Enjoy the pleasure, le banquet des chefs namurois à 20 mains à la Ferme d’Achêne du 25 au 27 mai

Une partie des chefs de l’équipe d’Enjoy the pleasure 2018 et l’organisateur Roland Swinnen étaient présents, en ce mardi 13 mars chez Cuisine Dovy à Naninne, afin de présenter la 3e édition d’Enjoy the Pleasure. Lors de la première édition, 160 personnes pour le samedi et 250 personnes pour le dimanche étaient venues. L’an dernier, 500 participants ont été comptabilisés sur les deux jours. Afin d’offrir plus de confort à tout le monde (l’an dernier, il faisait très chaud le samedi !), l’événement se déroule cette année sur 3 jours et sera limité à 220 personnes par soirée. Autre changement, la palette des chefs a été élargie avec la présence de dix chefs et artisans namurois au lieu de 8. Le menu définitif n’est pas encore connu. Dès que j’en aurai possession, il sera ajouté à ce texte ou il sera possible de le découvrir sur le site de l’organisateur (www.enjoythepleasure.be).

DSC_0101.jpg

Un événement gastronomique anti bling-bling et décontracté

DSC_0012.jpgLes événements culinaires exceptionnels se multiplient et permettent aux amateurs de vivre cette expérience fabuleuse de manger un repas où les talents de plusieurs chefs se conjuguent. Ces événements mettent généralement en avant des grands noms de la cuisine belge, mais rien n’existait en province de Namur pour promouvoir des chefs locaux.

Enjoy the Pleasure (ETP) est parti du constat qu’un vide existait à ce niveau-là : un événement à la fois gastronomique et de proximité, un événement convivial et champêtre, un moment d’amitié et de rencontre accessible au grand public.

DSC_0038.jpg

A la Ferme d’Achêne, endroit bucolique par excellence, dix chefs régionaux de talent, proposent un menu 7 services exceptionnel dans une formule all-in sans équivalent : 105 € pour un repas comprenant un apéro, 7 plats, une assiette de fromages, 8 vins différents, eaux et café compris, suivi par un after-dinner (près d’une piscine) ambiance lounge avec bar à gin, bar à vins, bar à bière, bar à champagne, le tout à volonté.

DSC_0073.jpgUne certaine idée du plaisir…

L’idée est née chez un épicurien qui était jusqu’en 2016 un inconnu des « circuits » de l’événementiel gastronomique : Roland Swinnen, un amateur de restaurants, organisateur de salons dans sa vie professionnelle, qui a voulu allier sa passion pour les bonnes tables et l’organisation d’un banquet XXL mettant à l’honneur les chefs de sa région. Sans contacts dans le milieu gastronomique, sans carnets d’adresse dans la presse spécialisée, Roland s’est lancé dans l’aventure d’abord en regardant autour de chez lui, comme chez Frédéric Rolland, son boulanger-pâtissier à Hamois, puis chez Grégorio Clavello à Achet ou Regis Alexandre à Ciney, etc…. Son enthousiasme a convaincu les chefs de le suivre dans ce projet inclassable.

DSC_0023.jpgUn moment de convivialité

A Enjoy the Pleasure, les convives sont accueillis avec un verre de champagne dans la cour et ont ensuite le libre choix des tables sur plusieurs niveaux dans l’espace intérieur de la Ferme d’Achêne. Il s’agit de grandes tablées favorisant la notion de banquet, de partage, de convivialité. Le service du vin se fait à table, et les convives sont invités à passer de poste en poste pour se faire servir les assiettes par les chefs eux-mêmes qui expliquent leur plat et leur recette. Chacune des 500 assiettes sont servies par le chef ! Pas de queue, pas de longues attentes pour l’avoir vécu l’an dernier, … tout roule !

DSC_0030.jpg

Enjoy The Pleasure est marqué par une disponibilité totale des chefs, qui non seulement prennent le temps de papoter avec les invités mais s’entraident ensuite entre eux pour dresser les assiettes sous les yeux de la salle.

