Vie économique - Page 5

  • Pari réussi pour Play-Zone 2016 à Ciney : faire basculer une usine de production en usine 4.0

    On est prêt pour la 4e révolution industrielle chez Technobel !

    Lire la suite

  • La chapelle Sainte-Barbe de Hamois vient d’être restaurée !

    DSC_0050.jpgAfin de rendre à la Chapelle Sainte-Barbe son charisme d'antan, sous l'impulsion Colette Deffrasne une citoyenne très attachée à son patrimoine et du Groupe de Travail citoyen «patrimoine », des artisans et entreprises de la commune ont travaillé gracieusement afin de restaurer cette chapelle située à Hamois (chaussée de Liège, à hauteur du rond-point à côté de l'école communale). Afin de remercier tous ces talentueux bénévoles mais aussi de découvrir le travail réalisé une inauguration officielle de cette restauration s’est déroulée en ce premier dimanche de décembre, en présence du Collège communal, de nombreux conseillers, des artisans qui ont œuvré à sa restauration et de nombreux paroissiens.

    DSC_0047.jpg

    Après l’office religieux en l’église de Hamois, tout le monde s’est dirigé près du rond-point du centre de Hamois pour écouter successivement Pierre-Henri Roland, échevin du patrimoine, qui a rappelé la vie de Sainte Barbe et remercié tous les artisans et bénévoles, suivi de Luc Jadot, bourgmestre, qui a raconté l’histoire de cette chapelle puis l’abbé de Hamois qui l’a béni.

    DSC_0045.jpg

    DSC_0048.jpgLuc Jadot a rappelé que les chapelles sont des témoins de la foi profonde des gens ainsi que des lieux de recueillement qui servaient de reposoir lors des processions et des rogations : «si cette chapelle a été construite en bordure de la chaussée, face à la chapelle Ste Agathe, c’est que cet axe était important en tous temps, la chaussée Charlemagne permettait le passage d’un charroi important. En face du bureau de police, à l’endroit qui s’appelait la barrière d’Hubinne, le bâtiment servait pour l’octroi. On y payait les taxes. Seuls les ecclésiastiques et les militaires en étaient exemptés.

    DSC_0046.jpg

    DSC_0059.jpgL’actuelle maison de Valy a servi de relais de diligences au 18e pour ceux qui se rendaient des Pays-Bas en France en passant par Dinant. Bernard Dethy a été le dernier propriétaire de la malle poste. C’est lui qui a rebaptisé la chapelle, Sainte Barbe en 1789. Merci à Colette Deffrasne pour sa démarche citoyenne. Merci aussi à David Nigot, aujourd’hui décédé, qui a porté une dévotion toute particulière à Sainte Barbe et qui a toujours entretenu cette chapelle. Merci également à Jean-Gérard Bertot pour son travail remarquable de restauration de la vierge polychrome en respectant les coloris d’époque. »

     

    DSC_0044.jpg

    DSC_0066.jpgListe des artisans et bénévoles ayant participé à la restauration :

    • Entreprise Eric Arndt (maçonnerie)
    • Entreprise Jean-Luc Arndt (toiture)
    • Entreprise Jérôme et Gérard Mostenne (plafonnage)
    • Entreprise Evrard (peinture)
    • Entreprise Hastir (sablage et rejointoyage)
    • Sébastien Heulens (ferronerie)
    • Carrière Mercier (pierres bleues)
    • Pierre et Terroir (pierres reconstituées)
    • Promaco (charpente)
    • Comardenne (ardoises naturelles)
    • Atelier Jean-Gérard Bertot (restauration de la statue Sainte Barbe)
    • Serge Robinet (participation à cette dernière restauration)
    • Céline Delizée (fourniture électricité)
    • David Jadot (dessin de la grille)
    • Personnel de l’OCTC ainsi que les ouvriers communaux

    DSC_0064.jpg

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album "Chapelle Ste Barbe Hamois", vous découvrirez 24 photos prises dimanche

