Conseil communal - Page 5

  • Bataille rangée et dialogue de sourds entre majorité et minorité lors de la présentation du programme de politique général à Ciney

    L’arrêté du bourgmestre concernant les night shops a fait des vagues !

    Lire la suite

  • Présentation de la note de politique générale par le bourgmestre de Hamois

    Hamois doit conserver et développer sa réputation d’une commune où il fait bon vivre, où il fait bon venir et où il fait bon s’établir !

    Lire la suite

  • Unanimité pour un conseil qui s’est déroulé sans un mot plus haut que l’autre !

    DSC_0001.JPGDeux absents en ce déjà deuxième conseil communal de l’année à Ciney lundi soir, Guy Milcamps et Joseph Duchêne. Du côté de la presse, j'étais seul pour en suivre les débats. En début de séance, suite à la démission de Jules Flahaux en tant que conseiller communal (il siège d’office en tant que président du CPAS), Anne Demarche a prêté serment devant le bourgmestre et a pu, ensuite, prendre place. L’atmosphère entre les conseillers était respectueuse, calme, sans un mot de trop et l’unanimité a été constatée pour tous les points portés à l’ordre du jour. Le prochain conseil communal se déroulera le lundi 25 février à 20h.

    DSC_0003.jpgEn bref

    -       le prix de la délivrance des cartes d’identité sera modifiée compte tenu de son augmentation par le Service Public Fédéral Intérieur : 17 Î par carte (2 Î de taxe communale), 7 Î pour les cartes d’identité pour enfants belges de moins de 10 ans (1 Î de taxe communale) et 15 Î pour les enfants de familles nombreuses.

    -       Jules Flahaux, échevin des affaires sociales a évoqué la problématique du renouvellement du Conseil Consultatif des Aînés : André Preud’homme, président du C.C.A. n’a pas appliqué la bonne procédure conformément à la circulaire ministérielle concernant l’ASBL. Appel à projet concernant son renouvellement a donc été mis en place par le Collège Communal en lançant l’appel public à candidature jusqu’au 10 février. L’échevin a remarqué que la moyenne des candidats était de 72 ans et qu’il semble important de modifier la pyramide d’âge pour la constitution du C.C.A.

    -       Discussion parfois amusante au sujet de la problématique des fabriques d’église et de la non coïncidence des paroisses et des communes (Ciney intervient pour la paroisse de Natoye et Dinant pour celle d’Achêne)

    -       Comme Guy Milcamps était à nouveau absent, les deux points qu’il avait portés à l’ordre du jour et qui avaient été reportés sont annulés. Il peut les réintroduire, mais comme il n’y aura plus d’urgence, il devra patienter pour leur réponse.

    -       Deux questions orales posées par Laurence Daffe. Elle a été interpellée par deux Cinaciens, le premier était impressionné par la présence d’eau mêlée de sang du côté de l’abattoir et le second par l’obligation des riverains de dégager leurs trottoirs. Pour le premier problème, Frédérick Botin a répondu qu’un camion avait écrasé une conduite d’eaux usées et que du sang peut y couler depuis, le problème étant de savoir à qui appartient la décharge. Pour la seconde question, Jean-Marie Cheffert a répondu que les services de la ville ne peuvent intervenir pour des personnes âgées incapables de dégager leurs trottoirs et qu’ils le demandent à leurs voisins ou leurs familles. Il existe un service d’aide dont les infos figureront prochainement dans la page communale de Vlan.

    -       Une question a été posée par Michel Bohet concernant la disparition des bacs de fleurs permettant de ralentir les véhicules rue Verte Voie. Réponse du mayeur : l’absence de signalisation, d’éclairage et d’ordonnance de police m’a obligé à les enlever, car j’en étais responsable. Pour l’instant, rien d’autre n’est envisagé.

