Circulation sur la ligne du Bocq pendant les mois de juillet et d’août

4605 g-Dorinne-040708.JPGEn 2017, en plus des circulations habituelles des samedis, dimanches et jours fériés, le Chemin de Fer du Bocq circulera également chaque vendredi de juillet et août.

Cette initiative prise depuis cette année permet d'offrir la possibilité de venir passer un moment de détente et de découverte sur le Chemin de Fer du Bocq en dehors des week-ends. Les vendredis, deux départs sont proposés à partir de Spontin à 14hO5 et 16h15. La balade dure 1h40 et est commentée. Elle s'effectue à bord d'un authentique autorail de 1952.

Outre les vendredis de juillet et août, le Chemin de Fer du Bocq est ouvert les samedis et jours fériés. Les dimanches la balade est agrémentée d'une variété dans le matériel historique utilisé: la première partie du trajet s'effectue en autorail, la seconde à bord d'un train tracté par une locomotive Diesel de 1955 et des voitures de 1935 avec sièges en bois.

Ne manquez pas non plus le festival les 12, 13 et 15 août avec des circulations supplémentaires remorquées par des locomotives à vapeur et Diesel ainsi que de nombreuses animations en gare ! Plus d'infos par la suite.

Plus de renseignements sur www.cfbocq.be pour les horaires complets ou au 083/48.01.01 ou 0495/61.49.56. Vous pouvez aussi cliquer sur 2017 - guide pratique - horaires et infos.pdf pour obtenir ces détails.

Petit rappel historique

La ligne 128 Ciney-Yvoir fut construite en étapes successives de 1898 à 1907 par les Chemins de fer de l'Etat Belge (devenus "SNCB" en 1926).  Outre le trafic voyageur, c'était essentiellement les convois de marchandises qui arpentaient cette petite ligne blottie au fond de la vallée du Bocq.  Ces trains permettaient la desserte des nombreux raccordements industriels qui jalonnaient le parcours, notamment les carrières, les fours à chaux et les cours à marchandises des gares où les agriculteurs venaient y charger leur production.

Les trains de voyageur furent arrêtés en 1960 et remplacés par des autobus de substitution.  Les trains de marchandises quand a eux, ont continué la desserte tant bien que mal, chaque année de manière plus discrète jusqu'en 1983 où le dernier raccordé de la ligne ferma ses portes (carrière de la Rochette à Spontin). 

A ce moment la ligne du Bocq tomba dans l'oubli, seul passait une ou deux fois par an un véhicule rail/route de l'armée belge chargée de la surveillance des installations.  En effet, avec ses consoeurs les lignes 126 et 150, la ligne 128 formait un contournement ferroviaire de Namur, nœud stratégique, en passant par Statte, Modave, Havelange, Ciney, Yvoir, Anhée, Maredsous et Tamines.  De ce fait, malgré leur suppression, ces trois lignes étaient "préservées" par l'armée belge. Depuis le début des années ‘90, l'armée décida de ne plus reprendre ces lignes à leur inventaire. 

En 1992, le Patrimoine Ferroviaire & Tourisme se lança dans une grande aventure ; sauvegarder le patrimoine de la ligne du Bocq et en faire une ligne touristique sous l'appellation "Chemin de Fer du Bocq".

Cette ligne touristique compte parmi les plus belles et spectaculaires lignes de chemin de fer de Belgique, de par son tracé pittoresque aux travers d’une grande variété de paysages ainsi que les nombreux viaducs et tunnels qui la compose.

DSC_0395.JPG

 

Les commentaires sont fermés.