Dinant - Page 4

  • Eric Frasiak en concert intime à Sorinnes le 21 mars !

    images.jpegERIC FRASIAK, chanteur français de Bar-le-Duc, amoureux de François Béranger (voir son dernier CD lui étant entièrement consacré).. mais pas que, sera chez Jean-Luc Pierret à Sorinnes (Dinant), 31 rue du Cimetière le s 21 mars à 19h30.

    Il faut absolument réserver car il n'y a que 35 places !!! Tous renseignements: 0473408204 ou 082613605. Prix 19€, comprenant: l'apéro,le spectacle et le repas après !  LOUIS CAPART, quant à lui viendra le 9 mai!!!! A ne pas manquer !

    images-1.jpeg

  • inscrivez-vous à la corrida du vendredi Saint de Dinant

    image001.jpg

    Inscrivez-vous déjà …

    à la Corrida du Vendredi-Saint à Dinant !

    Le 10.000 le plus rapide de Belgique !

    Ce sera le vendredi 3 avril.

    Réservez dès maintenant votre dossard ! Ils sont limités à 1000 !

    Cliquez sur corrida-de-dinant-2015.html

    infos sur index.php?option=com_content&view=article&id=45&Itemid=88

  • Les Brother Eagles de Dinant offrent un chèque de 500 € de Poils et Plumes à la SPA. Sans Famille !

    poelsetplumes6.jpg

    poelsetplumes0.JPGLe 28 décembre 2014, lors du marché de Noël de Dinant place Saint Nicolas, Philippe François, président du club Harley Davidson de motards dinantais les Brother Eagles et son équipe ont offert à Frédérique Smits, présidente du refuge «Sans Famille» de Sorinnes, un chèque de 500€ à utiliser chez Poils et Plumes de Dinant. De son côté, Sébastien Riou, gérant de Poils et Plumes, situé au 3, Tienne de l’Europe, s’est engagé à offrir 15% sur les achats que Sans famille fera avec son chèque. Sa collaboration avec Sans Famille ne s’arrête pas là puisque 10% des ventes effectuées au chalet de Noël ont été reversées à Sans Famille. De plus, cette collaboration ne dure pas que le temps de Noël, mais tout au long de l’année en offrant les invendus et les invendables, des remises extras pour tous leurs achats ainsi que des chèques de 2,5€ (suite aux points offerts par les clients qui ne possèdent pas de cartes de fidélité). De plus, lors d’une adoption d’un chien au refuge Sans Famille, 10 % sont offerts sur leur premier achat ainsi qu’une semaine d’alimentation gratuite par Royal Canin.

    poelsetplumes2.JPG

    sansfamille0.JPGLa S.P.A. «Sans famille », située au 30 rue Davisau, à deux pas de l’autrucherie du Pont d’Amour à Sorinnes, est un refuge pour chiens, chats et autres animaux de ferme différente des autres S.P.A. par l’absence de cages, les animaux vivant en communauté. Elle collabore avec la fourrière de Dinant. Actuellement, la dizaine de bénévoles s’occupent de 65 chiens, 21 équidés et une cinquantaine de chats. Pour suivre son évolution, rejoignez-la via facebook à Refuge sans famille. Pour la contacter, le 082/22.60.43 ou le 0472/84.33.91, info@sansfamille.be ou www.sansfamille.be. Pour les heures d'ouverture, prendre rendez-vous. 

  • La nouvelle grille de MAtélé !

    Le téléspectateur au coeur des programmes, c'est sur MAtélé !

    Lire la suite

  • Dinant a offert un sax et un costume à Manneken-Pis

    Manneken-Sax (©Ph. Dehuit) (21).jpgDans le cadre du Bicentenaire de la Naissance d'Adolphe Sax, l'Association Internationale Adolphe Sax et la Ville de Dinant ont offert, ce mardi 30 septembre, un costume et un saxophone miniature à Manneken-Pis.

    La délégation dinantaise, au sein de laquelle se trouvait une quinzaine de membres de la Confrérie Royale des Quarteniers de la Flamiche Dinantaises, a été reçue à l'Hôtel de Ville de Bruxelles par l'échevine de la Culture Karine Lalieux. Cette dernière a rappelé le lien particulier qui lie Dinant à Bruxelles par le biais d'Adolphe Sax, né à Dinant mais qui a passé la majeure partie de sa jeunesse à Bruxelles. Avant de mettre à l'honneur Françoise Perot, de l'Association Internationale Adolphe Sax, qui a confectionné les différentes pièces du costume d'un bourgeois du milieu du 19e siècle, inspiré des différentes représentations photographiques du personnage. Il s'agit du 925e que reçoit Manneken Pis, le premier donné par la Ville de Dinant.

    Manneken-Sax (©Ph. Dehuit) (5)_redimensionner.jpg

    Manneken-Sax (©Ph. Dehuit) (21).jpgLe saxophone miniature, d'une hauteur de 25cm, a été réalisé par l'entreprise "Vigo Universal" basée à Namur, spécialisée en impression 3D.

    En cortège et en musique, la Confrérie des Quarteniers de la Flamiche Dinantaise, l'Ensemble International de Saxophonistes du Conservatoire de Bruxelles, l'Ordre des Amis de Manneken-Pis et les officiels ont rejoint le Manneken-Pis où, devant de nombreux touristes sensibilisés par la musique, a été découvert le costume.

