11 mai, exposition Internationale de Bonsaï (expo, conférences, démo et shop) … Plus de 30 exposants à découvrir (entrée 2.5 euros). Invité d’honneur : Bonsaï Kyiikai. Démonstrations et ventes. Une organisation de l’école Interregio du bonsaï de Hamois et d’Assesse bonsaï création.

    Démonstrations et ventes. Conférence débat le samedi à 10h sur les engrais et les produits phytosanitaires et à 14h, analyse d’arbres présentés par le public, démonstration de taille par Olivier Cormet. Le dimanche, à 10h, démonstration de taille par Renato Carta.

    Du 17 mai au 22 juin, exposition « Traces » au Centre des Métiers d’Art…70 créateurs à découvrir !

    Le samedi 24 mai à 14h et 17h, présentation des pièces de théâtre des ateliers du Centre d’Expression et de Créativité et exposition de tous les ateliers hebdomadaires.

    Le 1er juin, « Rencontre d ‘artistes » … plus de 40 créateurs s’associent autour de la mise en œuvre de créations monumentales et possibilité pour le public de s’initier au travail de la pierre, du bois, du métal et de la terre. Un rendez-vous incontournable !

    Tout le programme est à découvrir sur www.laspirale.be ou en téléphonant au 083 690 790

  • Débat politique animé à Schaltin pour défendre le secteur du handicap en Région wallonne

    DSC_0001.JPGA la demande des fédérations patronales du secteur du handicap en Wallonie, la FISSAAAAJ (Fédération des Institutions et Services Spécialisés d’Aide aux Adultes er aux Jeunes) et l’UFFIPRAH (Union des Fédérations francophones d’Institutions de Protection de la Jeunesse et l’Aide aux Handicapés), une séance débat s’est déroulée ce lundi matin dans les locaux de l’Institut de Schaltin, commune de Hamois. Les 4 personnalités politiques invités étaient Jean- Marc Delizée, pour le PS, Benoît Dispa, pour le CDH,  Patrick Dupriez, pour Ecolo et Valérie Warzée- Caverenne, pour le MR.

    DSC_0003.JPG

    DSC_0002.JPGAprès une présentation de l’Institut de Schaltin par Jean-Marie Paggen, directeur de l’IMP de Schaltin, Pascal Henry, président de la FISSAAAAJ et de l’Institut de Schaltin était particulièrement content que quasi tous les services de la province de Namur représentant l’AWIPH étaient présents et rappelant que l’Institut était l’un des opérateurs économiques importants de la commune de Hamois, en étant le 2e employeur après l’administration communale : «nous proposons notre cahier des charges à ceux, qui, demain, composeront le gouvernement wallon ou seront dans l’opposition. Nous étions descendus dans la rue l’an dernier car on nous avait annoncé des réductions pour 2014 mai, finalement satisfaction de notre part car l’ensemble du budget de l’AWIPH a été préservé. Nous craignons pour 2015 et les années suivantes que nos moyens soient réduits alors que nos demandes augmentent !

    DSC_0010.JPGDaniel Thérasse, président de la FISSAAAAJ, a ensuite présenté un résumé du mémorandum présenté par la FISSAAAAJ et l’UFFIPRAH, qui représentent la quasi-totalité des services relevant de l’AWIPH et unissent leurs forces pour défendre le secteur du handicap en Région wallonne. Il faut savoir que près de 500 services sont agréées et subventionnés par l’AWIPH, pour plus de 17.000 bénéficiaires grâce à 20.000 travailleurs. A ces chiffres, il faut ajouter les services disposant d’une autorisation de prise en charge, près de 6.000 bénéficiaires étrangers et plus de 5.000 travailleurs les prenant en charge. Si la mission des 2 fédérations est d’assurer le bien-être des personnes en situation de handicap, leurs valeurs sont : l’égalité de traitement (une juste subsidiation), l’intégration des personnes (pas de définancement) et des réponses adaptées aux besoins (refinancement). Les priorités absolues de 2 fédérations sont une subvention des frais de fonctionnement à hauteur de la situation réelle, priorité peu rencontrée depuis 2000, la revalorisation des fonctions à responsabilités et la prise en compte de tous les travailleurs dans d’éventuels futurs accords sociaux y compris les emplois liés à la prise en charge de personnes handicapées étrangères. Parmi les autres demandes, épinglons la simplification administrative pour les services et les bénéficiaires, l’adaptation des différentes réglementations aux réalités des services, une place adéquate du secteur dans le futur Organisme d’Intérêt Public (en un mot, concerter, ce n’est pas seulement se rencontrer, il faut avoir des négociations entre les partis).

