Voeux communaux à Hamois

DSC_0001.jpgComme d’habitude, le personnel communal a répondu en grand nombre à l’invitation du Collège de Hamois pour la traditionnelle cérémonie des vœux qui s’est déroulée cette année à la Maison de Village de Schaltin. Luc Jadot, bourgmestre, a évoqué les changements et les événements importants dans la commune en 2016 tout en rappelant que l’année avait été marquée par les terribles attentats : « une pensée pour toutes les victimes et leurs familles. En 2016, Valérie Caverenne, devenue députée fédérale a été remplacée par Pascal Leclercq à son poste échevinal.

DSC_0002.jpg

DSC_0003.jpgDans le personnel entretien et cuisine, nous avons accueilli Virginie Hontoir, Sophie Tirtiaux et Anan Montemps, Martine Goblet, technicienne de surface et au service des travaux, Frédéric Defacq, nouvel agent technique, Imrée Destiné, François Dumont, Valentin Lejoint, Benjamin Salpêteur et Serge Cosse. Notre IPP n’a pas été augmenté depuis le début du siècle et notre souci de maintenir le budget à l’équilibre a été respecté. »

DSC_0004.jpg

DSC_0006.jpgEn s’adressant au personnel communal, le mayeur les a remercié pour leur travail effectué, pour leur écoute, pour leur accueil des citoyens : 7h36’ n’est pas sacralisé à Hamois, le citoyen reste au centre de notre préoccupation ! L’évolution vers un e-service permettra aux citoyens de gagner du temps et de pouvoir en consacrer plus pour ceux qui n’ont pas accès au numérique.

DSC_0010.jpgMarc Wilmotte, directeur général, s’est ensuite adressé au personnel (c’est une première à Hamois) : «les mérites de notre personnel sont partout vantés à juste titre. Progressivement, les nouvelles technologies s’installent : actualisation des outils informatiques, remplacement du serveur avec back up, renouvellement du parc informatique, passeports biométriques, programme Mercurius pour le permis de conduire, e-services, modèles de courriers et de courriels créés, gestion informatisée des pensions, bancontact et Wi-Fi à la commune, …

DSC_0007.jpg

DSC_0008.jpgAu niveau opérationnel, nous avons lancé la gestion différenciée des espaces verts, le plan général d’urgence et d’information, le plan sélectif en cas de délestage, la restauration de la toiture de la chapelle d’Hubinne en collaboration avec la Fabrique d’église, un comité de direction, la généralisation du travail en équipe, … Il manque encore quelque chose au sein de l’administration : on ne remplacera jamais la relation directe qui doit se dérouler entre collègues. En 2017, je demande qu’il y ait plus d’humain dans notre travail. Des outils seront proposés à cet effet comme une plateforme inter service. Nous sommes une commune à taille humaine où une certaine autonomie existe dans notre travail. »

DSC_0012.jpg

En 2016, le bâtiment de l’ancienne poste a été acheté, l’école d’Achet a été agrandie (inauguration en février), la restauration de la chapelle d’Hubinne s’est poursuivie, l’extension du hall de Natoye a été inaugurée. Concernant les travaux à cheval sur 2016 et 2017, retenons l’acquisition de la Barrière d’Hubinne (poste de police) avec le déménagement du poste de police à Emptinne. Des nouvelles classes pour Hamois, et un point relais le long du Ravel et l’accueil pour la petite enfance y seront installés. Toujours au niveau des investissements pour 2017, l’extension de l’école de Mohiville, un espace sport de rue à Mohiville, la création d’un bois didactique au bois de Cheumont et l’aménagement de la traversée de Natoye. Avant le traditionnel verre de l’amitié, deux membres du personnel ont été fêtés pour leur mise à la pension : Nicole Tasiaux, technicienne de surface à Hamois depuis le 13 janvier 1992 jusqu’au 1er juillet 2016 et Madeleine Simon, technicienne de surface et cuisinière à Natoye depuis le 1er janvier 1990 jusqu’au 30 juin 2016.

DSC_0014.jpg

Commentaires

  • Proximité, primauté de l'humain...Des valeurs, qui constituent la plus-value de l'autonomie communale. Des valeurs que dédaignent, se bouchant le nez, les rendant responsables d'un repli sur soi inadmissible, frisant la gabegie budgétaire, certains ministres wallons, comme P. FURLAN...Ces gens-là oublient Publifin et ses dérives sonnantes et trébuchantes!

Écrire un commentaire

Optionnel