Que d'eau, que d'eau, après Eléanor, dans le Condroz !

DSC_0108.jpgMon rhume presque terminé et en pleine forme pour me déplacer entre deux gouttes, je me suis baladé entre Hamois et Emptinne pour voir les éventuels dégâts de la tempête Eléanor dans notre région. Exprès, j’ai choisi cet itinéraire puisque le Bocq y coule habituellement paisiblement et que des endroits y sont habituellement inondés dès qu’il pleut. Première constatation, pas ou peu de brindilles de bois, sauf dans les endroits peu fréquentés, on peut voir quelques arbres abattus dans les campagnes ou les jardins particuliers et le Bocq et ses affluents ont débordé, mais l’eau n’a pas encore dépassé les ponts !

DSC_0094.jpgJ’ai pu également voir (mais je n’avais pas mon appareil photo !) et appris, qu’aux endroits qui ont posé problème depuis la venue de la tempête, tout avait été rapidement sécurisé. Merci aux services des travaux, aux pompiers et à la zone de police ! Deuxième constatation : pour les promeneurs, il faut mieux utiliser le Ravel, car beaucoup de chemins sont gorgés d’eau (et pas un petit peu) et pour les automobilistes, la prudence reste de mise pour éviter l’aquaplaning («bardaf, c’est l’embardée» !). Bonne route !

DSC_0106.jpg

En cliquant, à droite, sur l’album «Eléanor 2018 », vous découvrirez 18 photos prises ce mercredi après-midi.

Commentaires

  • "Que d'eau, que d'eau"...ou comment rendre compte de l'actualité en prenant des risques pour sa santé ("mon rhume...)! Du journalisme de terrain, manifestement, salissant sans doute, et très sportif, d'où le choix de la catégorie...
    Bravo, Jean-Marie et bonne année 2018 à la découverte du monde, sans oublier un bon Orval!

Les commentaires sont fermés.