- Page 4

  • Les Cinaciens se sont rendus en masse au chantier ouvert de sa Collégiale !

    DSC_0170.jpgEn tout cas, en matinée, il fallait faire la queue dès l’ouverture au grand public du chantier de la Collégiale de Ciney à l’occasion de la journée chantiers ouverts par les 4 entreprises qui la restaurent et la reconstruisent. Normalement, les travaux devraient être terminés en août 2018 mais avant cela, ne pas oublier le rendez-vous du mardi 16 mai à 10h pour la pose de la nouvelle flèche de la Collégiale, qui clôturera la première phase des travaux !

     

    DSC_0186.jpg

    DSC_0175.jpgAu cours de la visite, par petits groupes, chacun a pu se rendre compte, en toute sécurité de l’état des travaux, du savoir-faire des différents corps de métier, véritables maîtres dans l’art de la restauration et qui appliquent les techniques de construction utilisées par le passé ! 

    Bref historique de la Collégiale

    Pour le Cinacien, la Collégiale est l’emblème de sa ville, c’est là que tout a commencé quand l’histoire de Ciney a été écrite. C’est le cœur vivant de la ville où l’on se retrouve, se rencontre où l’on vit des événements joyeux (Jeux sans frontières le plus emblématique) ou tristes (enterrements), c’est un lieu de rassemblement.

    DSC_0191.jpg

    DSC_0209.jpgSi la Collégiale est dédiée à Notre-Dame de l’Assomption, la paroisse a pour patron Saint-Nicolas d’où parfois son appellation d’église Saint-Nicolas. L’édifice a été construit sur le site de divers sanctuaires qui ont été ravagés à de multiples reprises à partir du 12e et chaque fois reconstruits. La crypte et la tour sont du 11e mais le site semble avoir été occupé beaucoup plus tôt au vu des vestiges gallo-romains et mérovingiens trouvés lors de fouilles menées durant l’exhumation de la crypte en 1928 et durant la restauration en 1975. La disposition actuelle de l’église date de sa reconstruction en 1618 après une destruction complète en 1613 suite à un ouragan !

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album intitulé "chantier ouvert collégiale" vous découvrirez 63 photos prises ce matin

  • Plus de 110 participants à la 4e édition Zumbathon de Ciney !

    DSC_0167.jpgPour la première fois, ce n’était plus dans l’ambiance lumineuse habituelle du grand hall omnisports de la ville de Ciney mais sous des projecteurs multicolores (on avait donc éteint la salle) que plus de 110 participants, dont toujours une minorité d’hommes, ont participé à la quatrième édition du Zumbathon de Ciney, en collaboration avec la Régie des Sports et la Ville de Ciney. Cette année, tous les bénéfices seront reversés à l'asbl La Ridelle, de Ciney, s’occupe de l’accueil familial de personnes (enfants, adultes) souffrant ayant une déficience physique ou mentale.

    DSC_0152.jpg

    En cliquant, en haut, à droite sur l'album intitulé "Zumbathon 2017", vous découvrirez 14 photos prises ce samedi

  • Les générations s’entremêlent à Hamois ! Rencontre entre les aînés et le patro de Schaltin

    DSC_0113.jpgComme me l’a confié Sixtine Bonmariage, présidente du patro de Schaltin, «tout est parti d’une rencontre avec les membres du Conseil communal consultatif des aînés de Hamois et l’échevine Françoise Dawance ! »

     

     

    DSC_0108.jpgComment vivaient nos grands-parents ? Leurs vêtements ? Leurs loisirs ? Et les enfants, qu'est ce qu'ils aiment aujourd'hui ? Que pouvons-nous répondre à ces questions ? Nous pourrions répondre que le monde a bien changé, que c'était mieux avant ou bien que la vie est meilleure maintenant. Des phrases, certes, que l'on peut entendre mais sommes-nous si différents d'une génération à l'autre? Et puis, différent veut -il nécessairement dire mieux ou moins bien ?

