Images fixes et animées de Xavier Istasse du 6 au 26 octobre au Centre Culturel de Ciney

Du 6 au 26 octobre, le Centre Culturel de Ciney a invité Xavier Istasse, photographe et réalisateur namurois. Carte blanche lui a été donnée dans la salle d’exposition où il a choisi de présenter une nouvelle série de photographies ainsi que des vidéos. Autant de moments fixes ou animés, captés par son œil de photographe ou par la caméra.

Au fil de ses voyages, Xavier Istasse glane les lumières, des sourires, des ambiances. Il laisse s’exprimer la vie et ses couleurs, exaltant la grâce d’un moment choisi.

Passionné par l’image sous toutes ses formes, Xavier Istasse aime explorer différentes techniques, de la photographie à la réalisation de clips.

Depuis 2010, il enseigne la pratique de prise de vues, du montage et de la réalisation à l’HEAJ Namur. Au départ chef opérateur, il est depuis une quinzaine d’années également réalisateur. Ces métiers lui ont permis de voyager un peu partout autour du globe pour la réalisation de reportages ou de films documentaires.

Outre l’exposition, deux moments de rencontre à ne pas manquer :

- Samedi 13 octobre de 9h30 à 12h30, un atelier photo avec Xavier Istasse (premier rendez-vous des ateliers « Pour moi, par moi(s) » qui reprennent cette saison). Une occasion unique ! Attention : places limitées et inscription obligatoire !

- Vendredi 26 octobre à 20h : la projection du film « Les gens du fleuve », de Xavier Istasse, au théâtre du Centre Culturel. Un film documentaire de 2012 qui nous plonge dans le passé et la vie le long de la Meuse, entre Hastière et Namur. A voir ou revoir sur grand écran, tant les images sont belles !

 

En pratique

Exposition au Centre Culturel de Ciney, Place Roi Baudouin 1 – Ciney

Vernissage : le vendredi 5 octobre à 19h, en présence de l'artiste

Exposition ouverte du 6 au 26 octobre en semaine de 9h à 12h et de 14h à 17h et le samedi de 9h30 à 12h30. Entrée libre.

Présence de l'artiste : le samedi 13 octobre de 13h à 17h.

Pour plus d’infos sur Xavier Istasse via son site:http://xavieristasse.be/

 

Moments de rencontre :

  • Samedi 13 octobre de 9h30 à 12h30 : atelier photoavec Xavier Istasse

Réservation obligatoire - paf pour la matinée : 15 euros  (dans le cadre des ateliers du Centre Culturel « Pour moi, par moi(s) »).

Infos et inscriptions : Centre Culturel de Ciney : 083 21 65 65 –culture@ciney.be

 

  • Vendredi 26 octobre à 20h

Projection du film « Les gens du fleuve », de Xavier Istasse au Théâtre du Centre Culturel de Ciney

 

Unknown.jpeg« La Meuse namuroise, et plus particulièrement la portion qui s’étend de Hastière à Namur, est une belle région à la douceur de vivre un peu trop méconnue aujourd'hui. Le dernier film de Xavier Istasse vient opportunément le rappeler. À l’origine peuplée de bûcherons, de pâtres, de pêcheurs et de passeurs d’eau, ce terroir au fleuve omniprésent se transforme, à la fin du XIXe siècle, en lieu de villégiature. Grâce notamment au chemin de fer, les gens des villes viennent de Namur, et de plus loin encore, pour y passer l’été. Pour eux, on construit hôtels, cafés et casinos, on aménage des plages : toute une infrastructure dont il ne reste plus que vestiges et souvenirs. On y croisait Félicien Rops et ses amis, venus conter fleurette aux belles canotières dans les îles qui parsèment le fleuve. Tout cela est loin aujourd’hui, mais la Meuse est toujours là, et marque de son empreinte les cœurs et les esprits des riverains, ces Gens du fleuve à la rencontre desquels part le cinéaste namurois.

Même si ses documentaires font une large place aux gens et à leurs histoires, Xavier Istasse est avant tout un homme d'images, photographe, cameraman et chef opérateur. Et le visuel s’en donne à cœur joie. Le film emporte d’abord le spectateur par une somptueuse photographie : des images du fleuve dans la brume matinale, dans le gris ouaté de l’hiver, dans les couleurs vives de l’été et de l’automne. Une caméra qui file au ras de l’eau, des plans larges de la vallée, des incursions dans la nature où le vert profond se dispute au gris bleuté du fleuve, reflétant le ciel. Une réalisation paisible qui s’étire au rythme de la Meuse et des gens qui habitent ses rives. On évoque le passé avec un brin de nostalgie, on partage la vie quotidienne de ceux qui parlent, avec une émotion simple, de leur attachement quasi fusionnel à leur terre. » (Texte : cinergie.be)

Écrire un commentaire

Optionnel