Vie économique - Page 3

  • Info TEC sur la wifi à bord

    Même si cela ne concerne pas notre région immédiatement, cette information peut intéresser tous les usagers du TEC dans le futur 

    400x400.jpegPendant 2 mois, le TEC a offert le WiFi à ses voyageurs à bord d’un tram à Charleroi et de quatre autres bus répartis sur le territoire wallon. Désormais, l’heure est à l’analyse des résultats. Ce qui est certain, c’est l’engouement des usagers pour cette expérience !

    « Bus branchés » : premières tendances

    Du 4 décembre 2017 au 31 janvier 2018, le TEC a enregistré 4.428 sessions d’une durée moyenne de 25 minutes. Plus de 90% des utilisateurs ont déclaré être contents du service offert et 80% sont satisfaits de la connexion. La plupart des utilisateurs du service (75%) sont âgés de moins de 25 ans.

    Outre ces premières tendances, une analyse plus poussée des données collectées sera réalisée par le TEC au cours des mois de février et de mars. Celle-ci permettra de déterminer la stratégie du Groupe en la matière.

    Améliorer le parcours client

    Avec la mise à disposition de ce service, l’objectif du TEC était double : d’une part, permettre aux voyageurs de bénéficier gratuitement du WiFi et de surfer en toute tranquillité durant leurs trajets, et d’autre part, d’évaluer un nouveau point de contact privilégié pour interagir avec sa clientèle.

    En effet, par ce biais, le TEC a développé un portail web donnant accès à diverses informations : enquêtes, actualités du Groupe, campagnes de communication…

    Cette expérience pilote « WiFi à bord » témoigne de la volonté du TEC de répondre aux besoins actuels de ses voyageurs et d’améliorer leur expérience pendant leurs trajets en bus. Elle s’inscrit dans le cadre de la démarche de digitalisation du parcours client initiée par le TEC.

    Quelles étaient les lignes de bus connectées ?

    Ce système de WiFi est le résultat d’une collaboration du TEC avec Venn Telecom, via les réseaux de Proximus et d’Orange. Les lignes de bus concernées étaient les suivantes :

    • TEC Charleroi : 1 tram circulant sur la ligne M3 Gosselies-Charleroi
    • TEC Hainaut : 1 bus circulant sur la ligne 82 Mons-Trazegnies
    • TEC Namur-Luxembourg : 1 bus circulant sur la ligne 12 Namur-Huy
    • TEC Liège-Verviers : 1 bus circulant sur la ligne 702 Stembert - Place Verte - Harmonie - Dison - Rechain
    • TEC Brabant Wallon : 1 bus circulant sur la ligne Rapido Bus 4 Nivelles - Louvain-la-Neuve
     
  • Les équipes de l’AIEC agissent très vite sur le terrain !

    DSC_0180.jpgComme chaque année à mi janvier, les administrateurs de l’Intercommunale des Eaux du Condroz (elle regroupe les communes ou une partie des communes de Ciney, Hamois, Havelange, Hotton et Somme-Leuze) et le personnel sont réunis pour les vœux de la nouvelle année. Pour son président, Joseph Dethy, «cette année sera une année d’élections pour divers administrateurs de l’Intercommunale. Le C.A. sera modifié, peut-être déjà cette année suivant les nouvelles dispositions du gouvernement wallon. Heureusement, pour notre personnel, pas de changement ! En 2019, il y a aura probablement de nouvelles têtes en fonction des changements de majorité et de la clef de répartition. Depuis le 21 juin 2017, le ministère de la Région Wallonne a accepté le renouvellement de notre société pour 30 ans, ce qui permet de travailler dans une sérénité optimum.»

    DSC_0181.jpg

    En s’adressant aux membres du personnel, le président a rappelé, que, grâce à eux, les abonnés sont satisfaits de leur travail et que beaucoup d’autres sociétés gérant l’eau voudraient avoir leur rentabilité : «La meilleure de leur travail est que nos équipes peuvent agir très vite sur le terrain. J’ai pu encore m’en rendre compte le 18 décembre dernier lorsque j’ai reçu un appel au bureau à 13h37 me signalant un gros problème sur la route de Pessoux. Une conduite de 160 était brisée et beaucoup de personnes risquaient de se retrouver sans eau ! A 17h, la fuite était réparée et l’eau était rétablie pour tout le monde. Certains n’ont pas pu se rendre compte ce cette coupure forcée ! Nous pouvons féliciter l’ensemble du personnel pour cette performance ! Depuis 2 ans, nous menons un coup d’accélérateur sur les impayés. Grâce au travail du personnel administratif, nous avons pu résorber une partie du retard !»