    DSC_0135.jpg

    Toutes ces questions, la commune de Hamois a décidé de les poser à ses habitants en mettant bien évidemment dans le coup le Conseil communal des Aînés. Après de nombreuses réunions, une journée d'échange, de découvertes et de rencontres entre grands-parents, parents et petits-enfants s’est déroulée en ce premier samedi de mai dans le cadre du château de Schaltin avec les patronnés et les membres du Collège communal. Divers stands y ont été installés : vestimentaire, culinaire, loisirs, littérature, artisanal et ludiques. L’évènement s’est clôturé par un dîner familial, une recette ancienne concoctée par les jeunes cuistots du Patro : la potée liégeoise.

    DSC_0141.jpg

    Pour la petite histoire, les patronnés de Schaltin (près de 90 enfants de la région, âgés de 4 à 15 ans, après, ils deviennent animateurs), se réunissent un samedi sur 2 de 9h30 à 12h. Ils ont récemment participé au grand rassemblement des patros (8.500 participants) à Enghien et préparent leur grand camp d’été qui se déroulera cette année à Geetbeets, dans le Brabant Flamand du 15 au 30 juillet.

    Pour découvrir 44 photos prises ce samedi, il suffit de cliquer, en haut, à droite, sur l'album intitulé "patro de Schaltin et aînés".

  • Vernissage de l'expo "1917, le tournant de la guerre" à l'OCTC de Hamois

     

    Pour découvrir les 42 photos prises lors du vernissage de l'expo qui se déroule jusqu'au 5 juin, de 14h à 18h à l'OCTC de Hamois, il suffit de cliquer, en haut, à droite, sur l'album intitulé "Expo Hamois, mai 2017".

    DSC_0088.jpg

    DSC_0106.jpgDiscours de Jacques de Cartier d'Yves, président de la Maison de la Mémoire

    Je remercie sincèrement monsieur le conseiller provincial pour son discours. Je saisis à nouveau cette opportunité pour remercier la Province de Namur et, en particulier, Mélodie Brassinne de la cellule du patrimoine culturel pour son soutien précieux et sa collaboration efficace dans l'organisation de l'exposition parallèle à la nôtre sur le thème "14-18, le grand brassage des populations". Je saisis cette occasion pour vous informer de notre journée de commémoration franco-belge du vendredi 12 mai prochain qui nous permettra de nous souvenir de la tragédie des évacués français des départements de l'Aisne et du Pas-de-Calais, chassés de France en 1917 par l'occupant allemand et évacués de force vers nos provinces, nos villes et nos villages. Ils sont plus de 2500 à avoir séjourné dans les sept villages de l'entité. Une plaque et un panneau historique explicatif seront inaugurés en leur souvenir ce 12 mai à 14 h 30 sur la place devant l'église de Natoye. Vous êtes toutes et tous cordialement invités à participer à cette cérémonie.

    1917..."Et l'espoir changea de camp".

    Aujourd'hui, nous inaugurons donc la cinquième exposition de notre cycle de commémorations de la Première Guerre mondiale. Elle évoque les évènements majeurs de l'année 1917 et tout d'abord l'entrée en guerre des Etats-Unis d'Amérique, fait déterminant pour l'issue finale de ce conflit mondial. L'année 1917 souligne aussi d'un trait rouge toutes ces offensives inutiles et fort coûteuses en vies humaines : le "Chemin des dames", Bullecourt, Vimy, Arras, Cambrai, Ypres et Passchendaele, Caporetto sont autant de croix plantées au prix du sang sur le chemin tortueux qui devait conduire à la victoire... 1917 ouvre avec fracas la porte du changement en Russie, la fin d'un monarchie plus que tricentenaire, la révolution bolchévique et une ère d'incertitudes, de combats fratricides en prélude à l'idéal soviétique. Ici encore, ce fut en payant le prix fort en vies humaines, le nombre exact de victimes restant enfoui dans le tombeau des statistiques...

    Nous sommes heureux de vous présenter, en complément à l'exposition de 2016 consacrée aux tranchées, une collection unique d'objets d'artisanat de tranchées jamais présentée au grand public, rassemblée depuis de nombreuses années par un amateur passionné.

