• La fanfare royale de Hamois a fêté Sainte Cécile samedi soir

    DSC_0003.jpg

    DSC_0005.jpgLa tradition a été une nouvelle fois respectée à Hamois en ce dernier samedi de novembre avec la célébration de la Sainte Cécile pour les musiciens et amis de la fanfare royale de Hamois. Après un office religieux à l’église de Hamois, tout le monde s’est dirigé vers la salle de la fanfare à Hubinne pour le traditionnel buffet de la Sainte Cécile. Luc Jadot, bourgmestre, l’abbé Jean Urbain ainsi que Jacky Fiévet et José Tonneau, vice-président et trésorier de la Fédération Musicale de Namur étaient également présents.

    Victor Foulon, président de la fanfare, a remercié tout le monde de sa présence, dont la nouvelle chef, Christiane, qui s’est bien intégrée. De son côté, Luc Jadot a rappelé que la fanfare avait déjà vécu 3 siècles (elle a vu le jour au 19e) : «la Sainte Cécile est le point d’orgue de l’année. Il permet également de passer un moment de convivialité et de perpétuer, au sein de la société, un devoir de mémoire de transmettre de génération en génération le goût de la musique. La fanfare a survécu à 2 guerres, elle survivra encore à d’autres vicissitudes. »

    DSC_0023.jpg

     

    Avant le repas, plusieurs membres de la fanfare ont été fêtés et décorés :

    -       Elisabeth Leclercq, pour plus 5 ans de présence

    -       Daniel Lambert, pour plus de 25 ans

    -       Flora Guillaume pour plus de 30 ans

    -       Fernand Taviet et Nadine Grevesse pour plus de 35 ans

    -       Benoît Perat pour plus de 40 ans

    Pour découvrir les 25 photos prises samedi soir, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Ste Cécile Hamois 2014"

     

    DSC_0027.jpg

  • Journée de l'environnement à Hamois

    DSC_0009.JPG

    DSC_0011.JPGAlors que l'en dernier, la journée communale de l'environnement à Hamois coïncidait avec une distribution de plants forestiers en collaboration avec le Service Publique de Wallonie, ce qui avait attiré la foule, cette année, comme la commune  n'avait été choisie par la région, moins de monde s'est déplacé à l'OCTC de Hamois. Moins de monde, mais des personnes motivées, notamment par la qualité des différentes conférences proposées: « Accueillir la nature au jardin » avec Thierry Descamps, conférence apicole avec Jean Marteaux et une Conférence  sur les légumes oubliés avec dégustation d’un potage aux châtaignes avec Colette Rase. Un conte pour les enfants avec Anne Nigot, la présence du Conseil communal des enfants pour la vente de nichoirs et la distribution d'un arbre à chaque nouveau-né de la commune dont la naissance s'est déroulée en 2014 (ils étaient 86 à avoir reçu une invitation dont la petite Juliette en photo) complétaient le programme.

    DSC_0014.jpg

  • Ecolo Hamois a distribué des plants de petits fruitiers à Hubinne

    DSC_0006.JPG

    Les militants Ecolo de Hamois, comme leurs voisins de Ciney et de Havelange, ont organisé ce samedi 29 novembre une matinée d’animation et d’information consacrée à l’environnement. En face de la chapelle à Hubinne, à Hamois, des plants de framboisiers et de groseilliers ont été distribués avec le principe suivant:  une idée pour la commune en échange d'un plant ! Ces idées étaient retranscrites sur un petit papier qu'il suffisait ensuite d'accrocher symboliquement à un arbre. 

    En plus de la distribution de plants, des informations sur différentes initiatives locales, de la documentation sur la nature ont été données et de quoi se réchauffer le gosier avec vin chaud, soupe et gaufres maison. l'endroit était particulièrement bien choisi car un soleil généreux baignait le parvis de la chapelle d'Hubinne.

    DSC_0007.JPG

  • Distribution d'arbustes fruitiers par la locale Ecolo de Ciney

    DSC_0004.JPG

    Dès 10h ce matin,rue du Commerce, à proximité de la statue du cheval située face au magasin Galler, les militants Ecolo de Ciney étaient fin près pour distribuer 150 plants de petits fruits aux passants. 

    A l'occasion de cette distribution d'arbustes fruitiers, ils ont informé les citoyens sur les initiatives locales qui promeuvent les circuits courts et rémunèrent les producteurs de nos régions à un juste prix. Petits fruits, grands effets était leur slogan du jour. Des conseils de plantation étaient également donnés et distribués.