    DSC_0005.JPG

    DSC_0004.JPGQuestions thématiques aux mandataires politiques (chacun avait 4 minutes pour répondre aux 4 questions). Débat animé et arbitré par Pascal Henry

    1. «Quelles sont vos priorités pour le secteur du handicap ? Quelles mesures allez-vous mettre en œuvre afin de répondre aux besoins ? »

    Pour Patrick Dupriez, «l’aspect financier est important. Je demande une réflexion plus large par tous les services pour rechercher des moyens financiers. Avec la réforme de l’Etat, il faut revoir la réforme à l’emploi. »

     

    DSC_0007.jpgPour Jean- Marc Delizée, « ce mémorandum est un bon point de départ pour une réflexion. Je salue le travail d’Eliane Tillieux. Un mot clef : l’inclusion »

    Pour Valérie Warzée- Caverenne, «il faut lier la réforme de l’Etat et l’augmentation du nombre de personnes handicapés »

    Pour Benoît Dispa, «une société s’évalue aux soins qu’elle apporte aux personnes handicapées. L’assurance autonomie et une réflexion sur l’habitat font parties des mesures à prendre »

         2. « Depuis quelques années, le secteur diversifie l’offre de service. Quelle est votre vision de cette évolution ? »

    Pour Jean- Marc Delizée, «il faut trouver une meilleure utilisation des deniers publics et être créatif pour de nouveaux moyens »

    DSC_0008.jpgPour Valérie Warzée- Caverenne, «un budget d’assistance personnelle suivant les besoins à lui conférer »

    Pour Benoît Dispa, «si on réduit la fiscalité, on réduit l’aide que l’on peut apporter ! C’est un choix de société. Importance des services d’accompagnement »

     

    DSC_0006.jpgPour Patrick Dupriez, «la diversité d’accompagnement possible. Un lien avec les familles d’accompagnement et l’environnement. Investir aujourd’hui permet d’économiser demain ! »

        3. « Une certains marchandisation est en marche dans le secteur. Quelle est votre vision à ce sujet ? » On craint que demain les services soient organisés sur 2 vitesses !

    Pour Valérie Warzée- Caverenne, «la réforme fiscale est une politique à appliquer à petits pas. L’augmentation des besoins rencontrés ne peut être rencontrée ! Pas de commercialisation du secteur mais pas fermer la porte à des partenaires privés. »

    Pour Benoît Dispa, «l’AWIPH a échappé à la diminution des aides. Il faut tout faire pour fermer la porte aux risques contre toute forme de dualisation. »

    Pour Patrick Dupriez, «une politique de solidarité est à appliquer »

    Pour Jean- Marc Delizée, «nous devons choisir entre une société plus juste et solidaire ou une société où règne l’argent ! »

          4. « Quelle va être la place du secteur et des fédérations dans le cadre du transfert de compétences et de la mise en place de l’O.I.P. Quelles garanties pouvez-vous nous donner quant au maintien du budget et des emplois ? »

    DSC_0009.jpgPour Benoît Dispa, «elle suscite des inquiétudes mais c’est une opportunité de repenser nos mécanismes de gestion du secteur. Cogestion. Elle doit reposer sur un pluralisme d’acteurs. »

    Pour Patrick Dupriez, «Regret que le non-marchand ne soit pas présent dans le plan Marshall 2022. L’O.I.P. doit être créé avec les acteurs de terrain »

    Pour Jean- Marc Delizée, «pas d’inquiétude à court terme. C’est une opportunité de réfléchir à une nouvelle cohérence en fonction des nouveaux défis de notre société. »

    Pour Valérie Warzée- Caverenne, «continuons à faire ce qui se passe au sein de l’AWIPH. C’est une opportunité pour faire de nouvelles politiques. »

  • Du 30 avril au 3 mai, opération je lis dans ma commune à Hamois

    Hamois Je lis dans ma commune.jpgMercredi 30 avril de 14h à 16h, maison des jeunes, Hamois

    Quand les personnages sortent des livres...