    Il était enfin utile de rappeler que la Première Guerre mondiale est le premier conflit industriel de l'Histoire et que la technologie a vite pris une place prépondérante dans ce conflit. Nous ne pouvons que rester perplexes devant cette capacité qu'à l'humain de fabriquer en très grand nombre et de manière très perfectionnée les outils de sa propre destruction... Vous pourrez ainsi découvrir le développement gigantesque de l'artillerie et son rôle capital dans les deux camps des belligérants, la montée en puissance de l'aviation, née peu de temps auparavant, et son utilisation à des fins multiples ainsi que la première apparition des tanks sur le champ de bataille et le poids, au propre et au figuré, que cette arme va bientôt prendre dans la conduite des opérations militaires.

    Comme d'habitude, deux conférences sont prévues durant cette période d'expositions : le vendredi 12 mai à 18 heures, Jean-Luc Lefèvre nous parlera, ici à l'OCTC, du "Printemps 1917, des évacués français en Condroz namurois" et le vendredi 19 mai à 20 h cette fois, toujours à l'OCTC, le colonel BEM Bruno Smets évoquera un "Retour à Sarajevo, éclairage sur l'échec yougoslave". Nous ne doutons pas que vous serez nombreux à venir écouter ces deux orateurs.

    Avant de conclure, je remercie, une fois encore, tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à faire de cette exposition un futur succès. Alain vous les détaillera dans quelques instants, mais je m'en voudrais de ne pas citer les autorités et services communaux pour leur soutien sans faille, les collectionneurs, prêteurs d'objets aussi intéressants que rares, tous ceux qui n'ont pas compté leurs heures de travail pour atteindre le but fixé... par notre infatigable et dévoué commissaire des expositions Alain Piette, les journalistes de tous les médias qui assurent notre publicité et nos amis de la Confrérie de la Gatte d'Or qui sont fidèles à ce rendez-vous annuel de la Maison de la Mémoire avec leurs délicieux produits de bouche.

    DSC_0107.jpgDiscours d’Alain PIETTE, commissaire des expos 14-18,

    Pour la 5ème fois depuis 2013, nous avons de nouveau rendez-vous avec l’Histoire ! Un siècle, tout juste, nous sépare des événements que nous illustrons dans l’exposition que nous vous proposons dès aujourd’hui et ce, durant un mois.

    Comme chaque année, procédons au macabre décompte des jours de guerre. Aujourd’hui, 05 mai 1917, il y a exactement 1006 jours que la 1ère guerre mondiale a débuté. Et les belligérants en ont encore pour 555 journées de guerre !

    A l’Ouest, rien de nouveau, pour paraphraser le célèbre titre de Erich Maria Remarque.
    Rien de nouveau, dans le sens où les offensives inutiles et terriblement meurtrières ont encore entraîné la mort de centaines de milliers de militaires et de civils, et tout cela pour rien !  
    Le front occidental n’a quasiment pas bougé. A l’Est, l’armée russe subit de multiples revers et la révolution bolchevique va bientôt la forcer à demander un armistice. Sur le front austro-italien, l’armée italienne ne parvient pas à prendre le dessus. Pire, dans un peu moins de 6 mois, elle va connaître la pire de ses défaites à Caporetto, un véritable désastre pour l’Italie.

    Au Moyen-Orient, l’empire Ottoman vit également un véritable cauchemar. Les Britanniques vont remporter victoire après victoire et se rendre maître des grandes villes allant de Jérusalem à Bagdad.

    Mais cette 4ème année de guerre est encore plus mondiale que jamais. Un grand pays va devenir notre allié en entrant dans le conflit de plein pied. Les Etats-Unis vont enfin nous prêter main forte.

    Sur l’Yser, par un curieux paradoxe, les soldats belges tiennent le coup en face d’une armée allemande qui n’arrête pas de s’embourber dans la terre de Flandre.
    Sans doute, cela tient-il à ce que nos soldats considèrent comme une garde sacrée le fait de conserver, libre, ce petit bout de Belgique sur lequel ils tiennent depuis si longtemps. Et cela, malgré les terribles privations, les conditions de vie inhumaines, l’éloignement de plus en plus douloureux avec leur famille, leurs proches, et la mort qui peut vous tomber dessus, à tout moment et souvent sans prévenir.

    Nous avons également le plaisir d’accueillir la superbe et très émouvante exposition organisée par la Province de Namur, qui a pour titre « 14-18 – Le grand brassage des populations » et qui a pour thème, entre autres, de parler de ces milliers de personnes du Nord de la France, qui chassées de chez elles par les Allemands, ont été envoyées , de force dans notre pays et plus particulièrement dans notre Condroz.

