Exposition - Page 2

  • Expo des travaux des élèves de l’Académie des Beaux-Arts de Ciney du 10 au 21 juin

    ExpoAca17Enfant.jpgL’Académie des Beaux-Arts de Ciney présentera mi-juin au Centre culturel de Ciney, une exposition des travaux de l’ensemble des élèves enfants, adolescents, adultes.

    Cette exposition met en évidence la diversité des thématiques et techniques proposées aux élèves de tous âges. Chacun se les approprie et développe son travail en fonction de ses compétences et de sa sensibilité.

    Vous pourrez ainsi découvrir chez les plus jeunes un monde féérique peuplé d’insectes, de mangeurs, de voyantes, de forêts mais aussi de mises en boîtes de squelettes et de portraits recomposés. Ces thématiques proposées par leur professeur, Monique Simon et Nathalie Henin pour les 6-11 ans et Kathleen Lamand pour les 12-14 ans, ne sont que des prétextes pour sensibiliser les jeunes élèves au monde des formes et aux différentes expressions de la création et ce par le biais des techniques du dessin (encre de chine, feutre, fusain…), de la peinture (gouache) et du volume (découpage, assemblage, pliage).

    Les adultes des ateliers de peinture de Marie-Lore Lonneux et Laurence Burvenich ont appréhendé diverses techniques liées à la peinture à l’huile ou à la tempera (peinture à l’œuf). Ces « mediums » servent de fil conducteur aux professeurs pour aborder les thèmes de l’objet, des expressions faciales, du mouvement ou de l’arrêt sur image d’inspiration cinématographique (cadrage insolite, instant non-accompli, sensation de mouvement).

    Quant aux élèves de l’atelier de dessin conduit par Marie-Sophie Joie, ils se sont confrontés à leur propre mémoire à travers les objets, les paysages et les souvenirs d’enfance. Ces souvenances ont pris forme grâce à diverses techniques propres au dessin (fusain, encre de chine, pastel, techniques mixtes) mais aussi le pliage. Toutes ces étapes permettent aux élèves d’entrer en relation avec l’histoire de l’art et de comprendre les liens existant entre la découverte et l’usage des pigments jusqu’aux tablettes numériques.

    Une fois certaines compétences acquises, chacun, du plus jeune au plus âgé, trouve un épanouissement dans l’acte de peindre, dans le geste graphique ou dans la 3ème dimension.

    En pratique

    Vernissage ce vendredi 9 juin à 18h30. 

    Exposition accessible au Centre Culturel de Ciney, place Baudouin 1 du 10 au 21 juin du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, le samedi de 9h30 à 12h30, fermé le dimanche. Entrée libre.

    Infos : Centre Culturel de Ciney, 083/ 21 65 65, culture@ciney.be, http://centreculturel.ciney.be

  • Vernissage de l'expo "1917, le tournant de la guerre" à l'OCTC de Hamois

     

    Pour découvrir les 42 photos prises lors du vernissage de l'expo qui se déroule jusqu'au 5 juin, de 14h à 18h à l'OCTC de Hamois, il suffit de cliquer, en haut, à droite, sur l'album intitulé "Expo Hamois, mai 2017".

    DSC_0088.jpg

    DSC_0106.jpgDiscours de Jacques de Cartier d'Yves, président de la Maison de la Mémoire

    Je remercie sincèrement monsieur le conseiller provincial pour son discours. Je saisis à nouveau cette opportunité pour remercier la Province de Namur et, en particulier, Mélodie Brassinne de la cellule du patrimoine culturel pour son soutien précieux et sa collaboration efficace dans l'organisation de l'exposition parallèle à la nôtre sur le thème "14-18, le grand brassage des populations". Je saisis cette occasion pour vous informer de notre journée de commémoration franco-belge du vendredi 12 mai prochain qui nous permettra de nous souvenir de la tragédie des évacués français des départements de l'Aisne et du Pas-de-Calais, chassés de France en 1917 par l'occupant allemand et évacués de force vers nos provinces, nos villes et nos villages. Ils sont plus de 2500 à avoir séjourné dans les sept villages de l'entité. Une plaque et un panneau historique explicatif seront inaugurés en leur souvenir ce 12 mai à 14 h 30 sur la place devant l'église de Natoye. Vous êtes toutes et tous cordialement invités à participer à cette cérémonie.