    Animation contée par Claire Ruwet pour les enfants à la bibliothèque " Abbé Sohet" de Hamois (Rue St-Pierre, 38)

     

     Samedi 3 mai de 14h à 16h, OCTC, Hamois

    Partageons nos plaisirs de lire

    Animations autour de la lecture pour adultes :

    atelier d'écriture, atelier coup de cœur littéraire animé par le Café littéraire de Hamois

    Contact : Sarah Leclercq, accueil extrascolaire 083/61.11.91

    Affiche 3 mai b.jpg« La femme mosaïque » spectacle pour adultes tiré du Roman de Claire Ruwet le samedi 3 mai à 20h à la Maison des Jeunes de Hamois

    Éliane, mosaïste et déjà grand-mère, doute d’elle-même, du sens de sa vie, de son art. Elle a perdu le sommeil et l’inspiration. Son couple s’effiloche. Elle s’envole dans la ville d’Escadaldra pour se nourrir de l’architecture du maître de la mosaïque. Éliane noue une amitié improbable avec une adolescente aux cheveux rouges. La musique de Sade réveille chez Éliane le souvenir d’un amour de jeunesse enfoui. Est-ce un crime de désirer encore cet homme dont elle a perdu la trace ?

    Texte, conte et chant : Claire Ruwet
    Guitares : Ivanis Ialiprete
    Saxophone, percussions : Frédéric Williaume
    Compositions musicales d’Ivanis Ialiprete et Frédéric Williaume
    Mise en scène : Émile Hesbois

    Depuis son spectacle Mon présent est ailleurs, produit par le centre culturel de Stavelot et le réseau des bibliothèques Amblève-Lienne, reconnu par les tournées Art et Vie, CLAIRE RUWET s’est formée au chant jazz à la Jazz Station avec Geneviève Fraselle, Martial Host et au Crest Jazz vocal (France) avec Deborah Tanguy. Dans ce spectacle, elle chante Sade et Jobim.

    Le guitariste IVANIS IALIPRETE et le saxophoniste FRÉDÉRIC WILLIAUME ont une longue complicité musicale au sein du groupe South Connotation, composé de quatre musiciens. South Connotation évoque immanquablement les couleurs du Sud, celles du soleil, du sable et du vent. Leur répertoire ? Une mosaïque de compositions inédites empruntant aux sonorités latines ou orientales, à la bossa-nova, au folk, au jazz et au rock. Ils ont des disques et de nombreux concerts à leur actif. Grâce à la mise en scène d’ÉMILE HESBOIS, La femme mosaïque relie l’univers des musiciens aux textes contés et chantés par Claire Ruwet. Ils vous emmènent dans la valise d’Éliane, à la recherche de sens, d’amour et d’inspiration.
     Contact : Sarah Leclercq, accueil extrascolaire 083/61.11.91. Réservations, 0478/52.70.12, claire.ruwet@gmail.com

  • Expo du Centre Fernand Pater à Hamois jusqu'au 1er mai

    DSC_0015.jpgLes peintres du Centre culturel Fernand Pater de Havelange exposeront leurs œuvres du samedi 26 avril au jeudi 1er mai, de 13h à 18h à l'office de tourisme et de la culture de Hamois à Hubinne.

    Le vernissage s'est déroulé hier en présence des artistes et de Françoise Dawance, échevine qui a pris la parole pour remercier le groupe d'artistes du Centre Fernand Pater ainsi que Stéphanie Sanzot, secrétaire de l'officie du tourisme et de la culture.

    Pour cette nouvelle exposition à l’OCTC de Hamois des membres du Centre Fernand Pater de Havelange dans la galerie Robert Delieu, on accueille Lolet Jadot, qui habite à quelques pas de l’ancienne école des filles de Hamois, entouré d’une pléiade d’artistes peintres, Geneviève Decamps, Alfred Evers, Annie Grignard, Valentine Hostin, Claudine Laffut, Jeanine Laffut, Francine Lanette, Simone Léon, Christiane Norbende, Jeanine Parmentier et Raymond Van Kiel. Lolet Jadot a rappelé que l’école du Centre Fernand Pater, dirigée par Roland Van Nieuwenhoven, son président et par un comité dévoué. Il a aussi remercié Fred Evers, l’organisateur de l’expo. 

