Le GAL Condroz-Famenne lance un appel aux citoyens et aux associations pour co-construire une épicerie itinérante

Rendez-vous le 21 juin à 9h30 à l'OCTC de Hamois !

Correction dans l'article !!!!!! bien lire, villages dépourvus de commerces !!

Le 21 juin à 9h30 à l’OCTC de Hamois aura lieu une première rencontre pour rêver et construire ensemble une « épicerie » mobile. Loin de se limiter à une simple fonction commerciale, elle vise avant tout à redonner vie à nos villages. Qui mieux que les habitants pour déterminer ce dont ils ont besoin dans leur lieu de vie ?

Dans le cadre de son projet « cohésion sociale », le GAL Condroz-Famenne réfléchit actuellement à la création d’une épicerie itinérante. Celle-ci circulerait dans les villages et hameaux dépourvus de commerce des communes de Ciney, Hamois, Havelange et Somme-Leuze pour y offrir un service de proximité et y recréer du lien social.

Cette épicerie se veut avant tout locale, ancrée sur un territoire. Favoriser les producteurs locaux, rompre l’isolement, redynamiser les lieux de vie et apporter une solution aux problèmes de mobilité, constituent quelques-uns des objectifs que souhaite rencontrer ce projet. Les possibilités sont par conséquent multiples.

La dimension sociale et, donc, collective est l’essence même de cette épicerie itinérante. Souhaitant s’appuyer sur les forces vives et les ressources locales, elle rêve de rassembler et de créer une émulsion collective qui donnerait force et vie au projet. Cette épicerie ne vivra d’ailleurs que grâce aux citoyens. Il apparait donc essentiel que toute personne intéressée puisse prendre part à son élaboration.

Mis à part cette volonté d’ouverture à tous, tout est encore à penser et surtout à construire, ensemble. L’invitation est donc lancée à toute personne intéressée de participer à l’élaboration de ce projet : rendez-vous le 21 juin à 9h30 à l’Office communal du Tourisme et de la Culture situé Rue d’Hubinne, 25 à Hamois pour rêver ensemble et poser les premières bases de cette épicerie, qui se veut avant tout créatrice de liens.

Commentaires

  • Une initiative bienvenue car dans l'air du temps. Doublement! L'air du temps, c'est d'abord la désertification des campagnes victimes du discrédit de la ruralité au sein des élites politiques, en ce compris Ecolo: rappelons-nous les noyaux d'habitat, comme aussi les tarifs énergétiques surfacturés, et la disparition des services à la collectivité! C'est aussi une méthodologie très à la mode: en appeler au citoyen pour pallier les carences du secteur public, comme aussi le succès des "partenariats public-privé"...Une double hypocrisie donc! Dans les régions rurales de France, ce sont les municipalités, ce sont des coopératives agricoles qui décentralisent ces commerces...Pourquoi pas chez nous?

Les commentaires sont fermés.