    1917..."Et l'espoir changea de camp".

    Aujourd'hui, nous inaugurons donc la cinquième exposition de notre cycle de commémorations de la Première Guerre mondiale. Elle évoque les évènements majeurs de l'année 1917 et tout d'abord l'entrée en guerre des Etats-Unis d'Amérique, fait déterminant pour l'issue finale de ce conflit mondial. L'année 1917 souligne aussi d'un trait rouge toutes ces offensives inutiles et fort coûteuses en vies humaines : le "Chemin des dames", Bullecourt, Vimy, Arras, Cambrai, Ypres et Passchendaele, Caporetto sont autant de croix plantées au prix du sang sur le chemin tortueux qui devait conduire à la victoire... 1917 ouvre avec fracas la porte du changement en Russie, la fin d'un monarchie plus que tricentenaire, la révolution bolchévique et une ère d'incertitudes, de combats fratricides en prélude à l'idéal soviétique. Ici encore, ce fut en payant le prix fort en vies humaines, le nombre exact de victimes restant enfoui dans le tombeau des statistiques...

    Nous sommes heureux de vous présenter, en complément à l'exposition de 2016 consacrée aux tranchées, une collection unique d'objets d'artisanat de tranchées jamais présentée au grand public, rassemblée depuis de nombreuses années par un amateur passionné.

    Il était enfin utile de rappeler que la Première Guerre mondiale est le premier conflit industriel de l'Histoire et que la technologie a vite pris une place prépondérante dans ce conflit. Nous ne pouvons que rester perplexes devant cette capacité qu'à l'humain de fabriquer en très grand nombre et de manière très perfectionnée les outils de sa propre destruction... Vous pourrez ainsi découvrir le développement gigantesque de l'artillerie et son rôle capital dans les deux camps des belligérants, la montée en puissance de l'aviation, née peu de temps auparavant, et son utilisation à des fins multiples ainsi que la première apparition des tanks sur le champ de bataille et le poids, au propre et au figuré, que cette arme va bientôt prendre dans la conduite des opérations militaires.

    Comme d'habitude, deux conférences sont prévues durant cette période d'expositions : le vendredi 12 mai à 18 heures, Jean-Luc Lefèvre nous parlera, ici à l'OCTC, du "Printemps 1917, des évacués français en Condroz namurois" et le vendredi 19 mai à 20 h cette fois, toujours à l'OCTC, le colonel BEM Bruno Smets évoquera un "Retour à Sarajevo, éclairage sur l'échec yougoslave". Nous ne doutons pas que vous serez nombreux à venir écouter ces deux orateurs.

    Avant de conclure, je remercie, une fois encore, tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à faire de cette exposition un futur succès. Alain vous les détaillera dans quelques instants, mais je m'en voudrais de ne pas citer les autorités et services communaux pour leur soutien sans faille, les collectionneurs, prêteurs d'objets aussi intéressants que rares, tous ceux qui n'ont pas compté leurs heures de travail pour atteindre le but fixé... par notre infatigable et dévoué commissaire des expositions Alain Piette, les journalistes de tous les médias qui assurent notre publicité et nos amis de la Confrérie de la Gatte d'Or qui sont fidèles à ce rendez-vous annuel de la Maison de la Mémoire avec leurs délicieux produits de bouche.

    DSC_0107.jpgDiscours d’Alain PIETTE, commissaire des expos 14-18,

    Pour la 5ème fois depuis 2013, nous avons de nouveau rendez-vous avec l’Histoire ! Un siècle, tout juste, nous sépare des événements que nous illustrons dans l’exposition que nous vous proposons dès aujourd’hui et ce, durant un mois.

    Comme chaque année, procédons au macabre décompte des jours de guerre. Aujourd’hui, 05 mai 1917, il y a exactement 1006 jours que la 1ère guerre mondiale a débuté. Et les belligérants en ont encore pour 555 journées de guerre !

    A l’Ouest, rien de nouveau, pour paraphraser le célèbre titre de Erich Maria Remarque.
    Rien de nouveau, dans le sens où les offensives inutiles et terriblement meurtrières ont encore entraîné la mort de centaines de milliers de militaires et de civils, et tout cela pour rien !  
    Le front occidental n’a quasiment pas bougé. A l’Est, l’armée russe subit de multiples revers et la révolution bolchevique va bientôt la forcer à demander un armistice. Sur le front austro-italien, l’armée italienne ne parvient pas à prendre le dessus. Pire, dans un peu moins de 6 mois, elle va connaître la pire de ses défaites à Caporetto, un véritable désastre pour l’Italie.

