Hamois - Page 3

  • 23e repas Ardéchois à Hamois le dimanche 21 octobre

    DSC_0580.jpgPour la 23efois, le comité de jumelage Hamois-Valgorge organise un repas ardéchois ouvert à tous et à toutes en la Maison des Jeunes de Hamois le dimanche 21 octobre à partir de 12h. Le repas comprend, l’apéro, la Marquisette (apéro typiquement ardéchois préparé suivant la même recette depuis des années par votre serviteur !), l’assiette de fromages (vache, brebis, chèvre) et charcuteries et le café gourmand. Pour accompagner ce repas, des vins seront mis à votre disposition à des prix démocratiques. Prix du repas : 16 euros pour les adultes et 10  pour les enfants.

    DSC_0589.jpg

    Après le repas, vous pouvez gagner une cave à vin d’Ardèche pour 2,5 euros la carte lors du traditionnel Loto express. Réservation souhaitée avant le 15 octobre en contactant Daniel Monjoie (083.61.20.46 ou 0476.93.00.81).

    repasardéchois.jpg

  • Festivités Saint-Bérégise ce samedi 13 octobre à Emptinne

    Le long de la chaussée de Marche à Emptinne, à proximité de la Maison Communale, existe un petit oratoire des plus particuliers. L'édifice fut à l'initial démonté du parc de Wolvendael, à Uccle, par le Baron Janssen, pour être reconstruit à Emptinne et consacré à Saint Bérégise en 1927. Ce Saint, peu connu, mais personnage important du VII siècle, aumônier de Pépin de Herstal, est à l'initiative de la naissance de la ville de Saint Hubert. Fait insolite, Saint Bérégise est né dans le village de Spange, aujourd'hui disparu et situé à l'époque dans les prairies du château actuel d'Emptinne.

    avant.jpg

    (photo avant)

    Cet oratoire, qui surprend par son architecture, à soulevé l'émoi et le souhait des jeunes et des aînés du village de le voir restauré. Au bout de plusieurs années de démarches et de rencontres, le but est atteint. 

    après.JPG

    (photo après)

    Ce samedi 13 octobre, des festivités seront organisées en son honneur : 

    - présentation du deuxième livre de Jules Delfosse, « les 4 Oui de Bérégise », à 15h au château d’Emptinne

    - bénédiction de la chapelle restaurée à 16h30 suivie d’une messe à l’église d’Emptinne 

    - à 18h, à l'Espace comtal, place communale, verre de l'amitié

  • Tout le réseau TEC gratuit ce dimanche à l'occasion des élections communales !

    À l’occasion des élections communales et provinciales du 14 octobre 2018, tout le réseau TEC sera gratuit afin de permettre aux citoyens de se rendre facilement aux urnes.

    Comment profiter de cette gratuité ?

    Bien que le transport à bord des véhicules soit gratuit ce jour-là, la validation reste obligatoire.

    • Vous disposez d’un titre valide sur votre carte MOBIB/MOBIB basic ou sur votre ticket sans contact ? Validez-le lors de votre montée dans le bus comme d’habitude : aucun trajet ne sera décompté !
    • Vous ne disposez pas de titre de transport valide ? Adressez-vous au chauffeur qui vous délivrera un billet gratuit.

    Plus d’infos sur infotec.be

  • Médaille de Saint-Aubain pour 50 ans d'organiste pour Jean-Luc Goffin de Schaltin

    En ce premier dimanche d'octobre, à l'église de Schaltin, Jean-Luc Goffin, organiste depuis 50 ans a reçu la médaille de Saint-Aubain de première classe dans le cadre de ses fonctions.

     
    L'événement s'est déroulé en présence des autorités communales de Hamois, des représentants de la fabrique d’église et de la chorale paroissiale.

    image1.jpeg

    C’est suite au décès au printemps 1968 de son papa Camille alors organiste de la paroisse que l’abbé Hoppe demande à Jean-Luc Goffin durant les vacances de 1968 s’il veux bien le remplacer.

     « Tu vas essayer, on verra bien » … lui dit-il à l’époque !

    En octobre de la même année, le Conseil de Fabrique nomme Jean-Luc chantre organiste attitré. Nomination qui revient de la Députation vers le Conseil de Fabrique demandant s’il n’y a pas une erreur dans la date de naissance car il n’avait que 13 ans et quelques mois ! Il entame alors en plus des cours de piano qu’il suivait à l’Académie de musique de Ciney, des cours d’orgue avec l’organiste et professeur Joseph Guiot.

