Cocoricoop, une nouvelle coopérative de circuit-court en Condroz, bientôt opérationnelle

La coopérative a rassemblé coopérateurs et sympathisants sur le site des Chemins d’Ariane, aux IMS de Ciney

DSC_0380.jpgEn ce dernier samedi de septembre, la nouvelle coopérative de circuit-court du Condroz Namurois, Cocoricoop a rassemblé coopérateurs et sympathisants pour une fête de lancement sur le site des Chemins d’Ariane, aux IMS de Ciney où un point relais sera opérationnel dans les semaines à venir. Cette fête marquait le début le début d'une belle aventure solidaire de transition locale car outre l'utilisation d'un local sur le site, la coopérative va progressivement intégrer des personnes porteuses de handicap pour des tâches hebdomadaires dans l'assemblage des paniers ou encore dans d'autres tâches de services. Avec les bénévoles, les producteurs, la clientèle extérieure et les événements communs, c'est tout le principe de l'inclusion sociale qui est ainsi mis à l'honneur ! Un forum alimentaire avec comme thème « quelles pistes d'action pour développer les circuits-courts sur le territoire rural du Condroz namurois ? » a notamment réuni une cinquantaine de personnes avant la visite du futur espace logistique et une partie plus festive.

DSC_0379.jpgPour Myriam Hubinon, directrice des IMS, « l’inclusion de nos bénéficiaires des Chemins d’Ariane reste à la place centrale de nos préoccupations. Outre la réflexion, déjà bien engagée dans le cadre d’appels à projets de l’AVIQ et la Région Wallonne au sujet de la transformation et de la construction d’infrastructures dédiées à la sortie hors site de nos résidents, l’ouverture de notre site principal du Tienne à la justice est appelé à s’inscrire de manière imminente comme un village inclusif dans un réseau de partenariats proche de nos missions. Après des discussions et échanges entre la direction des IMS et la direction et les organisateurs de la coopérative, nous avons compris que nous pouvons entreprendre des collaborations, des liens, des initiatives où chacune des parties pourra bénéficier des uns et des autres pour donner vie au projet dont voici les objectifs :

  • Développer un partenariat visant une action citoyenne au sein de l’institution et une ouverture du site vers l’inclusion sociale grâce à l’intégration, d’une part, de certains résidents dans des tâches de manutention, de logistique, de services aux côtés des organisateurs et des bénévoles de la coopérative et d’autre part, à l’intégration de citoyens sur notre site
  • Développer notre agriculture locale et la commercialisation de circuits-couts
  • Offrir un espace et une infrastructure à une communauté citoyenne de producteurs et de consommateurs
  • Faire vivre un projet pédagogique qui intègre des activités de la coopérative

Un projet d’accompagnement sera mis en place début novembre afin de coordonner au mieux les liens de rencontres, les projets et les événements futurs de la coopérative et du site des Chemins d’Ariane à travers un réseau de citoyens. Notre slogan « coopérons avec nos différences » est plus que de mise avec ce projet. Grâce à ce partenariat, les Chemins d’Ariane se placent davantage dans une dynamique de l’inclusion sociale mêlant nos différences et améliorent nos objectifs de l’accompagnement de nos usagers."

 

DSC_0381.jpg

DSC_0382.jpgL'enthousiasme est réel autour de cette nouvelle coopérative du Condroz, regroupant 7 communes (Assesse, Ciney, Gesves, Hamois, Havelange, Ohey et Somme-Leuze), qui a été officiellement constituée le 29 août dernier. Ce projet est le résultat de près d'un an et demi de travail bénévole de citoyens soucieux de développer la distribution d'une alimentation de qualité issue de producteurs passionnés et engagés. Concrètement, la coopérative inspirée par des modèles comme Paysans-Artisans en région namuroise, va proposer la vente en ligne d'une large gamme de produits et livrer cinq points relais chaque vendredi après-midi. Tout ce projet est porté par des énergies bénévoles mais l'ambition, à terme, est bien de développer une structure économique rentable avec de l'emploi local. La demande est forte dans la région puisqu'à l'origine trois groupements d'achats (Ohey, Havelange et Hamois) ont uni leurs forces pour développer ce projet.

DSC_0385.jpg

DSC_0383.jpgPour les responsables de Cocoricoop, «si l'ambition est aussi économique, elle ne doit pas passer avant le projet de société pour une transition écologique, un revenu juste pour les producteurs et une alimentation de qualité plus accessible pour la population locale. L'engagement social est très fort chez nous. Des liens rapprochés existent déjà avec certains CPAS des communes concernées et une réflexion est enclenchée pour trouver des pistes d'accès vers un public fragilisé ou isolé dans les campagnes. »

DSC_0386.jpgPour plus d’infos sur le projet Cocoricoop, la gamme d’aliments proposés et le début du lancement au point relais des IMS de Ciney, surfez sur cocoricoop.be ou suivez son actualité via Facebook.

Si vous voulez télécharger les 10 photos que j'ai prises sur place, il suffit de se rendre, en haut, à droite, à la rubrique Albums Photos et de cliquer sur Cocoricoop

Les commentaires sont fermés.