Hamois - Page 4

  • 21e chapitre de la Gatte d'or ce dimanche 16 septembre

    Si vous avez envie de revivre la légende de la Gatte d'or qui, en mai 1328 sut rendre espoir aux Hamoisiens anéantis par le sort, rendez-vous ce dimanche 16 septembre pour vivre la cérémonie du 21e chapitre de la confrérie gastronomique de la Gatte d'or de Hamois, cérémonie parrainée comme à chaque fois par le Franc Thour Notre-Damme de Ciney et les Toursiveux dé Gros Tyoû de Havelange. Comme à chaque fois, on rira de bonne humeur en écoutant avec plaisir les joutes verbales, les bons mots, les présentation des intronisés, … le tout dans la bonne humeur !

    DSC_0884 copie.jpg

    Départ en cortège de l'OCTC, 25 rue d'Hubinne à 9h45 en cortège vers la salle de la Fanfare à Hubinne (en attendant que l'intérieur de la chapelle soit restaurée) suivi à 10h du chapitre proprement dit. Retour à 12h30 à l'OCTC pour l'apéro où il sera possible de déguster la bière de la Gatte d'or, le pâté et les fromages (grâce à Jeannette et ses compagnes).

  • Balades & vous, festival de la balade à thèmes au départ du château de Ry (Hamois), le dimanche 23 septembre

    Voitures interdites sur le site - suivre le fléchage - parking dans les prairies à proximité du château. Adresse du jour: château de Ry, rue de Ry, 4 - Mohiville (Hamois)

    Lire la suite

  • Une soixantaine de personnes pour la légende de la Gatte d'or à Hamois

    (Merci à P.H. Roland pour les photos ) A l'occasion des journées du patrimoine, une balade contée s'est déroulée à la Hamois sur le thème de la Gatte d'or. il faut savoir que même dans l'île de Santorin en Grèce, il est aussi question d'une Gatte en or !!!

    image3.jpeg

    image1.jpeg

  • Inauguration de l’extension de l’école et du local de la jeunesse du village

    C’est en présence des autorités communales, d’enseignants de la commune, des écoliers et de leurs familles que s’est déroulée, en ce premier vendredi de septembre et sous des conditions climatiques toujours estivales, l’inauguration officielle de l’extension de l’école communale et du local de la jeunesse de Mohiville.

    DSC_0129.jpg

    DSC_0126.jpgLuc Jadot, bourgmestre, ne pouvait qu’imaginer la tête que ferait Mr Wième, instituteur de 1886 à 1910 et qui y logeait, de voir son école ainsi transformée (l’intérieur, car l’extérieur a peu été modifiée) et dont l’infrastructure répond aux aspirations de ces utilisateurs.

    Pascal Leclercq, échevin de l’enseignement, a détaillé les travaux d’extension de l’école. « Le coût des travaux, par entreprises, s’élève à 126.855  et les fournitures pour les travaux communaux à 30.000  . Deux classes supplémentaires, avec sanitaires adéquats, ont été réalisées, la classe primaire à l’étage accueillant les 3eet 4eavec Madame Marine. Ce nouveau local vient bien à point car c’est la première fois que l’école de Mohiville a 3 classes bien distinctes avec ses 3 institutrices temps plein. Pour cela, il fallait compter au moins 46 élèves en janvier dernier.

    DSC_0127.jpgIl faut maintenant pérenniser et conforter cette 3eclasse : en cette rentrée 2018, on compte 50 élèves en primaire, ce qui de bonne augure pour le recomptage de janvier 2018. Ce nombre atteint résulte de la persévérance et de la détermination des institutrices et de leur direction à faire connaître leur petite école qui ne cesse de croître. La classe de maternelle qui se trouve au rez-de-chaussée est tout aussi importante. Les locaux précédents où se serraient plus de 30 enfants devenaient de moins en moins confortables. Les institutrices devaient faire preuve de beaucoup d’imagination et d’ingéniosité pour concilier les siestes des petits avec les activités des plus grands. En ce début d’année, ils sont 31 en maternelle. Enfin, tout ça c’est du passé et depuis quelques mois que ces lieux sont investis, il fait bon vivre à l’école de Mohiville ! Une pensée particulière pour Madame Christine qui lutte contre la maladie en ce moment, nous espérons tous qu’elle revienne bien vite dans sa classe et auprès de ses collègues. »