Les « anciens », présents depuis la première édition

DSC_0074.jpgRégis Alexandre

Régis s’est installé dans sa ville, la capitale du Condroz ; il y est aussi connu que la Collégiale ! Après son restaurant gastronomique L’Alexandrin, puis sa formule bistronomique Le Comptoir du Goût, Régis a fait le pari du nomadisme : chef lors de cuisines pop-up qui connaissent à chaque fois l’affluence, il prépare en secret un nouveau restaurant qui ouvrira ses portes sur la place Monseu en juin prochain. Pour Régis, l’intérêt de l’événement est d’être en contact avec les gens et de pouvoir partager avec d’autres chefs: Roland Swinnen nous donne carte blanche pour le choix de notre plat, avec un plus en utilisant des produits du terroir. Régis Alexandre 0477 57 68 57

 

DSC_0115.jpgOlivier Bruckner

Après un premier établissement dans sa ville de Bruxelles, il a ouvert un restaurant et un bar à Liège. Ce Bruxellois de 37 ans est un ancien de l’école hôtelière de Namur. Il a appris le métier au ‘Trèfle à quatre’ à Genval et aux ‘Jardins du Luxembourg’ de Maizeret. Il a aussi travaillé à New York.

Après l’aventure de L’Olivier (et ses 4 versions), Olivier est à la tête à présent du Bistro Olivier au casino, et du restaurant Le Moma à Anhée.

Olivier Bruckner poursuit sa navigation tranquille mais efficace en bord de Meuse. Désormais confortablement installé et entouré d’une équipe jeune, il régale ses convives d’envois créatifs mais maîtrisés sans se départir d’un répertoire classique autour de produits savamment sélectionnés dans le terroir local.

>>> Le Moma Rue du Rivage 8 à Dave 081/226.266

 

DSC_0041.jpgGrégorio Clavello

Depuis mai 2014, Grégorio vous accueille à Achet, dans ‘son’ village condruzien où il est tombé sous le charme d’une fermette en pierres.

Avant de pouvoir vous recevoir chez lui, le chef a eu un parcours divers et varié : l’école hôtelière de Libramont, ‘les Ramiers’ à Crupet, ‘le Château de Strainchamps’, ‘la Pichelotte’ à Gesves, ‘l’O’ à la Bouche’ à Wépion et ‘l’Espièglerie’ à Namur, afin d’avoir l’expérience nécessaire à la réalisation de son rêve.

Il vous invite à partager un moment de bonheur et de goûter à sa cuisine qui mise sur les produits de sa belle région. Tout est fait pour que vous passiez un agréable repas en famille ou entre amis et que le moment passé ne reste pas sans suite.

>>> Au gré des saisons Rue d’Achet 70 à Achet 083/65.75.65

 

DSC_0028.jpgCarl Gillain

On a commencé à entendre parler de Carl Gillain suite à son passage à Top Chef. On connaît chez lui l’influence de son passage à l’Air du Temps qui a profondément marqué sa cuisine. Carl a désormais prouvé qu’il était parti pour imprimer durablement sa patte sur la gastronomie namuroise.

A seulement 24 ans, il s’est vu proposer l’opportunité de développer sa propre enseigne « L’Agathopède » au sein du superbe hôtel « The Royal Snail » à Namur, où Carl a pu mettre toute sa créativité à l’œuvre et développer sa propre signature, entouré par une équipe jeune et talentueuse. C’était en 2013. Deux ans après avoir ouvert son premier restaurant, il prenait un nouvel envol en inaugurant un bistro installé dans une immense vinothèque flambant neuve, le « Wine & More » à Erpent. En 2017, enfin, il a ouvert une nouvelle enseigne, entre la friterie et le « bar à burgers » : Charles&the fries à Namur.

>>> L'Agathopède Avenue de la Plante 23 à Namur 081 57 00 23

 

DSC_0061.jpgGrégory Gillain

Dans le cadre moderne et épuré de cette ancienne bâtisse élégamment rénovée, ce chef a décidé de prendre en main la loco du petit train pour en faire sa Gare de prédilection en septembre 2015. Aidé de son épouse, il propose une cuisine bistronomique gourmande, à la fois simple et raffinée, basée essentiellement sur des produits régionaux.

Grégory a remporté la finale du premier concours de ‘l’étoile de la cuisine belge’. Le chef qui fut second du restaurant doublement étoilé ‘L’Eau Vive’ à Arbre vous propose maintenant sa cuisine.

>>> La Gare d'Hamois Chaussée de Liège 45B à Hamois 083 / 22 05 49

 

DSC_0098.jpgFrederic Tchetche Rolland

Un pâtissier hors pair qui régale nombre de convives de restaurant de notre belle province. Les chefs font appel à son talent, à sa créativité, à l’expression sucrée de ses créations. Depuis 2006, Il a repris les rênes de la maison en privilégiant les produits locaux et l’artiste qui est en lui ne demande qu’à les sublimer.

Frédéric est passé par l’école de boulangerie/pâtisserie au Ceria d’Anderlecht avant d’intégrer l’entreprise familiale bien connue de notre région condruzienne. Après avoir fait ses armes avec son grand-père, son oncle et ses parents, il est devenu ce pâtissier qui ne demande qu’à satisfaire vos envies.