    Parmi les nombreuses anecdotes de sa carrière d’organiste, épinglons le fait que Jean-Luc jouait au football en équipe d’âge et qu’un jour, les matchs furent décalés du samedi après-midi au dimanche matin. Il déclare alors à l’abbé Hoppe qu’il ne peux plus assurer sa nouvelle charge d’organiste : « Ni une ni deux (avec notre bouillant abbé il n’y avait pas de tergiversations) l’abbé a décalé la grand-messe du dimanche matin au samedi soir. Schaltin fut ainsi une des premières si pas la première paroisse a avoir une grand-messe le samedi soir. Le vieil harmonium à soufflets actionnés par deux pédales me donnait un bon entrainement ! »

    Autre anecdote concernant le bouillant abbé Hoppe : lors d’une messe, Jean-Luc se trompe et entame un mauvais chant. L’abbé le regarde de son regard noir, fait tourner son index sur sa tempe agrémenté d’un « m’enfin » tonitruant. Jean-Luc Goffin referme le couvercle de l’harmonium et quitte l’église ! Leurs prises de bec furent moins démonstratives par la suite …

    Quelques chiffres enfin, 50 ans d’organiste c’est un peu plus de 3.000 messes avec d’abord l’abbé Robert Hoppe pendant près de 40 ans, puis l’abbé Paul François, puis l’abbé Jean-Christophe Rakotoarison et maintenant les abbés Jean-Urbain Ngombe Masikini et Bruno Ndaye . C’est aussi +/- 4.000 heures de répétition de chorale avec plusieurs chefs de chœur depuis l’abbé Hoppe à mes débuts jusqu’à sa fille Clarisse actuellement.

     

  • Inauguration des Loups lous, une infrastructure communale à Hamois mise à la disposition du service des co-accueillantes

    DSC_0029.JPGEn ce premier vendredi d’octobre, le soleil était au rendez-vous sur la petite terrasse qui surplombe l’office de tourisme de Hamois à l’occasion de l’inauguration officielle par les autorités communales d’une infrastructure communale mise à la disposition du service des co-accueillantes des Arsouilles.

     

    fullsizeoutput_22f5.jpegPour Luc Jadot, bourgmestre, «de ce lieu qui surplombe la plaine de Hubinne, on ne peut qu’imaginer combien il sera aisé, aux futurs écoliers, de se rendre à leur future école en traversant le Ravel alors que plus jeunes ils ont fréquenté une crèche à cet endroit !»

    Pascal Leclercq, échevin, a rappelé l’histoire l’histoire de cette nouvelle infrastructure : « c’est en avril 2013 que Nadine et Stéphanie sont arrivées comme accueillantes dans la commune. Elles se sont installées au rez-de-chaussée de ce bâtiment et y sont restées jusqu’en février 2016. A cette date, elles ont été transférées à Emptinne, rue du Relais. Enfin, en mai 2018, elles ont réintégré ce bâtiment, au 1eret 2eétage.

    DSC_0030.JPGCette idée de co-accueillante à cet endroit à été initié par Valérie Caverenne. Les travaux ont débuté en juin 2016, moment où je suis entré en fonction en tant qu’échevin de la petite enfance. Les travaux ont été longs, très longs, trop longs car l’entreprise générale a changé quatre fois de conducteur de chantier ! Des malfaçons nous ont obligés à recommencer, à corriger, … et cela n’a fait qu’augmenter la durée de ces travaux. Enfin, après beaucoup de patience, Manon et Didi ont aménagé dans ces locaux ! Le coût des travaux s’élève à 157.391  en y incluant la classe de première année primaire, tout cela, sur fonds propres.

     

    fullsizeoutput_22e1.jpeg

    fullsizeoutput_22e2.jpegLe responsable technique a respecté scrupuleusement les normes de sécurité requises. Les équipes « entretien et bâtiment », composée de François, Imné, Valentin et Bruno ont assurés les finitions, les couleurs et les derniers aménagements. L’escalier a été financé par la province (ce fut long !). Les Loups Lou de Manon et Didi accueillent journellement dix enfants. Ils sont 15 inscrits, mais certains boutchous ne viennent pas tous les jours. D’après les échos des Arsouilles, dont les responsables sont présentes, la commune de Hamois propose une offre intéressante en matière de nos petits enfants : avec plus d’une centaine d’enfants équivalents temps plein accueillis sur 230 enfants âgés de 0 à 2,5 ans, la commune de Hamois est dans le peloton de tête et le chiffre de 48 % pourrait être atteint prochainement ! »

