Journée Victor de la littérature au Domaine de Chevetogne le 21 avril de 13h à 17h

DSC_0119.jpgIl s’appelait Victor, il avait treize ans. Victor était un enfant dynamique, plein de vie et de projets. Ils’est tué accidentellement il y a un an et demi en glissant du toit. Il y était monté pour tourner un film sur un « autre » Bruxelles. Pour donner un sens à une mort qui n’en a pas, pour rappeler le souvenir de Victor, ses parents ont créé le Fonds Victor dont l’objectif est de favoriser, de promouvoir et d’encourager, sous toutes ses formes, la lecture chez les jeunes de toutes origines parce que « un enfant qui lit sera un adulte qui pense ».

Le Domaine de Chevetogne, qui s’est toujours présenté «comme une maison de la culture en plein air» a eu l’idée d’une journée participative «de littérature dans les jardins». L’idée est que chaque personne sensibilisée à notre cause et passionnée de littérature, de poésie et de texte choisisse un texte en liaison avec la nature (sur les arbres, les fleurs, les ruisseaux ou sur le bonheur par la nature) et vienne le réciter dans nos jardins, au bord de nos lacs ou sous nos frondaisons.

On peut s’inscrire auprès des animateurs du Domaine (083/68.72.55) (Nicolas, Émilie, Angeline, Isabelle, ...) mais on peut aussi apprendre son texte dans son coin et venir le réciter « où on veut et à qui l’onveut » ce jour-là, dans le parc.
Allez, cela va être sympa ...vous vous imaginez, quelqu’un... un bel et sombre inconnu, comédien d’un jour, va s’approcher de vous et vous dire «puis-je vous réciter un extrait des Rêveries du Promeneur Solitaire ?». Ça le fait, non ? Dans les jardins, dans nos bistrots, sur nos terrasses ou même carrément pendant le repas au restaurant, quelqu’un se lèvera pour nous réciter un texte. Ça va nous changer des rapports sociaux habituels !

Ce type d’opération s’inscrit dans une nouvelle dimension du Parc de Chevetogne où nous souhaitons de plus en plus mettre nos visiteurs, nos abonnés,... au centre d’un processus convivial de partage des savoirs et des connaissances. Depuis plusieurs années déjà une vingtaine de retraités actifs sont devenus des collaborateurs du Parc et, au titre d’ambassadeurs bénévoles, ils guident dans les jardins sur des thématiques aussi diverses que le chevreuil, les champignons ou les castors. Leurs animations ont un succès fou, preuve que l’homme et le citoyen sont de moins en moins «consommateurs passifs» mais que chacun aujourd’hui recherche davantage la tendresse, la complicité, l’intimité et le partage d’une personne qui parle «à une autre personne».

Les responsables du Domain provincial, dans les années qui viennent, vont mettre en scène dans les allées et les jardins, les gosses qui apprennent la musique dans les académies, les musiciens du dimanche, tous ces «dilletanti», comme les appellent si bien la langue italienne, qui font de l’art pour leur plaisir et celui des autres, de leurs proches, de leurs amis. Le but: ré-enchanter la vie et les rapports sociaux, dire «tu» à tous ceux qu’on aime ... à tous ceux qui s’aiment.

Vous êtes invités à nouveau à vous choisir un chouette texte et à venir le réciter au plus grand nombre le samedi 21 avril dans le fabuleux cadre que constituent les jardins du domaine provincial.
Vous participerez en outre à une bonne action puisque tous les bénéfices de la journée seront intégralement reversés au Fonds Victor pour acheter des livres à destination de publics défavorisés.

S’il en fallait encore un peu plus pour vous convaincre, sachez que vous ne réciterez pas seul puisque 100 jeunes sont déjà inscrits et que des acteurs, des personnalités, des présentateurs de télé, seront présents pour vous étonner au détour d’un sentier... Quels textes réciteront Michel Lecomte, François De brigode, Philippe Vauchel, Marie-Paule Kumps et tous ces «invités mystères» dont on taira secrètement le nom mais qui vous étonnerons d’être là en chair et en os ?

Écrire un commentaire

Optionnel