Vie économique - Page 3

  • Marché des artisans à la Spirale à Natoye ce dimanche 8 juillet

    DSC_0412.jpgCe dimanche 8 juillet, le Centre ddes Métiers d’Art « La Spirale » situé à Natoye proposera son marché artisanal de l’été dans son superbe jardin sauvage orné de nombreuses sculptures.

    Ce seront une trentaine d’artistes et artisans de haut niveau et issus de tout le pays, qui vont étonner le public par leurs multiples créations.

    Dans la mouvance de ce qui est présenté toute l’année , ce rendez-vous différera de beaucoup d’autres de par la qualité des artistes et artisans présents.

    Les visiteurs ne découvriront que des véritables créateurs d’art, sévèrement sélectionnés, qui ont la passion du travail bien fait et de l’authenticité.

    DSC_0410.jpgEn déambulant, ils rencontreront des céramistes, sculpteurs de papier, sur bois, sur pierre et sur métal, tourneurs sur bois, créateurs de bijoux, ou encore un dinandier, tisserande, forgeron, émailleur sur cuivre, peintre sur porcelaine, créateur de luminaire, d’oeuvres en plumes d’oiseaux, …

    Nombre d’entre eux feront une démonstration de leur savoir-faire sur place afin que le public puisse ainsi encore mieux apprécier les heures de travail nécessaire aux créations.

    Les visiteurs auront de plus l’occasion de déambuler dans les belles salles d’expositions qui accueillent les œuvres des 53 membres de l’association ainsi que l’exposition « l’Art de la table » proposée durant tout l’été.

    Soit un peu plus de 70 créateurs supplémentaires à découvrir.

    Le marché est ouvert le dimanche de 11h à 19h.

    Prix d’entrée : 3 euros pour les plus de 16 ans. Info : www.laspirale.be

     

  • Inauguration du site AgroForestia au lieu-dit Rempache à Schaltin (Hamois), où on démontre qu’il existe des solutions alliant production, biodiversité et social !

    page2image3829312

    L’inauguration du site Agroforestia de Rempache à Schaltin s’est déroulée en ce dernier dimanche de juin. Projets, discours, visites guidées thématiques, vitrine de produits locaux, expo sur les arbres remarquables, animations, … et démonstration de fabrication de bière par la nouvelle brasserie du Condroz figuraient au programme (merci à P.H. Roland pour l'envoi des photos et du dossier). Sam de Beul, Jean-François Michaux et tous leurs partenaires ont comparé ce qui se faisait avant (agriculture traditionnelle) et ce qui se fait aujourd’hui (agriculture moderne) afin d’expliquer leur démarche innovante :

    Tout d’abord du point de vue historique :

    Agriculture traditionnelle

    Agriculture moderne

    •   Agriculture familiale

    Agriculture spéculativeSpécialisation

    •   Diversité culturale

    Monoculture

    •   Association arbre- agriculture

    Séparation arbre -culture

    •   Association culture-élevage

    Spécialisation

    •   Transmission de savoirs et traditions

    Transmission de compétences techniques

    DSCF5209.JPG

    Ensuite, du point de vue socio-économique :

    Agriculture traditionnelle

    Agriculture moderne

    •    Rendements modérés

    Rendements « élevés »

    •    Sécurité alimentaire

    »Risque d’effondrement du marché

    •    Forte résilience

    Aucune résilience

    •    Rémunération décente

    Rémunération indécente

    •    Nombreux emplois

    Emplois précaires (crises

    •    Tissus social

    « Chacun pour soi »

    DSCF5304.JPG

    Et, enfin, le point de vue écologique :

    Agriculture traditionnelle

    Agriculture moderne

    •    Peu d’intrants

    Intrants importants

    •    Diversité floristique et faunistique

    Désert écologique

    •    Forte activité biologique des sols

    Sols « morts »

    •    Habitats variés

    Habitat unique Morne plaine

    •    Mise en réseau des éléments naturels (paysages variés)

    •    Morne plaine

    •    Petite faune variée (oiseaux, lièvres, faisans, perdrix...)

    •    Uniquement espèces opportunistes (rapaces, renards...)