    Entrée libre

    DSC_0011.jpg

    Pour découvrir toutes les photos du vernissage, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Expo F. Pater à Hamois".

    plus de détails en fin de journée

  • Gros succès pour la 14e chasse aux œufs au départ de l’OCTC de Hamois

    DSC_0056.jpgLes conditions climatiques étaient idéales pour la réussite de la 14e chasse aux œufs organisée par l’office du tourisme et de la culture de Hamois au départ de l’OCTC. 21kg d’œufs, 100 œufs cuits durs et 80 œufs kinder n’ont pas fait long feu une fois la chasse aux œufs lancée ! Avant celle-ci, un petit déjeuner était offert dans la cour de l’OCTC par la commune de Hamois. Pierre-Henri Roland, échevin du tourisme et de la culture n’a pas oublié de remercier les commerçants pour leur aide (Louis Delhaize, Pharmacie Familia, le Tramino, Esprit de Campagne, boulangerie Rolland Warnon, Natur’elle et Lui, boucherie Gilles, librairie On’lit, friterie Taffarel, chauffage et sanitaire Marcel Halin, banque Focant-Lenoir et mazout Senzot), Marcel et Carine Halin ainsi que Stéphanie Sanzot de l’office du tourisme pour leur aide et Yvette Nicolay, pour le prêt temporaire de sa pelouse. Comme d’habitude, les enfants étaient répartis en 3 groupes : les 2 à 4 ans, les 5 à 8 ans et les 9 à 12 ans. Comme les habitués ont pu le constater, cette chasse prend de plus en plus d’ampleur et rencontre un succès grandissant !

    DSC_0045.jpg

    Pour découvrir les 91 photos prises en ce dimanche de Pâques, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "chasse oeufs Hamois 2014".

     

  • Beaucoup de monde pour la 4e ronde des artisans à Leignon

    DSC_0009.jpgMême si à certains moments le vent soufflait fort (il fallait bien protéger les tentes pour éviter qu’elles ne s’envolent !) ou rafraîchissait ceux qui se trouvaient du côté ombragée, un soleil très généreux a régné toute la journée de cette veille de Pâques à Leignon, au cœur des rues du Sacré-Cœur, du Moulin, de la place du village ainsi que l’ancienne école du village et l’école libre des trois tilleuls. Il y en avait pour tous les goûts et de quoi satisfaire les assoiffés et ceux et celles qui avaient un petit creux. Réel succès populaire, il suffisait de comptabiliser toutes les voitures garées en peu n'importe comment autour de la gare et dans le bas du village ! Du côté des artisans, que de la qualité et, cerise sur le gâteau, beaucoup étaient au travail à leur stand. N’oublions pas de donner un coup de chapeau aux Forbotis, l’équipe organisatrice de cette 4e ronde des artisans, qui n’ont pas hésité de se donner à fonds, avant, pendant et après l’événement !

    DSC_0057.jpg

    Pour découvrir les 113 photos prises samedi après-midi à Leignon, il suffit de cliquer, à droite, sur l’album intitulé « 4e ronde des saveurs Leignon ».

  • La majorité à Ciney annule le projet de village à Haid

    images.jpegVoici le communiqué de presse envoyé par Eric Dumont, le trésorier du comité des fêtes de Haid.

    « Le Comité des fêtes de Haid attend depuis trois ans, la mise en œuvre de la fiche projet n°1 du Programme Communal de Développement Rural de Ciney. Hors le projet de la construction de la maison de village semble être remis en cause et ce sans débat contradictoire. La Participation Citoyenne est bafouée. Nous avons écrit une lettre aux Conseillers dans l’opposition, que je joins à ce courriel, afin de créer le débat.  Nous sommes décidés à obtenir un dialogue avec l’opposant unique déclaré dans cette histoire. Nous ne sommes cependant pas dupes et nous savons que l’opposition est tout aussi d’un niveau politique. C’est difficile pour un citoyen de comprendre cela car il y a trois ans, tous ont applaudi des deux mains lors de la clôture d’un travail entamé huit ans auparavant par la population. » Suite à la décision du Collège, une pétition circule dans le village.

    images-1.jpegLe projet de salle, évalué à 686.000 euros était subsidié par la Région pour 493.000 euros, comme dans tout programme de développement rural.

    Réactions

    -       pour Géraldine Desille, échevine, «on s’est rendu compte que la Maison de village à Haid n’était pas une priorité pour les habitants ! » affirmation contestée par Eric Dumont. Apparemment, le Collège envisage de revendre le terrain pour un montant supérieur aux indemnités !

    -       Anne-Marie Camus et François Bouchat interrogeront le Collège à ce sujet lors du prochain conseil communal

    -       Patrick Dupriez a déposé ce jour une question écrite à Monsieur Carlo Di Antonio, en charge notamment de la ruralité. Là voici :

    Monsieur le Ministre,

    En 2012, vous avez marqué votre approbation à l'égard de la première fiche projet du Programme Communal de Développement Rural adopté par la commune de Ciney relative à la construction d'une maison de village et de l'aménagement du centre de Haid.

