Le photo club de Ciney expose du 14 au 29 janvier au Centre Culturel de Ciney

2017 est une année particulière pour le Photo Club de Ciney car il qui fête ses 30 ans d'existence ! Tout a commencé un beau jour de 1987, sous l'impulsion de trois leignonais : Daniel Léonard, José Noël et Fernand Dricot. D'abord constitué de 5, le Photo Club comptera jusqu'à 30 membres assidus. Il fut le premier à exposer dans le Centre Culturel Cinacien aménagé dans l'ancienne poste, rue du centre, et ce fut le début d'une longue série annuelle.

Aujourd'hui, 17 membres actifs se rencontrent le vendredi soir au Centre Culturel, abordant technique photographique et traitement informatique, dans la bonne humeur. Les échanges sont nombreux et ils apprennent des uns et des autres, nourrissent leur regard et mûrissent leurs prises de vue.

Nous retrouverons aux cimaises du Centre Culturel de Ciney un large éventail de photographies des affiliés, du 14 au 29 janvier. L’exposition est à la fois le fruit de leurs partages et de leurs cheminements individuels. Elle ouvre sur la diversité; chaque photographe donnant à voir au spectateur son propre choix de clichés.

 

Les exposants de cette édition anniversaire sont :

Luc BAILLOT

Marie COLLARD

Serge DE CLIPPEL

Albert DEL FORNO

Gilles DENIS

Jean-Jacques DUBOIS

Guilain FAGNY

Steve GHEYSSENS

Victor HAULDEBAUM

Daniel LEONARD

Marcel MATAGNE

Jeanine MICHAUX

Axel PERWEZ

Hervé PIRLOT

Michel PIRMEZ

Jean-Michel ULRICH

en hommage à Bernard HARDOUIN, membre décédé en octobre 2016, l'exposition de quelques-unes de ses photos.

En marge de ces photos «papier», vous pourrez également visionner en permanence sur écran TV un diaporama regroupant des photos des différents auteurs. Aux côtés des productions personnelles, un pan de mur de l'exposition (et également les halls du Centre Culturel et de l’Hôtel de Ville) accueilleront des photographies de différents membres autour d'une thématique commune : le patrimoine de l'entité de Ciney 

Ce salon d'ensemble vous réservera aussi des surprises pour cette édition particulière : André Delsemme expose une partie de sa collection exceptionnelle d'anciens appareils photos argentiques qui vous fera voyager loin dans le temps, les plus anciens datant en effet du tout début des années 30. Une fiche historique et technique accompagnera chaque appareil exposé vous permettant ainsi de parcourir concrètement un bout d'histoire de la photographie. Pour ceux qui ont utilisé l'un de ces appareils, ce sera certainement l'occasion de se rappeler des expériences photographiques joyeuses ou émouvantes.

Le Photo Club participera également durant la quinzaine à la dynamique des ateliers «Pour moi, par moi(s)» mis en place par le Centre Culturel durant la saison. Ils animeront ainsi le prochain atelier consacré à l'approche de la photo numérique, une initiation qui se déroulera le samedi 21 janvier de 9h30 à 12h30 (inscription au Centre Culturel : 083 21 65 65 - PAF :10 €).

Enfin, les membres du Photo Club seront présents les week-ends pour vous recevoir et si vous le souhaitez, «discuter» de cette passion qui les anime.

En pratique :

Exposition «Salon d'ensemble du Photo Club de Ciney» du 14 au 29 janvier. Vernissage le vendredi 13 janvier à 19h au Centre Culturel de Ciney, place Roi Baudouin 1 à Ciney.

Exposition accessible du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, le samedi de 9h30 à 12h30. En présence des membres du Photo Club : les samedi et dimanche de 14h à 18h.

Entrée libre.

Renseignements : 083 21 65 65 - culture@ciney.be - http://centreculturel.ciney.be

Site du Photo Club : www.photoclubciney.be

Un texte écrit par Hervé Pirlot, membre du Photo Club :

« Parce quʼil faut pouvoir se souvenir des belles choses... et ne surtout pas oublier les moins bonnes... Parce que la vie ce nʼest pas que pousser un ballon dans un filet ; et quʼun diable, fût-il rouge, reste un diable ; et quʼun diable, fût-il beau ; reste un diable... Nom dî diabʼ. Parce que la vie ne peut pas se résumer à une compétition ; à des comptes, off-shore ou dʼapothicaires... Parce que le bonheur, ce nʼest pas gagner plus dʼargent, travailler moins ou avoir plus de congés, fussent-ils de récupération... Parce que comparaison nʼest pas raison ; et quʼon trouvera toujours mieux ou moins bien loti que soi... Parce quʼil est vain de vouloir être entendu sans écouter ; et quʼil est malhonnête de vouloir recevoir sans donner... Parce quʼon nʼa rien sans rien, et que cʼest mentir que de le dire ! Parce que, contrairement à ce quʼon essaye de faire croire, un téléphone ne sera jamais «malin», et quʼune voiture ne sera jamais «verte»...Parce que si la vie était toujours simple, facile, confortable, voire même aimable, ça se saurait... Parce quʼon peut être las, parfois, des martiales rodomontades, économiques, politiques, sportives, et même, sociales ou culturelles... Parce quʼil est temps de cesser de se comparer, se défier, sʼopposer, sʼinvectiver, sʼétriper, sʼé-li-mi-ner... Parce que ceux qui sont persuadés dʼavoir raison sont souvent les plus dangereux... Parce que le «bon temps», on pense souvent que cʼest «avant», ou «plus tard», au point, parfois, dʼen oublier «maintenant»... Parce quʼil est sain, parfois, dʼaller sʼasseoir sur le trottoir dʼà côté (ou sur un siège de théâtre)... Parce quʼil faut essayer de trouver sa voie... fût-elle hors des sentiers battus, iconoclaste, anachronique ou même je mʼen-fout-iste... mais jamais - «Au grrrand jamais!» - égoïste ou méprisante... Parce que lʼimportant, ce nʼest pas la destination, mais le chemin... ; et que cʼest la quête de lʼinaccessible étoile qui maintient en vie... Parce que, si les voyages forment la jeunesse, nous sommes en formation continue... fût-ce par la magie du voyage immobile... Parce que nous doutons, nous cherchons, encore et toujours, au quotidien, quelque soit notre âge, notre genre, notre origine, notre statut, notre style... Parce que nous pensons devoir croire que lʼimage nʼest pas quʼun produit de consommation prêt-à-jeter... Parce que ces images, nous les trouvons belles, séduisantes, attirantes, ou même simplement, intéressantes... Parce que nous les trouvons laides, horribles, répugnantes, mais que ce nʼest pas une raison pour les occulter... Parce que la vie, cʼest rencontrer, échanger, apprendre, partager, offrir, donner, recevoir, sourire......Notre club-photo nous permet de nous retrouver, mois après mois, depuis trois décennies, pour découvrir la photographie ; et une fois par an, pour la faire découvrir au public, avec la collaboration active et complice du Centre Culturel. Point-virgule, tiret, fermer la parenthèse. Rendez-vous, donc, en janvier.

Écrire un commentaire

Optionnel