    Au Moyen-Orient, l’empire Ottoman vit également un véritable cauchemar. Les Britanniques vont remporter victoire après victoire et se rendre maître des grandes villes allant de Jérusalem à Bagdad.

    Mais cette 4ème année de guerre est encore plus mondiale que jamais. Un grand pays va devenir notre allié en entrant dans le conflit de plein pied. Les Etats-Unis vont enfin nous prêter main forte.

    Sur l’Yser, par un curieux paradoxe, les soldats belges tiennent le coup en face d’une armée allemande qui n’arrête pas de s’embourber dans la terre de Flandre.
    Sans doute, cela tient-il à ce que nos soldats considèrent comme une garde sacrée le fait de conserver, libre, ce petit bout de Belgique sur lequel ils tiennent depuis si longtemps. Et cela, malgré les terribles privations, les conditions de vie inhumaines, l’éloignement de plus en plus douloureux avec leur famille, leurs proches, et la mort qui peut vous tomber dessus, à tout moment et souvent sans prévenir.

    Nous avons également le plaisir d’accueillir la superbe et très émouvante exposition organisée par la Province de Namur, qui a pour titre « 14-18 – Le grand brassage des populations » et qui a pour thème, entre autres, de parler de ces milliers de personnes du Nord de la France, qui chassées de chez elles par les Allemands, ont été envoyées , de force dans notre pays et plus particulièrement dans notre Condroz.

    Nous remercions tous les responsables du service historique de la Province et tout particulièrement Mme Mélodie BRASSINE pour avoir bien voulu associer leur exposition à la nôtre.

    Puisque nous sommes aux remerciements, nous les adressons tout particulièrement à la Commune de Hamois, à son bourgmestre Luc JADOT, à ses deux échevins, Pierre-Henri ROLAND (échevin de la culture) et José TATON (échevin des travaux), ainsi qu’à son équipe, pour leur aide particulièrement efficace dans la préparation du montage de l’exposition et le déplacement du canon du Musée de l’Armée.

    Un immense merci également au club d’aéromodélisme « Le Spirit of St-Louis » de Modave, spécialement à Monsieur BURTIN (président) et à ses amis du club. D’abord, pour la démonstration dont nous venons d’être les spectateurs mais aussi pour les magnifiques avions exposés.

    Merci aussi au Musée de l’Armée pour le prêt du superbe canon allemand de 105 mm qui rehausse notre manifestation et tout particulièrement le général POCHET, directeur et Ellen LEFEVRE, du service de gestion des collections du Musée.

    Merci aussi à ceux qui nous ont prêté des objets ou des documents ou qui nous ont aidés de près ou de loin pour la préparation de cette exposition
    Il s’agit de :

       -   André BAR

       -   Jean-Marie de BRUYN (journaliste)

    • Jacques de CARTIER d’YVES
    • Benoît de CARTIER d’YVES
    • Joseph CLETTE
    • Amand COLLARD
    • Guy DEGRUNE
    • Bernard DESCLEE
    • Jean, David et Nicolas DIDION de la firme C.G. Mat. S.A.
    • Francine DUTILLEUX
    • Jean EVARISTE
    • Francis GAUTHIER
    • Jean-Marie GILLET
    • Christian GREGOIRE
    • Benoît GUILLEAUME
    • Roland de TIMARY et Dany KOHL (du Musée « Héritage » de Goesnes »
    • Luc JADOT
    • Françoise LECHIEN
    • et Mme LECLEF-DEREPPE
    • Jean-luc LEFEVRE
    • Emilie MARTIAL
    • Michel MOTTE (Journaliste l’Avenir)
    • Agnès et Brigitte DERBOIS
    • Marie-Pierre ABDOULI
    • Michel TIMPERMAN
    • Jean-François d’OULTREMONT
    • Walther SCHMIDT
    • Marie-Paule SCHOUBBEN

         -   Jean-Baptiste van EX

    • Jean-Pierre HENROTIN
    • Guido SMEYERS (cornemuse)

    DSC_0105.jpgMais surtout mon ami Patrick HILGERS qui m’a une nouvelle fois prêté de nombreux objets de sa fabuleuse collection et Serge NOEL qui a bien voulu exposer une partie de son incroyable collection d’artisanat de tranchée (sans doute une des plus belles de Belgique !).

