Hamois - Page 2

  • Les équipes de l’AIEC agissent très vite sur le terrain !

    DSC_0180.jpgComme chaque année à mi janvier, les administrateurs de l’Intercommunale des Eaux du Condroz (elle regroupe les communes ou une partie des communes de Ciney, Hamois, Havelange, Hotton et Somme-Leuze) et le personnel sont réunis pour les vœux de la nouvelle année. Pour son président, Joseph Dethy, «cette année sera une année d’élections pour divers administrateurs de l’Intercommunale. Le C.A. sera modifié, peut-être déjà cette année suivant les nouvelles dispositions du gouvernement wallon. Heureusement, pour notre personnel, pas de changement ! En 2019, il y a aura probablement de nouvelles têtes en fonction des changements de majorité et de la clef de répartition. Depuis le 21 juin 2017, le ministère de la Région Wallonne a accepté le renouvellement de notre société pour 30 ans, ce qui permet de travailler dans une sérénité optimum.»

    DSC_0181.jpg

    En s’adressant aux membres du personnel, le président a rappelé, que, grâce à eux, les abonnés sont satisfaits de leur travail et que beaucoup d’autres sociétés gérant l’eau voudraient avoir leur rentabilité : «La meilleure de leur travail est que nos équipes peuvent agir très vite sur le terrain. J’ai pu encore m’en rendre compte le 18 décembre dernier lorsque j’ai reçu un appel au bureau à 13h37 me signalant un gros problème sur la route de Pessoux. Une conduite de 160 était brisée et beaucoup de personnes risquaient de se retrouver sans eau ! A 17h, la fuite était réparée et l’eau était rétablie pour tout le monde. Certains n’ont pas pu se rendre compte ce cette coupure forcée ! Nous pouvons féliciter l’ensemble du personnel pour cette performance ! Depuis 2 ans, nous menons un coup d’accélérateur sur les impayés. Grâce au travail du personnel administratif, nous avons pu résorber une partie du retard !»

  • Bruno BREL en concert au Piano bar de La Spirale de Natoye le 9 février

    Bruno-scene6.jpgLe vendredi 9 février à 20h, le Piano Bar de La Spirale accueillera Bruno Brel. 

    Bruno Brel, né en 1951, est un chanteur et écrivain belge, neveu de Jacques Brel. Il a certes des intonations qui font penser à Jacques, "des intonations familiales", mais une voix plus ronde qu'il utilise en véritable comédien. Il faut l'avoir vu en scène pour constater l'énergie qu'il déploie dans la manière de faire vivre les personnages qu'il incarne véritablement, faisant passer le public des larmes au rire puis de nouveau aux larmes. Quant à ses propres chansons, elles révèlent une maîtrise de l'écriture et un sens de la mélodie qui conduisent à penser que le talent est parfois héréditaire.

    Ce  récital sera composé pour moitié d’œuvres de Jacques Brel, et pour moitié d’œuvres personnelles. Ce « mélange familial » prouve, une fois pour toutes, à quel point ces chansons sont proches sur le plan de leur inspiration, et différentes sur le plan de leur développement. Si le « match de boxe scénique » reste le grand point commun entre Brel l’Ancien et Brel le Jeune, les mélodies s’orientent vers des climats souvent différents et soulignent bien les vingt cinq années qui séparent les mots de l’un des phrases de l’autre.

    L’entrée au concert seul est de 8 euros. A noter aussi (et c’est nouveau) que nous proposons désormais une formule repas-concert pour la somme de 22 euros (apéro-repas-dessert-café) à 18h45.

    Réservation : 0494 068 559 – contact@laspirale.be

     

  • Plus de 250 personnes au goûter des aînés de la commune de Hamois au hall de Natoye

    DSC_0121.jpgLes organisateurs (l’administration communale et le conseil communal consultatif des aînés de la commune de Hamois) l’ont tout de suite remarqué : il y avait plus de monde que d’habitude au goûter festif annuel des ainés de la commune car il n’y avait peu de places vides à l’intérieur de l’espace prévu pour l’occasion au hall omnisports de Natoye. Comme l’an dernier, le goûter était intergénérationnel grâce à la présence du conseil des enfants et de l’extrascolaire, qui, non seulement ont aidé le personnel communal et les élus locaux pour le service à table, mais ont interprété une petite chanson. La partie musicale était assurée par Denys Gigot et Michel, très appréciée par les amoureux de la danse.