    •    Pas d’impact sur le sol et les nappes phréatiques

    •    Pollutions des sols et de l’eau

    DSCF5399.JPG

    Les objectifs d’Agroforestia sont triples :

    • Montrer qu’il existe des solutions qui allient production, biodiversité et social
    • Remettre à l’honneur l’agroforesterie (association arbres- culture ou arbres – élevage)
    • Que leur projet est à long terme : mise en place en 5 ans sans oublier la transmission familiale et l’insertion sociale (EPSIS, le village, …)

    DSCF5406.JPG

    Les infrastructures d’Agroforestia se composent d’un hangar avec jardin de 12 a et de 1,87 ha de prairies. Sur le site, de multiples projets et acteurs y œuvrent :

    • Le bureau de l’entreprise Haiecologique
    • Mon pote âgé, permaculture (EPSIS)
    • Pépinière (arbres et arbustes fruitiers)
    • Activités de maraîchage (Sam de Beul)
    • Plantation et restauration de haies
    • Création d’une zone humide et mares
    • Verger conservatoire pâturé (F. Pesesse)
    • CondrHop (l’houblonnière du Condroz)

     

    page9image3807360

    1erprojet d’Agroforestia : « de la graine à la pomme »

    Les objectifs de l’activité pépinière fruitière sont doubles: agronomiques avec productions de plans de greffes (pommiers et poiriers), greffage d’anciennes variétés locales sur franc- pied wallon, production de petits fruitiers et économiques avec la valorisation de la vente des plants fruitiers.

    Les objectifs de l’activité verger conservatoire sont triples : agronomiques avec la plantation d’anciennes variétés locales selon différents dispositifs de plantation et le pâturage selon différentes modalités (vaches et moutons ?), culturels avec la sauvegarde d’ancienne variétés fruitières et pédagogiques avec la formation les greffes, les tailles...

    Les objectifs de l’activité commercialisation sont doubles: culturels avec la valorisation du patrimoine fruitier et économiques avec la valorisation de la vente de fruits (circuits courts) et diversification (fruits, sirops, jus...)

     

    page13image3856192

    2eprojet d’Agroforestia : « Mon pote âgé » avec l’EPSIS de Schaltin

    Ce projet socio-économique a un triple objectif : agronomique avec l’expérimentation de maraîchage sur butte dans l’esprit de la permaculture (jardin mandala), pédagogique et social avec l’intégration de jeunes précarisés dans un projet pilote innovant et enfin intergénérationnel avec la transmission de savoirs (gestes culturaux)

     

    page15image3839168page15image1827360

    3eprojet d’Agroforestia : « CondrHop «, l’houblonnière du Condroz

    Ce projet didactique a deux objectifs :  agronomique avec l’expérimentation de différentes variétés de houblons et économique avec la production d’un produit local de haute qualité

    DSCF5403.JPG

  • Les prairies du Condroz et de la Famenne mises à l’honneur lors d’une journée de formation phyto-licence

    Début juin, une centaine d’agriculteurs des communes de Ciney, Somme- Leuze, Hamois, Havelange et environs se sont rencontrés pour une formation phytolicence sur le thème de la mise en pratique des réglementations phyto et de la gestion différenciée des prairies. Ce projet émane d’une initiative du GAL Condroz Famenne et de l’EPASC dont la mise en œuvre n’aurait pu être possible sans une collaboration étroite avec les asbl Fourrages Mieux et de PROTECT’eau.

    P1180089.JPG

    Une demande de formation croissante !

    La phytolicence, c’est une agrégation que les agriculteurs doivent posséder pour utiliser les produits phytopharmaceutiques. Toute personne utilisant des traitements contre les maladies, les ravageurs et les adventices au sein de ses cultures doit donc suivre un certain nombre de formations, au choix, pour pouvoir renouveler son autorisation à pulvériser. Des contraintes administratives parfois assez lourdes qui peuvent être expliquées de manière plus simplifiées et discutées lors de ce genre d’évènement. Mais ce n’est pas tout, c’est aussi une opportunité pour les agriculteurs de découvrir le résultat de recherches innovantes d’alternatives pour la réduction des pesticides au sein des différentes cultures.

     

    P1180102.JPG

    Rôle du GAL Condroz Famenne 

    Récemment mis en place, le projet Agriculture du Groupe d’Action Local se veut de soutenir une démarche d’autonomie alimentaire dans les fermes familiales et ainsi de mettre en avant la qualité nutritionnelle différenciée des produits (lait et viande) qui en sont issus. Organiser cette formation était donc l’occasion de présenter le projet et de montrer qu’il existe des solutions pour réduire l’utilisation de produits phyto, tel que l’implantation de mélanges de prairies sous couvert, tout en produisant une alimentation riche pour le bétail. Une démarche liée à la réflexion que pose l’autonomie alimentaire qui se veut de produire un maximum sur l’exploitation pour reprendre la main sur son pouvoir de décision et limiter les achats couteux d’aliments. 

    P1180095.JPG

    Des éleveurs enthousiasmés par une série de démonstrations théoriques mais aussi pratiques se sont donc succédés apports théoriques en salle à l’AWE et conseils pratiques en extérieur sur une parcelle de l’EPASC avec notamment la démonstration d’une vitrine fourragère, d’un pulvérisateur ou encore de l’aménagement d’un local phyto. Les agriculteurs ont donc pu visualiser et poser en direct toutes leurs questions.