    Ensuite, un tout grand merci aussi à l’équipe de l’O.C.T.C. où nous nous trouvons. Je pense à Stéphanie SENZOT, Sarah LECLERCQ et Marie de MOREAU, qui sont toujours prêtes à nous rendre service de manière très sympathique.

    Merci aussi à mes confrères et consoeurs de la Maison de la Mémoire.
    Tout d’abord à mes confrères de la Commission des expos 14-18 : notre président d’honneur, M. Jean Marie GILLET, notre président M. Jacques de CARTIER, Joseph CLETTE et notre bourgmestre M. Luc JADOT.

    Merci aussi aux confrères et consoeurs qui sont venus travailler à la réalisation de cet événement, en particulier à Claude ROUARD, véritable « cheville ouvrière » de cette expo mais également à Claudine WARNON, Daniel ROSSOMME, Joseph CLETTE et Gilbert CELLIER.

    Grand merci à Marie SCHMIDT-NICAISE qui a encore réalisé des miracles en restaurant d’anciens vêtements datant de plus de 100 ans et en en créant quelques autres, en se servant de patrons d’époque !

    Merci aussi aux membres de la confrérie de la « Gatte d’Or » qui vont nous régaler, comme chaque fois, de leur divin breuvage dans quelques instants.
    Rendez-vous l’année prochaine, même date, pour la 6ème exposition sur le thème de la grande guerre qui aura pour titre « 1918 – l’offensive libératrice ».

    Du discours introductif de Luc Jadot, bourgmestre, retenons cette phrase: "nous sommes tous des migrants !" (il faisait trop froid pour prendre note, désolé)

  • Commémoration de la première guerre mondiale à l'OCTC de Hamois du 6 mai au 5 juin

    L'année 1917, le tournant de la guerre, une expo de la Maison de la Mémoire de Hamois

    Lire la suite

  • Appel aux artistes peintres et artisans d’art en vue de l’organisation de la 17ème édition de l’exposition de peintures et œuvres artisanales de la Fanfare Royale Cécilia de Courrière

    Que vous soyez junior, medior, senior, débutant ou confirmé, vous trouverez à Courrière un espace d’exposition et une occasion de rencontrer d’autres passionnés d’art, le week-end des 8 et 9 avril prochains. Inscriptions avant le 30 mars pour cette 17e édition !

    Détails pratiques

    • Samedi 8 et dimanche 9 avril.
    • Samedi 8 : de 15h30 à 20h.
    • Dimanche 9 : de 11h à 19h.
    • Vernissage le samedi 8 à 14h30 (réservé aux journalistes et invités).
    • En la salle Cécilia, rue du Fays n°32 - 5336 Courrière
    • Entrée gratuite
    • Organisation de la Fanfare Royale Cécilia de Courrière sous le patronage de la Commune d’Assesse, le « Centre Culturel Maurice Jaumain », l’ASBL « APPEL » et l’ASBL « ACSTA » et avec le soutien de l’Office du Tourisme d’Assesse.
    • Invitation aux artistes désireux de participer, qu’ils soient seniors, juniors, peintres ou artisans – Inscriptions avant le 30 mars 2017.
    • Infos et inscriptions : Edmond Degives, Trésorier, 0472/215 606 – degives@skynet.be ou Jean-Marie Dubois, Président, 0497/299 766.
  • FLAG, pavillon libre à Dorothée Van Biesen & Co au Centre Culturel de Ciney du 13 au 31 mars

    L'exposition FLAG est l'aboutissement d'une invitation lancée à l'artiste jemelloise Dorothée Van Biesen par le Centre Culturel de Ciney.