    DSC_0005.JPG

     

  • La Foire Saint Eloi est célébrée dans les rues commerçantes de Ciney le 7 décembre

    géantsciney.JPG

    DSC_0003.jpgSaint Eloi est le patron de tous les ouvriers métallurgistes. A l'époque où Ciney disposait d'une fonderie, des forges et d’un secteur métallurgique important, ce Saint Patron régnait sur la capitale du Condroz. Son importance était telle que, par le passé, le jour de sa fête, les banques, les écoles et les entreprises étaient fermées pour donner à toutes et tous la possibilité de fêter leur Saint Patron. Depuis de nombreuses années cette tradition s'est estompée mais la fête, elle, est restée!  C'est pourquoi le comité des fêtes de Ciney a choisi le 1er dimanche de décembre pour mettre Saint Eloi à l'honneur et cette année, ce dimanche tombe le dimanche 7 décembre de 10h à 19h.

    DSC_0028.jpg

    DSC_0042.jpgAfin de rendre à cet événement son caractère festif exceptionnel, outre les camelots et les commerçants répartis rue du Centre et rue du Commerce, la Ville de Ciney et son Comité des Fêtes vous ont concocté un programme riche et varié qui ne pourra que vous convaincre de nous rejoindre nombreux !

    Si les camelots seront en place dès 9h, Des commerçants qui ont accepté de travailler ce dimanche, le feront dès 10h jusqu’à 18h. Les rues commerçantes du centre de Ciney seront interdites à la circulation automobile. Néanmoins, il y a suffisamment de parkings ouverts au public et de rues avoisinantes où il sera possible de se garer pour passer quelques heures au cœur de la capitale du Condroz ou dans les zonings et autres centres commerciaux où bon nombre de commerces seront ouverts.  Bon nombre de commerçants accorderont en l’honneur de cette Saint Eloi des réductions plus qu’intéressantes ! Vous êtes prévenus pour la chasse aux bonnes affaires !

    DSC_0079.jpg

     

    DSC_0122.jpgProgramme spécifique

    -       A l'issue de la messe de 10h30 : procession de Saint-Eloi en présence du Royal Cercle Instrumental,

    -       De 13h à 16h :présence du seul, du vrai et de l'unique SAINT-NICOLAS à l'Hôtel de Ville,

    -       Dès 14h : cortège des géants de Ciney qui ont fait leur grand retour en 2013 et qui arpenteront fièrement cette année encore le pavé cinacien.

    -       Sans oublier les traditionnels orchestres et artistes déambulatoires tout au long de la journée

    DSC_0120.jpg

     

  • Le terroir au cœur de la visite des partenaires touristiques à Hamois, Havelange et Ciney

    DSC_0047.jpg

    DSC_0017.jpgPour la 19e fois, la Maison de Tourisme Condroz-Famenne organisait ce dernier jeudi de novembre, une journée partenaires destinées aux opérateurs touristiques des communes de Ciney, Gesves, Hamois, Havelange, Ohey et Somme-Leuze. Près de 30 personnes ont participé à cette journée dont des responsables des offices de tourisme des 6 communes, des propriétaires de gîtes de la région et Luc Jadot, bourgmestre de Hamois.  Ces journées partenaires ont pour objectif de permettre aux opérateurs de mieux connaître la région afin de garantir une information de qualité à ces visiteurs, de faciliter la prise de contact entre les opérateurs touristiques (hébergements, Horeca, attractions,…) d'autant plus avec l'arrivée des opérateurs des communes de Gesves et Ohey et d’encourager tous les opérateurs locaux à travailler ensemble.

    DSC_0018.jpg

    DSC_0012.jpgLe départ du périple, à Havelange, était la boutique du terroir Délices de Campagne tenue par Alicia er Alain De Garde. Depuis l’existence de la Maison du Tourisme Condroz-Famenne, une bonne dizaine de telles boutiques ont vu le jour. Ce qui fit dire à Alain Collin, son président que les vallées des saveurs portent bien leur nom ! Délices de Campagne, situé au 41 de la rue des Stations, a été ouvert en avril. On y vend et y déguste essentiellement des produits du terroir comme la glace Capoue de Pailhe, les produits du traiteur Laura de Jeneffe, des fromages, des légumes, des bières spéciales, des pains spéciaux, du miel et ses dérivés, …

    DSC_0028.jpg

    DSC_0037.jpgDeuxième étape de la journée, le gîte « l’Esprit des lieux » à Havelange, à deux pas du carrefour tenu par Mme Mathy depuis 2007. La maison a été construite en 1875 et a été d’abord occupée par un forgeron. Elle est prévue pour un maximum de 5 personnes et un bébé et ses réservations ne font qu’augmenter notamment d’Israël.

