Enseignement - Page 2

  • Les premières de la Providence de Ciney à la bibliothèque

    Comme chaque année scolaire avant le congé de Toussaint, les élèves de première rénové de l'Institut de la Providence de Ciney découvrent le fonctionnement de la bibliothèque communale l'Air Livre, située à deux pas de l'école. Chacune des 3 classes y passait à tour de rôle en ce jeudi matin. Avec l'aide de Michèle Alexandre, la responsable de la bibliothèque, ils ont pu découvrir comment il est aisé de retrouver un livre que l'on recherche et surtout, que le monde de la lecture, n'est pas un monde inconnu mais facile à apprivoiser !

    DSC_0521.jpg

    La Bibliothèque communale l'Air Livre assure la mise à disposition et le prêt d'ouvrages pour enfants et adultes : romans, documentaires, journaux, magazines, livres en grands caractères... Elle propose également des animations (visites ludiques, conteries, expos, rencontres d'auteurs...) ainsi qu'un service de réservation et de prêt inter-bibliothèques. Sont disponibles pour les enseignants : pochettes de livres du Prix Bernard Versele et pochettes de livres en exemplaires multiples.

    Pour rappel, voici son horaire:

    • Mardi de 9h à 12h30
    • Mercredi de 12h à 17h30
    • Jeudi de 13h à 19h
    • Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h
    • Samedi de 9h à 13h
    • Fermé le lundi et le dimanche
  • Réouverture de l’école de Méan après rénovation

    C’est en présence des membres du Collège communale, de conseillers, de l’équipe pédagogique actuelle et ancienne de l’école, de nombreux enseignants havelangeois, et, bien sûr des écoliers fréquentant ou ayant fréquenté l’école de Méan et de leurs parents que vient de se dérouler une fête pour marquer sa réouverture après quelques mois de travaux.

     

    DSC_0477.jpg

    Si le projet de construire l’actuelle école de Méan date de 1964 (l’ancienne date de 1864), il a fallu attendre le 21 septembre 1971 pour qu’il soit concrétisé ! Actuellement, 32 enfants la fréquentent, l’équipe pédagogique se composant de 2 enseignants en maternelle et en primaire.

    DSC_0481.jpg

    Si la bourgmestre Nathalie Demanet et l’échevine Marie-Paule Lerude ont déclaré que l’école était le lieu privilégié dans le démarrage dans la vie pour un enfant où on scelle des amitiés pour sa vie et insisté sur l’importance d’une petite école où l’environnement reste familial, Marc Libert, échevin, a détaillé les travaux réalisés : « ces bâtiments sont le vestige d’une conception des années 60, passoire énergétique, ambiance proche du sauna l’été, grand froid en hiver ! Les plafonds ont été isolés, doublage des murs par une maçonnerie en blocs chanvre – chaux on a remplacé les portes et les fenêtres (c’était du simple vitrage), le tout pour 75.000 dont 60.000 de subsides régionaux. Tout cela a permis une économie de combustible et le nombre de radiateurs a été divisé par 2 ! Le bâtiment principal a aussi été rénové : toiture, classe des grands, avec, là aussi, une attention particulière à l’isolation. Le montant des travaux a été de 125.000 €, dont 110.000 € de subsides dans le cadre du programme PPT (plan prioritaire des travaux) de la Communauté Wallonie-Bruxelles. 11.000 € sur fonds propres ont permis la rénovation de la cour de récréation.

    Je voudrais souligner la participation du service technique communal, puisque celui-ci a été associé depuis le début aux travaux, que ce soit pour des démontages, des démolitions, des travaux de plafonnage, de peintures,… et j’en oublie certainement. Cela représente environ 1.600 heures de travail pendant plus de 2 mois. Ces travaux marquent une étape presque finale dans la rénovation énergétique des bâtiments communaux, entamée il y a maintenant déjà 4 ans, et qui démontre que, même avec une situation financière très difficile comme Havelange a pu la connaître, il est possible de mener une politique volontariste dans ce domaine. Le tout, c‘est bien de le vouloir ! »

     