    Changement du règlement d’ordre intérieur

    Le document complet comprend  près de 15 pages et 85 articles. Parmi les modifications significatives, épinglons :

    -       présence du président de l’Action Sociale au huis-clos

    -       transmission électronique de la convocation au conseil communal pour les conseillers

    -       la présidence du conseil communal ne doit plus être nécessairement confiée au bourgmestre

    -       le procès-verbal du conseil communal relatif aux points en séance publique, une fois approuvé, est publié sur le site Internet de la commune

    -       un long texte concerne le droit d’interpellation du citoyen (droit dont ne bénéficie pas les conseillers communaux)

    -       le terme questions orales ou écrites d’actualité que peuvent poser les conseillers communaux définit clairement le mot d’actualité : les faits ne peuvent remonter à une date plus éloignée que la précédente séance

    -       les conseillers communaux peuvent consulter es budgets, comptes et délibérations des organes de gestion et de contrôle des ASBL au sein desquelles la commune détient une position prépondérante.

    Le SDER

    Longue intervention de Frédérick Botin au sujet du Schéma de Développement de l’Espace Régional ou SDER. Pour l’échevin, la notion de noyaux d’habitat n’est pas claire, qu’il est impossible aux habitants des zones rurales de renoncer à leur voiture et regrette que la redynamisation des centres villes ne soit pas évoquée. Pour Ciney, il demande que la ville ne soit pas oubliée dans l’échiquier wallon vu son rayonnement supra-local (comme les villes de Dinant, Gembloux et Sambreville par le BEP) ainsi que la finalisation de l’extension du zoning de Biron.

    Ce qu’ils ont dit et auraient peut-être pas dû dire !

    -       «1980 ans après Ponce Pilate, le ministre (Furlan) se lave les mains et ne prend pas de décision » de Henri Focant au sujet de l’absence de réaction de la Région suite au vote du 22 octobre des 2000 euros du nouveau taux des centimes additionnels au précompte immobilier

    -       «il n’y a pas de chapelle à Vincon, c’est peut-être ta maison » de Henri Focant à Bernard Dekoninck

    -       En réponse à la demande du mayeur à la minorité CdH d’un soutien sur le sujet des fusions des paroisses, Bernard Dekoninck a commencé à chanter les premières notes du Te Deum en disant qu’il irait le chanter à l’évêché !

    -       «Si vous êtes sages » de Jean-Marie Cheffert à Gaëtan Gérard sur sa demande d’obtenir les PV du Collège

    -       «Demander à Ponce Pilate (toujours le ministre Furlan) qui a conçu le décret de démocratie locale » de Henri Focant à Gaëtan Gérard

    -       «Comme ça le docteur Flahaux sera présent, ce qui n’était pas le cas de Guy Milcamps » de Jean-Marie Cheffert au sujet de la représentation de la ville au Conseil Consultatif des Aînés

    -       «Vivement dans un an » du bourgmestre qui, alors âgé de 55 ans, pourra siéger à ce Conseil

    -       «Définissons clairement ce qu’est la campagne » de Frédérick Botin à propos du SDER

  • Prestation de serment des conseillers du conseil communal des enfants

    Une première à Hamois !

    Lire la suite

  • Installation du nouveau conseil de l’aide sociale à Hamois

    DSC_0021.JPGMercredi soir, mis à part le bourgmestre Luc Jadot et la secrétaire du CPAS Véronique Dachelet, il n’y avait que les futurs membres du Conseil de l’Action Sociale de la commune de Hamois dans les locaux de la Maison Communale à Emptinne pour l'installation officielle du nouveau conseil.