    Nous remercions tous les responsables du service historique de la Province et tout particulièrement Mme Mélodie BRASSINE pour avoir bien voulu associer leur exposition à la nôtre.

    Puisque nous sommes aux remerciements, nous les adressons tout particulièrement à la Commune de Hamois, à son bourgmestre Luc JADOT, à ses deux échevins, Pierre-Henri ROLAND (échevin de la culture) et José TATON (échevin des travaux), ainsi qu’à son équipe, pour leur aide particulièrement efficace dans la préparation du montage de l’exposition et le déplacement du canon du Musée de l’Armée.

    Un immense merci également au club d’aéromodélisme « Le Spirit of St-Louis » de Modave, spécialement à Monsieur BURTIN (président) et à ses amis du club. D’abord, pour la démonstration dont nous venons d’être les spectateurs mais aussi pour les magnifiques avions exposés.

    Merci aussi au Musée de l’Armée pour le prêt du superbe canon allemand de 105 mm qui rehausse notre manifestation et tout particulièrement le général POCHET, directeur et Ellen LEFEVRE, du service de gestion des collections du Musée.

    Merci aussi à ceux qui nous ont prêté des objets ou des documents ou qui nous ont aidés de près ou de loin pour la préparation de cette exposition
    Il s’agit de :

       -   André BAR

       -   Jean-Marie de BRUYN (journaliste)

    • Jacques de CARTIER d’YVES
    • Benoît de CARTIER d’YVES
    • Joseph CLETTE
    • Amand COLLARD
    • Guy DEGRUNE
    • Bernard DESCLEE
    • Jean, David et Nicolas DIDION de la firme C.G. Mat. S.A.
    • Francine DUTILLEUX
    • Jean EVARISTE
    • Francis GAUTHIER
    • Jean-Marie GILLET
    • Christian GREGOIRE
    • Benoît GUILLEAUME
    • Roland de TIMARY et Dany KOHL (du Musée « Héritage » de Goesnes »
    • Luc JADOT
    • Françoise LECHIEN
    • et Mme LECLEF-DEREPPE
    • Jean-luc LEFEVRE
    • Emilie MARTIAL
    • Michel MOTTE (Journaliste l’Avenir)
    • Agnès et Brigitte DERBOIS
    • Marie-Pierre ABDOULI
    • Michel TIMPERMAN
    • Jean-François d’OULTREMONT
    • Walther SCHMIDT
    • Marie-Paule SCHOUBBEN

         -   Jean-Baptiste van EX

    • Jean-Pierre HENROTIN
    • Guido SMEYERS (cornemuse)

    DSC_0105.jpgMais surtout mon ami Patrick HILGERS qui m’a une nouvelle fois prêté de nombreux objets de sa fabuleuse collection et Serge NOEL qui a bien voulu exposer une partie de son incroyable collection d’artisanat de tranchée (sans doute une des plus belles de Belgique !).

    Ensuite, un tout grand merci aussi à l’équipe de l’O.C.T.C. où nous nous trouvons. Je pense à Stéphanie SENZOT, Sarah LECLERCQ et Marie de MOREAU, qui sont toujours prêtes à nous rendre service de manière très sympathique.

    Merci aussi à mes confrères et consoeurs de la Maison de la Mémoire.
    Tout d’abord à mes confrères de la Commission des expos 14-18 : notre président d’honneur, M. Jean Marie GILLET, notre président M. Jacques de CARTIER, Joseph CLETTE et notre bourgmestre M. Luc JADOT.

    Merci aussi aux confrères et consoeurs qui sont venus travailler à la réalisation de cet événement, en particulier à Claude ROUARD, véritable « cheville ouvrière » de cette expo mais également à Claudine WARNON, Daniel ROSSOMME, Joseph CLETTE et Gilbert CELLIER.

    Grand merci à Marie SCHMIDT-NICAISE qui a encore réalisé des miracles en restaurant d’anciens vêtements datant de plus de 100 ans et en en créant quelques autres, en se servant de patrons d’époque !

