Enseignement - Page 3

  • 337 enfants ont découvert différents sports à Hamois

    DSC_0583.jpgComme chaque année au lendemain de l’Ascension, la journée pour les élèves âgés de 6 à 10 ans des écoles de l'entité de Hamois (classes de la 1ère à la 4e primaire) est réservée à une découverte de différents sports.

     

    DSC_0613.jpgEn collaboration avec les professeurs d'éducation physique et des animateurs spécifiques aux activités, 337 enfants ont pu s'initier à 3 disciplines sportives (basket, handball, équitation, gymnastique, pétanque, marche, tennis, lancer du poids, football, rugby, escalade, ...) à la plaine d'Hubinne de Hamois.

    DSC_0624.jpgComme c’était la première fois qu’une telle chaleur régnait tout au long de la journée, les fontaines à eau, disposées un peu partout, ont été prises d’assaut par les écoliers et les enseignants.

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album intitulé "journée sportive Hamois 2017", vous découvrirez 60 photos prises fin de matinée

  • Salon du fromage et des produits laitiers à Ciney

    Comme souvent, plein soleil le jour de l’Ascension à l’occasion des portes ouvertes de l’école provinciale d’agronomie et des sciences de Ciney, journée qui coïncide avec le salon du fromage et des produits laitiers, premier salon professionnel de notre pays ouvert au grand public.

    DSC_0570.jpg

    DSC_0551.jpgPour les Cinaciens, c’était l’occasion de goûter le Collégial et le dernier né du pôle fromager de l’EPASC, le Jacquentin, un fromage à pâte molle, sans lactose, avec une croûte fleurie recouverte de thym. Pour trouver le nom de ce fromage, il suffit de se souvenir de Jacques Warnier, l’ancien directeur de l’EPASC et de Saint Quentin ! A vous de trouver l’astuce !

    Lors de l’inauguration officielle, en présence de la direction de l’EPASC, des autorités provinciales, cinaciennes, de la ministre régionale Eliane Tillieux et des représentants des ministres Collin et Borsus, plusieurs discours ont été prononcés.

    DSC_0567.jpg

    DSC_0564.jpgQuelques chiffres ont été énoncés par le représentant du ministre fédéral Borsus : «Je me permets de souligner le rôle joué par l’AFSCA qui s’est dorénavant dotée, à la demande du Ministre Borsus, d’une cellule spécialisée dans l’accompagnement des petits producteurs alimentaires. Cette cellule initiée en 2015 est dorénavant à 100% opérationnelle et a pour objectif de faciliter les contacts entre les petits producteurs et l’Agence alimentaire. Son rôle d’accompagnement et de vulgarisation des normes est une priorité. La Cellule de vulgarisation et d’accompagnement est pour cela un point de contact direct pour les opérateurs. Si on se concentre sur les producteurs de produits laitiers à la ferme : ils étaient 666 début 2015 pour 790 en 2017 (soit plus 18,6 %). En ce qui concerne les producteurs de fromage au lait cru, leur nombre ne fait qu’augmenter et on en dénombre plus d’une centaine en Région wallonne. »

    DSC_0565.jpgPour le représentant du ministre régional Collin : «le hall relais agricole de Saint Quentin, aidé par la Région wallonne, a permis de diversifier et d’encouragezr les producteurs. La plupart sont passé par le pôle fromager pour commercialiser, et fabriquer et mettre en évidence nos produits wallons. » En s’adressant aux consommateurs présent ou qui achètent wallon pour leurs produits laitiers : par votre acte, vous pouvez influencer la production, vous êtes acteurs et consommateurs ! »

     

    DSC_0566.jpgLa ministre régionale Eliane Tillieux, de passage pour goûter les produits locaux a rappelé, qu’en tant que ministre en charge de la formation professionnelle, que l’école provinciale était importante car les filières que les étudiants y poursuivent mènent à des métiers dont on a besoin !

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album intitulé "salon fromage 2017", vous découvrirez 56 photos prises essentiellement au salon du fromage.

  • Bourse d'échange de livres à Achet ce 29 avril

    La commune de Hamois en collaboration avec la bibliothèque "Hamois les Livres" organisera une bourse d'échanges de livres ce samedi 29 avril de 10h à 15h à l'école d'Achet.