  • 13 équipes ont participé à la First Lego League 2018 (dont 2 de St Joseph Ciney) à Ciney Expo

    DSC_0049.jpgDes 16 équipes initialement inscrites pour la première manche de la compétition franco-belge de la First Lego League organisée par Technobel et son Lego Education Studio dans les locaux de Ciney Expo, ils étaient finalement 13 ce matin au zoning de Biron:

    - l'ISJ Team de la Louvière`

    - le Centre Culturel de Gerpinnes

    - l'ISJ Team de Libramont

    - 2 équipes de l'Institut Saint Joseph de Ciney

    - 2 équipes des Curieux des sciences d'un club de robotique d'Arlon

    - Henri Maus de Namur

    - le Centre de Formation d'Amay

    - l'ASTy Martin de Namur

    - le Brussels Lego geek

    - la confrérie 2.0

    - et le Geek-o Team de la région namuroise, vainqueur l'an dernier

    Plusieurs épreuves ont attendu  les jeunes participants tout au long de la journée. Tout d’abord, le «jeu du robot» qui était décomposé en 18 obstacles que les robots imaginés par les équipes devaient franchir en 2’30’’. Ensuite, les 3 jurys d’experts chargés d’évaluer «l’esprit d’équipe», «le design du robot» et enfin «un projet innovant » sur la thématique de l’eau. Tenus à huis clos, ces jurys ont été l’occasion pour les participants de défendre et de démontrer plus en détail l’ensemble de leurs réfléxions et réalisations.

    Si l’enjeu du concours était pour les équipes de décrocher l’un des quatre tickets qualificatifs pour la finale franco-belge de Bordeaux, la coopération entre les équipes était elle aussi bel et bien au coeur de la compétition. «On partagera sur nos sites web et réseaux sociaux les plans et les petites astuces que nous avons pu trouver au cours de nos entrainements» explique Christophe, le coach de la GEEK’O Team lauréate de cette seconde édition.

    Résultats et distribution des prix

    C’est aux alentours de 18h30 que les résultats ont été dévoilés devant un parterre de spectateurs venus encourager tout au long de la journée les équipes provenant de toute la Wallonie et de Bruxelles. Plusieurs trophées récompensaient les équipes qui se sont distinguées durant les di érentes épreuves tandis que les ticket qualificatifs pour la finale ont été distribués aux quatre équipes cumulant le plus de points à la clôture de la journée. Partiront ainsi en finale à Bordeaux la GEEK’O Team (Ciney), les ISJ LET’S GO (La Louvière), les Hubert Robotics (Bruxelles) et les Curieux des Sciences (Arlon).

    Prix « Jeu du Robot » : GEEK’O Team
    Prix « Esprit d’équipe » : IST LET’S GO
    Prix « Robot Design » : GEEK’O Team
    Prix « Projet innovant » : Centre culturel de Gerpinnes Equipe championne manche Ciney : GEEK’O Team

     

    Pour découvrir une trentaine de photos prises samedi, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "First Lego League 2018"

     

    DSC_0060.jpg

    Si vous voulez découvrir 23 photos prises fin de matinée, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "First Lego League 2018". 

  • Pour les distraits, changement de priorité rue d'Emptinne (Hamois)

    DSC_0036.JPGPour les nombreux automobilistes qui empruntent la rue d'Emptinne, pour se rendre du rond-point de la place communale à Emptinne au village de Hamois, je ne sais pas si vous l'avez remarqué (c'est bien indiqué), il y a changement de priorité au dos d'âne qui se trouve à quelques encablures du dit rond-point depuis vendredi 12 janvier après-midi ! 