>>> Rolland-Warnon Chaussée de Liège 60 à Hamois 083 61 11 89

Les « nouveaux », dont c’est la première participation

 

DSC_0075.jpgDavid Coisman

On ne peut présenter David sans évoquer son alter ego, sa femme Marie-Françoise dite Fouille. Ils ont ouvert à deux le CCnomie à Falmignoul en 2016 dans une ancienne grange et ont articulé le resto autour d’une cuisine largement ouverte sur la salle, ce qui créée une ambiance et une convivialité peu communes.

Adepte de bistronomie pas uniquement pour faire « à la mode » mais parce qu’il adore les produits simples et régionaux traités avec une approche gastro, David poste souvent des photos en visite chez ses fournisseurs, ce qui en fait un authentique et vigilant défenseur du terroir. Au départ, pour David, Enjoy the pleasure présentait une grosse pression, un grand stress. C’est aussi le moment de l’année où ce n’est pas évident pour lui de quitter ses fourneaux mais il relève le challenge !

>>> CCnomie, rue Haute 38 à Falmignoul, 082 22 24 95

 

Grégory Dehert

Après avoir fait ses armes dans plusieurs maisons de la région, entre autres, « La Pichelotte » à Gesves, « L’Espièglerie » à Namur, Greg se dirige vers la capitale afin d’acquérir une expérience de grandes structures dans le but d’apprendre la gestion d’équipes et de coûts. Il intégrera notamment « Le Cercle de Lorraine », le groupe Accor et finalement le « Bloom Hôtel ». Fort de ces 15 années d’expérience, il se lance dans son rêve de toujours : ouvrir son restaurant dans la commune de Fernelmont … c’est ainsi que naît « Le Goût de ma Passion » en 2014.

>>> Le Goût de ma Passion, Rue de Namur 35, Fernelmont, 081 41 23 41

 

DSC_0083.jpg

Robin Haquenne

Le benjamin du banquet Enjoy ! En 2017, à 22 ans, ce jeune talent qui a travaillé chez Lemonnier, au Coq aux Champs, et chez le pater familias de la gastronomie wallonne Sang-Hoon Degeimbre, qui fut chef de partie au Prieuré Saint-Gery, a ouvert son enseigne à Ciney, bistronomique avec un goût marqué pour la viande.

Un talent qui se confirme, un talent à suivre, un talent qu’Enjoy The Pleasure est fier de mettre en avant.

>>> Rob’s Corner, Place Emile Vandervelde, 5 à Ciney, 083 21 83 34

DSC_0081.jpg

 

John Maes

Son vaisseau-amiral, à Profondeville, porte un nom évocateur : La Cuisine d’un Gourmand. Généreux et gourmand, John l’est assurément, mais son restaurant se veut surtout pratiquer une cuisine inventive. Depuis son lancement en bord de Meuse en 2006, John a eu le temps de créer deux autres enseignes : La Cuisine de Mamy, plus simple et familiale, et son gril de pointe Cœur de Bœuf, ce qui en fait un « serial-chef » namurois dont le succès ne se dément pas.

>>> La cuisine d’un gourmand, Avenue Général Gracia 8 à Profondeville, 081 57 07 75 

 

Le bonheur est dans le pré

Il s’agit d’une petite crémerie joviale et soucieuse de la qualité de ses produits avant tout. Un établissement lancé il y a dix ans par Geneviève Lebrun, rejoint par sa fille Charlotte il y a 7 ans. Spécialisée dans les fromages , plus de 150 sortes d’ici et d’ailleurs, Gene vend par exemple les fromages locaux de la ferme de Choquenée à Barcenal, La fermière de Méan, Le gros Chêne, la Ferme de Chertin, les Sommière. Mais également des fromages au lait cru de tout horizon comme la Suisse, la France, l’Italie, l’Autriche.

>>> Le bonheur est dans le pré, Rue Saint Gilles, 57 Ciney

Infos pratiques & réservations : Roland Swinnen,  0495/10 46 22, info@rsevents.be, www.enjoythepleasure.be

MENUS 2018

Vendredi 25 mai

ENTRÉES FROIDES

Régis ALEXANDRE

Pressée de homard au jambon de parme, melon, gel de fenouil confit et mousse de burrata au basilic

Grégory DEHERT

Blinis de quinoa, foie gras de canard au torchon, sashimi de thon rouge mariné, jaune d'oeuf au soja

ENTREES CHAUDES

Robin HAQUENNE

Lotte cuite à basse température, galette de pomme de terre aux amandes, jus carotte et gingembre, crémeux de carotte jaune et crumble de sarrasin