  • 8e balade contée de Barvaux-Condroz

    Ce samedi 22 avril s'est déroulée la huitième balade contée de l'école de Barvaux- Condroz sous la forme d'un Cluedo géant.  

    image2.JPG

    Malgré le froid, les spectateurs ont apprécié participer au spectacle en recherchant activement le tueur de Moriarty.  À travers les scènes, des indices étaient donnés et le final, un court- métrage dévoilait la résolution de l'énigme.  Pêchés parmi les bonnes réponses, les gagnants ont remporté leur dîner au barbecue de fin d'année.  

    image3.JPG

  • Balade contée à Barvaux-Condroz ce 22 avril

    Ce samedi 22 avril, aura lieu la  huitième balade contée de l'école de Barvaux- Condroz.  Cette année, l'événement se déroulera un peu plus tôt, à partir de 16h. Ce Cluedo géant promènera des petits groupes d'une cinquantaine de personnes à travers le village et ses magnifiques châteaux  .  Nos enquêteurs d'un soir devront trouver le coupable d'une terrible agression londonienne!   Venez aider le célèbre  Sherlock Holmes dans son enquête!   

  • La fête des 30 ans de l’Eurodyssée à l'institut Saint Joseph de Ciney !

    DSC_0492.jpgLa fête de la 30e édition de l’Eurodyssée de l’Institut Saint Joseph, reportée l’an dernier à cause des attentats de Bruxelles, s’est déroulée dans un hall omnisports de l’école mêlant discours et prestations scéniques sur le folklore et les légendes de chaque pays des écoles participantes, le tout dans un ambiance plus que décontractée et même un peu improvisée !

    DSC_0450.jpgParents des Cinaciens participant cette année, amis de l’Eurodyssée, directeurs actuels et anciens de Saint Joseph, représentants de la ville de Ciney, … et surtout les 268 étudiants belges et leurs jumeaux, la quarantaine de profs belges et leurs homologues européens ont également pu découvrir et déguster les spécialités que chaque délégation avait préparé dans leur stand respectif et découvrir une expo marquant les 30 ans des échanges réalisée par deux anciens professeurs, Bernard Georges et Mutien-Marie Gilmard. Finalement, le chiffre 30 a subsisté, puisque la 31e édition marquait les 30 ans d’existence des échanges européens organisés par l’école cinacienne.

    DSC_0460.jpg

     

    DSC_0536.jpgJean-Louis Volvert, ancien directeur de l’école, qui a également participé en tant que professeur aux échanges de l’Eurodyssée a évoqué l’historique, les côtés éducatifs et la philosophie qui a toujours présidé aux échanges : «la mobilité des jeunes est au cœur du projet, c’est en découvrant l’autre que l’on découvre également son pays. En 31 éditions, quelques chiffres : 23 pays, 40 écoles, 268 échanges et plus de 7.000 élèves belges et leurs jumeaux concernés. Parmi les buts de l’Eurodyssée, citons l’amélioration de la confiance en soi, l’élargissement de ses horizons et surtout d’accepter que l’autre soit différent de soi-même et pas comme on le souhaiterait ! En 31 ans, différentes thématiques ont rythmé les semaines d’échange : des parlements européens des jeunes à Bruxelles, des projets sur l’eau, la terre et l’air, les relations nord-sud, l’espace, l’environnement, les fêtes, …. Les échanges ont également permis de découvrir les beautés de notre propre pays et des traces durables ont imprégné chaque participant ! La task force de commission européenne éducation s’est inspirée de notre vécu pour lancer le projet Erasmus ! Merci à tous les enseignants qui ont donné de leur temps pour leur engagement.» Et s’adressant aux jeunes en français et en anglais : «vous êtes le futur ! Ne croyez pas les personnes qui font un futur pour vous uniquement !

    DSC_0618.jpg

    DSC_0579.jpg

    Représentant l’ensemble des profs européens, Martina, de Banska Bystrica en Slovaquie et Maria-Eugenia, d’Irun, en Espagne, ont remercié les professeurs et les familles d’accueil belges pour leur accueil durant les 30 ans.