    DSC_0113.jpg

    DSC_0114.jpgPour Françoise Dawance, échevine des aînés, «nous vivons de plus en plus longtemps et en même temps que notre durée de vie s’allonge, les défis se multiplient comme le bien-être de nos personnes âgées à domicile. Nous restons également confrontés à l’isolement et la solitude, les problèmes financiers et les problèmes de santé. Une de nos objectifs est une meilleure qualité de vie pour nos aînés. Le bilan de l’année 2017 a été riche sur le plan du travail et des événements avec le C.C.C.A : 30 réunions, 2 séances plénières, 2 excursions, une journée intergénérationnelle, 3 conférences sur la santé et le bien-être et le salon des aînés nouveaux. L’année 2018 a déjà beaucoup de projets en vue : cours d’informatique à partir du mois de mars sur tablettes, ordinateurs, Smartphones animés par web senior, conférence avec Respect Senior sur les différentes formes de violence chez les aînés, une remise à niveau du permis de conduire avec Luc Linotte, une excursion en mai à Liège avec découverte de l’expo « si j’avais 20 ans en 2030 », une journée intergénérationnelle avec le patro de Schaltin, …. L’échevine a aussi rappelé que la régie des sports organisait tous les mercredis matin une heure de sports pour les seniors de 9h30 à 10h30 : les participants sont invités dans le nouveau hall pour des activités variées comme la gym douce, le sport de ballon, la relaxation, l’assouplissement et la gym du dos. Lorsque la météo le permet, le cours se donne à l’extérieur sous les tilleuls. L’échevine n’a pas manqué de remercier Frédérique et son équipe de la RCA, Sarah et son équipe, le conseil des enfants et l’extrascolaire, le service des travaux et les membres du conseil consultatif et tous les bénévoles qui contribuent à la réussite de ce moment festif.

    DSC_0118.jpgMichel Hubert, président du CCCA de Hamois, qui passera la main prochainement, a remercié tout son comité, avec un plus pour André Fortemaison, son vice-président. Avant de lui passer passer la parole, Marie Laloux, qui travaille à l’extrascolaire, a été fleurie pour son anniversaire. Cette année, la fève a été trouvée par Jean-Marie Debry, de Monin, qui a choisi sa prof de gym, Geneviève Hornay, comme reine. Le roi et la reine se sont vus offrir un abonnement de 10 séances offert par le Régie des Sports.

    DSC_0178.jpg

    Pour découvrir 75 photos prises mercredi après-midi à Natoye, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album photos intitulé "Goûter aînés Natoye 2018".

  • Pour les distraits, changement de priorité rue d'Emptinne (Hamois)

    DSC_0036.JPGPour les nombreux automobilistes qui empruntent la rue d'Emptinne, pour se rendre du rond-point de la place communale à Emptinne au village de Hamois, je ne sais pas si vous l'avez remarqué (c'est bien indiqué), il y a changement de priorité au dos d'âne qui se trouve à quelques encablures du dit rond-point depuis vendredi 12 janvier après-midi ! 

    DSC_0062.JPG

  • Pour la dernière fois, Luc Jadot, bourgmestre de Hamois, s’adresse au personnel communal pour les vœux communaux

    La plupart des membres de tous les services communaux, du personnel enseignant et des conseillers communaux et de l’action sociale avaient tenu à être présents à Maison des Jeunes de Hamois, à l’occasion des traditionnels vœux communaux. Visiblement, chacun avait envie de remercier « son » bourgmestre, Luc Jadot, qui, depuis des mois, avait décidé de ne plus se représenter aux prochaines élections communales.

    DSC_0004.jpg

    DSC_0005.jpgVoici l’intégralité du discours prononcé, avec beaucoup d’émotion, par Luc Jadot, bourgmestre

    «La commune demeure, comme l’ont voulu les pères fondateurs du Royaume de Belgique, le centre de l’école de la démocratie. L’institution communale est riche par sa diversité. Investissements publics, gestion de l’état civil, gestion des routes, aménagement du territoire, enseignement, petite enfance, sport, culture, aide sociale et environnement. Les services rendus par ce pouvoir de proximité, deuxième cercle après les familles où s’inscrit le quotidien des choses, sont très variés. L’autorité communale serait bien démunie si elles ne disposaient pas d’une administration et de services compétents.