    DSC_0001.JPGAprès que chacun ait prêté serment devant le mayeur en prononçant la phrase : «Je jure de m’acquitter fidèlement des devoirs de ma charge », Luc Jadot a déclaré quelques mots : «Merci pour l’engagement que vous prenez sachant que celui-ci se déroule dans l’ombre. Vous êtes tenus par un devoir de discrétion. Les décisions prises restent dans l’enceinte du CPAS. Je vous souhaite un très bon mandat. Vous êtes là pour aider les gens qui sont en difficulté passagère. Votre connaissance du terrain est primordiale pour être au plus proche de la préoccupation des gens. Josée Libion, qui n’a pas démérité de sa tâche de présidente, repart pour 6 ans de mandat. »

    DSC_0023.JPG

    Composition du conseil de l’aide sociale

    - Pour le groupe Ensemble 2012 : Josée Libion, présidente, Marguerite Briffoz – Ligot, Christine Chermanne, Michel Belpaire, Stéphane Dieudonné, Pascal Leclercq et Philippe Macors

    - Pour le groupe Ecolo : Auguste Carton et Françoise Noël-Istasse

    Pour découvrir les 23 photos prises mercredi soir à la Maison Communale d'Emptinne et notamment la prestation de serment de chaque conseiller, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Installation CPAS Hamois".

  • Le précompte immobilier à nouveau à 2.600 à Ciney

    conseilCiney.JPG« Je déclare ouverte cette séance du conseil communal » mots prononcés pour la première fois lors de cette nouvelle législature par Jean-Marie Cheffert. Première dans les annales, demande de vote par l’ancien mayeur au sujet du dernier procès verbal où ne figurait pas le discours prononcé par le bourgmestre : «Vous avez prononcé ce discours qui concernait certains modes de fonctionnement futurs du conseil, cela devait donc figuré au P.V. » pour Guy Milcamps. Réponse de Jean-Marie Cheffert : «ce discours n’engage que moi-même, il ne figurait pas dans le cadre de fonction passée ou à prendre. » Le P.V. a été approuvé par l’ensemble du conseil, le groupe PS s’abstenant.

    On pouvait s’en douter, le vote quasi majorité contre minorité le 22 octobre dernier qui fixait le précompte immobilier à son niveau d’il y a 6 ans à 2.000 centimes additionnels allait être resoumis après l’installation de la nouvelle majorité. Pour expliquer le retour à la case de départ, la majorité l’a expliqué de cette manière par l’intermédiaire de l’échevin des finances Henri Focant rappelant au départ les attendus de décembre 2006 où les justifications de cette augmentation par la majorité de l’époque concernait l’augmentation de la zone de police (refinancée par la suite), l’augmentation de l’énergie (on a reçu ensuite des dividendes avec les éoliennes), … , investissements postposés (total de plus de 6 millions d’emprunts nouveaux), : « pendant toute la législature, la majorité PS-CDH-Ecolo a engagé du personnel, lancer des audits et effectué des dépenses nombreuses et coûteuses qui ont pu être financées à court terme grâce à cet accroissement d’impôts. Attendu que dans la gestion d’une administration, le principe de continuité doit prévaloir, cela sous-entend que le personnel engagé et les emprunts contractés doivent être assumés. Pour 2013, avec une imposition de 2.000 centimes, le précompte immobilier est de 2.954.983,20 €. Il monte à 3.841.478,16 € avec les additionnels à 2.600. La différence au niveau du budget communal est donc de 886.494,96 €. Comme la situation actuelle de la ville se clôture avec un boni de 30.581,15 €, si on applique la diminution budgétaire, la situation budgétaire se trouvera en négatif à 855.913,81 €. Comme la circulation budgétaire du ministre Furlan relative à l’élaboration des budgets des communes et des CPAS en Région wallonne prévoit la règle du tiers boni, c’est-à-dire un signal d’alarme devant une situation financière en voie de dégradation, par principe, il est indispensable de veiller au strict respect de ce principe. Comme le boni présumé au 31 décembre 2012 est de 142.766,68 €, que le fonds de réserve ordinaire, sans affectation, est de 52.319,32 €, donc un total de 195.086€ et que le mali doit être inférieur à 65.028,66 €, il ne sera pas possible pour la majorité de respecter la règle du tiers boni. Ecolo s’est associé à la majorité (car l’emploi est garanti) pour adopter cette modification.