    DSC_0051.jpg

    DSC_0054.jpgNon loin de là, troisième étape de la journée, la boutique du terroir « L’Herbe à Cha », aménagée dans l’ancien hôtel de la poste. Charlotte, y a créé une petite épicerie locale de produits du terroir. Il y a 2 ans, elle a démarré à Ohey dans son garage la culture d’aromates et de plantes. Comme l’ancien hôtel de la poste était à louer, elle a déménagé à Havelange et créé sa boutique depuis mars de cette année. Fanny l’aide deux fois par semaine. Toutes ses cultures sont transférées à Montegnet. Des tables d’hôtes (réservation souhaitée) permettent de déguster les produits de la boutique. Présidente des indépendants de Havelange, elle souhaite redynamiser le centre du village et de lui redonner un peu plus de convivialité.

    DSC_0080.jpg

    DSC_0087.jpgLe repas du terroir se déroulait au nouveau restaurant « Entre Nous » à Biron, Ciney. Sylvie (qui en rêvait depuis très longtemps) et Pascal l’ont ouvert le 26 septembre. C’est un restaurant familial avec sa fille en salle et Pascal le week-end. Sylvie utilise beaucoup les produits frais, simples et retravaillés par son chef de cuisine suivant ses idées.

    DSC_0117.jpg

    Le dessert était servi dans l’atelier de la boulangerie Rolland-Warnon à Hamois. Frédéric Rolland rappela que la boulangerie Warnon a été créée en 1930 à l’emplacement de l’atelier, que l’actuel boulangerie venait de fêter ses 40 ans et que les farines provenaient du moulin de Statte.

    DSC_0134.jpgEnsuite, tout le groupe s’est dirigé au Meublé de vacances « Le Relais du Coria » à Achet, accueilli par Rita Dubaele. Ce meublé, qui peut être occupé par 9 personnes au maximum, existe depuis 3 ans. Beaucoup de Hollandais s’y rendent.

    DSC_0155.jpgLa visite s’est achevée à la nouvelle boutique du terroir de la Ferme Vrancken située à l’entrée de Hamois en venant de Havelange. Elle est ouverte depuis le 7 juin de cette année et vend les produits directement sortis des champs de la ferme.

    Pour découvrir toutes les photos prises jeudi, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Journée partenaires novembre 2014".

  • Les Graines de Demain fêtent leurs 10 ans à Ciney

    DSC_0001.JPG

    C’est en présence des mandataires du CPAS de Ciney et du Collège communal, de Geneviève Lazaron, députée provinciale, des responsables des différents service de la parentalité et de la petite enfance de Ciney et des employés du CPAS que s’est déroulée, ce mercredi matin, l’anniversaire des dix ans de Graines de Demain au Clos de l’Ermitage à Ciney.

    DSC_0004.JPG

    DSC_0003.jpgPour Jules Flahaux, président du CPAS, «fêter les 10 ans de Graines de Demain, ce lieu d’accueil et d’échanges Parents-Enfants, c’est d’abord parler du travail avec nos partenaires cinaciens depuis pas moins de 20 ans. En effet, grâce à la volonté de créer une coordination sociale au sein du CPAS de Ciney, celle-ci a pu développer plusieurs axes de travail dont celui de l’enfance. C’est donc avec l’ONE, le PMS-PSE provincial, le PMS libre de Dinant, le SAILFE (équipe SOS Enfant de la province), la DASS (Direction des Affaires Sociales et Sanitaires de la province), les Services de santé mentale de Ciney, Dinant, Andenne et Jemelle, l’Accueil Temps Libre de la ville de Ciney, le service de gardiennes encadrées les Arsouilles et le CPAS de Ciney, actuellement très actifs dans nos rencontres et ateliers mais aussi sans les oublier ceux qui ont eu et ont encore ponctuellement l’occasion de nous rejoindre l’AMO le Cercle, l’EFT Espaces, le service d’accueil spécialisé de la petite enfance connu sous le nom de Dunes et Bruyères, le Centre Pluraliste Familial et le Foyer Cinacien que ce sont crées des synergies partenariales.

