• Stage découverte athlétisme au hall de Natoye

    DSC_0167.JPG

    P1120408.JPGDurant la dernière semaine de juillet Régie Communale Autonome des Sports de Hamois a organisé son premier stage estival: découverte athlétisme. 19 enfants âgés  de 2.5 à 7 ans ont eu l’occasion de découvrir toutes les disciplines de l'athlétisme sous la houlette d’Adrien er Lucas, deux jeunes étudiants en sports études: course, saut de haies, saut en longueur, en hauteur, sprint, lancé de poids, de disques et de javelots. En fin de stage, ils ont présenté un circuit de toutes leurs activités devant parents et grands-parents ainsi qu’en présence de Pierre-Henri Roland, échevin des sports.

    DSC_0168.JPG

    DSC_0169.JPGil reste des places aux 2 autres stages de la RCA: découverte ballons du 10 au 14 août et découverte équilibre du 24 au 28 août. Il suffit de contacter Frédérique Lesuisse, coordinatrice-animatrice de la Régie Communale Autonome des Sports de Hamois, (rue du Relais 1 à Emptinne, 083/61 52 49, rca.sports@hamois.be, www.hamois.be). 

  • 18e rencontre entre les boulistes de Hamois et d’Alluyes

    DSC_0013.jpg

    DSC_0014.jpgAnnée impaire oblige, c’était au tour du comité des Boules du Bocq de Hamois d’inviter leurs jumeaux d’Alluyes pour une 18e rencontre placée sous le signe de la pétanque et de l’amitié. Vendredi soir, venant d’Eure et Loir en car, ils étaient 29 (dont 8 nouveaux) à venir d’Alluyes à Hamois, emmenés par Manu Brinon, le président de l’Union Sportive d’Alluyes, section pétanque. Ils ont été accueillis par Pierre-Henri Roland, échevin des sports et les familles hamoisiennes qui les hébergent jusque dimanche.

    Au programme, un tournoi belgo-français qui se déroule entre les gouttes au boulodrome de la plaine d’Hubinne ce samedi mettant en présence 9 doublettes françaises et 17 belges, la partie officielle le dimanche à partir de 11h30 et de nombreux moments de convivialité et de pétanque.

    DSC_0102.jpgLe nouveau trophée, amené par les Français, fera le retour à Alluyes puisque c’est une doublette française qui la emporté, formée d’Alain Ferault et de Jérôme Pousset, qui a battu sur le score de 13 à 3, la meilleure paire hamoisienne formée de Christian Piron et de Corentin Nicolay. Pour la petite finale, nouveau succès pour Alluyes, puisque Frédéric Broutin associé à Cyrille Dino a battu Michel Nicolay associé avec Régis Dervaux. La 19e rencontre se déroulera du 22 au 24 juillet 2016 à Alluyes, année paire oblige.

     

    DSC_0020.jpg

    DSC_0015.jpgOrigine du jumelage

    L’origine de ce jumelage, est une histoire d’amitié. Juliette Gerson (aujourd’hui décédée, elle a donné son nom au challenge du jumelage) a été voisine de Gérard et Nadine Mostenne à Hamois. En 1993, elle déménage à Bonneval, en Eure et Loir, à quelques kilomètres de Chartres. En rendant visite à sa sœur, tout naturellement, elle va dire bonjour à ses anciens voisins. Comme Gérard est un des membres du dynamique comité de pétanque des Boules du Bocq créé il y a maintenant 18 ans, celui-ci lui demande s‘il n’existe pas un club de pétanque dans sa région qui serait intéressé par un jumelage. Le village voisin de Bonneval, Alluyes, dispose justement d’un club de pétanque, créé il y a 30 ans. Très rapidement, les contacts entre Hamois et Alluyes conduisent à une première visite des Belges et depuis 1998, à une rencontre les années paires en France et les années impaires en Belgique.

  • Les dépenses du culte catholique au cœur du discours du bourgmestre de Ciney le 21 juillet

    DSC_0643.jpg

    DSC_0646.jpgC’est en présence des autorités communales, du Doyen, des représentants de l’UTB de Peutie, des représentants du Corps de Police et du Corps des pompiers ainsi que des associations patriotiques, de Louis Maquoi et Joseph Hautot, les deux rescapés cinaciens du dernier conflit, que se sont déroulés les traditionnelles cérémonies patriotiques en l’église des Capucins. N'oublions pas le Cercle Instrumental pour la partie musicale. A sa sortie, voici, en grande partie, ce que Jean-Marie Cheffert, bourgmestre, a déclaré :

    «L’année dernière, lors de la fête nationale, nous étions réunis ici et je vous faisais part de mon souhait que le Gouvernement, récemment mis en place, puisse travailler dans la sérénité et faire en sorte que la Wallonie, sorte de la crise. Je constate aujourd’hui que la situation n’est pas si mauvaise et que les problèmes institutionnels que d’aucuns craignaient tant, redoutaient même, ne voient pas le jour, même, si, de manière insidieuse, la NVA entend toujours s’attaquer à la Royauté et même si le Gouvernement flamand dans on ensemble, tous partis confondus, voudrait créer, et pourquoi pas, un Ministre des Affaires étrangères flamand.