    Il est prévu que Manneken-Pis revête à nouveau ce costume  le 06 novembre, date anniversaire de sa naissance. Entre-temps, le costume sera exposé au Musée de la Ville de Bruxelles. 

  • Le bus Roi Albert Ier fait escale à Dinant les 1er et 2 septembre

    DSC_0010.JPGLe bus Roi Albert 1er fera escale à Dinant (Place Reine Astrid) ces lundi 1er et mardi 2 septembre. Le bus Albert 1er 1914 parcourt le pays en présentant une exposition destinée à transmettre à la population l’histoire de l’armée belge et du Roi Albert 1er pendant la première guerre mondiale.  

    Pendant cinq mois, ce bus va parcourir l’ensemble du pays. Pour plus d’informations : www.albertibus.be .

  • Journée exceptionnelle sur Matélé le 23 août

    Cent ans après, Matélé se souvient des villes et villages martyrs de l'arrondissement de Dinant

    Lire la suite

  • Dinant, août 1914, les rives sanglantes, sort de presse dès aujourd’hui !

    DSC_0004.JPGMercredi en fin de matinée, dans les locaux de la Citadelle de Dinant s’est déroulée la présentation à la presse du livre «Dinant, août 1914, les rives sanglantes », en présence des auteurs, des autorités communales dinantaises, des membres du comité 14-18 et de membres de l’ASBL Espère en Mieulx.  

    Pascal Saint Amand, responsable du service du patrimoine de la ville de Dinant a d’abord expliqué le pourquoi de ce livre, le bourgmestre souhaitant la réédition de la liste des victimes du 23 août : il était dommage de louper l’occasion de réexaminer le dossier et de pouvoir y apporter un nouvel éclairage au vu des documents retrouvés et compulsés. Ce explique l’édition de ce livre de 350 pages contenant plus d’une centaine d’illustrations, dont certaines inédites. Je cède maintenant la parole à chacun des auteurs. »

    DSC_0001.JPG

    DSC_0002.JPG-       De Sarajevo à Dinant, l’été 1914 dans le sillage de l’armée saxonne par Axel Tixhon.

    Dans cette première partie, Axel Tixhon s’est attaché à démontrer comment on peut comprendre que ce soit à Dinant que s’est déroulé le massacre le plus important. Avec 674 civils fusillés, Dinant paye le plus lourd tribut, une grande partie de la ville est saccagée. L’armée présenté était composée de Saxons qui entrent en Belgique avec la phobie (fausse et inventée) du franc-tireur.

    -       Radioscopie des pertes françaises, un autre regard sur les combats de Dinant par Vincent Scarniet.

    Dans cette seconde partie, Vincent Scarniet évoque les 2 combats de Dinant des 15 et 23 août. Au lendemain du 15 août,  la presse française loue le succès de ses soldats, silence au lendemain du 23 août ! 50 % de perte française le 15 août (246 tués), une bonne centaine le 23 avec 500 prisonniers. De grosses lacunes au niveau médical sont constatées au niveau de l’armée française. Le massacre de civils dinantais a permis au régiment français composé de réservistes de tenir anormalement longtemps le 23 août !

    DSC_0006.jpg-       Chronique d’une descente en enfer par Michel Coleau

    Si cette conférence de presse s’est déroulée ce mercredi 6 août et pas avant, c’est qu’elle coïncide avec le centenaire du premier Hulan à Dinant. Comme les soldats français tiennent bien leurs positions, la population dinantaise est très euphorique, puis perplexe et enfin anxieuse à partir du 18 août car les troupes françaises se cantonnent à protéger la rive gauche. Dans cette 3e partie, j’ai contribué à écrire un apport inédit comme l’organisation des secours, l’action des congrégation religieuses et même que des soldats allemands ont porté secours à des Dinantais.

    -       Lieux de souffrance, lieux de mémoire en terre dinantaise par Michel Coleau

    Michel Coleau y décrit les différents monuments mémoriaux principaux de l’entité de Dinant

    -       Répertoire des victimes (15 et 26 août 1914) tuées à Dinant et dans les environs (Anseremme et Bouvignes) par Michel Coleau et Michel Kellner

    Cette liste n’est peut-être pas complète ! Elle corrige et complète des listes des victimes publiées dans l’entre-deux-guerres. Les rescapés des fusillades du 23 août y figurent également (une première !). Tous ces noms sont gravés dans le monument situé dans les jardins du CPAS qui sera inauguré officiellement le samedi 23 août à 12h30 en présence de sa Majesté le Roi Philippe.

    DSC_0003.jpg« Le fleuve enlarmé », en texte de Claude Donnay, poète et enseignant à l’Institut Saint Joseph de Ciney, écrit sous forme d’un calligramme représentant le rocher Bayard, figure également dans ce livre après une préface de Laurence Van Ypersele.  Il peut être obtenu séparément via Bleu d’Encre Editions. L’idée de ce recueil est d’évoquer l’horreur de ce mois d’août 1914 à Dinant et de délivrer un message d’espoir dans l’avenir.

    Où peut-on trouver le livre ?

    «Dinant, août 1914, les rives sanglantes » est en vente dès ce jeudi 7 août dans les différentes libraires de Dinant, au Centre Culturel, à la Citadelle, à l’hôtel de ville de Dinant et à la Maison du Patrimoine Médiéval de Bouvignes.