    En bref

    -       les conseillers suivants sont désignés chefs de groupe : Joseph Dethy pour la liste Union, Gaëtan Gérard pour le cdH, Guy Milcamps pour le PS et Anne-Marie Camus pour Ecolo.

    -       Discussions entre l’échevin Frédérick Bottin, échevin du personnel et le conseiller Ecolo, François Bouchat au sujet de la délégation du Collège Communal de pouvoir procéder aux différentes désignations et licenciements de personnel contractuel et ce, pendant la durée de la présente législature

    -       Opposition de la minorité et abstention d’Ecolo au sujet de la délégation au Collège Communal concernant les marchés relatifs à la gestion journalière de la commune car dans l’ancienne législature, le montant était d’un maximum de 10.000 €. C’est un problème de surveillance démocratique selon Christine de Prêt.

    -       Remerciement de la minorité concernant la décision de la majorité d’accorder une place à chaque composante de la minorité dans chaque commission ainsi que dans chaque intercommunale et 3 présidences sur 7 présidées par l’opposition.

    -       Les représentants pour l’A.I.E.C. sont : Joseph Leboutte et Jean-Marie Cheffert pour la majorité et Paul Lambotte et Michel Bohet pour la minorité. 

    -       Pour connaître la composition de toutes les commissions ainsi que les intercommales, il suffit de cliquer sur le texte au format excel suivant:  LISTE MANDATS ET COMMISSIONS 2012.xls

    -       6 nouvelles caméras sont envisagées : pour la surveillance du Conservatoire, de la gare, du stade Lambert, de la piscine notamment

    -       un cadastre complet du réseau d’égouttage du centre ville sera réalisé

    Il était seulement 9h5 et les débats sur l’ordre du jour étaient clos, sans questions orales pour une fois ! Merci de la part des journalistes pour ce conseil rapide ! De plus, pour les conseillers, il s’agissait de ne pas quitter la séance pour le huis clos, car le président a demandé à toutes et à tous de rester en séance !

    Ce qu’ils n’auraient pas dû dire et qu’ils ont quand même dit !

    -       « c’est bientôt Noël » de Henri Focant sur ce qu'avait déclaré Jean-Marie Cheffert au sujet de la répartition des mandats communaux

    -       « ce n’est pas la nouvelle majorité que vous prenez en otage, mais la population et le personnel communal » d’Henri Focant concernant la décision de l’ancienne majorité de faire passer le précompte immobilier à 2.000.

    -       « la mort dans l’âme, après avoir soulevé les cadavres dans les placards et de subir vos dépenses pharaoniques, nous devons demander que le précompte revienne à 2.600 » du même Henri Focant

    -       « nous comptons gérer différemment » de Jean-Marie Cheffert en réponse à Anne-Marie Camus « feriez-vous aussi bien » évoquant la gestion de l’environnement (325.000 € de retour des éoliennes de Sovet de 25.000 par an pour celles de Pessoux pendant 20 ans) et de l’urbanisme (700 permis délivrés en 6 ans, un million avec la vente du site EPC et le nombre de logements créés grâce au schéma de structure)

    -       «c’est que vous êtes plus bête qu’eux, c’est que vous n’avez rien compris » de Henri Focant à Michel Bohet

    -       «ne soyez pas donneur de leçon » du bourgmestre à Michel Bohet

    -       «aujourd’hui, les masques tombent, la supercherie apparaît au grand jour. L’idée que vous avez fait croire à l’électeur de diminuer les taxes au moins 230.000 fois » pour Guy Milcamps

    -       « vous n’avez pas perdu notre ironie habituelle » réponse du mayeur à Guy Milcamps

    -       « je fait faire un peu de pédagogie sur ce que veux dire le mot moduler » entre les mêmes. Longue explication sur le caractère anti social sur les additionnels ou la taxe sur les immondices.

