Les prairies du Condroz et de la Famenne mises à l’honneur lors d’une journée de formation phyto-licence

Début juin, une centaine d’agriculteurs des communes de Ciney, Somme- Leuze, Hamois, Havelange et environs se sont rencontrés pour une formation phytolicence sur le thème de la mise en pratique des réglementations phyto et de la gestion différenciée des prairies. Ce projet émane d’une initiative du GAL Condroz Famenne et de l’EPASC dont la mise en œuvre n’aurait pu être possible sans une collaboration étroite avec les asbl Fourrages Mieux et de PROTECT’eau.

P1180089.JPG

Une demande de formation croissante !

La phytolicence, c’est une agrégation que les agriculteurs doivent posséder pour utiliser les produits phytopharmaceutiques. Toute personne utilisant des traitements contre les maladies, les ravageurs et les adventices au sein de ses cultures doit donc suivre un certain nombre de formations, au choix, pour pouvoir renouveler son autorisation à pulvériser. Des contraintes administratives parfois assez lourdes qui peuvent être expliquées de manière plus simplifiées et discutées lors de ce genre d’évènement. Mais ce n’est pas tout, c’est aussi une opportunité pour les agriculteurs de découvrir le résultat de recherches innovantes d’alternatives pour la réduction des pesticides au sein des différentes cultures.

 

P1180102.JPG

Rôle du GAL Condroz Famenne 

Récemment mis en place, le projet Agriculture du Groupe d’Action Local se veut de soutenir une démarche d’autonomie alimentaire dans les fermes familiales et ainsi de mettre en avant la qualité nutritionnelle différenciée des produits (lait et viande) qui en sont issus. Organiser cette formation était donc l’occasion de présenter le projet et de montrer qu’il existe des solutions pour réduire l’utilisation de produits phyto, tel que l’implantation de mélanges de prairies sous couvert, tout en produisant une alimentation riche pour le bétail. Une démarche liée à la réflexion que pose l’autonomie alimentaire qui se veut de produire un maximum sur l’exploitation pour reprendre la main sur son pouvoir de décision et limiter les achats couteux d’aliments. 

P1180095.JPG

Des éleveurs enthousiasmés par une série de démonstrations théoriques mais aussi pratiques se sont donc succédés apports théoriques en salle à l’AWE et conseils pratiques en extérieur sur une parcelle de l’EPASC avec notamment la démonstration d’une vitrine fourragère, d’un pulvérisateur ou encore de l’aménagement d’un local phyto. Les agriculteurs ont donc pu visualiser et poser en direct toutes leurs questions.

Les commentaires sont fermés.