    Merci aussi aux membres de la confrérie de la « Gatte d’Or » qui vont nous régaler, comme chaque fois, de leur divin breuvage dans quelques instants.
    Rendez-vous l’année prochaine, même date, pour la 6ème exposition sur le thème de la grande guerre qui aura pour titre « 1918 – l’offensive libératrice ».

    Du discours introductif de Luc Jadot, bourgmestre, retenons cette phrase: "nous sommes tous des migrants !" (il faisait trop froid pour prendre note, désolé)

  • Première du petit marché de la gare à Ciney !

    DSC_0041.jpgExit le petit marché de la place Monseu et bienvenue au petit marché de la gare ! A l’initiative de quelques joyeuses passionnées de bons petits produits de la région qui avaient souhaité dés le départ y organiser leur projet gastronomique et local, mais les travaux de la gare les en ont empêchées ! Avec ce déplacement, le Petit Marché va attirer un nouveau public en contribuant à la renaissance du bas de la ville et en offrant aux très nombreux navetteurs une possibilité de faire leurs courses en sortant du train ! L’espace, situé près de l’ancien passage à niveau est beaucoup plus vaste qu’au centre ville, le parking y est proche et les possibilités de détente plus importantes.

     

    DSC_0045.jpg

    DSC_0050.jpgAvec l’escalier en direction du tunnel sous voiex, les enfants disposent même d’un espace jeux qu’ils ont apprécié en ce premier rendez-vous ! Les agriculteurs, agricultrices et artisans de la région ont davantage répondu présents puisqu’ils étaient 16 en ce premier rendez-vous et on devrait atteindre le nombre de 20 pour les prochains premiers vendredis du mois jusqu’octobre (de 17h à 20h) avec des produits locaux comme fruits, légumes, produits laitiers, soupe, gâteaux, jus de pommes, artisanat... Le petit marché espère ainsi soutenir les agriculteurs locaux qui ont besoin de trouver des filières de vente de leurs produits, le tout, dans une ambiance festive et musicale.

    DSC_0039.jpg

    Comme l’an dernier, une nouvelle brasserie artisanale du mois y est à chaque fois présente. Cette fois, il s’agissait de l’Oster, près de Manhay.

    Pour découvrir 32 photos prises hier à la gare, il suffit de cliquer, en haut, à droite, sur l'album intitulé "petit marché de la gare mai 2017".

  • 10e Apéros Cinaciens !

    DSC_0030.jpgLa 4e saison des apéros cinaciens a démarré hier, en ce premier vendredi de mai. Le lieu choisi était la place Monseu. Comme on ne change pas une formule qui marche, dans les grandes lignes, le programme et la philosophie des apéros cinaciens sont les mêmes : toujours le même principe d’organiser quelque chose de festif destiné aux familles, aux groupes, aux amis, dans une ambiance zen, décontractée, dans le but de se rencontrer, de boire un verre, ou plus … mais chaque fois, avec modération ! Comme à chaque fois, une association s’occupait de sustenter les estomacs vides, pour cette 10e, c’était le tour des pionniers de Ciney.

    DSC_0008.jpg

    DSC_0025.jpgSeule différence, pour cette 4e saison, plus de concerts mais la présence d’artistes de rue avec notamment la réalisation d’une fresque sur le kiosque, réalisée par des enfants qui sera réutilisable pour les autres apéros cinaciens. Pour les deux prochains rendez-vous, le 9 juin sur le parking de Mr Bricolage et le 1er septembre, sur le parking de Ciney Expo, comme l’espace est plus grand, l’univers du cirque sera bien présent avec beaucoup d’animateurs de rue.

    DSC_0012.jpg

    Pour voir 33 photos prises autour de 17h (plus le temps après l’expo de Hamois de rejoindre la place Monseu !!! désolé), il suffit de cliquer en haut, à droite, sur l’album intitulé « Apéros cinaciens mai 2017 ».