     

     

    DSC_0006.JPGLes constats posés à l’époque rejoignent les volontés d’actions d’aujourd’hui : agir en prévention et dans le soutien à la Parentalité. C’est comme cela que la Coordination offre, dès 2004, aux enfants et aux parents un lieu d’accueil, d’écoute, de sensibilisation et de prévention. Graines de Demain, c’est un lieu d’accueil largement inspiré des Maisons vertes de Françoise Dolto. Actuellement, nous accueillons les familles chaque semaine pendant une matinée et l’encadrement est assuré de manière permanente par Sylvie Marin, assistante sociale attachée à la coordination du CPAS. Elle est accompagnée dans cette tâche à chaque rencontre par un des membres des associations partenaires à la coordination enfance. Ce binôme offre un accueil chaleureux et pluridisciplinaire à ce lieu qui se veut anonyme. Il est synonyme aussi de découverte, de jeux, d’échanges entre les enfants, les parents et les professionnels. C’est aussi un lieu de socialisation et de préparation des enfants à l’entrée à l’école. Les enfants y apprennent notamment le respect de l’autre et les petites règles liées au lieu dans lequel on vit. C’est pour les parents, la possibilité de briser l’isolement, de rencontrer d’autres parents, la possibilité de briser l’isolement, de rencontrer d’autres parents, la possibilité de briser l’isolement, de rencontrer d’autres parents et d’être reçu par des professionnels de l’écoute. Ce lieu permet aussi de préparer aux séparations futures des parents avec leurs enfants qui peuvent être vécues difficilement, voire poser de vrais problèmes. Il est gratuit grâce à l’investissement du CPAS et de la reconnaissance de l’ONE. En effet, lors du nouvel appel de l’ONE concernant ces lieux spécifiques, nous avons eu la chance de voir notre travail reconnu et récompensé.

    DSC_0002.JPG

    DSC_0007.JPGDès 2009, nous avons donc pu compter sur le soutien financier d’une part de l’ONE mais aussi sur leur expertise en la matière. Je laisserai le soin à Mr Borighem, représentant auprès de l’ONE de la Cellule Soutien à la Parentalité, d’en dire plus à ce sujet. Grâce à ce soutien financier de l’ONE, nous pouvons offrir ces services gratuitement à tous et nous insistons sur la place accordée aux familles les plus démunies, chaque semaine, ce qui n’était pas le cas auparavant. En effet, depuis 2004, nous étions installés au sein du Centre Culturel à raison de 2 ouvertures par mois pour des raisons pratiques. Avec ce subside, nous avons pu enfin nous permettre de louer un lieu offrant une permanence et de répondre à la demande des familles. La gratuité, à laquelle nous sommes et souhaitons rester particulièrement attentifs, entre dans le cadre des missions que nous sommes fixées auprès des familles les plus précarisées. La lutte contre la pauvreté des enfants, reflet de la pauvreté de tous est au cœur de nos priorités. Ricardo Cherenti, conseiller expert auprès de la Fédération des CPAS s’exprimait en ces termes dans une brochure du CPAS Plus : les CPAS sont en effet soumis de toutes part à une forte pression pour qu’ils prennent en charge la lutte contre la pauvreté des enfants. C’est ce que nous tentons de faire au travers de nos diverses actions grâce à la coordination sociale GERME qui a donc mis en place Graines de Demain mais aussi la Maison de la Parentalité. Ce n’est pas moins de 154 accueils, depuis 2009, date du début de la reconnaissance ONE, que nous avons proposés à 1.042 enfants accompagnés d’au moins un parent.

    DSC_0008.jpgPour Antoine Borighem, représentant auprès de l’ONE de la Cellule Soutien à la Parentalité, «nous subventionnons 18 lieux comme celui de Ciney à hauteur de 6.200 euros. Expérimenter, soutenir les liens enfants et parents dans un lieu autre, hors du quotidien, tisser des liens avec les autres également. Que de beaux défis ! L’ONE poursuit sa mission de soutien à la parentalité, diffuse le référentiel réalisé, l’élargit, soutien les consultations pour enfants et les professionnels. Ces lieux de rencontre s’inscrivent vraiment dans le soutien à la parentalité, lieux souvent atypiques et qui mériteraient plus de visibilités et de reconnaissances. Ce seront les prochains enjeux et défis à mener. »