    DSC_0484.jpgPour Lucile Bonjean, directrice des écoles communales de Barvaux, Maffe et Méan, «cette année 2017 fut marquée d’impatience pour les petits et les grands élèves de Méan. D’abord, le cartable tout neuf attendait près de la porte d’entrée pour une nouvelle année scolaire pleine d’espoirs et de promesses ! Et, cette fois, quel bonheur, les espoirs sont comblés et les promesses tenues ! Notre impatience est double, car nous avons pénétré avec joie dans les splendides classes tant attendues ! Depuis sa naissance, celle-ci n’a connu que peu de travaux, je dois même vous avouer que je ne les espérais plus ! Nous sommes de ces petites écoles de campagne où l’odeur du lisier se répand dans les narines dilatées des maîtres. Cela nous empêcherait-il d’y investir ? Nous pourrions le penser car on peut dire que ce fut une longue attente ! Pourtant, un élève m’a dit : nous avons eu de la chance qu’on nous répare notre école ! Cela valait la peine d’attendre, car, comme vous le voyez, nous avons une école métamorphosée pour la plus grande joie de tous. C’est donc avec émerveillement que nous avons vu se transformer notre école en un joli papillon sorti de sa chrysalide.

    Les enfants et les enseignants pensons que cette rentrée 2017-2018 est exceptionnelle et restera gravée à jamais dans les mémoires. En effet, les élèves ne tarissent pas d’éloges sur leur école : c’est la meilleure école ! C’est la plus belle ! J’aime bien les couleurs de la grille ! On eu de la chance qu’on nous répare ! J’aime bien la nouvelle cour ! Dans une belle école, on travaille mieux ! Tous les Es et les profs sont sympas ! C’est du changement avec les couleurs en classe et ainsi elle est toute belle ! J’aime bien le nouveau préau ! Voilà, ce ne sont que des paroles d’enfants me direz-vous. Toutefois, que seraient ces magnifiques bâtiments, sans les enseignants aussi performants que dévoués pour chaque enfant et qui feront vibrer ce superbe lieu d’apprentissage ! Justement, et les élèves, … Je ne ferais pas de détours, tous nous sommes secoués par la chute de la population, mais, depuis plus d’un an, nous sommes en recherche et avançons dans des projets communs : l’éveil au néerlandais, l’intégration et la maîtrise des nouvelles technologies, qui sont autant de signes d’espoir qui nous permettent de nous projeter dans l’avenir. Cependant, une école se verrait amoindrie sans un comité des parents actif qui répond toujours présent pour organiser de façon impeccable, repas et festivités. D’ailleurs, j’en profite ce soir pour remercier chaque membre et vous invite à venir les rejoindre pour devenir aussi acteur dans l’école de votre enfant. Au nom des parents, de l’équipe pédagogique de l’école de Méan, des élèves actuels et des futures nouvelles têtes blondes qui auront la joie de fréquenter notre magnifique école, je remercie tous ceux qui ont contribué à la rajeunir et à lui donner l’éclat et l’attirance d’une toute jeune ! Plus que jamais, chacun peut mesurer l’importance de notre école et de son dynamisme, ne perdons pas de vue que celle-ci est l’élément moteur essentiel à la vie de notre village. Ce n’est pas pour rien que notre devise est : à l’école de Méan, on grandit à pas de géants ! Alors, merci les enfants, pour le soleil que vous apportez dans nos cœurs et nos villages ! »

    DSC_0480.jpg

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album "Méan école" vous pourrez voir des photos prises hier soir pendant le moment officiel

  • Soutien scolaire à l’EPASC de Ciney toute l’année le mercredi après-midi

    Depuis début octobre, l’Ecole Provinciale d’Agronomie et des Sciences de Ciney accueille sur son site l'asbl Enseignons.be. Celle-ci propose aux enfants de toutes les écoles un soutien scolaire en mathématiques, français, langues (anglais/néerlandais), sciences ainsi qu’une aide à la préparation au CEB.

    Enseignons.be n’est pas une école de devoirs. Ce n’est pas non plus une étude surveillée ou dirigée. C’est un accompagnement individuel pour un très petit groupe de jeunes. Avec la garantie d’un suivi de qualité, semaine après semaine, par des enseignants passionnés qui portent leur projet avec beaucoup d’enthousiasme.

