Cabaret Prévert au Petit théâtre de Forzée les 13, 14, 19 et 20 octobre

Qui dit Jacques Prévert dit d’abord humour et plaisanterie, gaieté et joie de vivre, mais aussi dénonciation et réflexion en regard de la société et ses dysfonctionnements. Populaire, sensible et frondeuse à la fois, son œuvre poétique, en prose ou en vers libres et riche de qualités humaines, a fait de Prévert le poète le plus apprécié de son temps.

Également auteur de théâtre et parolier (Les feuilles mortes, pour ne citer qu’une chanson), ainsi que scénariste de films (Le quai des brumes, les Visiteurs du soir, lesEnfants du paradis) réalisés par Marcel Carné, Jacques Prévert reste encore et toujours proche de tous, des jeunes et des moins jeunes.

présentation-parazar.jpg

 

Proposé par la Compagnie PARAZAR, le spectacle Cabaret Prévert s’offre comme un pétillant condensé de textes et de chansons subtils ou cocasses, tel un joyeux mélange de sentiments et d’émotions, pour embarquer le spectateur sur un véritable carrousel de fantaisie haut en couleur !

Pour quiconque à l’envie de passer du sourire au rire et du réel au rêve, voilà un divertissement inventif à voir en famille ou entre amis, autant de fois qu’on le voudra…

La poésie, c’est ce qu’on rêve, ce qu’on imagine, ce qu’on désire et ce qui arrive souvent. (…) La poésie, c’est un des plus vrais, un des plus subtils surnoms de la vie. (Jacques Prévert)

Avec : Anne-Sophie Alfano, Anne Bonjean, Edmond Collin, Marie-Pascale Dessoy, Julie Diez, Madeline Dubuisson, Caroline Elo, Colette Huque, Olivier Schadeck, Monique Tilman et Jean-Pierre Vancamberg.

adaptation de Vincent DUJARDIN

régie et décors de Jean-Marie PIRAUX

au piano : Philippe LAMBOTTE

 

Photo pianiste Prévert.png

 

En pratique

Forzée – Petit théâtre de la Grande vie,rue du Bonnier, 12, Forzée. Cabaret Prévert d’après Jacques PRÉVERT & Joseph KOSMA

Samedi 13 octobre à 20h15

Dimanche 14 octobre à 15h

Vendredi 19 octobre à 20h15

Samedi 20 octobre à 20h15

Infos et Réservation : 0476.27.37.43.

Adultes : 12€ (10€ prévente)

Jeune : 8€ (6,50€ prévente)

Prévente avant le 8 octobre: BE37 0682 4138 4628

La compagnie Parazar

Créée en 2003 à l’initiative de quatre comédiennes originaires de Ciney et amies passionnées de théâtre, la Compagnie Parazar fait ses débuts sur les planches avec Les mangeuses de chocolat de Philippe Blasband. Leur metteur en scène n’est autre que Vincent Dujardin, par qui elles ont été formées et grâce à qui elles ont pris goût au théâtre à l’Académie de Ciney. En 2004, elles sont rejointes par deux autres comédiennes et montent alors Légères en août de Denise Bonal. Les projets s’enchaînent et l’année suivante, la Compagnie connaît le succès en remportant le prix d’interprétation générale, le prix du Public et le prix de la mise en scène FNCD avec Menus-Plaisirs d’après le théâtre de chambre de Jean Tardieu.

Mais c’est en 2007 que la Compagnie Parazar reçoit la consécration, la récompense suprême : le Trophée Royal des troupes amateurs pour La Maison Tellier d’après Guy de Maupassant. En 2010, cinq comédiennes réaliseront un doublé avec Clap out de Louis Calaferte qui se verra aussi attribuer le Trophée. D’année en année, les comédiens évoluent, la troupe s’agrandit mais toujours avec le même esprit et cette belle solidarité qui la caractérise. De projet en projet, les relations avec leur metteur en scène, aidé dans sa tâche par Jean-Marie Piraux, régisseur de talent, se consolident. Le travail s’effectue dans une grande confiance mutuelle et un profond respect des désirs et envies de chacun.

Avec le temps, la troupe a aussi choisi de faire confiance à un autre metteur en scène, Pierre-Olivier Bouquegneau. Son style différent a pu être mis à profit dans deux pièces, à savoir en 2014 avec Ubu Roi d'Alfred Jarry et en 2015 dans Un temps de chien, de Brigitte Buc – mise en scène collective.

En 2016, pour ses 15 ans, la compagnie a choisi de livrer une nouvelle interprétation de la pièce qui l’avait fait connaître, les Mangeuses de chocolat, avant de se lancer à la conquête du théâtre de l’absurde avec La cantatrice chauvede Eugène Ioneco.

L’an dernier, ce sont deux pièces en un acte de Georges Feydeau qui ont été présentées et adaptées par Vincent DUJARDIN

Les commentaires sont fermés.