  • Près d’un million pour subsidier l’assainissement et la paysagère de l’ancien caravaning du Domaine provincial de Chevetogne

    Le Domaine Provincial de Chevetogne a appris ce jeudi que son nouveau projet d’assainissement et de requalification paysagère de la partie de l’ancien caravaning qui borde les étangs a été retenu par le Gouvernement Wallon pour bénéficier d’une enveloppe provenant des Fonds FEADER d’un montant de 387.000 € et de 580.800 € de fonds régionaux.

    zonehumide3.jpg

    Pour rappel, le FEADER c’est le fonds européen agricole de développement rural qui vise à la reconversion économique des zones rurales, par le redéploiement d’une activité plus résiliente aux changements climatiques, par de nouvelles initiatives dynamiques et innovantes en terme d’environnement.

    zonehumide4.jpg

    La zone prévue sera restaurée en zone humide, en zone d’observation des écosystèmes marécageux et en laboratoire de la biodiversité. La zone d’une superficie de 3 ha accueillera également quelques implantations de pique-nique et deux aires de jeux pour tout-petits. Le sentier personnes à mobilité réduite sera allongé d’une promenade en caillebotis d’un km et permettra de découvrir un biotope restauré du Domaine.

    zonehumide5.jpg

    Avec la zone humide des castors et les cent ha de forêt récemment mis en conservatoire intégral pour un siècle, ce nouvel aménagement témoignera de la volonté provinciale de développer un domaine touristique respectueux des biotopes indigènes et tout entier inscrit dans une perspective diachronique de développement durable, assainir les sites, restaurer les milieux humides, favoriser le renouvellement des nappes phréatiques.

    Le Domaine de Chevetogne se veut donc un laboratoire de la société nouvelle, une quête d’idéal écologique conciliant développement économique et restauration des patrimoines écologiques, une utopie réalisée modèle de la société à venir où le développement économique ira de pair avec un respect des milieux autochtones.

    Après la Plage de Robinson, la Mine d’Or, le Château, le Centre des littératures jeunesse, l’Europe met de l’argent et soutient notre développement local endogène, nos gîtes, nos agriculteurs, nos artisans, le tourisme et l’ Horeca, tout en offrant aux usagers un magnifique « paysage restauré ».

    A l’heure où des euro-sceptiques remettent en question une Europe qui donne aux territoires la liberté créatrice de « disposer de leur futur », le Domaine de Chevetogne et la Province de Namur souhaitent remercier le Gouvernement Wallon, le Ministre Collin et les administrations fonctionnelles de l’Europe auprès le Gouvernement Wallon pour leur politique positive « d’encadrement et d’accompagnement » de nos projets.

    Depuis vingt ans le Domaine de Chevetogne a doublé le nombre de ses visiteurs, l’Europe a accompagné une politique régionale et provinciale fondée sur le développement durable.

  • Marché artisanal d'hiver à la Cipale à Ciney le 11 décembre

    15267582_1321572727873970_6788442682750748929_n.jpgMarché artisanal d’hiver de 14h à 20h à la salle de la Cipale au clos de l’Ermitage à Ciney : créateurs locaux, ateliers créatifs, accessoires déco, bijoux, mode petits et grands, parking, bar et gourmandises.

  • Ces 10 et 11 décembre, de 11h à 19h, La Spirale" proposera son 27e marché artisanal de Noël à Natoye.

    LE PLUS BEAU MARCHE ARTISANAL DE NOEL DE WALLONIE !

    Lire la suite

  • Vitrine cadeaux du 3 décembre 2016 au 3 janvier 2017 à Havelange

    Suite au succès de l’édition de l’année 2015, l’association des commerçants havelangeois organise la seconde édition de la Vitrine cadeaux. Celle-ci se déroulera du samedi 3 décembre 2016 au mardi 3 janvier 2017.

    De quoi s’agit-il ? Une vitrine présente des lots des différents commerçants qui participent au projet. Le client reçoit de la part du commerçant un ou plusieurs billet(s) qu’il dépose, complété(s), dans l’urne qui se trouve devant la vitrine cadeaux.