    -       «en augmentant le précompte immobilier, vous ne touchez pas les riches, les petits pensionnés qui ont une petite pension, cela leur fait très mal d’augmenter le précompte de 30 %. Les loyers ont augmenté à Ciney, les charges étant répercutées sur le locataire. Il faut donc moduler les taxes communales. Ce que vous avez fait, c’est malhonnête sur le plan intellectuel.» pour Jean-Marie Cheffert.

    -       «rendez-vous dans quelques mois pour analyser le compte 2012 de la commune, compte qui sera révélateur de la vraie situation de la commune. » de Guy Milcamps

    -       «c’est l’électeur qui vous a retiré le pouvoir » de Jean-Marie Cheffert à Guy Milcamps

  • Installation du nouveau conseil communal à Hamois

    DSC_0005.JPGManifestement, il y avait plus de monde qu’il y a 6 ans pour applaudir les prestations de serment des conseillers lors de l’installation du nouveau conseil communal à la Maison communale d’Emptinne sur le coup de 19h. Les places assisses pour le public étant prises d’assaut bien avant l’heure, beaucoup ont été obligés de se tenir bien serré debouts derrière les conseillers ou dans le couloir.

    DSC_0006.jpgLuc Jadot, bourgmestre réélu, a salué les anciens mandataires, les familles et les amis des personnes qui se sont lancées pour reprendre en main la destinée de la commune, les nouveaux conseillers et le nouveau secrétaire communal, Marc Wilmotte qui succède à Joseph Dubois après 34 ans de présence : «la commune reste le lieu de pouvoir le plus proche du citoyen car il jalonne toutes les étapes au long de sa vie. Je salue tous celles et tous ceux qui se sont lancés dans la grande aventure de la démocratie communale. La mémoire collective retiendra que c’est la première fois qu’il y a une majorité de femmes dans notre conseil où la parité hommes-femmes est présente au Collège échevinal. Le mandat communal est le plus exaltant de tous. » Le pacte de majorité a été adopté par les 15 conseillers du groupe Ensemble 2012, les 4 représentants Ecolo s’abstenant.

    Composition du conseil communal

    -       Pour le groupe Ensemble 2012 (15 conseillers) : Luc Jadot, bourgmestre entouré de Roland Pierre – Henri, Warzée – Caverenne Valérie, Taton José et Dawance – Gérard Françoise qui composent le Collège échevinal auquel il faut ajouter la future présidente du CPAS, Libion Josée, Toussaint – Roland Monique, Monjoie Anne – Sophie, Chiliatte Laurence, Philippart Michel, Grotz Anne – Laure, Leclercq Pascal, Warnier – Cassart Isabelle, Goetynck Jean – Claude et Alhadef Serge (suite à la démission de Claude Henri)

    -       Pour le groupe Ecolo (4 conseillers) : Fabrice Lagneau, Marlène Moreau, Anne Nigot et  Alan Watterman

    conseilcommunalHamois.JPG

    Composition du conseil de l’aide sociale

    -       Pour le groupe Ensemble 2012 : Briffoz – Ligot Marguerite, Chermanne Christine, Libion Josée, Belpaire Michel, Dieudonné Stéphane, Leclercq Pascal et Macors Philippe

    -       Pour le groupe Ecolo : Carton Auguste et Françoise Noël-Istasse

    Composition du conseil de police

    -       Pour le groupe Ensemble 2012 : Grotz Anne – Laure, Philippart Michel et Toussaint – Roland Monique

    -       Pour le groupe Ecolo : Fabrice Lagneau

    Pour découvrir les 77 photos prises hier soir, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Installation conseil Hamois".

  • Installation du nouveau conseil communal à Ciney

    La hache de guerre et les tensions entre majorité et minorité enterrés pour l’occasion !

    Lire la suite