    DSC_0137.jpg

    DSC_0130.jpgPierre Henri Roland, échevin de la jeunesse a rappelé que les jeunes du village attendaient leur local depuis des années et qu’ils sont une vingtaine à l’heure actuelle à le fréquenter. L’échevin a aussi évoqué la future plaine Eugénie, prénom d’une dame qui a donné son héritage à la commune de Hamois : depuis 3 à 4 ans, un comité d’accompagnement constitué par les comités du village a planché sur cette plaine (les plans du bureau d’architecte qui a travaillée en concertation avec les comités, étaient visibles lors de l’inauguration) qui comprendra une infrastructure multisports et une plaine de jeux. La plaine Eugénie verra le jour dans les mois à venir.

     

    DSC_0141.jpg

     

    DSC_0132.jpgRaphaël Beaujean, directeur de l’école de Mohiville (et d’Achet) a rappelé qu’en débarquant dans une nouvelle école c’est la même chose que lorsqu’il entraînait une nouvelle équipe de foot ! Il a été particulièrement heureux de constater le potentiel formidable de l’équipe ! Il a aussi évoqué les projets de l’école : l’école du dehors en maternelle où une matinée par semaine les écoliers quittent leur environnement immédiat, le projet intégration avec la classe flexible (les écoliers peuvent quitter leurs chaises et s’asseoir sur un coussin,  .. et les nouveaux pensionnaires du poulailler (baptisées Raphaël, Camille, Pauline et Nancy !).

     

    DSC_0139.jpg

    Pour voir les 19 photos que j'ai prises hier (et éventuellement les télécharger), il suffit de se rendre, en haut, à la rubrique Albums Photos et de cliquer sur l'album intitulé "extension école Mohiville".

  • 40 bougies pour Les Arsouilles, service d’accueillantes d’enfants en province de Namur

    Le service Les Arsouilles est un service d’accueillantes d’enfants créé à l’initiative de Vie Fémine pour offrir, aux femmes, dès 1978, un accueil de qualité pour leurs enfants de 0 à 3 ans. Son siège social est situé rue Edouard Dinot à Ciney, ce qui explique que pour marquer ses 40 ans, que sa partie académique se soit déroulée dans les locaux du Centre Culturel de Ciney en présence de mandataires politiques de la province, des partenaires de l’ASBL, d’une représentante de la ministre Alda Greoli et d’accueillantes. L’ASBL est gérée par un Pouvoir Organisateur composé de représentants de Vie Féminine, de bénévoles ayant un intérêt pour la petite enfance et des représentants de pouvoirs politiques locaux.

     

    DSC_0114.jpg

    Un peu d’histoire (racontée par Bernadette Denemoustier, directrice de l’ASBL et présente depuis le début)

     

    DSC_0115.jpgLe service fut agréé en 1978 par l’ONE (aujourd’hui Office de la Naissance et de l’Enfance) pour une capacité de 20 gardiennes au départ. 20 ans plus tard, le service compte 90 gardiennes pour 307 enfants en accueil. Entre temps, deux maisons communales ont ouvert leurs portes en 1992 et 1993. En 1995, un service de garde d’enfants malades « l’Ourson enrhumé » voit le jour, à l’initiative des Arsouilles : en 2017, on y recense 14 puéricultrices, 1.954 dépannages dont 24 % sur Namur, 8,4 sur Gembloux, 8 sur Andenne, 6,5 sur Gesves, 6,2 sur Dinant, 996 refus, 30 % des malades entre 1 et 2 ans. Le premier duo d’accueillantes est ouvert en 2009 dans les locaux de l’école communale d’Achêne. Aujourd’hui, on en compte 25 dont 5 au domicile d’une accueillante. Si, dans un premier temps, le secteur desservi par l’ASBL concernait exclusivement l’arrondissement de Dinant/Philippeville, les communes d’Andenne, Profondeville, Assesse, Ohey et Gesves se sont ajoutées. En 2017, 156 accueillantes ont accueilli 1240 enfants pour un total de plus de 100.000 présences. 40 ans plus tard, la capacité est de 146 accueillantes pour un service qui s’étend désormais sur 26 entités dont les CPAS et les communes subventionnent complémentairement la présence des enfants. La répartition des enfants par commune en 2017 est la suivante, pour les plus importantes : Ciney, 17 %, Andenne, 13 %, Havelange, 12%, Rochefort, 11,5 % et Hamois, 9 %.

