20e anniversaire de la confrérie de la Gatte d’or à Hamois

Hubinne, une histoire, une légende, une confrérie, un week-end pour fêter un jubilé ! (L'expo est encore ouverte demain de 10 à 18h)

DSC_0920.jpg

La célébration du 20eanniversaire de la confrérie de la Gatte d’or de Hamois s’est déroulée en deux temps : le samedi soir, pour le vernissage de l’exposition intitulée «Hubinne, une histoire, une légende, une confrérie », la présentation et la dégustation de la Gatte ambrée et de nombreux discours, le tout en présence notamment d’anciens membres de la confrérie (ceux qui sont décédés n’ont pas été oubliés avec une minute de silence en leur mémoire ainsi que le dernier panneau de l’exposition consacrée à la confrérie ). En ce qui concerne la journée du dimanche, tout a démarré de l’OCTC, où, en cortège, les membres de la confrérie ont rejoint la chapelle Sainte Agathe où fut inauguré à son pied le tilleul qui remplace le marronnier séculaire terrassé par la tempête du 14 juillet 2010 ainsi qu’un panneau didactique évoquant l’ensemble architecturale et historique de Hubinne. Une stèle, placée devant le tilleul, rappellera désormais ce 20eanniversaire. Pour le dimanche, les représentants des associations sportives et culturelles de la commune étaient présents ainsi que bon nombre de membres des confréries voisines.

L’histoire de la confrérie

DSC_0856.jpgJean Didion, l’actuel Grand Bailli, a rappelé que la commémoration des 20 ans de la confrérie est un événement dans l’histoire associative de la commune de Hamois. Il s’est souvenu, qu’au début, des réunions ont été organisées dans le bar de la Maison des Jeunes de Hamois pour mettre sur pied l’association, les premières rencontres avec leurs parrains, les Toursiveux de Havelange et le Franc Thour de Ciney : « dès le départ, nous avons exclu les produits de type mitraillette, viandelles, poulycror et chipitos qui sont à l’alimentation ce que la lèpre est à la cosmétique. Le fromage de chèvre, fabriqué à Buresse grâce au cheptel du premier Grand Bailli Joseph Devaux et au savoir faire de son épouse Zouzou, a été retenu comme produit de bouche en totale adéquation avec notre légende et notre mascotte. S’abreuver étant une activité essentielle et vitale pour une confrérie, nous décidâmes de promotionner une bière blonde et brune baptisée la Gatte d’or (petit coucou avec Sainte Agathe et la légende de la Gatte d’or) fabriquée par un artisan brasseur d’Ambly. »

Une nouvelle Gatte

DSC_0859.jpg

DSC_0860.jpgPierre Jacob, qui a créé la Gatte blonde et brune il y a 20 ans pour la confrérie (et alors très jeune maître brasseur) était présent le samedi soir. Il a été présenté par Jean-Marie Jockin, maître brasseur. A la demande de la confrérie, il a créé la Gatte ambrée dans sa brasserie moderne Saint Monon à Ambly où toutes les bières sont fabriquées de manière artisanale. En la goûtant, il a déclaré qu’il ne fallait rien voir au travers (elle est artisanale !) et que son arôme d’accroche sentait l’amertume. Visiblement, autant le samedi que le dimanche, la Gatte ambrée a été appréciée ! On peut l’acheter dans les magasins de Hamois.

 

DSC_0857.jpgComme l’a rappelé également le premier échevin Pierre-Henri Roland comme Jean Didion, la confrérie est aussi présente en appui logistique lors d’événements communaux et aide des communautés scolaires et la lutte contre le cancer grâce aux bénéfices de ses activités annuelles comme la ronde des saveurs.

 

Plusieurs panneaux sur le site de Hubinne

 

DSC_0933.jpg

DSC_0861.jpgJean Didion a rappelé que le but de la confrérie étant de défendre les us et coutumes de Hubinne, une exposition consacrée à son histoire avec l’aide de la Maison de la Mémoire a donc été réalisée (merci à ses membres et plus particulièrement à son président Jacques de Cartier d’Yves pour la préparation minutieuse et la réalisation remarquable des panneaux à caractère historique) :

 

  • Hubinne, sa situation géographique, toponymique et cartographique
  • La seigneurie de Hubinne, le Château, les Seigneurs
  • L’église de Hubinne, son presbytère et sa paroisse
  • Les piliers mérovingiens de la chapelle (sans doute les plus anciens de Belgique) et la porte des Evangélistes
  • Les vitraux disparus
  • Agathe de Catane, le pèlerinage de Hubinne et les reliques de Sainte Agathe à Hubinne
  • Le petit patrimoine de la chapelle de Hubinne
  • La Ferme de Hubinne et le tilleul du centenaire
  • Le moulin de Hubinne et les noms de ses meuniers

 

DSC_0943.jpgLes panneaux de la confrérie

 

Ils ont notamment été réalisés par Jean-Marie Jockin et Gaby Labar épaulés par Claudine, Claire et Claude pour les photos et les illustrations. Ils évoquent l’histoire de la confrérie et sa légende issue du siège de Hubinne par les Dinantais en 1328.