    Enseignons.be, c’est   

    • Une remédiation immédiate et efficace le mercredi de 13h30 à 15h30 dans un cadre agréable et accueillant.
    • Un partenariat sur la durée : les cours sont suivis durant 3 mois au minimum, afin de garantir un résultat. Les cours se donnent toute l’année.

    Modalités pratiques en prenant contact avec le responsable de l'asbl par téléphone au 0498/822.374

  • La pluie s'est invitée à la deuxième édition de Générations Saint-Jo à Ciney !

    DSC_0080.jpgQuelle différence avec l'an dernier ! Si, pour la première édition de Générations Saint-Jo de l'Institut Saint Joseph de Ciney, les conditions climatiques étaient estivales, un an après, elles étaient malheureusement automnales, avec une pluie qui en a empêché plus d'une ancienne et plus d'un ancien de se déplacer. Néanmoins, tout était bien au point pour accueillir les anciens profs, directeurs, éducateurs et élèves ainsi que les étudiants et profs actuels, seul un parapluie étant nécessaire pour passer  du chapiteau au préau ou pour se rendre à un stand de nourriture ou de boisson. Par contre, un grand nombre d'anciens fidèles au poste comme l'an dernier et les nouveaux venus ont apprécié d'être présents malgré les conditions climatiques: quel plaisir d'évoquer sa jeunesse et de raconter ce que chacun est devenu et surtout de retrouver les anciens profs et condisciples comme si c'était hier ! A l'an prochain, ....sous le soleil !

     

    DSC_0072.jpg

    Désolé, mais cette année, il n'y a que 57 photos qui ont été prises vendredi sur l'esplanade de la cour de l'école primaire, pour les découvrir, il suffit de cliquer, en haut, à droite, sur l'album intitulé "Générations St Jo 2017".

  • Deuxième édition pour générations Saint-Jo à Ciney le 8 septembre

    19399300_456131338081078_4340680962612439073_n (2).jpgEn septembre 2016, la première édition des apéros St-Jo, connut un gros succès de foule. En effet, plus de 2000 personnes étaient présentes lors de cette soirée. Philippe Guiot, économe de l’Institut Saint-Joseph avait eu l’idée de surfer sur le succès des apéros urbains, organisés un peu partout en Wallonie, pour réunir un maximum d’anciens élèves, éducateurs, professeurs et directeurs de l’école. Générations St-Jo est le nom donné à cette manifestation puisque le but est de rassembler un maximum de personnes qui ont fréquenté l’Institut Saint-Joseph à différentes époques aussi bien à l’école technique que dans l’enseignement général.

    genStJo166.JPG

    genStJo189.JPGCette année, le comité a décidé de reprendre l’idée du jeune retraité Philippe Guiot, pour organiser une deuxième édition. Elle se déroulera le vendredi 8 septembre à partir de 17h. L’entrée principale se fera par la rue Courtejoie où chaque ancien recevra un bracelet le plaçant dans une décennie. Il y aura de nouveau des bars réunissant tous les anciens par décennie, et cela depuis les années 1950 jusqu’aux années 2010. DSC_0077.jpgOn pourra aussi y manger des frites ou des pains-saucisses préparés par les membres du comité Eurodyssée, un des plus anciens et importants projets de l’école. Comme l’année dernière, ce sera la cour du premier degré qui sera le théâtre de ce rassemblement. De 17h à 0h00, tous les anciens qui ont passé un bon moment l’an dernier et ceux qui n’ont pas pu venir en 2016 pourront de nouveau se retrouver pour évoquer leurs années à St-Jo. Les familles des anciens sont également invitées. Les enfants pourront se distraire dans un château gonflable. Pendant toute cette soirée, il y aura une animation musicale. Le but de cette manifestation n’est pas lucratif.