    Diplômée de l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, professeur de création textile dans les académies de Liège et Arlon, Dorothée Van Biesen élabore des créations textiles contemporaines audacieuses, précises et qui interpellent tant par le sujet que par la forme. Pour cette carte blanche, elle a endossé le rôle de commissaire d'exposition et réuni une série d'artistes pluridisciplinaires interrogeant le drapeau et ses fonctions :

    Nicolas Belayew (http://www.lestontonsracleurs.be/works/la-vie-rustique/)

    Corinne Clarysse (http://corinneclarysse.blogspot.be/)

    Piet du Congo (https://pietducongo.com/drawingsetc/)

    Daniel Daniel (http://www.danieldaniel.be/)

    Benjamin Demeyere (www.benjamindemeyere.be)

    Myriam Hornard (http://www.myriamhornard.be/)

    François Lienard (https://francoislienardcollages.wordpress.com/)

    Nathalie Noël (http://www.nathalienoel.be/)

    Hélène Machin (http://helenemachin.fr/)

    Billie Mertens (Billie_Mertens.html)

    Christine Wilmes (http://www.wilmesmascaux.com/)

    Tous les participants sont des personnes qui ont eu un rôle dans le développement de sa carrière artistique personnelle : ils sont belges ou français, jeunes et moins jeunes mais tous impliqués activement dans la vie culturelle par l'organisation d'événements ou par l'enseignement. Ecoutons Dorothée Van Biesen: « L'exposition FLAG est l'occasion de réunir les artistes dont la rencontre a dynamisé mon propre travail. Photographe, sérigraphie, peintre, créateur textile, relieur, sculpteur, graveur, amateur de collage et/ou vidéaste, amis, collègues enseignants, par le biais de discussions et de collaborations, ils ont tous participer à l'évolution de mes réalisations, au développement de mes réflexions et ils m'ont tous donné envie de continuer coûte que coûte à explorer les arts plastiques. La plupart des artistes ont élaboré de nouvelles pièces pour cette exposition, en ayant la liberté d'interpréter le thème du "drapeau", d'un point de vue symbolique, graphique, politique, .... Ils sont rassemblés sous le thème du drapeau, chacun l'interprétant à sa guise dans le médium de son choix. La plupart des œuvres seront réalisées spécialement pour cette exposition qui vous permettra de découvrir la diversité de leur langage plastique, des techniques et des démarches personnelles ».

    En pratique :

    Exposition « FLAG – Pavillon libre à Dorothée Van Biesen & Co » du lundi 13 mars au vendredi 31 mars

    Vernissage le samedi 11 mars de 17h à 20h, en présence des artistes au Centre Culturel de Ciney, place Roi Baudouin 1 à Ciney

    Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, le samedi de 9h30 à 12h30. Entrée libre

    Site de Dorothée Van Biesen : https://dorotheevanbiesen.com/

  • Marylène Nemery et Jérôme Van Quaethem à la Maison qui Bouge du 5 au 26 mars

    Maison qui bouge.jpgJérôme Van Quaethem est un photographe havelangeois passionné d’urbex (exploration urbaine). A l’image d’un archéologue urbain, équipé de son appareil photo, il revisite des lieux chargés d’histoires. Il remonte les traces d’une vie parfois un peu trop vite oubliée en captant l’âme qui habite encore ces lieux laissés à l’abandon ou fermés au public.

    Marylène Nemery est une artiste plasticienne, responsable des arts plastiques au centre culturel de Bertrix. À travers différentes techniques (photographie, cyanotype, sérigraphie, art textile, reliure), elle revisite les réminiscences de son enfance, ses émotions de femme, de mère. Sa démarche artistique s’alimente d’objets du passé (photos, tissus, vêtements, objets,...) et s’articule de fragments de mémoire (odeurs, saveurs, mots, lieux, émotions,...).

    Deux artistes, deux démarches, une même envie : explorer dans le passé une palette d’émotions à ressentir au présent.

     

    En pratique

    L’exposition est accessible du 5 au 26 mars à la Maison qui Bouge de Maffe, rue de Bierwa, 1, à Maffe, le dimanche de 14h à 18h, et sur rdv. Le vernissage se déroule le vendredi 3 mars à 19h. Infos: 083/63 39 35, www.cchavelange.be.