    Le mardi 3 janvier 2017 dès 18h30 devant la vitrine, les lots seront distribués suite au tirage au sort.

    Afin d’ajouter une dimension festive, un bar sera également ouvert à la même heure en face de la vitrine, devant l’Hostellerie de la poste.

    La vitrine se situe au carrefour à côté des feux de signalisation.

    Cette opération se veut représentative de l’activité commerciale et de la diversité de l’offre proposée dans la commune, avec la collaboration de l’Administration communale de Havelange.

    Renseignements : www.havelange.be - Facebook de l’Association:

    commerçantshavelange@gmail.com

  • Inauguration du MHiN, le musée d’Histoire(s) Naturelles, centre d’interprétation des littératures pour l’enfance et la jeunesse au Domaine de Chevetogne

    DSC_0008.jpgC’est magique, c’est merveilleux, il faut que je redécouvre ces lieux avec mes enfants ou mes petits-enfants, … le rêve qu’a fait Bruno Delvaux, directeur du Domaine de Chevetogne il y a bien longtemps est maintenant devenu réel : un centre d’interprétation des littératures pour l’enfance et la jeunesse est né et son bébé s’appelle le MHiN.

    DSC_0001.jpg

    C’est en présence du personnel du Domaine, du monde politique de la province et de la région, des bénévoles du Domaine et de Benoît Poelvoorde, venu en ami du Domaine que s’est déroulée, vendredi soir, l’inauguration officielle du MHiN.

    DSC_0003.jpgPour Jean-Marc Van Espen, député-président, «année après année, sur le Domaine Valéry Cousin, le visiteur voit éclore de nouvelles attractions, des installations flambant neuves, des trésors touristiques et technologiques et des équipements récréatifs innovants. Cette fois, focus sur le château néobaroque, véritable petit bijou architectural, historique et patrimonial. Aujourd’hui, la boucle est donc bouclée, la rénovation du château s’achève avec la transformation du château s’achève avec la transformation du 2e étage et des combles en Centre d’Interprétation de la Littérature Jeunesse et en Musée d’Histoires Naturelles. Ce nouvel outil culturel de 250 m2 voit le jour grâce à des fonds européens, régionaux et provinciaux de 655.487. Le MHiN traduit la volonté provinciale de maintenir et renforcer la place du DVC comme 1er pôle d’attraction namuroise, d’accroître l’investissement dans le secteur touristique, récréatif, culturel et pédagogique, d’innover en proposant un plan inédit de la littérature enfantine et de diversifier l’offre touristique et culturelle jeunesse et d’en faciliter l’accès. Les plus values du MHiN profiteront à tous les publics : pour les visiteurs, principalement les enfants, une invitation à la découverte et à l’évasion, pour le château, une rentabilité sur 4 à 5 étages, pour le Domaine, une nouvelle attraction pour toutes les saisons, à l’abri des intempéries et pour la province, une offre touristique et pédagogique étoffée et complète. »

    DSC_0004.jpgPour René Collin, ministre en charge du tourisme, «c’est une idée formidable pour compléter l’offre du Domaine en terme culturel et destiné aux enfants et aux familles. De plus, on y sera à l’abri ! Jeudi prochain, les investissements touristiques seront votés par la Région wallonne. Je tiens à vous signaler que votre dossier de valorisation de l’ancien camping en espace innovant qui alliera le plaisir de la découverte de la nature à celui du partage de barbecue est en très bonne position. »

     

    DSC_0017.jpgPour Bruno Belvaux, directeur du Domaine Provincial : «j’ai attendu longtemps. Le premier dossier d’intention a été écrit il y a 8 ans ! C’est long en démocratie de convaincre ! Le projet abouti est en tout point semblable à ce que nous avons imaginé au départ avec Pascal Lebrun, scénographe, illustrateur et sculpteur et Olivier Simon, architecte d’intérieur. Dans ce musée, le visiteur découvrira une bibliothèque, un véritable musée avec de vrais objets comme un sabre de Barbe Noire ou la coiffe de Grazy Horse sur le sentier de la guerre, des ateliers créatifs. »