    Maria-Eugenia, 17 fois présente à Ciney se rappelle de la première fois qu’elle est venue à Ciney, dans le même bus que les Portugais utilisaient en partant de Mogadouro, situé au nord-est de leur pays : « savoir écouter son jumeau, la multi culturalité sont les bases de ce projet qui fête cette année la 31e édition sans oublier l’amitié entre les peuples »

    DSC_0591.jpgPour Martina : "moi, je viens à Ciney comme chez moi. Ce n’est pas parce que j’y participe depuis l’année 2000, mais parce que j’ai ici ma famille d’Eurodyssée. Ce projet, au début, c’était d’aller à la rencontre des gens, essayer de vivre, de travailler et aussi de s’amuser ensemble. Construire l’Europe, pour moi, ce n’est pas une politique ou une économie compliquée, mais aussi d’abord construire des relations humaines et l’Eurodyssée en est un très bon exemple. Grâce à ces rencontres, il y a des liens amicaux. Vous n’êtes plus indifférents à tout ce qui se passe hors de votre maison. Pour moi, ce n’est pas en Belgique, mais chez Luc, Renaud, André-Marie, Géraldine, Laurence, …. Ce n’est plus en Espagne, mais chez Maria-Eugenia. Ce n’est plus en Sardaigne, mais, chez Pino. Pour moi, c’est cela le vrai but et une vraie valeur de ce projet : créer des liens entre les pays, créer une famille qui va après construire notre énergie commune. Nous avons commencé par une question, et on va finir par une autre. Pourquoi ce projet survie depuis 31 ans ? La réponse sur laquelle on est tous d’accord, c’est parce qu’il n’est pas formel, il n’est pas anonyme, il ne demande pas de la bureaucratie imbécile, mais c’est un projet qui a lieu grâce à la bonne volonté des gens qui y participent et qui s’y investissent. »

     

    DSC_0497.jpgPour Luc Viatour, responsable du comité Eurodyssée belge, «31 ans que des Européens mettent ensemble leur énergie pour créer non pas un mais des rassemblements aux 12 coins de l’Europe. Ensemble parce de l’on est différent et que cette différence au lieu de créer la méfiance et de nous éloigner les uns des autres. Cette différence, nous la cultivons afin qu’elle nous enrichisse, qu’elle nous ouvre l’esprit. Nous avons pu réaliser cette performance grâce à la coopération des collègues de chaque école partenaire. Mais aussi, grâce à la confiance que les parents accordent à l’organisation et aux autres parents qui vont être les responsables précédents de leurs enfants. Je ne voudrais pas terminer ce mot sans évoquer Dany, Jean, Jean-François et Emile, qui ont tant donné à ce projet et qui ne sont plus là pour voir que le bébé né il y a 31 ans est devenu une magnifique jeune femme. »

    DSC_0648.jpgPour Laurence Daffe, parlant au nom de ces collègues belges : «Chacun parmi vos profs ici présents connait les raisons pour lesquelles il/elle a un jour rejoint le monde l’enseignement. Conviction, besoin, hasard.. .

    Quelles qu’elles soient, ces raisons les animent, nous animent encore aujourd’hui. Malgré les difficultés, malgré le fait qu’on vieillit ; malgré les changements de notre société, malgré cette impression qu’un écart grandit, entre nos valeurs et les vôtres et que parfois, souvent, on s’éloigne, vous (les élèves) et nous (les profs) .      

    Mais c’est juste une impression car il y a l’Eurodyssée, cette Eurodyssée qui nous rappelle qu’au-delà des cours, des matières enseignées, il y a d’abord une aventure humaine à vivre. Cette aventure, que nous vivons pleinement en Eurodyssée depuis 30 ans, nous offre certainement l’opportunité de nous rejoindre et de réaliser qu’on n’est peut-être pas si distants.

    Par exemple.. Nous pensionsque vous, les jeunes, vous aviez parfois du mal à sortir de votre zone de confort, que vous détestiez être bousculés, que vous aviez du mal à communiquer autrement que par réseaux sociaux, que vous n’acceptiez plus le ‘non’ ou la frustration, que vous manquiez de patience, de tolérance.   Nous le pensions.