     

    DSC_0117.jpg

    Si, au départ, on parlait de gardienne encadrée, puis d’accueillante sociale encadrée, le combat en faveur d’un statut complet pour les accueillantes d’enfants aboutit enfin au 1erjuin 2018 à un projet pilote pour 7 postes de salariés attribués aux Arsouilles pour des accueillantes en fonction. Pour Laurence Lesire, présidente de l’ASBL, « il restera dont à offrir le statut et la reconnaissance à toutes les accueillantes en service ! Nous devrions avoir un véritable droit à l’accueil comme cela existe en Scandinavie, un juste financement, une réelle politique de l’enfance. Les besoins des familles évoluent, les parents travaillent à deux, les horaires s’allongent. Pour le financement, c’est l’éclatement des institutions. Nous sommes fiers d’avoir tenu bon et d’avoir toujours été au plus près des besoins des familles. »

     

    DSC_0122.jpgDes pôles de travail ont été créés sur base des besoins et des réalités de terrain : un espace pour l’étude, la recherche et l’événementiel, la communication interne et externe pour assurer une meilleure accessibilité, la logistique et la gestion du matériel de puériculture pour améliorer l’équipement des milieux d’accueil, l’éveil culturel des touts petits en milieu d’accueil dans le but d’élargir le champ des découvertes et le recrutement et la sélection des accueillantes comme professionnelles de la petite enfance.

     

    DSC_0116.jpgPendant la partie académique, deux témoignages de terrain ont été apportés. Pour la première, qui n’est plus accueillante mais qui siège bénévolement au sein de l’ASBL, «il a fallu changer sa maison pour l’accueil, les parents sont parfois encombrants et de plus en plus exigeants (locaux aseptisés, horaires, …), les formations sont importantes ». Pour une des plus anciennes accueillantes (30 ans), « et si je tombe malade, que se passera-t-il ?, à ma pension, qu’est-ce que j’aurai ? et après mon divorce, … »

    Avant le vin d’honneur et le gâteau des 40 ans, un bouquet a été remis à Isabelle Pierson, de Rochefort, pour tout ce qu’elle a fait en faveur des Arsouilles.

    DSC_0119.jpg

    Au lendemain de la partie académique qui lancer les 40 ans de l’ASBL, une conférence sur le thème de l’hyper-parentalité, destinée autant aux accueillantes qu’aux patents, est organisée au Centre Culturel de Rochefort ce lundi 10 septembre à 19h. Une grande fête familiale ouverte au plus de mille familles inscrites sera organisée le samedi 22 septembre de 13h à 18h au Domaine des Grottes de Han, privatisé pour l’occasion.

  • Les candidats Ecolo à la province pour le district de Ciney-Rochefort

    Voici la liste des candidats Ecolo pour les élections provinciales du 14 octobre prochain

    1. France Masai, Ciney (Sovet), 36 ans, conseillère politique
    2. Yves Watterman, Hamois (Natoye), 54 ans, employé dans le secteur non- marchand
    3. Nicole Lecomte, Havelange, 54 ans, commerçante
    4. Bernard Convie, Rochefort, 45 ans, agriculteur bio
  • Présentation de la liste Ecolo pour les communales de Hamois

    C’est en présence du vice-président Ecolo Patrick Dupriez et de sympathisants que s’est déroulée, ce mardi, en fin de journée, dans les locaux de la Spirale à Natoye, une conférence de presse pour la présentation officielle de la liste Ecolo de Hamois pour les élections communales du 14 octobre prochain. Présent il y a 6 ans pour la première fois, Ecolo avait enregistré près de 24 % de voix et obtenu 4 sièges au conseil communal et 2 au CPAS. Pour Ecolo, « Hamois, doit être une commune qui renforce la qualité de vie des citoyens, une commune rurale dynamique adaptée aux défis du futur. Notre grande leçon de ce premier mandat est qu’il est impossible d’avoir une bonne politique communale tant que quelques décideurs réfléchissent seuls de leur côté, sans écouter les avis contradictoires, sans confronter leurs idées à celles des citoyens ».