Grégorio CLAVELLO

Pastillas de Limousin, Caponata sicilienne et caviar d’aubergine

 

PLATS

David COISMAN

Noix de ris de veau de coeur braisé au Noilly Prat, comme un risotto d'asperge et écume de pomme de terre truffée

John MAES

Filet pur de veau, jus réduit au citron confit, purée d'artichaut, oignons brûlés, radis et tuile de jambon cru

FROMAGES

Le Bonheur est dans le Pré

Le brebis fleuri de la ferme de Choquenée à Barcenal, le Falaën de la ferme de Chertin, le Collégial de Ciney de la Fermière , la mame vi bleu du Gros chêne de Méan et le chèvre frais miel et thym de Vincent Degrande de rièze

DESSERTS

Frédéric ROLLAND

Autour de la fraise de la « ferme du sacré cœur » Sablé Viennois, compoté fraises-rhubarbe, crème foisonné à la vanille, cube pâte de fruits rouges, jus de fraises citronnés, tuile de meringue, crémeux fraise des bois-basilic et streuzel concassé

 
Samedi 26 mai

ENTRÉES FROIDES

Régis ALEXANDRE

Pressée de homard au jambon de parme, melon,gel de fenouil confit et mousse de burrata au basilic

Grégory DEHERT

Blinis de quinoa, foie gras de canard au torchon, sashimi de thon rouge mariné, jaune d'oeuf au soja

ENTREES CHAUDES

Robin HAQUENNE

Lotte cuite à basse température, galette de pomme de terre aux amandes, jus carotte et gingembre, crémeux de carotte jaune et crumble de sarrasin

Grégorio CLAVELLO

Pastillas de Limousin, Caponata sicilienne et caviar d’aubergine

 

PLATS

Olivier BRUCKNER

Sur une salade de quinoa et artichaut aux herbes, légumes pickles, dos de lieu et anguille fumée, Zestes de citron

David COISMAN

Noix de ris de veau de coeur braisé au Noilly Prat, comme un risotto d'asperge et écume de pomme de terre truffée

FROMAGES

Le Bonheur est dans le Pré

Le brebis fleuri de la ferme de Choquenée à Barcenal, le Falaën de la ferme de Chertin, le Collégial de Ciney de la Fermière , la mame vi bleu du Gros chêne de Méan et le chèvre frais miel et thym de Vincent Degrande de rièze

 

DESSERTS

Frédéric ROLLAND

Autour de la fraise de la « ferme du sacré cœur » Sablé Viennois, compoté fraises-rhubarbe, crème foisonné à la vanille, cube pâte de fruits rouges, jus de fraises citronnés, tuile de meringue, crémeux fraise des bois-basilic et streuzel concassé

 
 
Dimanche 27 mai

ENTRÉES FROIDES

Régis ALEXANDRE

Pressée de homard au jambon de parme, melon, gel de fenouil confit et mousse de burrata au basilic

Carl GILLAIN
Asperges blanches, œufs aérés, herbes fraîches, terre comestible, pignons et pousses de pin

ENTREES CHAUDES

Grégorio CLAVELLO

Pastillas de Limousin, Caponata sicilienne et caviar d’aubergine

Grégoriy GILLAIN

Lard confit 24 h, lentilles vertes, Ponzu

 

PLATS

Olivier BRUCKNER

Sur une salade de quinoa et artichaut aux herbes, légumes pickles, dos de lieu et anguille fumée, Zestes de citron

David COISMAN

Noix de ris de veau de coeur braisé au Noilly Prat,comme un risotto d'asperge et écume de pomme de terre truffée

FROMAGES

Le Bonheur est dans le Pré

Le brebis fleuri de la ferme de Choquenée à Barcenal, le Falaën de la ferme de Chertin, le Collégial de Ciney de la Fermière , la mame vi bleu du Gros chêne de Méan et le chèvre frais miel et thym de Vincent Degrande de rièze

DESSERTS

Frédéric ROLLAND

Autour de la fraise de la « ferme du sacré cœur »
Sablé Viennois, compoté fraises-rhubarbe, crème foisonné à la Vanille, cube pâte de fruits rouges, jus de fraises citronnés, tuile de meringue, crémeux fraise des bois-basilic et streuzel concassé

Pour découvrir 28 photos prises lors de la conférence de presse, il suffit de se rendre, en haut, à droite, sur Albums photos et de cliquer sur l’album «Enjoy the pleasure 2018 présentation ». Vous pouvez aussi découvrir toutes les photos de l’édition 2017 sur ce blog.

Les commentaires sont fermés.