    DSC_0062.JPG

  • Pour la dernière fois, Luc Jadot, bourgmestre de Hamois, s’adresse au personnel communal pour les vœux communaux

    La plupart des membres de tous les services communaux, du personnel enseignant et des conseillers communaux et de l’action sociale avaient tenu à être présents à Maison des Jeunes de Hamois, à l’occasion des traditionnels vœux communaux. Visiblement, chacun avait envie de remercier « son » bourgmestre, Luc Jadot, qui, depuis des mois, avait décidé de ne plus se représenter aux prochaines élections communales.

    DSC_0004.jpg

    DSC_0005.jpgVoici l’intégralité du discours prononcé, avec beaucoup d’émotion, par Luc Jadot, bourgmestre

    «La commune demeure, comme l’ont voulu les pères fondateurs du Royaume de Belgique, le centre de l’école de la démocratie. L’institution communale est riche par sa diversité. Investissements publics, gestion de l’état civil, gestion des routes, aménagement du territoire, enseignement, petite enfance, sport, culture, aide sociale et environnement. Les services rendus par ce pouvoir de proximité, deuxième cercle après les familles où s’inscrit le quotidien des choses, sont très variés. L’autorité communale serait bien démunie si elles ne disposaient pas d’une administration et de services compétents.

    Je profite de cette dernière cérémonie des vœux en tant que bourgmestre pour saluer tous les mandataires de la majorité et de la minorité qui ont oeuvré pendant ces 24 années au service de la collectivité et qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire progresser notre belle commune. Je voudrais remercier l’ensemble du personnel communal maillon essentiel permettant d’assumer une bonne gouvernance. Merci à ceux qui vont quitté les bancs du conseil communal comme Jean-Claude Goetynck, José Taton, Monique Roland, Isabelle Warnier et Marguerite Briffoz. J’ai apprécié pendant toutes ces années leur enthousiasme pour la chose publique, leur saine collaboration, leur souci d’améliorer le service rendu aux citoyens dans la perspective de recherche d’une meilleure efficience de l’action publique.

    Mes remerciements s’adressent aussi aux organes périphériques qui soutiennent et complètent l’action communale (présents à Hamois) : les services de police, les services de secours, le CPAS, la Maison de Tourisme, l’Intercommunale des Eaux du Condroz, le Gal, la Régie communale des Sports et bien d’autres.

    Je n’oublie pas les représentants de la presse qui ont toujours eu le souci d’objectivité dans le traitement de l’activité communale et qui contribuent à véhiculer une image positive de la commune de Hamois.

    Grâce à vous, nous avons mené à bien bon nombre de dossiers et de projets. Nous avons partagé des moments de joies, de convivialité mais aussi des moments de crises (comme lors de la tempête 2010 !). Nous avons donné un autre visage à notre commune.

    et de vivre ensemble. Je suis fier d’avoir pu travailler avec des personnes de qualité.

    Personnellement, je vous adresse du fond du cœur un grand merci pour la confiance que vous m’avez témoignée durant pratiquement un quart de siècle. Je resterai toujours à votre disposition pour une aide ou un service, même si je n’exercerai plus aucune responsabilité en matière de politique communale. Soyez convaincus de mon attachement à vous tous et à notre commune. Au nom du collège et du conseil communal, je vous présente mes vœux de santé et de bonheur. »

     

    DSC_0006.jpgPour le directeur général, Marc Wilmotte, l'année 2018 représente de nombreux défis  Il a notamment insisté sur l'esprit d'équipe, la chose la plus compliquée à mettre en oeuvre, comme dans toute entreprise ! Voici l'intégralité de son discours

    Merci à vous d’être là pour ce rendez-vous annuel qui est l’occasion de rassembler tout le monde, y compris des institutions extérieures avec qui nous collaborons fréquemment.

    Je vous souhaite avant toute chose une excellente année 2018 ! En premier lieu dans votre vie personnelle et familiale. Cela reste l’essentiel !

    Et ensuite dans votre vie professionnelle. Puissiez-vous trouver, là-aussi, un épanouissement.

    L’année 2018 qui se présente comporte de nombreux défis. Vous me direz « comme chaque année » ! Oui bien sûr mais cette année pourtant se profilent à l’horizon quelques particularités, et notamment une sur laquelle je souhaite m’arrêter : la nécessité d’élaborer un PST (Plan Stratégique Transversal).