    L’aménagement du territoire et la participation citoyenne constituent les priorités de leur campagne tout en continuant leur combat pour défendre la qualité de l’environnement. Voici, en détail, les candidats Ecolo:

    1. Auguste Carton 69 ans, Emptinne
    2. Anne Nigot, 60 ans, Hamois
    3. Daniel Meul, 37 ans, Achet
    4. Marie-Dominique Proesmans, 58 ans, Natoye
    5. Valentin Dantinne, 23 ans, Hamois
    6. Armelle Slock, 64 ans, Mohiville
    7. Philippe Georges, 66 ans, Hamois
    8. Annick Leclercq, 55 ans, Achet
    9. Alan Watterman, 24 ans, Natoye
    10. Sylvie Jaumotte, 46 ans, Hamois
    11. Philippe Gondry, 55 ans, Schaltin
    12. Clara Lefort, 18 ans, Emptinne
    13. Alexandre Burlet, 39 ans, Natoye
    14. Elodie Hance, 38 ans, Schaltin
    15. Lucien Lemoine, 60 ans, Hamois
    16. Anne Steyaert, 58 ans, Scy
    17. Xavier Cromphout, 47 ans, Mohiville
    18. Marlène Moreau, 38 ans, Emptinne
    19. Philippe Lebrun, 60 ans, Hamois
  • Dernier conseil communal pour Fabrice Lagneau à Hamois pour la rentrée !

    Alors que l’on pensait que ce conseil de rentrée n’allait rien apporter en termes de scoop, la prise de parole en début de séance de Fabrice Lagneau (tête de liste pour Ecolo il y a 6 ans) de siéger comme indépendant et non plus comme membre Ecolo en a surpris plus d’un autour de la table. En fin de la séance publique, Fabrice Lagneau a déclaré « 6 ans, c’est court, et c’est long, j’ai pu voir pas mal de choses qui ont été mises en œuvre, j’ai appris beaucoup de choses, merci à tout le monde ». En réponse, Luc Jadot, bourgmestre, lui a répondu : « merci pour votre investissement pour la chose publique et pour avoir assumer vos responsabilités ! » 

    N.B.: Fabrice figure à l'extrême gauche du second rang sur la photo du conseil lors de sa présentation

    Lors du premier conseil de septembre, l’échevin de l’enseignement, Pascal Leclercq informe le conseil de l’organisation de la rentrée dans l’enseignement communal et surtout, des chiffres (d’abord en maternelle, puis en primaire) : Achet (38 et 55), Hamois (73 et 134), Mohiville (31 et 50), Natoye (73 et 114) et Schaltin (44 et 91), pour un total de 703 écoliers pour 709 à la rentrée dernière, donc statu quo ! Pour la rentrée, des tableaux interactifs sont installés à Natoye, Hamois et un 2eà Schaltin, des filtres solaires ont été placés aux fenêtres dans le nouveau à Achet ainsi que des panneaux acoustiques. L’an dernier, à l’initiative des comités de parents d’Achet et Mohiville, des formations, très bénéfiques, sur l’harcèlement en 4-5-6eprimaires avaient été organisées. Cette année, c’est la commune qui les étendra à toutes les implantations dans le courant du premier trimestre. Bonne nouvelle également, chaque implantation dispose de puéricultrices et d’aides maternelles.

    Au niveau divers, épinglons que la commune adhère à AGREA afin de pouvoir cartographier son réseau d’égouttage, que Schaltin est le premier village où il a été demandé le renouvellement des concessions pour 30 ans (c’est gratuit et déjà plus d’une centaine de courriers ont été transmis à l’administration communale dans ce sens, Hamois suivra en 2019) et que, dans les grandes lignes, les taxes sont reconduites comme antérieurement. Le prochain conseil communal se déroulera le 8 octobre à 19h30.