 

La petite histoire selon le maître du protocole !

 

DSC_0855.jpgSamedi, Luc Jadot, maître du protocole, a évoqué samedi soir, avec sa verve habituelle, l’histoire de Geoffroy de Brouillon, père de Jean I de Hubinne (Jean II étant l’actuel Grand Bailli) et époux de Blanche de Hoegaarden …, la suite prochainement …

Dimanche, Luc Jadot a remis le couvert en évoquant ce qui s’est passé à Hubinne le 15 avril 1068 où Jean Le Rebouteux, dit de Rémont (comme le Grand Bailli, né à Reumont !), seigneur de Hubinne, rendait la justice sous le marronnier d’Hubinne. On faisait comparaître le sieur Richard, un dinantais d’origine, chez qui on avait trouvé une barrique d’huile volée. Jean ordonna que l’on fit chauffer l’huile dans un chaudron tandis que le sieur en question attendait le verdict. Lorsque le chaudron fut bouillant, Jean, dit aussi « Peau de vache » s’exclama : dans l’huile, le sieur et il parti d’un grand rire ! Cette fine plaisanterie, que peu de contemporains comprirent est relatée par 2 chroniqueurs de l’époque. Elle nous révèle que bien avant l’importation de la pomme de terre, les Belges s’intéressaient à l’huile bouillante et en faisaient un usage qui témoigne de la créativité.

DSC_0900.jpgPour faire parler le sieur Richard, Jean le Rebouteux disposait de nombreux instruments : le vil Brequin, la pince à dent, l’aiguille à tripoter, la scie bémol, … ou la soif du diable ou entonnoir de la gatte. C’est ce dernier instrument que le maître des basses œuvres va choisir pour obtenir les aveux définitifs du manant : j’avoue, j’avoue que j’ai accumuler des gaz afin de faire sauter votre castel de Hubinne ! Embastillé, Richard mourut finalement dans les cachots de Hubinne en l’an 1088 comme le narre le célèbre fabuliste Rousthon Corneboeuf … C’est comme cela que l’histoire a rejoint la légende et la confrérie de Hubinne !

 

Un panneau didactique au pied du site de Hubinne

 

DSC_0914.jpg

C’est le 3epanneau d’un même type qui a été inauguré ce dimanche dans la commune de Hamois. Les 2 premiers sont situés à Natoye (centenaire de la commémoration franco-belge des évacués français) et à Hamois (75eanniversaire de la chute d’un avion au lieu-dit Mars-au-Frêne). Il permet d’n savoir plus sur l’ensemble architectural et historique de Hubinne où une première tour fortifiée fut construite en 1028. Hubinne, pour Luc Jadot, est le cœur de l’histoire de Hamois, classé, il fait la fierté de la commune.

 

DSC_0920.jpg

Et ensuite …

DSC_0915.jpgSi les travaux extérieurs de rénovation de la chapelle sont terminés, la seconde phase, concernant l’intérieur, va débuter. En 2028, on devrait donc célébrer le millénaire du site d’Hubinne et les 30 ans de la confrérie (vœu du Grand Bailli que la confrérie poursuive su sa lancée suivant la philosophie prônée par les membres fondateurs, qu’elle reste fidèle à ses objectifs en défendant les particularités historiques, patrimoniales et gastronomiques de la terre de Hubinne, que son nom reste synonyme de qualité et que chacun des consœurs et des confrères puissent aussi longtemps que possible participer à cet effort) ! Des idées pour marquer ce double événement fourmillent déjà : une bande dessinée, 3 jours autour du moyen-âge, des combats de chevalerie, de la ripaille, … Un local communal pour la confrérie a également été évoqué par le premier échevin !

Si vous voulez découvrir et télécharger facilement plus de 100 photos prises samedi et dimanche, il suffit de se rendre, à droite, dans la rubrique Albums Photos et de cliquer sur l'album intitulé "20 ans Gatte d'or"

Les commentaires sont fermés.