    Qu’est-ce donc cela ? C’est un document stratégique qui doit aider les communes à mieux programmer leurs politiques communales en développant une culture de la planification et de l’évaluation. En fait, le PST est appelé à remplacer le programme de politique générale en le traduisant en une démarche stratégique structurée. Pas question de prévoir vaguement dans une déclaration ce qui pourrait être fait pendant la législature. Il faudra déterminer très concrètement les objectifs, les délais et les moyens (y compris humains). Dans un document global, le PST reprend donc les axes stratégiques du projet politique porté par le Collège communal, les traduit en objectifs opérationnels, puis en actions et en moyens d’actions. Nous devons dès cette année préparer la structure de ce PST, qui reprendra déjà des éléments connus comme par exemple le PCDR (Plan Communal de Développement Rural), pour être prêt à y intégrer le programme de la nouvelle majorité qui sera issue des élections. C’est là l’autre particularité de 2018, c’est une année électorale. Pour en revenir au PST, un des gros avantages de celui-ci sera, à mon avis, de favoriser une meilleure articulation entre le politique, chargé d’élaborer un PST complet, cohérent et réaliste, et l’administration, chargée de le concrétiser.

    Nous pouvons d’ores et déjà travailler sur ce PST parce que celui-ci va aussi comporter un volet interne. J’entends par là des éléments planifiant l’évolution de l’administration communale. En effet, pour faire face à toujours plus de complexité, de réglementation, de rapidité, et j’en passe..., nous devons veiller à évoluer. Si possible de manière harmonieuse, pas à pas. Bâtir une administration communale performante (et je vise aussi par ce mot le bien-être du personnel) prend du temps et représente un projet perpétuel, en définitive jamais abouti.

    Au niveau de ce volet interne du PST, je souhaite attirer votre attention sur 4 axes privilégiés.

    1er axe: axe GRH, il nous faut :

    - Un cadre, des statuts et un règlement de travail actualisés. Les textes sont adoptés, il nous reste à les mettre en application.

    - Un service GRH. Celui-ci est créé et doit se développer.

    - Des descriptions de fonctions de tous les postes (en cours).

    - Des évaluations pour permettre un dialogue sur le travail de chacun dans un but constructif (système prévu dans les statuts).

    - Des formations appropriées, en fonction des descriptions de fonction et des évaluations.

    - Le développement d’un véritable esprit d’équipe (j’y reviendrai).

    2ème axe: axe INFRASTRUCTURES/ MATERIEL, il nous faut :

    - Actualiser constamment les moyens informatiques (hardware ou software), y compris à l’extérieur de la Maison communale, comme par exemple au sein des écoles (ou des tableaux interactifs font progressivement leur apparition).

    - Nouvelle centrale téléphonique (c’est fait).

    - Moderniser les bureaux et espaces de travail. La plupart de nos écoles viennent de connaître d’importantes modifications et d’autres sont encore planifiées. L’administration vient de connaître une nouvelle répartition des espaces de travail. Et nous travaillons actuellement sur la conception de l’atelier de Cheumont, destiné à devenir un espace de travail moderne pour notre service Travaux. Des travaux sont également prévus à l’OCTC.

    - Procéder à l’aménagement de la place communale et de l’environnement aux alentours. Le stationnement va être repensé pour élaborer une place polyvalente avec de la verdure, des espaces conviviaux, une mobilité repensée, une liaison avec le RAVEL…

    3ème axe: axe COMMUNICATION, il nous faut :

    - Développer le site internet (en cours) et généraliser les formulaires électroniques pour les citoyens.

    - Repenser la GAZETTE pour développer la partie informative (notamment pour y vanter nos réalisations).

    - Développer la communication interne. Notamment par le biais de la plateforme interservices maintenant en place et les réunions internes qui se sont petit à petit imposées.

    4ème axe: GESTION DE PROJET: passer à une véritable gestion de projet va être nécessaire pour assurer le suivi des actions prévues dans le PST.

    Ces 4 axes ne sont évidemment pas exhaustifs. Beaucoup d’autres choses à côté devront être traitées également. Je reviens donc sur un élément de l’axe GRH : l’esprit d’équipe. C’est peut-être l’élément le plus important et le plus compliqué à mettre en œuvre. Mais il sous-tend tous les autres.