    DSC_0650.jpgIl reste à assurer la pérennité des pensions afin de garantir une vie de qualité et un futur agréable pour nos enfants, même si le report de cette pension à 67 ans, bien que l’âge moyen reste quand même de 58 ans, ne soit certainement pas une heureuse nouvelle pour ceux qui sont concernés. C’est cependant le sacrifice à faire pour éviter des situations économiques catastrophiques comme celle de l’Espagne, le Portugal, l’Italie et la Grèce ont vécu.

    Au fil du temps, je constate également que le pouvoir régional a les mêmes difficultés financières que le fédéral et se voit, lui aussi, dans l’obligation de resserrer les boulons avec comme conséquences, une diminution des subsides aux communes, diminution qui risque bien d’affecter en premier lieu le citoyen. Il en va ainsi notamment de la réforme des Zones de Secours et du coût exorbitant que cela représentera pour le citoyen cinacien qui payera non plus 32 euros par habitant, mais 48, alors même qu’un nouvel arsenal vient d’être inauguré. Les communes sont dans le fond de l’entonnoir et c’est elles qui trinquent. Elles subissent les effets néfastes de l’équilibre budgétaire voulu tant au niveau fédéral que régional, pour suivre la trajectoire budgétaire européenne.

    DSC_0644.jpgDiverses mesures qui avaient été décidées sous le Gouvernement Di Rup et qui sont maintenant d’application, concernent notamment les allocations de chômage et l’impact qu’elles pourraient avoir sur les CPAS, bien que le Fédéral vienne d’annoncer récemment qu’il dégageait une somme de 26 millions.

    A Ciney, il n’est pas question d’augmenter les impôts, mais, avec mes collègues du Collège, nous sommes obligés de prendre des mesures drastiques dans certains secteurs, en nous efforçant de toujours privilégier l’essentiel à l’accessoire. Dans ce cadre, j’ai notamment fait différentes déclarations à propos des églises et du coût de leur entretien. Il faut savoir que le coût de fonctionnement de l’ensemble des bâtiments du culte catholique atteint la somme de 650.000 euros, à augmenter des frais extraordinaires, 4 millions pour la Collégiale, 650.000 pour l’église de Serinchamps, des milliers d’euros de travaux pour les Capucins, ainsi qu’à Leignon, pour cette année et que d’autres doivent encore l’être dans les mois et années à venir. Il faut donc dans ce domaine faire des économies, et ce sujet ne doit plus être un tabou, mais il appartient également à l’église, et plus précisément à l’évêché de Namur, de prendre ses responsabilités. Vous connaissez les propositions que j’ai  faites à ce niveau. L’église me semble aujourd’hui vers un renouveau, avec le Pape François, soucieux de tenir compte de l’évolution de la société et j’appelle de mes vœux les plus chers, tous les ministres du culte, quel que soit leur degré de responsabilité, à agir en ce sens.  Le culte catholique coûte très cher, alors que le culte orthodoxe, protestant et la laïcité, présents à Ciney, ne nous coûte rien.

    ….

    Vive la Belgique, vive le Roi, vive Ciney

  • La Brabançonne et la Marseillaise lors de la commémoration du 21 juillet à Hamois

    DSC_0654.jpg

    DSC_0656.jpgC’est en présence de la plupart des membres du conseil communal de Hamois, du Lieutenant-général en retraite, des portes drapeaux et, comme tous les 4 ans, des Valgorgeois participant au jumelage avec Hamois que s’est déroulée la commémoration du 21 juillet. En absence de Luc Jadot, bourgmestre, pour des raisons de santé, c’est le premier échevin, Pierre-Henri Roland qui a lu son discours devant le monument aux morts de Hamois. Le voici :

    «C’est avec une profonde tristesse que je ne peux m’associer à cette journée qui, comme chaque année, marque notre attachement à notre patrie. D’autant plus qu’aujourd’hui, nous associons à cette commémoration nos amis français de Valgorge, leurs édiles et leurs habitants. Imaginons un citoyen qui a 60 ans en 1831, à l’avènement du Roi Léopold Ier que nous fêtons aujourd’hui. Il aura été autrichien jusqu’à l’âge de 20 ans. Puis jusqu’à ses 43 ans, français, alors il devient hollandais et enfin belge à partir de ses 59 ans.

    DSC_0666.jpgSans vouloir remonter au décès de Charles Quint et à la domination Espagnole, il aura fallu beaucoup de courage et de réalisme à nos aïeux pour accepter leur sort. Bruxelles, capitale européenne mérite bien l’honneur qui lui est réservé par l’Europe. Milles faits composent notre histoire et la pugnacité de nos prédécesseurs. Pensons à toutes celles et ceux qui depuis 1831 ont versé leur sang pour que notre pays reste libre.

    La stèle qui se trouve devant vous, vous rappelle le souvenir des combattants de 1914 qui ont résisté héroïquement à l’envahisseur en préservant durant le conflit, une partie du territoire national. L’horreur et l’inhumanité du second conflit mondial est encore marqué dans les esprits de nos aînés et gravés dans la pierre du monument dédié aux victimes de cette dernière guerre.