  • Chantiers ouverts à la collégiale de Ciney le 7 mai et pose de son clocher le 16 mai

    « La Collégiale de Ciney, n’est pas qu’un simple édifice, c’est d’abord le monument le plus vieux de Ciney avec sa fameuse tour qui au fil des ans a fait la renommée de Ciney au-delà de nos frontières. C’est l’emblème de la ville. » Cette phrase a été prononcée par Jean-Marie Cheffert, lors d’une conférence de presse de ce mercredi concernant la future pose du clocher et la journée chantiers ouverts. Autour de lui, on retrouvait Bernard Fondaire, président de la fabrique d’église, l’architecte responsable du chantier et des représentants des entreprises Robert Golinvaux et Bajart.

    DSC_0419.JPG

     

    DSC_0420.JPGJournée chantiers ouverts du dimanche 7 mai

    Elle se déroule de 10h à17h. Lors de cette journée, organisée par les entreprises travaillant sur le site de la Collégiale, les visiteurs pourront découvrir tous les métiers de la rénovation et de la restauration ainsi que des techniques et des métiers innovants. 174 autres chantiers ouverts sont mis sur pied dans notre pays au même moment, une initiative de la confédération de la construction.

    A découvrir, visite encadrée par groupe, toute en sécurité :

    • la phase 1 du gros œuvre fermé : restauration des maçonneries en briques et en pierre, renouvellement des couvertures en ardoises, restauration des charpentes sous-jacentes, travaux de zinguerie pour les eaux fluviales et d’étanchéité des toitures et restauration des vitraux
    • la phase 2 : parachèvements intérieures, techniques spéciales HV/AC et électricité
    • une petite expo photos des différentes phases des travaux

    Plus particulièrement, des activités ludiques sont prévues pour les plus petits et les jeunes qui pourront toucher, s’initier et voir des maquettes. Des tailleurs de pierre, des travailleurs du bois, du plomb, de l’ardoise seront à l’ouvrage. Ce qui permettra aux visiteurs de voir la passion qui anime tous ceux qui ont travaillé sur la restauration de la Collégiale. Un chapiteau accueillera les gens sur place.

     

    DSC_0422.jpgPose du clocher de la Collégiale le mardi 16 mai

    Si les conditions climatiques le permettent (il ne faut pas que des rafales de vent supérieures à 50km/h soient présentes lors de cette pose car il sera impossible dans de telles conditions, de monter la flèche, dans ce cas, tout sera reporté au lendemain. Vérifiez donc les conditions météo sur Ciney ce jour-là ou rendez-vous sur le site de la ville de Ciney pour l’éventuel report), rendez-vous à 10h place Monseu. Le timing est le suivant :

    • arrivée de la grue à 6h30. N'oublions pas que la flèche pése plus de 20 tonnes ! Afin de l’installer, les rues de la place Léopold et la rue Nicolas Ansiaux seront fermées à la population dés le lundi 15 mai au soir.
    • 10h, discours du bourgmestre
    • 10h15, bénédiction du clocher et du coq par le Doyen
    • 10h30, montée du clocher et du coq en ± 1h30
    • 12h, apéritif offert à l’ensemble de la population par la ville. Un dispositif spécial est prévu pour les PMR et personnes âgées pour qu’elles puissent s’asseoir pendant l’événement

     

    DSC_0424.jpg

    Le rappel du 14 juillet 2010

    Comme l’a rappelé Jean-Marie Cheffert : « ce jour là, je me trouvais dehors au moment les arbres situés sur ma pelouse sont tombés les uns après les autres. Contactant mon assureur, il m’a déclaré : on n’a plus de clocher ! »

    tornadeciney.JPG

    Suite au passage d’une tornade, il n’a pas fallu 10 minutes pour semer le chaos dans la région et réussir à faire tomber la flèche de l’emblème de Ciney. La flèche de la tour de la Collégiale s’est tordue, puis abattue sur la toiture de la nef, entraînant l’effondrement de la charpente et des voûtes à l’intérieur de l’église. De nombreux débris ont causé des impacts dans les toitures, Les décors et le mobilier (comme l’orgue de la Collégiale qui a beaucoup souffert) ont été endommagés par les poussières et les chutes de débris, de projections de gravats, …

     

    tornadecineycolle1.JPG

    Long processus de restauration !

    tornadecineycolle2.JPGLa Collégiale étant un monument classé depuis 1949, une procédure administrative complexe à respecter a dû être mise en place pour obtenir les autorisations nécessaires pour la restauration du bâtiment. Après les premières mesures d’intervention de clôture du site, de sa sécurisation, du triage et de l’évacuation des gravats, de couverture provisoire de la nef et de la stabilisation provisoire des pans de la toiture de la flèche, la plupart des œuvres ont été évacuées au musée diocésain dans un local sécurisé et des pièces plus lourdes à déplacer on été protégées par des caissons en bois.

