CINEYCINEMA ce mercredi 25 mai au théâtre communal de Ciney à 20h

En avant-première ! "Suis mes pas" Court-métrage (11')

Avant de nous juger, mettez nos chaussures et parcourez notre chemin...

Les élèves de 3e année secondaire, option sciences sociales de l'institut de la Providence de Ciney, vous convient chaleureusement à suivre les pas de quelques mineurs étrangers non accompagnés de l'itn. Le court-métrage est le résultat de plusieurs rencontres au cours desquelles les préjugés et les stéréotypes éventuels au sujet des réfugiés sont tombés pour faire place à des échanges riches au sujet de leurs parcours de vie, leurs principales difficultés en arrivant chez nous, leurs anecdotes, leurs blessures, leurs coutumes, leurs croyances … " Voilà, ce que nous voulons vous faire partager au travers de ce travail collectif entre les élèves des deux écoles, sans oublier le soutien financier de l'asbl Annoncer la Couleur", selon ces élèves.

Je n'aime plus la mer, Film documentaire d'Idriss GABEL, BELGIQUE 2018 – V.O. 68'

Ils viennent d'Afghanistan, d'Irak, de Syrie ou d’Erythrée. Accompagnés de leurs parents ils ont fui la guerre et les persécutions. Propulsés sur les routes, ces enfants de l’exil ont dû faire face, malgré leur jeune âge, à de multiples dangers pour rejoindre l’Europe. D’autres ne sont jamais parvenus au bout de ce périple, engloutis dans les flots de la Méditerranée, le froid des montagnes ou les réseaux d’esclavage. Mais une fois en Europe, en Belgique, comment se reconstruire, se créer une place dans un décor en tout point différent de sa ville, de son village, en pleine campagne, dans un centre d’accueil de la Croix-Rouge ? Il y a aussi cette longue attente d’une reconnaissance du statut de réfugié. Dans cet espace-temps rempli d’espérances le film se met à la hauteur des enfants et recueille leur parole. De leur pays et de leur voyage il leur reste des images, des émotions, des cauchemars et des peurs. Et tous ont un point commun : ils n’aiment plus ni la forêt, ni la montagne, ni la mer…! 

 

En février dernier sortait au cinéma le film «Je n’aime plus mer. Les enfants de l’exil», réalisé par Idriss Gabel et co-produit par Les Films de la Passerelle et la Croix-Rouge de Belgique. Depuis deux mois, ce film connait un réel succès auprès du public dans les cinémas partenaires, mais également lors de projections publiques au sein de nos centres d’accueil pour demandeurs d’asile, d’écoles et d’associations situées autour de ceux-ci. Une version télévision de 50 minutes a aussi été diffusée le lundi 23 avril sur La Trois.
Dans le contexte actuel, marqué par la vulnérabilité croissante des personnes migrantes, la peur de l’Autre, le repli sur soi et les débats sociétaux sur les questions liées aux migrations, à l’asile et à l’intégration, la Croix-Rouge poursuit son action en vue d’encourager une culture d’ouverture et du vivre ensemble au quotidien. A travers ce documentaire porteur d’un message d’espoir, mais aussi ses outils pédagogiques, ses activités de sensibilisation auprès de différents publics, et les projets réalisés par ses centres d’accueil avec la population locale, elle agit en faveur d’une humanité plus solidaire.

En pratique

Renseignements : 083 21 65 65. Entrée : 5€ / -26 ans : 4€

 

Les commentaires sont fermés.