    DSC_0199.jpgPour tous les renseignements, une page facebook du nom de générations saint-jo deuxième édition et un site internet ( http://www.generations-saint-jo.be) permettront aux anciens de rentrer plus facilement en contact par année de sortie. Ce sera aussi l’occasion de compléter un fichier déjà commencé l’an dernier, toujours utile dans certaines circonstances (opération carrière, souper …).L’entrée est bien évidemment gratuite. Les parkings de la poste, du stade Lambert et de l’ancien caméo seront à la disposition de toutes et tous.

    Le comité est composé d’anciens élèves de l’école et qui sont devenus membres du personnel : Jacqueline Martin, Maryse Paul, Christophe Gilet, Benoit Pirson, Didier Histas, Benoit Votion, Thibaut Hastir, Renaud Delieux, Arnaud Génicot, Philippe Daffe et Bruno Berny.

  • Les jours blancs à Ciney ! Tout un programme du 21 au 30 juin

    VilleDeCiney_JoursBlancs_vlan_bdef.jpg

    Pour voir ce document en pdf, cliquez sur VilleDeCineyVers.pdf

    VilleDeCiney_JoursBlancs_flyer_bdef.jpg

    Pour voir ce document en pdf, cliquez sur VilleDeCineyrecto.pdf

  • 17e Jason Day organisé par le S.R.J. de Schaltin

    DSC_0018.jpgPour la 17e fois le Service Résidentiel pour les Jeunes de Schaltin a mis sur pied, dans la propriété de l’Institut, son Jason Day. Cette journée, axée principalement sur le fair-play et la bonne humeur au travers de quelques rencontres amicales entre clubs voisins, est l’occasion d’avoir une pensée pour ce garçon décédé accidentellement le 6 juin 2000 alors qu’il pratiquait son sport favori, le football.

     

     

    DSC_0029.jpg

    En présence de la famille de Jason, des centaines de jeunes venus des U8 et U 12 du RCS Schaltin, du RCS Condruzien, du FC Sorée (et de leurs familles) et de toutes les sections de l’IS Schaltin venus participer au tournoi de football, Jean-Marie Paggen, directeur du S.R.J. a déclaré : « Comme à chaque fois, Jason continue à nous rassembler. Même si la famille de Jason va quitter prochainement notre pays, ils m’ont promis de revenir chaque année à Schaltin en souvenir de Jason. Cette année, Méan est absent. Ayons une pensée pour Jean-Claude Jadot, qui était venu à chaque fois accompagner les jeunes de son club ! Merci à Dany Lannoy et à son équipe pour l’organisation de cette journée. »

    DSC_0038.jpgComme à chaque fois, un petit cadeau est offert en souvenir à chaque participant après que le papa de Jason ait symboliquement arrosé le chêne planté à la mémoire de son fils il y a 16 ans. Cette année, chaque jeune joueur a reçu un bracelet éponge avec la mention Jason Day 2017.

    DSC_0027.jpg

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album intitulé "Jason Day 2017", vous découvrirez 24 photos prises avant le début du tournoi.

  • Les orages et la chaleur influencent la fête de l’EPSIS à Schaltin

    DSC_0144.jpg
    L’EPSIS de Schaltin organisait sa 26ème fête sur le site du château en ce dernier dimanche de mai. Si, comme à chaque fois, les premiers brocanteurs, des habitués, ont investi la cour de l’école dès 5h30 du matin, les orages et la pluie battante qui n’ont pas cessés d’envahir les cieux condruziens entre 7h30 et 9h ne les ont ont pas découragés de rester. Par contre, par après, peu sont venus.

    DSC_0133.JPGLes chiffres de l’an dernier de la première marche ADEPS que l’EPSIS organisait l’an dernier n’ont pas été atteints : il faisait trop chaud en journée et il aurait fallu marcher tôt le matin. Malgré cela, ils étaient un peu plus de 530 à avoir pu découvrir le Condroz sous ses meilleures couleurs. Par contre, les conditions climatiques étaient idéales en journée pour une fête en plein air !

    DSC_0134.jpg

    Si vous voulez découvrir quelques photos prises dans des conditions difficiles (trop chaud pour marcher !!!), il suffit de clique, en haut, à droite, sur l'album intitulé "Fête de l'EPSIS 2017".