  • Le BEP Environnement soutient les Diables Rouges !

    Départ en fanfare ce lundi matin du zoning de Biron !

    Lire la suite

  • Une trentaine de nouveaux Havelangeois ont répondu à l’invitation de l’administration communale

    DSC_0796.jpgChaque année, à pareille époque en juin, l’administration communale de Havelange organise une soirée destinée aux nouveaux habitants de l’entité. Si, ils sont en moyenne entre 200 et 250 chaque année, 10 % d’entre eux répondent habituellement à cette invitation. Par contre, cette année, ils étaient plus d’une trentaine à avoir rejoints les locaux de l’administration communale pour une soirée de présentation de tous les services et des potentialités culturelles, scolaires (336 élèves pour les 6 implantations communales) sportives et patrimoniales de la commune. La courte présentation s’est poursuivie avec une rencontre conviviale avec les élus et le personnel administratif où la qualité des échanges est primordiale.

    DSC_0803.jpg

    DSC_0799.jpgOn a pu notamment apprendre qu’au 31 décembre 2017, la commune de Havelange comptait 5.140 habitants et que les villages de Havelange (1747) et Miécret (727) en étaient les plus peuplés. C’était aussi l’occasion pour la bourgmestre Nathalie Demanet d’évoquer le nouveau parc d’activités économique de 8 ha (6,5 exploitables) situé à la sortie de Havelange en direction de Hamois : 2 projets de permis d’urbanisme sont déposés et 4 indépendants de l’entité sont intéressés de s’y installés. Les manifestations sur la commune dans les prochains mois ont été présentées et commentées : la fête de la Fraise à Ossogne les 23 et 24 juin dans le cadre des fermes ouvertes, le week-end d’aout dingue du 10 au 12 août sur le site de la Ferme des Tilleuls de Havelange, le Métal Méan Festival des 17 et 18 août, la balade vélo vintage «la Savoureuse » du 26 août au départ de la Ferme des Tilleuls, la balade pique-nique à Barvaux Condroz du 2 septembre et la 19efête du fromage à Maffe et au Gros-Chêne du 16 septembre.

    Pour découvrir les photos que j'ai prises vendredi soir, il suffit de se rendre, en haut, à droite, à la rubrique Albums Photos et de cliquer sur l'album "nouveaux Havelangeois 2018" 

  • Pour mieux comprendre le monde agricole, rendez-vous en famille à la ferme de la Bocheroule à Sovet les 23 et 24 juin lors des journées fermes ouvertes

    DSC_0759.JPGL’an dernier, Anne, André et Pierre Pirson de la ferme de la Bocheroule avaient décidé de participer pour la première fois aux journées fermes ouvertes. Devant la réaction positive et enthousiaste du public présent, ils ont décidé de remettre le couvert cette année lors du week-end des 23 et 24 juin et d’ouvrir leur ferme au public. Pour Anne, son mari André, leur fils Pierre et Ludovic, leur ouvrier, le but de telles journées est de promouvoir leur métier, si mal connu et parfois trop décrié : dans une ferme, on travaille sur du vivant dans le cadre d’une agriculture raisonnée ! « Il suffit de voir le regard d’un enfant émerveillé devant une vache que l’on trait, des veaux que l’on soigne ou lorsqu’on leur demande où peut-on trouver de la si bonne viande dégustée lors de leurs fermes ouvertes pour comprendre leur démarche ! » m’a déclaré Anne !

    fullsizeoutput_1427.jpeg

    La ferme de la Bocheroule est avant tout une ferme d’élevage bovin (du Blanc Bleu et Pie noire), une ferme de culture (maïs, froment, escourgeon, betteraves et colza) et une ferme de lait. 95% des aliments donnés au bétail sont produits sur la ferme : maïs, paille, foin, herbes, … Si, lors des journées fermes ouvertes, les visiteurs ont accès à toute la ferme, ne perdons pas de vue que la ferme reste un lieu où on y travaille toute la journée !