    Et bien ..Vous venez, vous les jeunes, de nous démontrer le contraire. Pendant deux semaines (une ici, une là-bas) vous avez dû : oser, accepter, agir, participer, prendre des initiatives, vous adapter, parler, collaborer, demander, vous renseigner, trouver des compromis, remercier, être d’accord, être responsable, être poli, être patient, vous excuser (peut-être, pas trop souvent j’espère) etc etc

    Parce que vous avez compris tout ça, qui sont en fait les valeurs qui nous animent nous les profs, parce que vous avez compris tout ça, nous vous disons ‘Bravo à vous les jeunes’

    A présent que vous êtes tatoués des valeurs Eurodyssée, Ce que nous aimerions par-dessus tout, c’est que ces valeurs vous puissiez les faire vivre sous votre peau.. et qu’ensemble désormais, on puisse se rejoindre et partager la même route. Vous, nous, ainsi que tous ceux qui croient en notre projet et que je voudrais remercier : les directions, les collègues, mais aussi les ouvriers de l’école, le personnel de cuisine et d’entretien, les concierges, et naturellement vos parents.

    Pour une partie d’entre vous, ceci sera votre dernière Eurodyssée. N’oubliez jamais que vous portez maintenant la marque Eurodyssée. Emportez-la avec vous partout où vous serez. Et si vous voyagez en Europe, ne soyez pas surpris ! Il se trouvera certainement (je parle d’expérience) quelqu’un, quelque part, qui, comme vous, aura vécu cette incroyable aventure que nous vivons depuis plus de 30 ans.»

     

    La partie officielle s’est achevée par l’exécution d’une pop song en l’honneur de l’Eurodyssée et de l’éternelle chanson « Ensemble » de Pierre Rapsat interprétées par près de 300 Eurodysséens.

    DSC_0686.jpg

    Près de 300 photos ont été prises lors de la partie officielle, vous pouvez les retrouver, comme toutes les autres de la semaine en cliquant, en haut, à droite, sur l'album "Eurodyssée 31e édition"

  • La 31e édition de l'Eurodyssée a démarré !

    Voilà, la grande aventure européenne de l'Institut Saint Joseph de Ciney via son projet Eurodyssée a démarré depuis jeudi soir avec l'arrivée des Basques d'Irun, des Sardes de Cagliari et du premier groupe de Budapest. 

    Ce vendredi matin, arrivée par le train des Slovaques de Banska, qui seront heureux de retrouver un lit après une nuit de voyage. D'autres suivront cet après-midi et les deux délégations grecques demain, samedi après-midi.

    2017-03-31 12.29.33.jpg

    Les deux délégations grecques sont arrivées les dernières ce samedi après-midi

    DSC_0049.JPG

    Répétition de la cup song, découverte de Ciney et défilé sous la pluie dans les rues de Ciney

    DSC_0156.JPG

    30e ou 31e anniversaire fêté entre profs le dimanche

    DSC_0277.jpg

    Lundi, Maastricht et balade en bateau sur la Meuse

    DSC_0293.jpg

     

     

     

     

    DSC_0302.jpg

     

     

     

     

     

     

    DSC_0338.jpgMardi, parcours d'orientation et de jeux divers organisé par leurs parents au bois d'Ohey, suivi d'une dégustation à la buvette du terrain de football de gâteaux préparés par les parents.

     

    Mercredi, ateliers sur le thème de la mobilité, découverte de moyens alternatifs de mobilité et partie officielle marquant les 30 ans de l'Eurodyssée. 

    DSC_0417.jpg

    DSC_0686.jpg

     

    Tout au long de la semaine, je posterai des photos (pas nécessairement de tous les événements) sur l'album intitulé "Eurodyssée 31e".

  • Les écoliers de Mohiville ont chanté pour la paix !

    DSC_0533.jpgLes écoliers du conseil communal des enfants de Hamois ont organisé une action pour la paix à l’occasion des « Tambours pour la paix » en ce 22 mars. A 10h30 exactement, les enfants des écoles communales de Schaltin, Achet, Mohiville, Natoye ont interprété la chanson « pour tout le bonheur du monde » en n’oubliant pas de rendre un hommage aux victimes des attentats de Zaventem et de Maelbeek à l’occasion de ce triste anniversaire.

    DSC_0511.jpg

    DSC_0512.jpg82 enfants dont 40 en maternelle, fréquentent l’école communale de Mohiville. Actuellement, tout le monde s’y sent un peu à l’étroit, mais des travaux de rénovation du bâtiment jouxtant l’école sont prévus sur fonds propres communaux. Ils permettront la création d’une classe primaire et maternelle.

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album intitulé "tambours de la paix Mohiville", vous découvrirez 28 photos prises ce matin.