    Avec un esprit de corps, positif (et ce mot n’est pas à prendre à la légère, nous avons souvent tendance à exprimer bien davantage le négatif), bienveillant envers les collègues, nous pouvons considérablement améliorer notre cadre de travail, bien au-delà des aspects matériels. Certains d’entre vous ont par exemple pris en main des projets au-delà de leurs secteurs d’activités habituels et ont ainsi contribué à de belles avancées, au bénéfice de tous.

    Je n’irai pas jusqu’à dire, même si je suis né un 24 décembre « aimez-vous les uns les autres ». Je ne suis pas naïf ! Mais au moins, aidez-vous les uns les autres !

    Toujours dans cet esprit collectif, je terminerai en soulignant que chaque personne ici constitue un maillon de ce service public qu’est la Commune. C’est LE service public de proximité par excellence et sans doute, osons le dire, le service public le plus polyvalent et important.

    Chacune des missions que vous remplissez est donc utile car il s’agit ici de rendre un service aux citoyens d’Hamois et d’agir directement sur le cadre de vie d’une population. Prenons donc tous nos tâches à cœur car si la population d’Hamois vit dans un cadre privilégié, c’est en partie grâce à vous tous et vous pouvez en être fiers ! Merci pour votre écoute !

     

    Mouvements dans le personnel en 2017, détaillés par Luc Jadot, qui parfois cafouillait, en notant, avec humour, qu’il était temps pour lui de prendre sa pension !

    • Raphaël Beaujean remplace Hélène Legrand, détachée pédagogique au CECP, à la direction de l’école d’Achet et Mohiville
    • Michèle Lebrun, pour le projet informatique des 5e et 6e primaire
    • Caroline Dorval, Caroline Jadoul et Marine Donnay, nouvelles enseignantes
    • Emilie Mailleux, secrétaire enseignement dans le cadre du plan pilote
    • Isabelle Dehart est entrée à l’administration
    • Jonathan Gauthier, nouveau commissaire voyer
    • Patricia Jacmar, Yolande Delizée et Charlotte Labergies, personnel d’entretien ou de cuisine
    • Justine, à la Régie des Sports
    • Les naissances chez des enseignantes qui font augmenter la population hamoisienne : chez Sarah Titeux, Catherine Rasquin, Marie Eloy, Camille Bodart et Odile Duculot
    • Philippe Perat a obtenu le brevet d’inspecteur de proximité
    • Au niveau du Gal, une nouvelle coordinatrice, Amandine Maillen, et 2 chargés de mission, Nicolas Virone et Morgane Renard

    DSC_0023.jpg

     

    Travaux prévus en 2018 qui intéressent le personnel

    • extension de l’école de Natoye, 848.000
    • aménagement pour la police de proximité rue du Relais
    • plaine de l’espace sport à Mohiville, 200.000
    • inauguration de la salle partagée à Scy
    • dans le cadre du PCDR, liaison Achet-Hamois, étude de l’aménagement de la place et des alentours de la maison communale

    DSC_0008.jpgPersonnes fêtées

    • Michel Belpaire (qui ne s'y attendait pas!), remercié par Josée Libion, présidente du CPAS, pour son action bénévole au sein de l’aide sociale (il répond toujours présent !)
    • 3 lauréats du travail de la commune : Patrick Clément, de Natoye, 40 ans de travail dans le bâtiment, Benoît Perat, de Hamois, médaille de l’ordre de la couronne, secteur bancaire et Marcel Raty, d’Achet, cadre UCM
    • Pour leur départ à la pension, 3 personnes ont été fêtées : Simone Leroy, cuisinière à l’école de Hamois du 1er janvier 1986 au 30 juin 2015, Marie-Françoise Warzée, qui a effectuer la plupart de sa carrière en maternelle à Achet et Gérard Cabu, entré au service des travaux le 1er juin 1985, ouvrier mécanicien, chargé de l’entretien de tous les véhicules communaux

    DSC_0018.jpg

    En cliquant, à droite, dans l'album intitulé "Voeux Hamois 2018", vous découvrirez près d'une trentaine de photos prises hier à la Maison des Jeunes de Hamois

  • Que d'eau, que d'eau, après Eléanor, dans le Condroz !