    DSC_0032.JPG

  • La démarche Prix Juste Producteur soutenue par Carrefour Belgique : vers un bio juste et pas juste du bio

    Dossier de presse reçu, je ne fais aucune publicité, mais pour votre information vous pouvez lire ce quelques lignes, bonne lecture:

    Suite au lancement de la campagne d’envergure Act for Food de Carrefour Belgique, qui a provoqué l’inquiétude des producteurs vis-à-vis d’une guerre des prix bas dans le bio, le Collège des Producteurs a récemment fait entendre son mécontentement : du bio juste plutôt que juste du bio.

    Mais Carrefour rassure et l’assure : « nous ne voulons pas niveler par le bas l’agriculture biologique, nous voulons aider à la développer encore davantage, et que les producteurs nous remercient de les avoir aidés à réussir commercialement leur conversion ; sans toucher à leurs mages. ».

    Oui à un bio accessible à plus de consommateurs, mais surtout, oui à un bio local, qui réponde à une juste rémunération des producteurs et à la prise en compte de la valeur de leur travail. Pour rappel, en moyenne, un agriculteur perçoit seulement entre 5 et 20% de la valeur finale d’un produit sur le marché.

    Grâce à des entretiens constructifs, les 2 acteurs affirment aujourd’hui leur volonté de collaborer. Carrefour l’affirme : « nous nous engageons à travailler en partenariat avec les producteurs bio belges et de les rémunérer correctement, en prenant en compte la démarche du label « Prix Juste Producteur » (https://prixjuste.be). Le Collège des Producteurs qui soutient cette volonté, restera vigilant et mettra tout en œuvre pour qu’elle soit une réalité.

    « Du bio plus juste » : le casting des acteurs est bon, reste les scènes à valider.  Rendez-vous est donné le 5 novembre lors de l’Assemblée sectorielle Bio du Collège des Producteurs lors de laquelle Carrefour Belgique expliquera en détail aux agriculteurs son action et affirmera son engagement de rémunérer correctement les producteurs bio.

    Cette question d’un « Prix Juste Producteur » sur des produits commercialisés dans la grande distribution est un enjeu de taille : à titre d’exemple, 84 % des fruits et légumes consommés en Wallonie sont commercialisés en grande distribution.  E.Grosjean, « Pour le monde agricole, il est capital de faire comprendre aux consommateurs que manger du porc bio payé à 1€ les 500gr au producteur, alors qu’il a été élevé, nourri, et soigné pendant de nombreux mois, ce n’est juste pas possible ! Personne n’accepterait ça, et les producteurs ne peuvent pas non plus… Acheter équitable, ça commence aussi avec nos productions agricoles. »  

    A l’occasion de la semaine du commerce équitable (du 3 au 13 octobre) le Collège des Producteurs lance donc un appel à l’ensemble des enseignes pour adhérer à la démarche.

  • Une quarantaine d'aînés de Hamois en excursion au domaine provincial de Chevetogne

    Le conseil des aînés de Hamois a bien fait de choisir le dernier jeudi de septembre pour organiser une excursion au domaine provincial de Chevetogne puisque ce jeudi était le plus beau jour de la semaine ! Au programme, une balade nature en matinée, le repas de midi au resto les Rhodos et, pour l'après-midi la visite du musée et une balade ensoleillée en petite train pour découvrir ou redécouvrir le domaine en ce début d'automne.

  • Balades & vous ce dimanche, au départ du château de Ry, annulé !!!!!

    En cause, la météo !!!!!!

    De la part de la Maison du Tourisme

    Suite à l’avertissement jaune aux vents violents, lancé par l’IRM pour ce dimanche 23 septembre sur l’ensemble du territoire, la commune de Hamois et la Maison du Tourisme Condroz-Famenne, sur base des recommandations du Département de la Nature et des Forêts, ont décidé d’ANNULER l’événement Balades et Vous, organisé ce dimanche 23 septembre, au Château de Ry à Mohiville, commune de Hamois.

    Les conditions de sécurités n’étant pas optimales, l’événement ne pourra malheureusement pas fêter son dixième anniversaire cette année !

    Merci à toutes et tous pour votre compréhension et à l’année prochaine !