    Je profite de cette dernière cérémonie des vœux en tant que bourgmestre pour saluer tous les mandataires de la majorité et de la minorité qui ont oeuvré pendant ces 24 années au service de la collectivité et qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire progresser notre belle commune. Je voudrais remercier l’ensemble du personnel communal maillon essentiel permettant d’assumer une bonne gouvernance. Merci à ceux qui vont quitté les bancs du conseil communal comme Jean-Claude Goetynck, José Taton, Monique Roland, Isabelle Warnier et Marguerite Briffoz. J’ai apprécié pendant toutes ces années leur enthousiasme pour la chose publique, leur saine collaboration, leur souci d’améliorer le service rendu aux citoyens dans la perspective de recherche d’une meilleure efficience de l’action publique.

    Mes remerciements s’adressent aussi aux organes périphériques qui soutiennent et complètent l’action communale (présents à Hamois) : les services de police, les services de secours, le CPAS, la Maison de Tourisme, l’Intercommunale des Eaux du Condroz, le Gal, la Régie communale des Sports et bien d’autres.

    Je n’oublie pas les représentants de la presse qui ont toujours eu le souci d’objectivité dans le traitement de l’activité communale et qui contribuent à véhiculer une image positive de la commune de Hamois.

    Grâce à vous, nous avons mené à bien bon nombre de dossiers et de projets. Nous avons partagé des moments de joies, de convivialité mais aussi des moments de crises (comme lors de la tempête 2010 !). Nous avons donné un autre visage à notre commune.

    et de vivre ensemble. Je suis fier d’avoir pu travailler avec des personnes de qualité.

    Personnellement, je vous adresse du fond du cœur un grand merci pour la confiance que vous m’avez témoignée durant pratiquement un quart de siècle. Je resterai toujours à votre disposition pour une aide ou un service, même si je n’exercerai plus aucune responsabilité en matière de politique communale. Soyez convaincus de mon attachement à vous tous et à notre commune. Au nom du collège et du conseil communal, je vous présente mes vœux de santé et de bonheur. »

     

    DSC_0006.jpgPour le directeur général, Marc Wilmotte, l'année 2018 représente de nombreux défis  Il a notamment insisté sur l'esprit d'équipe, la chose la plus compliquée à mettre en oeuvre, comme dans toute entreprise ! Voici l'intégralité de son discours

    Merci à vous d’être là pour ce rendez-vous annuel qui est l’occasion de rassembler tout le monde, y compris des institutions extérieures avec qui nous collaborons fréquemment.

    Je vous souhaite avant toute chose une excellente année 2018 ! En premier lieu dans votre vie personnelle et familiale. Cela reste l’essentiel !

    Et ensuite dans votre vie professionnelle. Puissiez-vous trouver, là-aussi, un épanouissement.

    L’année 2018 qui se présente comporte de nombreux défis. Vous me direz « comme chaque année » ! Oui bien sûr mais cette année pourtant se profilent à l’horizon quelques particularités, et notamment une sur laquelle je souhaite m’arrêter : la nécessité d’élaborer un PST (Plan Stratégique Transversal).

    Qu’est-ce donc cela ? C’est un document stratégique qui doit aider les communes à mieux programmer leurs politiques communales en développant une culture de la planification et de l’évaluation. En fait, le PST est appelé à remplacer le programme de politique générale en le traduisant en une démarche stratégique structurée. Pas question de prévoir vaguement dans une déclaration ce qui pourrait être fait pendant la législature. Il faudra déterminer très concrètement les objectifs, les délais et les moyens (y compris humains). Dans un document global, le PST reprend donc les axes stratégiques du projet politique porté par le Collège communal, les traduit en objectifs opérationnels, puis en actions et en moyens d’actions. Nous devons dès cette année préparer la structure de ce PST, qui reprendra déjà des éléments connus comme par exemple le PCDR (Plan Communal de Développement Rural), pour être prêt à y intégrer le programme de la nouvelle majorité qui sera issue des élections. C’est là l’autre particularité de 2018, c’est une année électorale. Pour en revenir au PST, un des gros avantages de celui-ci sera, à mon avis, de favoriser une meilleure articulation entre le politique, chargé d’élaborer un PST complet, cohérent et réaliste, et l’administration, chargée de le concrétiser.

    Nous pouvons d’ores et déjà travailler sur ce PST parce que celui-ci va aussi comporter un volet interne. J’entends par là des éléments planifiant l’évolution de l’administration communale. En effet, pour faire face à toujours plus de complexité, de réglementation, de rapidité, et j’en passe..., nous devons veiller à évoluer. Si possible de manière harmonieuse, pas à pas. Bâtir une administration communale performante (et je vise aussi par ce mot le bien-être du personnel) prend du temps et représente un projet perpétuel, en définitive jamais abouti.