    DSC_0009.jpgPour Geneviève Lazaron, députée provinciale, «La province est partenaire du projet. Le niveau des compétences de l’institution provinciale est souvent méconnu. Nous nous soucions du bien-être des citoyens, de l’accompagner à chaque étape de sa vie. Les partenaires actifs de la Maison de la Parentalité à Ciney sont issus des organes provinciaux, communaux et privés : AMO, RéBBUS, SSM Ciney, SSM Andenne, SSM Jemelle, le SAILFE, le PMS provincial, le PMS libre, l’ONE, les Arsouilles, la commune de Ciney (dont le service ATL), le PCS. L’objectif central de ce projet, articulé par une coordination locale (GERME) est d’apporter des réponses créatives et qualitatives aux attentes en matière d’accueil de la petite enfance pour grandir près de chez soi. Pour certaines familles, ce n’est pas tous les jours évident ! Savoir qu’il existe des personnes qui peuvent vous soutenir et vous redonner des repères est important ! »

    DSC_0012.JPG

  • L'artisanat a tenu ses états généraux à La Spirale à Natoye

    expoarbre natoye.jpg

    la création collective de 2011.jpgLe Centre des Métiers d’Art La Spirale situé à Natoye accueillait ce mercredi 19 novembre les « Etats généraux de l’artisanat ». 
    Ce dynamique Centre d'Education Permanente se réjouissait que cette initiative a pu voir le jour grâce au partenariat avec trois groupes d’action locale, les GAL, dans le cadre de leur projet commun « Made by art » issu des projets européens Leader. 
    Si les rencontres entre artisans de La Spirale sont courants, l’occasion était ici donnée à la cinquantaine de personnes présentes issues des 4 coins de la Belgique, artisans ou responsables de structures de soutien aux métiers d’art, de réfléchir ensemble au futur de l’artisanat et à son développement ou encore au statut de l’artisan et à la transmission du savoir.
    La présence d'un représentant du Ministre fédéral ayant l'artisanat dans ses compétences a d'emblée montré tout l'enjeu de ce débat.

    La matinée était consacrée à un retour d’expérience. Le choix des invités a permis d’avoir une belle vision du secteur et d’aller voir ce qui se faisait entre autre en France grâce à la présentation de la responsable du Village des artisans de Desvres (sorte de pépinière pour jeunes créateurs) ou du Centre des Métiers d’Art de Givet. Etaient aussi invités comme orateurs des représentant du World Craft Council, de l’Entente Interprovinciale des Métiers d’Art, de l’Union des Artisans du Patrimoine et du Centre des Métiers d’Art  La Spirale.

    DSC_0042.jpgLe colloque a permis de redire que, même si un statut d'artisan est aujourd'hui voté, sa mise en oeuvre suscite encore beaucoup d'interrogation. Par ailleurs, l'artisan s'accorde assez mal des exigences d'un statut officiel... L'artisan est un résistant, souvent. Son moteur, c'est le travail bien fait, pas spécialement la rentabilité. L’occasion aussi de redire que  la qualité de l'oeuvre doit être reconnue. Car les artisans se désolent d'être souvent confondus avec les "bricoleurs du dimanche", les amateurs de loisirs créatifs. Leur métier, disent-ils, c'est autre chose. Tout ne se vaut pas. Et les Etats généraux ont été l'occasion de le redire.

     

    DSC_0060.jpgL’écrivain-calligraphe Luc Templier, auteur du livre « Eloge de l’artisan » a introduit le colloque en re situant la place de l’artisan dans  notre société actuelle et son importance  où grand nombre  veulent toujours plus pour aller plus loin et plus vite.

    L’après-midi était consacrée à quatre tables rondes permettant de débattre sur les problématiques de promotion, de financement, de valorisation du secteur et de formation.

    De nombreuses pistes de solution pour rendre les métiers de l'artisanat plus attrayants ont été mises sur la table.

    DSC_0072.jpgOnt entre autre été discutées la problématique du taux de TVA à 21% sur les prestations de service ou dès qu'une oeuvre a une fonction utilitaire, la difficulté pour un artisan de prendre en charge un apprenti au vu des coûts des charges de l'emploi ou encore l'absence d'un véritable organisme fédérateur en Belgique. 

    En fin de Colloque, l'ensemble des participants se réjouissaient de ce premier partage d'idées qui servira très certainement lors d'une  nouvelle  rencontre pour affiner les nombreuses pistes de réflexion en cours voire pour créer un véritable réseau des professionnels des Métiers d'Art. . 

    Les actes du colloque seront prochainement publiés et destinés à la fois au monde politique et au tout public. Info : contact@laspirale.be  ou www.laspirale.be