    Jérôme sera présent le dimanche 12 et 26 mars Marylène sera présente le dimanche 19 mars. Plus d’infos sur www.nemery.be, http://jvqphoto.piwigo.com ou sur www.facebook.com/jvqphoto

  • Le photo club de Ciney expose du 14 au 29 janvier au Centre Culturel de Ciney

    2017 est une année particulière pour le Photo Club de Ciney car il qui fête ses 30 ans d'existence ! Tout a commencé un beau jour de 1987, sous l'impulsion de trois leignonais : Daniel Léonard, José Noël et Fernand Dricot. D'abord constitué de 5, le Photo Club comptera jusqu'à 30 membres assidus. Il fut le premier à exposer dans le Centre Culturel Cinacien aménagé dans l'ancienne poste, rue du centre, et ce fut le début d'une longue série annuelle.

    Aujourd'hui, 17 membres actifs se rencontrent le vendredi soir au Centre Culturel, abordant technique photographique et traitement informatique, dans la bonne humeur. Les échanges sont nombreux et ils apprennent des uns et des autres, nourrissent leur regard et mûrissent leurs prises de vue.

    Nous retrouverons aux cimaises du Centre Culturel de Ciney un large éventail de photographies des affiliés, du 14 au 29 janvier. L’exposition est à la fois le fruit de leurs partages et de leurs cheminements individuels. Elle ouvre sur la diversité; chaque photographe donnant à voir au spectateur son propre choix de clichés.

     

    Les exposants de cette édition anniversaire sont :

    Luc BAILLOT

    Marie COLLARD

    Serge DE CLIPPEL

    Albert DEL FORNO

    Gilles DENIS

    Jean-Jacques DUBOIS

    Guilain FAGNY

    Steve GHEYSSENS

    Victor HAULDEBAUM

    Daniel LEONARD

    Marcel MATAGNE

    Jeanine MICHAUX

    Axel PERWEZ

    Hervé PIRLOT

    Michel PIRMEZ

    Jean-Michel ULRICH

    en hommage à Bernard HARDOUIN, membre décédé en octobre 2016, l'exposition de quelques-unes de ses photos.

    En marge de ces photos «papier», vous pourrez également visionner en permanence sur écran TV un diaporama regroupant des photos des différents auteurs. Aux côtés des productions personnelles, un pan de mur de l'exposition (et également les halls du Centre Culturel et de l’Hôtel de Ville) accueilleront des photographies de différents membres autour d'une thématique commune : le patrimoine de l'entité de Ciney 

    Ce salon d'ensemble vous réservera aussi des surprises pour cette édition particulière : André Delsemme expose une partie de sa collection exceptionnelle d'anciens appareils photos argentiques qui vous fera voyager loin dans le temps, les plus anciens datant en effet du tout début des années 30. Une fiche historique et technique accompagnera chaque appareil exposé vous permettant ainsi de parcourir concrètement un bout d'histoire de la photographie. Pour ceux qui ont utilisé l'un de ces appareils, ce sera certainement l'occasion de se rappeler des expériences photographiques joyeuses ou émouvantes.

    Le Photo Club participera également durant la quinzaine à la dynamique des ateliers «Pour moi, par moi(s)» mis en place par le Centre Culturel durant la saison. Ils animeront ainsi le prochain atelier consacré à l'approche de la photo numérique, une initiation qui se déroulera le samedi 21 janvier de 9h30 à 12h30 (inscription au Centre Culturel : 083 21 65 65 - PAF :10 €).

    Enfin, les membres du Photo Club seront présents les week-ends pour vous recevoir et si vous le souhaitez, «discuter» de cette passion qui les anime.

    En pratique :

    Exposition «Salon d'ensemble du Photo Club de Ciney» du 14 au 29 janvier. Vernissage le vendredi 13 janvier à 19h au Centre Culturel de Ciney, place Roi Baudouin 1 à Ciney.

    Exposition accessible du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, le samedi de 9h30 à 12h30. En présence des membres du Photo Club : les samedi et dimanche de 14h à 18h.

    Entrée libre.