    DSC_0108.jpgMon rhume presque terminé et en pleine forme pour me déplacer entre deux gouttes, je me suis baladé entre Hamois et Emptinne pour voir les éventuels dégâts de la tempête Eléanor dans notre région. Exprès, j’ai choisi cet itinéraire puisque le Bocq y coule habituellement paisiblement et que des endroits y sont habituellement inondés dès qu’il pleut. Première constatation, pas ou peu de brindilles de bois, sauf dans les endroits peu fréquentés, on peut voir quelques arbres abattus dans les campagnes ou les jardins particuliers et le Bocq et ses affluents ont débordé, mais l’eau n’a pas encore dépassé les ponts !

    DSC_0094.jpgJ’ai pu également voir (mais je n’avais pas mon appareil photo !) et appris, qu’aux endroits qui ont posé problème depuis la venue de la tempête, tout avait été rapidement sécurisé. Merci aux services des travaux, aux pompiers et à la zone de police ! Deuxième constatation : pour les promeneurs, il faut mieux utiliser le Ravel, car beaucoup de chemins sont gorgés d’eau (et pas un petit peu) et pour les automobilistes, la prudence reste de mise pour éviter l’aquaplaning («bardaf, c’est l’embardée» !). Bonne route !

    DSC_0106.jpg

    En cliquant, à droite, sur l’album «Eléanor 2018 », vous découvrirez 18 photos prises ce mercredi après-midi.

  • 2e édition du First Lego League à Ciney Expo le 13 janvier

    lego33.JPGTechnobel et Matélé s’associent pour organiser ce samedi 13 janvier la seconde édition de la FIRST® LEGO® League en Belgique francophone. Concours international de robotique LEGO®. Cet évènement réunira, au Ciney EXPO (comme l'an dernier, les photos de cet article sont de la première édition), des équipes de jeunes âgés entre 9 et 16 ans qui se préparent depuis le mois d’octobre à présenter des robots les plus performants possible.

    Ce sont en effet une quinzaine d’obstacles sur la thématique de l’eau que les équipes devront franchir avec leur robot afin d’obtenir un maximum de points en un temps imposé ! Gageons que le jeunes participants, devenus ingénieurs le temps du concours, feront preuve d’imagination mais aussi de rigeur pour assurer un beau spectacle !

    lego5.jpgComment évaluer les participants ?

    Outre le concours de robotique durant lequel les équipes devront récolter un maximum de points, les jeunes participants seront évalués tout au long du concours par des jurys d’experts sur trois éléments principaux.

    - La conception du robot : il s’agira ici pour chaque équipe de défendre le meilleur robot possible tant sur sa mécanique que sur la programmation qui permet de le contrôler.

    - La recherche scientifique : les jeunes têtes pensantes du concours défendront également devant un jury un dossier de recherche présentant des solutions innovantes sur nos utilisations quotidiennes de l’eau.

    - L’esprit d’équipe : probablement l’élément le plus important dans ce genre de compétition, l’esprit d’équipe sera lui aussi évalué au travers de petites épreuves de «coopertition», savant mélange de coopération et de compétition.

    lego2.JPG16 équipes cette année !

    Si l’édition 2017 n’avait accueilli que 2 équipes (certaines s'étaient même désisté au dernier moment, à cause de la météo !), cette année ce ne sont pas moins de 16 équipes venant de toute la Wallonie qui participeront à la manche cinacienne qualificative pour la finale française. Technobel a par ailleurs mis les petits plats dans les grands pour faire de cette journée une véritbale fête.

    Des partenaires de longue date du Centre de compétence seront en effet présents lors de l’évènement avec de nombreuses animations sur le numérique ou encore sur le thème de l’eau, Hydro Dynamics étant le nom de la thématique du concours 2018. Citons par exemple L’UNamur au travers de son Confluents des Savoirs, la Cité de Metiers de Namur, Kodo Wallonie, Riveo, le CDC Polygone de l’eau, Rato Education, le Contrat rivière et bien d’autres encore !

    En pratique

    Tout se passe au CINEY EXPO, rue du Marché couvert à Ciney le 13 janvier de 10h (premier match) à 18h30 (remise des prix).