    Un certificat définitif de patrimoine a été délivré le 4 avril 2014, le dossier étant divisé en 3 phases. La première se termine avec la restauration du clocher. La 2e concerne le gros-œuvre intérieur et la 3e, actuellement en étude concerne l’aménagement intérieur et les différentes œuvres.

    Une association de 4 entreprises, Ronveaux Rénovation de Ciney, Bajart de Floreffe, Thiran d’Achêne et Golinvaux de Bertrix a été désignée pour effectuer les travaux qui ont enfin commencé le 11 avril 2016 avec l’arrivée d’une grue de 61 m de haut. Le prix de la reconstruction intérieure et extérieure de la Collégiale atteint la somme de 4 millions d’euros !

    En fait, ce ne sera pas la première fois que la Collégiale se verra attribuer une nouvelle flèche, ce sera la 7:

    • 1149 et 1195, suite à des incendies
    • vers 1620, reconstruction totale pour ajouter un niveau à la tour
    • en 1706, la foudre tombe sur le clocher
    • en 1762-63, comme elle menace de tomber, de grosses réparations sont entamées
    • 1844, 5e reconstruction car elle surplombait
    • 1976, 6e reconstruction lors de la grande remise en état de l’église, la flèche était toute tordue !

    tornadecineyplagemonseu.JPG

  • Les tables secrètes namuroises, ce sera le 9 juillet à Ciney et le 24 juin à Dinant

    Repository.jpgLe projet Tables Secrètes (TS) est né de la volonté de 6 ADL namuroises (Anhée, Bièvre/Vresse-sur-Semois, Ciney, Dinant, Rochefort et Walcourt) de collaborer autour d'un projet commun poursuivant les objectifs suivants :

    • Encourager les circuits-courts alimentaires
    • mettre en valeur les produits locaux et le savoir-faire des producteurs et restaurateurs
    • Promouvoir les territoires et leurs spécificités Renforcer la visibilité des ADL

    Le projet s’inspire largement des Dîners secrets du Voyage à Nantes, initiés en 2012...

    Une Table Secrète est un dîner ouvert à tous, d’une centaine de couverts. Elle prend place dans un lieu insolite et/ou remarquable qui reste mystérieux jusqu’au matin même de ce repas. Le lieu sera dévoilé par sms. La Table Secrète propose un menu unique à 50€, boissons comprises.

    diners_secrets_jardindesplantes03.jpg

    Le menu est composé d’au moins 5 produits locaux issus de la province de Namur, dont au moins 1 de la commune hôte. Le menu est préparé librement, par un 1 voire 2 chefs/restaurateurs/traiteurs de la commune hôte, sélectionné(s) sur base de la qualité de leur prestation.

    En 2017, six Tables Secrètes prendront place. Une sur chaque territoire des ADL concernées. Pour chaque Table Secrète, la qualité sera visée afin de développer une image de marque de l’événement.

     

    Dates en 2017

    • VENDREDI 09 JUIN À 19h  À ANHÉE
    • SAMEDI 24 JUIN À 12h À DINANT
    • DIMANCHE 09 JUILLET À 12h À CINEY
    • DIMANCHE 16 JUILLET À 12h À VRESSE-SUR-SEMOIS
    • LE WEEK-END DES 04 AU 06 AOÛT À ROCHEFORT
    • LE VENDREDI 08 SEPTEMBRE À WALCOURT

    Ouverture des billeteries sur www.tables-secretes.be : mercredi 10 mai

     

    Les restaurateurs participants

           Anhée : Pierre Balthazar (The Restaurant à Bxl, Dinner in the Sky) et Eric Frolli (Escargotière)

           Dinant : gardé secret

           Ciney : Régis Alexandre (Le comptoir du Goût)

           Bièvre & Vresse-sur-Semois : Dimitri Modave (Chef à domicile -

    Modave Events)