    DSC_0761.JPG

     

    D’où vient le lait ? D’où vient la viande ? Beaucoup de personnes, et surtout des enfants, l’ignorent !

    fullsizeoutput_1428.jpegLe programme des fermes ouvertes à ferme de la Bocheroule s’articule sur 3 axes. Le premier, le plus important, la découverte du métier d’agriculteur sur le terrain pour retourner aux vraies valeurs de l’agriculture avec des visites guidées de la terre à l’assiette, des infos sur l’élevage laitier, l’élevage viandeux et les cultures, des démonstrations de traite, une expo de matériel agricole, la présentation de bêtes de concours et une concentration de tracteurs anciens. Le deuxième concerne la dégustation avec une petite restauration permanente, un repas champêtre le dimanche avec la viande de la ferme sur réservation (0479 59 94 66, 0494 34 72 72 ou pierre.pirson@hotmail.com)et un stand de producteurs locaux (fromage, huile de colza et glaces). Le troisième concerne la détente avec château gonflable, jeux en bois, jeu de piste et la diffusion du match Belgique-Tunisie sur écran géant le samedi à 14h.

    fullsizeoutput_1429.jpeg

    Anne, André et Pierre Pirson remercient déjà leur famille et tous les bénévoles du village qui les aident pour la réussite de leurs fermes ouvertes. Ce qui démontre qu’il est important d’habiter dans un village qui vit et où tout le monde s’entraide !

    Pour toutes les infos sur les journées fermes ouvertes en Wallonie, il suffit de surfer sur www.jfo.be. Dans notre région on y retrouve :

    DSC_0593.jpg

    • La Ferme du Berger à Emptinne
    • Les Fraises d’Ossogne
    • La Ferme de Froidefontaine à Barsy
    • La Ferme de la Bourgade à Moressée
    • L’Autrucherie du Pont d’Amour à Sorinne
  • Tables rondes et découverte de Froidefontaine pour les partenaires touristiques des vallées des saveurs

    DSC_0573.jpgAlors qu’ordinairement les journées des partenaires touristiques des communes de Ciney, Gesves, Hamois, Havelange, Ohey et Somme-Leuze et Assesse débutaient en matinée, pour la première fois, le rendez-vous était pris dans l’après-midi afin d’organiser en soirée les premières tables rondes des rencontres du Tourisme des Vallées des Saveurs.

     

    DSC_0580.jpg

    DSC_0588.jpgUne vingtaine de personnes étaient présentes à la Ferme-château de Froidefontaine en début d’après-midi pour découvrir un nouveau produit touristique de la région, des balades familiales thématiques (nature, sensorielle ou patrimoine) et guidées par des Ambass’Acteurs. Sophie Bouchat (info sopbouchat@gmail.com), une guide de ce réseau, a emmené les partenaires touristiques flâner au pas d’un âne pour une balade sensorielle et autour de l’émerveillement de 3 km. Sa balade fait partie d’un nouveau catalogue de balades guidées de juin à novembre dont le calendrier peut être découvert sur le site www.valleesdessaveurs.be ou dont le folder est disponible dans les offices de tourisme de la région.

    DSC_0598.jpgL’après-midi s’est poursuivie par la visite de la cidrerie du Condroz et du futur gîte de la ferme de Froidefontaine. On a pu notamment apprendre, qu’après la production d’une eau de vie de pommes, le Condreau, la cidrerie va se lancer dans la commercialisation du pommeau, un assemblage d’eau de vie et de jus de pommes à 20°. L’extraction de pigments naturels destinés à la peinture et l’installation de structures de logements insolites (roulotte et ancien silo réaménagé) font partie des prochaines activités de la Ferme dont les responsables ont lancé un nouvel appel à projets.

    DSC_0604.jpg

    En fin de journée, une quarantaine de partenaires touristiques se sont retrouvés au Domaine de l’Art de Vivre à Barvaux-Condroz pour les premières tables rondes du tourisme des vallées des saveurs. Quatre thématiques ont été proposées :

    DSC_0625.jpg

    • Autour des familles, public que les partenaires touristiques apprécient à accueillir, à fidéliser sur plusieurs générations et dont le budget est plus élevé. Un label « bienvenue familles ou family friendly » a été proposé
    • DSC_0630.jpg

      Autour de l’amélioration du réseau entre opérateurs touristiques, la convivialité à maintenir chez l’opérateur et entre opérateurs, les formules all-in à développer et la communication des événements plus rapide ont été évoqués
    • Autour de la pièce manquante à l’offre touristique de la région, plusieurs pistes ont été évoquées comme l’amélioration du maillage des chemins, une offre « chouette, il pleut ! » tout en ne se dispersant pas et la nécessité de satisfaire le public pour ses besoins de base
    • Autour du web, il a été surtout question de l’importance de s’y trouver et du gain de temps possible pour les réservations

    Pour découvrir 69 photos prises tout au long de la journée, il suffit de se rendre, en haut, à droite, à la rubrique Albums photos et de cliquer sur 'journée partenaires 29 mai 2018".

  • Aldi Ciney rouvre lundi à 8h30

    Le magasin situé Avenue Schlögel est l’un des tout premiers en Belgique à être converti au tout dernier concept de magasin ‘ALDI’

    Lire la suite