  • La Maison du Tourisme Condroz-Famenne est lauréate dans le cadre de l’appel à projets - Tourisme pour tous en Wallonie

    N.B.: la photo de couverture a été prise lors de l'inauguration officielle de la Maison du Tourisme Condroz-Famenne qui déménageait de Heure à Ciney, en présence du ministre Collin et d'un représentant des communes de Ciney, Hamois, Ohey, Gesves, Somme-Leuze et Havelange.

    DSC_0028 - copie.jpgCe jeudi 14 décembre, le Ministre wallon du Tourisme, René Collin, a remis les prix de l’appel à projets du Commissariat général au Tourisme visant à permettre aux personnes précarisées d’accéder à l’offre touristique en Wallonie. Pour notre région Condroz-Famenne, qui regroupe les 6 communes citées plus haut, le projet sélectionné s’intitule « Aujourd'hui, c’est vacances ! Découvrons notre région ! ». Le montant de la subvention afin de réaliser ces actions est évalué à 14.500€ avec un taux de subvention de 60%.

    C’est le fruit d'une première collaboration entre acteurs touristiques et acteurs sociaux (la maison du tourisme, la Spirale, le Domaine de Chevetogne, le Centre pour demandeurs d'Asile Relais du monde de Natoye et le Foyer Cinacien) dans le cadre du projet coopération tourisme du GAL Condroz-Famenne 2016-2020 : chacun faisant le constat qu’une partie de la population du territoire des Vallées des saveurs a peu ou pas accès aux activités touristiques proposées. Ce projet vise à lever les principaux freins identifiés afin d'accroître l'accessibilité au loisir et à la richesse du territoire pour tous. D'autres partenaires pourraient rejoindre le projet ultérieurement.

    Ce projet s'articule autour de 2 phases d'actions :

    2 journées par an de découverte des activités touristiques seront organisées entre 2018 et 2021 à destination des familles avec enfants âgés de 6 à 12 ans. Afin de faciliter la participation du public cible, la gratuité sera appliquée, le transport sera prévu, un panier pique-nique sera offert, la communication sera réfléchie de manière à utiliser un langage adéquat et réalisée par contact direct via les partenaires sociaux ayant une relation de confiance avec le public.

     - Parallèlement à ces journées de découverte, il sera délivré des pass et tickets d'entrées afin de permettre l'accessibilité de ce public aux activités et aux événements « tous publics ». Les familles ciblées pourront ainsi y accéder au moment qui leur convient le mieux, en toute autonomie. A terme, nous espérons en accroître la mixité sociale. La distribution de ces tickets se fera par les partenaires sociaux qui pourront également chercher des solutions avec les personnes qui le souhaitent pour lever des freins tels que la mobilité. 

    Quelques exemples de journées thématiques et ludiques :

    1/ Phase encadrée :

    > Découverte guidée du Sentiers d’Art (www.sentiersdart.be) avec un atelier œuvre de Land’Art (avec La Spirale)

    > Animations découverte nature (avec la Spirale et les guides du réseau Ambass'acteurs de la maison du tourisme)

    > Découverte des produits du terroir (visite guidée d’une ferme avec atelier « comment fabriquer son beurre », Visite d’une cidrerie avec atelier « comment fabriquer du jus de pommes » )

    > Découverte des musées avec une thématique intéressante pour les jeunes (Espace muséal d’Alvaux, musée Monopoli, musées Héritage,…)

    > Une journée en famille au Domaine de Chevetogne avec un accès aux activités : faire une tour en petit train, un tour en barque, jouer une partie de mini-golf et découvrir le parc et les plaines de jeux librement.

     

    2/ Phase autonome :

    Distribution de pass, de tickets d'entrées afin de permettre l'accessibilité du public cible aux activités et aux évènements « tous publics »

    Quelques exemples d’activités à réaliser en toute autonomie :

    > Activités « Mes Aventures d’enchanteurs » (6 balades jeux dont 2 vont être créées sur les communes d'Ohey et Gesves en 2018) www.mesaventures.be

    > Balades Géocaching

    > Participation à des événements organisés sur le territoire, comme Balades & Vous

    > Une journée au Domaine de Chevetogne