    Ce projet comprenant, d'une part, la création d'un lieu de rencontre (type salle de village) permettant le développement d'activités et d'animation de village, d'autre part, la réalisation d'aménagement de l'espace public dans Haid dans le but d'améliorer le cadre de vie du village.

    La convention et l'engagement budgétaire d'environ 550.000 euros que vous avez signé pour la phase 1 comprenait l'aménagement d'une grande salle polyvalente, d'un bar, d'une cuisine équipée, d'un espace sanitaire, d'un réserve, d'un espace polyvalent, d'un locale NTIC avec 3 postes de travail, et l'aménagement des abords.

    Dans le respect de cette convention, il s'agirait de mettre en oeuvre ce premier dossier approuvé lors du Conseil communal du 24 janvier 2011.

    Or, le 16 avril dernier, le Collège communal de Ciney annonçait renoncer à ce projet. Cette décision a été prise sans information ou concertation préalable, ni avec les membres de la CLDR, ni avec les habitants du village de Haid... Choqués tant par le fond que par la forme de cette décision du Collège communal d'abandonner le projet, un certains nombre de ces derniers ont lancé une pétition pour s'y opposer.

    Monsieur le Ministre, étant donné que ce projet à été retenu comme prioritaire, puisque faisant l'objet de la fiche 1 du PCDR de la Commune de Ciney, et que les dynamiques de développement rural impliquent fondamentalement la participation de citoyens, pouvez- vous me dire :

    - si vous avez été informé de la décision du Collège communal de Ciney ? - quelles sont les conséquences potentielles d'une telle décision par rapport à la poursuite du PCDR de la commune de Ciney ? - de quelle façon une commune peut-elle, le cas échéant, modifier son programme de développement rural ?

    Extrait du registre du conseil communal du 24 janvier 2011

    LE CONSEIL COMMUNAL :

    Vu le Code de la démocratie locale et de la décentralisation;

    Vu le décret du 6 juin 1991 relatif au développement rural, prévoyant à l'article 2 l'octroi de subventions pour des actions de développement et à l'article 12 leurs modalités d'octroi par convention;

    Vu l'arrêté du Gouvernement wallon du 20 novembre 1991 portant exécution dudit décret;

    Vu la délibération du Conseil Communal du 30 mai 2005 de réaliser un Programme Communal de Développement Rural;

    Vu la délibération du Conseil Communal du 18 décembre 2006 de créer une Commission Locale de Développement Rural;

    Vu la délibération du Conseil Communal du 21 mai 2007d'arrêter la composition de la Commission Locale de Développement Rural et désignant ses membres;

    Considérant qu'il y a lieu d'envisager au plus tôt l'exécution des projets repris dans le projet de PCDR

    Vu l'approbation du PCDR par la CLDR en sa séance plénière du 10 janvier 2011;

    Considérant la volonté de la CLDR de présenter comme premier projet, celui concernant la création d'une maison de village et l'aménagement du centre de Haid;

    DECIDE :

    Art 1: de solliciter auprès du ministre compétent une première demande de convention en développement rural reprenant le projet suivant:

    Fiche 1: construction d'une maison de village et aménagement du centre de Haid.

    Ce projet consiste d'une part en la création d'un lieu de rencontre (type salle de village) pour les habitants permettant ainsi le développement d'activités de quartier et l'animation du village.  D'autre part, le projet porte sur la réalisation d'aménagement public dans Haid permettant d'améliorer le cadre de vie du village.

    Ainsi délibéré en séance les jour, mois et an que dessus.

    PAR LE CONSEIL,

    Le Secrétaire Communal,                                                                                                         Le Président,

    Marc BAURAIND                                                                                                                           Guy MILCAMPS

    Lettre adressée aux conseillers communaux

    Si vous voulez lire la lettre envoyée aux conseillers communaux, cliquez sur : Image Lettre aux Conseillers communaux - PCDR - Projet de Haid.docx

     

    Pour voir le reportage réalisé par Matélé sur le sujet, (une pétition circule dans le village de Haid : des habitants s'opposent à la décision du collège communal de Ciney qui abandonne le projet de maison du village) cliquez sur la-nouvelle-maison-de-village-de-haid-se-fera-t-elle#.U1DF-VxEoQc