    Au niveau de ce volet interne du PST, je souhaite attirer votre attention sur 4 axes privilégiés.

    1er axe: axe GRH, il nous faut :

    - Un cadre, des statuts et un règlement de travail actualisés. Les textes sont adoptés, il nous reste à les mettre en application.

    - Un service GRH. Celui-ci est créé et doit se développer.

    - Des descriptions de fonctions de tous les postes (en cours).

    - Des évaluations pour permettre un dialogue sur le travail de chacun dans un but constructif (système prévu dans les statuts).

    - Des formations appropriées, en fonction des descriptions de fonction et des évaluations.

    - Le développement d’un véritable esprit d’équipe (j’y reviendrai).

    2ème axe: axe INFRASTRUCTURES/ MATERIEL, il nous faut :

    - Actualiser constamment les moyens informatiques (hardware ou software), y compris à l’extérieur de la Maison communale, comme par exemple au sein des écoles (ou des tableaux interactifs font progressivement leur apparition).

    - Nouvelle centrale téléphonique (c’est fait).

    - Moderniser les bureaux et espaces de travail. La plupart de nos écoles viennent de connaître d’importantes modifications et d’autres sont encore planifiées. L’administration vient de connaître une nouvelle répartition des espaces de travail. Et nous travaillons actuellement sur la conception de l’atelier de Cheumont, destiné à devenir un espace de travail moderne pour notre service Travaux. Des travaux sont également prévus à l’OCTC.

    - Procéder à l’aménagement de la place communale et de l’environnement aux alentours. Le stationnement va être repensé pour élaborer une place polyvalente avec de la verdure, des espaces conviviaux, une mobilité repensée, une liaison avec le RAVEL…

    3ème axe: axe COMMUNICATION, il nous faut :

    - Développer le site internet (en cours) et généraliser les formulaires électroniques pour les citoyens.

    - Repenser la GAZETTE pour développer la partie informative (notamment pour y vanter nos réalisations).

    - Développer la communication interne. Notamment par le biais de la plateforme interservices maintenant en place et les réunions internes qui se sont petit à petit imposées.

    4ème axe: GESTION DE PROJET: passer à une véritable gestion de projet va être nécessaire pour assurer le suivi des actions prévues dans le PST.

    Ces 4 axes ne sont évidemment pas exhaustifs. Beaucoup d’autres choses à côté devront être traitées également. Je reviens donc sur un élément de l’axe GRH : l’esprit d’équipe. C’est peut-être l’élément le plus important et le plus compliqué à mettre en œuvre. Mais il sous-tend tous les autres.

    Avec un esprit de corps, positif (et ce mot n’est pas à prendre à la légère, nous avons souvent tendance à exprimer bien davantage le négatif), bienveillant envers les collègues, nous pouvons considérablement améliorer notre cadre de travail, bien au-delà des aspects matériels. Certains d’entre vous ont par exemple pris en main des projets au-delà de leurs secteurs d’activités habituels et ont ainsi contribué à de belles avancées, au bénéfice de tous.

    Je n’irai pas jusqu’à dire, même si je suis né un 24 décembre « aimez-vous les uns les autres ». Je ne suis pas naïf ! Mais au moins, aidez-vous les uns les autres !

    Toujours dans cet esprit collectif, je terminerai en soulignant que chaque personne ici constitue un maillon de ce service public qu’est la Commune. C’est LE service public de proximité par excellence et sans doute, osons le dire, le service public le plus polyvalent et important.

    Chacune des missions que vous remplissez est donc utile car il s’agit ici de rendre un service aux citoyens d’Hamois et d’agir directement sur le cadre de vie d’une population. Prenons donc tous nos tâches à cœur car si la population d’Hamois vit dans un cadre privilégié, c’est en partie grâce à vous tous et vous pouvez en être fiers ! Merci pour votre écoute !

     

    Mouvements dans le personnel en 2017, détaillés par Luc Jadot, qui parfois cafouillait, en notant, avec humour, qu’il était temps pour lui de prendre sa pension !