    La présence de nos amis français aujourd’hui est très symbolique. Si nous avons pu contribuer à ralentir la progression de l’envahisseur en 1914, ils ont contribué par leur courage et leur sang à nous libérer lors de deux conflits mondiaux. Lorsque nos révolutionnaires de 1830 nous ont débarrassé du joug hollandais, ils se sont employés à nous doter d’une admirable constitution en s’inspirant de l’héritage politique de la révolution française. Cet héritage et ses traces indélébiles conditionnent toujours le fonctionnement de notre état malgré ses différentes réformes institutionnelles.

    DSC_0658.jpg

    Je forme le vœu que nos dirigeants au niveau fédéral qui semblent avoir marqué une pause communautaire, puisse s’inspirer de ce passé pour assurer l’essor de notre société et maintenir notre unité nationale. Vive la France, vive la Belgique, vive le Roi ! »

  • Haversin une nouvelle fois vainqueur des Jeux de la Vache à Ciney

    DSC_0009.jpg

    DSC_0744.jpgFinalement, huit villages se sont mesurés avec beaucoup de sportivité à la 3e édition des Jeux de la Vache, suite au désistement de Conneux-Conjoux et d’Achêne. On se retrouvait donc dans les mêmes conditions que pour la première édition. Parmi les nouveautés, le cortège en chars des participants au départ de Mr Bricolage via les rues du centre ville pour remonter par la rue Piervennes en direction de la place Monseu qui a enchanté tous les spectateurs. Comme pour les deux autres éditions, tout était minutieusement préparé par le Comité des Fêtes. Un très nombreux public a suivi tous les jeux sous d’excellentes conditions climatiques. Finalement, après 13 épreuves dont la plus spectaculaire consistait à faire passer sous un portique un maximum de supporters de chaque équipe muni d’un ballon (qu’il fallait aller gonfler à l’office de tourisme toute la journée) pour ensuite les lâcher tous ensemble, Haversin a gardé son trophée (leur joker a été très bien joué car il a rapporté 24 points).

    DSC_0898.jpg

    Voici le classement final :

    1. Haversin, 135 pts
    2. Sovet, 125 pts
    3. Leignon, 106 pts
    4. Pessoux, 106 pts
    5. Chapois, 102 pts
    6. Biron, 96 pts
    7. Chevetogne, 82 pts
    8. Braibant, 70 pts
    9. DSC_0075.jpg

    10. En cliquant, à droite, sur l'album intitulé "Jeux de la vache 2015", vous découvrirez 673 photos prises tout au long de la journée

       

  • Safari Ciney place Monseu du 25 juillet au 16 août

    Safari2.jpg

    DSC_0859.jpgUne nouvelle fois, le Comité des fêtes de Ciney organise toute une séries d'activités estivales au coeur de la cité, place Monseu durant 23 jours. De 10h à 21h, Safari Ciney sera ouvert au public gratuitement: 4 tournois sportifs, 6 concerts, 15 soirées découvertes et 15 activités pour enfants au programme.

    Voici le détail du programme (une petite erreur s'est glissée, le 31 juillet, le concert se donne de 18h à 20h):

    11728716_10153419829263119_1131443198474888627_o.jpg

    si vous voulez le programme en pdf, cliquez sur Safari2015.pdf

  • Fête des voisins au quartier d’Emptinal (Ciney et Hamois)

    DSC_0412.JPG

    DSC_0410.jpgPour la 4e fois, une fête des voisins réunit la plupart des habitants du hameau d’Emptinal, dont une partie est située sur la commune de Ciney et l’autre sur celle de Hamois. Le but du comité, présidé par Martine Goblet, dont Marianne Simon en est la secrétaire, Frédéric Bultot, le trésorier, Jean-Jacques Etienne le placier et Francis Denis, toujours prêt à rendre service, est justement de réunir toutes les personnes habitant Emptinal et de le faire revivre.

    Dans ce hameau, 2 facteurs distribuent le courrier, 2 rues la composent, les Champs Elysées et Emptinal. Une brocante est organisée à Emptinal le dimanche 6 septembre de 6h à 18h. Pour réserver votre emplacement, un n° de contact, le 0476/50.78.24.

    DSC_0414.JPG

  • Contes et nouvelles du Condroz et d’ailleurs par Jo Guillaume de Courrière

    DSC_0066.jpg

    livreguillaume.jpgPréfacé par son ancien collègue de Vers l’Avenir Benoît Mariage, Jo Guillaume, natif de Natoye et ancien journaliste sportif durant près de 35 ans, vient de sortir un recueil de contes et nouvelles se déroulant, pour la plupart, dans le Condroz des années d'après guerre. Edité par les éditions namuroises et dont la couverture permet de découvrir le château de Ry, le recueil de 93 pages peut être acheté aux offices de tourisme de Ciney, Crupet et Hamois ainsi que dans les librairies cinaciennes. On peut également l’obtenir en contactant l’auteur, Jo Guillaume, qui habite au 10 de la rue de Polivache à Courrière, son n° de téléphone étant le 083/65.59.49.