    Renseignements : 083 21 65 65 - culture@ciney.be - http://centreculturel.ciney.be

    Site du Photo Club : www.photoclubciney.be

    Un texte écrit par Hervé Pirlot, membre du Photo Club :

    « Parce quʼil faut pouvoir se souvenir des belles choses... et ne surtout pas oublier les moins bonnes... Parce que la vie ce nʼest pas que pousser un ballon dans un filet ; et quʼun diable, fût-il rouge, reste un diable ; et quʼun diable, fût-il beau ; reste un diable... Nom dî diabʼ. Parce que la vie ne peut pas se résumer à une compétition ; à des comptes, off-shore ou dʼapothicaires... Parce que le bonheur, ce nʼest pas gagner plus dʼargent, travailler moins ou avoir plus de congés, fussent-ils de récupération... Parce que comparaison nʼest pas raison ; et quʼon trouvera toujours mieux ou moins bien loti que soi... Parce quʼil est vain de vouloir être entendu sans écouter ; et quʼil est malhonnête de vouloir recevoir sans donner... Parce quʼon nʼa rien sans rien, et que cʼest mentir que de le dire ! Parce que, contrairement à ce quʼon essaye de faire croire, un téléphone ne sera jamais «malin», et quʼune voiture ne sera jamais «verte»...Parce que si la vie était toujours simple, facile, confortable, voire même aimable, ça se saurait... Parce quʼon peut être las, parfois, des martiales rodomontades, économiques, politiques, sportives, et même, sociales ou culturelles... Parce quʼil est temps de cesser de se comparer, se défier, sʼopposer, sʼinvectiver, sʼétriper, sʼé-li-mi-ner... Parce que ceux qui sont persuadés dʼavoir raison sont souvent les plus dangereux... Parce que le «bon temps», on pense souvent que cʼest «avant», ou «plus tard», au point, parfois, dʼen oublier «maintenant»... Parce quʼil est sain, parfois, dʼaller sʼasseoir sur le trottoir dʼà côté (ou sur un siège de théâtre)... Parce quʼil faut essayer de trouver sa voie... fût-elle hors des sentiers battus, iconoclaste, anachronique ou même je mʼen-fout-iste... mais jamais - «Au grrrand jamais!» - égoïste ou méprisante... Parce que lʼimportant, ce nʼest pas la destination, mais le chemin... ; et que cʼest la quête de lʼinaccessible étoile qui maintient en vie... Parce que, si les voyages forment la jeunesse, nous sommes en formation continue... fût-ce par la magie du voyage immobile... Parce que nous doutons, nous cherchons, encore et toujours, au quotidien, quelque soit notre âge, notre genre, notre origine, notre statut, notre style... Parce que nous pensons devoir croire que lʼimage nʼest pas quʼun produit de consommation prêt-à-jeter... Parce que ces images, nous les trouvons belles, séduisantes, attirantes, ou même simplement, intéressantes... Parce que nous les trouvons laides, horribles, répugnantes, mais que ce nʼest pas une raison pour les occulter... Parce que la vie, cʼest rencontrer, échanger, apprendre, partager, offrir, donner, recevoir, sourire......Notre club-photo nous permet de nous retrouver, mois après mois, depuis trois décennies, pour découvrir la photographie ; et une fois par an, pour la faire découvrir au public, avec la collaboration active et complice du Centre Culturel. Point-virgule, tiret, fermer la parenthèse. Rendez-vous, donc, en janvier.

  • Lolet et Marcelle Jadot-Bailly exposent leurs toiles à l’OCTC de Hamois ce week-end

    Le vernissage s’est déroulé hier 9 décembre en présence notamment de Pierre-Henri Roland, échevin qui a souligné la complémentarité entre tourisme et culture dans les toiles à découvrir et de nombreux amis du couple hamoisien.

    DSC_0259.jpg

    Parmi les thèmes peints par Marcelle Bailly, épinglons ces nymphes, ces natures mortes, ces scènes champêtres et une chapelle d’Hubinne.

    DSC_0261.jpg

    Parmi les thèmes peints par son mari, Lolet Jadot, épinglons ses paysages de Provence, ses scènes de village de l’entité de Hamois, les travaux des champs et des bois, les chapelles d’Hubinne et Saint Roch et une marine. Lolet a rappelé qu’ils avaient tous les deux appris à peindre avec Dory Gerson il y a 25 ans dans les locaux de l’OCTC, puis avec Agnès Pirson à Dinant, Henri Somer et enfin avec Fernand Pater à Havelange où il a même donné des cours. Le couple a toujours peint et exposé ensemble. On devrait les découvrir chez eux lors du week-end Wallonie Bienvenue du 18 juin 2017 où Hamois participera une nouvelle fois.

    DSC_0263.jpg

    L’expo est ouverte ce samedi et ce dimanche de 14h à 17h.