    • Raphaël Beaujean remplace Hélène Legrand, détachée pédagogique au CECP, à la direction de l’école d’Achet et Mohiville
    • Michèle Lebrun, pour le projet informatique des 5e et 6e primaire
    • Caroline Dorval, Caroline Jadoul et Marine Donnay, nouvelles enseignantes
    • Emilie Mailleux, secrétaire enseignement dans le cadre du plan pilote
    • Isabelle Dehart est entrée à l’administration
    • Jonathan Gauthier, nouveau commissaire voyer
    • Patricia Jacmar, Yolande Delizée et Charlotte Labergies, personnel d’entretien ou de cuisine
    • Justine, à la Régie des Sports
    • Les naissances chez des enseignantes qui font augmenter la population hamoisienne : chez Sarah Titeux, Catherine Rasquin, Marie Eloy, Camille Bodart et Odile Duculot
    • Philippe Perat a obtenu le brevet d’inspecteur de proximité
    • Au niveau du Gal, une nouvelle coordinatrice, Amandine Maillen, et 2 chargés de mission, Nicolas Virone et Morgane Renard

    DSC_0023.jpg

     

    Travaux prévus en 2018 qui intéressent le personnel

    • extension de l’école de Natoye, 848.000
    • aménagement pour la police de proximité rue du Relais
    • plaine de l’espace sport à Mohiville, 200.000
    • inauguration de la salle partagée à Scy
    • dans le cadre du PCDR, liaison Achet-Hamois, étude de l’aménagement de la place et des alentours de la maison communale

    DSC_0008.jpgPersonnes fêtées

    • Michel Belpaire (qui ne s'y attendait pas!), remercié par Josée Libion, présidente du CPAS, pour son action bénévole au sein de l’aide sociale (il répond toujours présent !)
    • 3 lauréats du travail de la commune : Patrick Clément, de Natoye, 40 ans de travail dans le bâtiment, Benoît Perat, de Hamois, médaille de l’ordre de la couronne, secteur bancaire et Marcel Raty, d’Achet, cadre UCM
    • Pour leur départ à la pension, 3 personnes ont été fêtées : Simone Leroy, cuisinière à l’école de Hamois du 1er janvier 1986 au 30 juin 2015, Marie-Françoise Warzée, qui a effectuer la plupart de sa carrière en maternelle à Achet et Gérard Cabu, entré au service des travaux le 1er juin 1985, ouvrier mécanicien, chargé de l’entretien de tous les véhicules communaux

    DSC_0018.jpg

    En cliquant, à droite, dans l'album intitulé "Voeux Hamois 2018", vous découvrirez près d'une trentaine de photos prises hier à la Maison des Jeunes de Hamois

  • 5e foire aux vieux papiers à Hamois le 14 janvier

    Pour toute information complémentaire concernant cette foire aux vieux papiers, ouverte aux particuliers, qui se déroule à la Maison des Jeunes de Hamois de 8h30 à 16h30 (entrée VIP de 7h45 à 8h30): le 083 61 20 41, le 0476 86 54 54 ou tourisme@hamois.be

  • Que d'eau, que d'eau, après Eléanor, dans le Condroz !

    DSC_0108.jpgMon rhume presque terminé et en pleine forme pour me déplacer entre deux gouttes, je me suis baladé entre Hamois et Emptinne pour voir les éventuels dégâts de la tempête Eléanor dans notre région. Exprès, j’ai choisi cet itinéraire puisque le Bocq y coule habituellement paisiblement et que des endroits y sont habituellement inondés dès qu’il pleut. Première constatation, pas ou peu de brindilles de bois, sauf dans les endroits peu fréquentés, on peut voir quelques arbres abattus dans les campagnes ou les jardins particuliers et le Bocq et ses affluents ont débordé, mais l’eau n’a pas encore dépassé les ponts !

    DSC_0094.jpgJ’ai pu également voir (mais je n’avais pas mon appareil photo !) et appris, qu’aux endroits qui ont posé problème depuis la venue de la tempête, tout avait été rapidement sécurisé. Merci aux services des travaux, aux pompiers et à la zone de police ! Deuxième constatation : pour les promeneurs, il faut mieux utiliser le Ravel, car beaucoup de chemins sont gorgés d’eau (et pas un petit peu) et pour les automobilistes, la prudence reste de mise pour éviter l’aquaplaning («bardaf, c’est l’embardée» !). Bonne route !

    DSC_0106.jpg

    En cliquant, à droite, sur l’album «Eléanor 2018 », vous découvrirez 18 photos prises ce mercredi après-midi.

  • 3e édition de Noël au balcon à Hamois en Condroz

    Résultats de la tombola et de la remise des mérites sportifs et culturels

    DSC_0041.jpg

    Lire la suite