Lancement du premier groupement de producteurs de porcs bio en Wallonie à Ciney

DSC_0608.jpgCette dernière décennie est marquée par une profonde crise au sein de la filière wallonne du porc bio. En effet, pendant que les consommateurs demandent de plus en plus de viande porcine bio originaire de nos fermes, le nombre d’éleveurs wallons continue de chuter sans commune mesure. Les raisons de ce constat sont multiples, mais toutes ont une source identique : un prix d’achat des porcs bio insuffisant en Belgique !

Afin d’inverser la tendance, les éleveurs wallons de porcs bio, passionnés et motivés, ont décidé d’agir de façon collective. En 2016, ils se sont unis et ont innové en créant leur propre Groupement de Producteurs (GP). Celui-ci a été officiellement reconnu par le Gouvernement Wallon le 23 décembre 2016, marquant l’aboutissement d’une année de projet soutenu par la Région Wallonne. C’est le Mont de la Salle à Ciney où se tenait l’assemblée générale de l’Union Nationale des Agrobiologistes belges, qui a été choisi par les Producteurs Wallons de Porcs Bio ou GP PORCS BIO pour y porter sur les fonts baptismaux leur groupement, en présence du ministre wallon de l’agriculture, René Collin.

 

DSC_0606.jpgComme l’a déclaré Liora Jacobs, gestionnaire de projet à l’UNAB, «le groupement est exclusivement composé d’éleveurs de procs bio. Il compte 18 membres producteurs actifs ainsi que 5 agriculteurs préinscrits qui se lanceront prochainement dan l’élevage porcin bio. Le GP PORCS BIO est un contrat de confiance avec les consommateurs. Le groupement va sortir prochainement sa propre marque, contrôlée par un cahier des charges très strict ou se marient bien-être animal, prix équitable, produits biologiques et élevage familial. D’autres projets sont en cours de développement, come un projet pour la Salaison de Chimay et une collaboration avec Delhaize.

De son côté, René Collin, était particulièrement heureux de voir des jeunes porter de nouveaux projets, fruits d’une collaboration entre le secteur public et privé : «il fallait faire quelque chose par rapport au marasme actuel. En décembre 2015, nous vous donnions les moyens d’encadrement et en octobre dernier, le Gouvernement wallon adoptait une aide au démarrage pour les groupements d’organisations et groupements de producteurs. L’avenir du secteur bio sera serein si on peut assurer les fortes demandes du public, continuer à travailler sur la recherche, avoir une promotion spécifique et constituer des filières, forces de commercialisation et d’organisation.

 

DSC_0611.JPG

Les membres producteurs du GP PORCS BIO qui font partie de son C.A. ont signé, tout comme le ministre Collin, une plaque souvenir de l’événement : Sophie Graas-Legros de Lierneux, Pablo Vanderbecq de Fosses-la-Ville, Roch Pirmez, de Maredsous et Wendy Pirson, de Sugny, représentant Pierre Pirson.

Les commentaires sont fermés.