15 élèves de l'école communale de Hamois au parlement des enfants à Bruxelles

Le 25 janvier dernier, la classe de 5ème primaire de l’école communale de Hamois participait à la deuxième session de l’opération « Parlement des Enfants » organisée par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le rendez-vous pour chacun était matinal puisqu’il fallait prendre le train pour la capitale à 7h47 ! Le temps d’une journée, les 15 élèves, accompagnés de leur titulaire, Madame Delphine, d’une enseignante, Madame Jennifer, du directeur de l’école communale de Hamois Ludovic Hermal et de leur marraine, la députée-échevine Valérie Warzée-Caverenne, ont eu l’occasion de se mettre dans la peau des parlementaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En effet, ces derniers ont pris part à une visite guidée des bâtiments, de l’hémicycle et des salles de commission. Durant cette visite, ils ont eu l’occasion de visionner un film de présentation du Parlement expliquant, notamment, le rôle des parlementaires, celui des ministres, le parcours d’un décret ou encore les compétences de la Fédération. Pour clôturer cette visite, les 15 élèves ont participé à une simulation de vote, à la suite d’un mini-débat sur un thème relevant des compétences de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à savoir : les rythmes scolaires.

ecole-hamois-namur-17.jpg

Cette journée « découverte » du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles marque le début de l’aventure « Parlement des Enfants » pour les élèves de cette classe qui auront l’occasion de poursuivre le travail en classe. De fait, afin de se mettre dans la peau des parlementaires, les élèves devront travailler sur une thématique qui touche malheureusement un trop grand nombre d’enfants : « le harcèlement à l’école et le cyber-harcèlement ». Il n’est pas inutile de rappeler que la question du harcèlement constitue un réel problème de société. En effet, l’utilisation des réseaux sociaux amplifie les difficultés liées au harcèlement et mène, bien souvent, à des conséquences dramatiques.

Les commentaires sont fermés.