    MHIN_couv.jpgDétails des pièces du musée

    Il faut 2h à 2h30 pour visiter tout le musée. Il ne sera accessible que par maximum 30 personnes. Dans chaque, les vitrines proposent des objets précieux, des images plus ou moins poétiques et surprenantes comme celle du lit de la Belle au Bois Dormant et des ateliers créatifs où l’enfant peut sortir du rôle de spectateur pour construire une cabane, écrire le début d’un roman ou monter sur une scène de théâtre. Au centre du musée, la galerie des héros fait la proposition de 12 auteurs de contes ou récits pour jeunes comme Jules Verne, Marc Twain, …

    DSC_0009.jpgLes 9 pièces du musée se répartissent de la manière suivante :

    • la nécropole elfique, un champs de fouilles archéologiques
    • nous sommes faits de la substance de nos rêves, avec la nuit et les ombres
    • l’objet de la quête, l’inaccessible étoile. Dans la tourelle du château qui prolonge la pièce au lit à baldaquin, se trouve un autre lit mystérieux

    DSC_0021.jpg

    • DSC_0013.jpgle personnage, la construction du héros. L’aventurier peut se transformer en Batman, Spiderman, … et créer son propre décor afin de se mettre en scène
    • le refuge, le repos. La cabane est l’endroit où le héros fatigué vient se cacher lorsqu’il est blessé ou en difficulté
    • DSC_0040.jpgle territoire fait l’histoire ou comment expliquer toutes les formes d’obstacles qui peuvent ralentir le héros
    • les paradis lointains, le bonheur au bout du monde. Depuis 1492, plus rien ne sera pareil car les hommes vont ramener de leurs explorations du goût (tomate, tabac, …) de la couleur (perroquets, azalées, …) mais aussi l’exotisme
    • mythologies des moteurs à vapeurs et à explosion concrétisé par la croisière noire et jaune
    • le bonheur par la nature ou un Espace Marcel Marlier a été imaginé pour permettre de dessiner avec lui
    • les gloires de la grande bibliothèque ou le couloir des héros

     

    DSC_0038.jpg

    DSC_0040.jpgEn pratique

    Avant la saison 2017, le MHiN sera ouvert sur réservation selon les horaires suivants :

    • durant les vacances de Noël, du lundi au vendredi de 10h à 12h sur inscription (le NEM est ouvert de 13h à 17h)
    • dès le 1er février, du lundi au vendredi sur réservation (083/687.204), pour les visiteurs individuels via le 083/687.211 ou chevetogne@province.namur.be le samedi et le dimanche de 10h à 12h
    • durant les vacances de carnaval, pour visiteurs individuels du lundi au dimanche de 10h à 12h

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album intitulé "Inauguration du MHiN de Chevetogne", vous découvrirez 43 photos prises lors de l'inauguration

  • Petit Potager, la marque de vêtements pour enfants créés par Marie Blondiaux d'Achêne

    oetitotager4.JPGLe marché de Noël de la Solidarité au Domaine d’Achêne m’a permis d’y rencontrer dans un stand, Marie Blondiaux, une voisine de l’endroit. Depuis 2 ans, elle vend ses vêtements Petit Potager. Sa philosophie est simple : «un carré de terre dans le jardin et tu peux récolter des super bons légumes. Ce n’est pas qu’un vêtement. J’ajoute dans les pochettes qui accompagnent les vêtements pour enfants de 2 à 8 ans des petites graines qu’ils pourront semer ! Le meilleur de la nature pour faire grandir les enfants au rythme des saisons. »Elle travaille avec deux ateliers de confection, l’un en Belgique, l’autre au Portugal, leur fournissant les croquis et les étiquettes (qui ne grattent pas) et le type de tissus exclusifs Ecotex à utiliser. Dans notre région, on peut trouver les vêtements Petit Potager chez Sarah Dujardin à l’Ame des Choses à Ciney et à Pomme d’Amour à Dinant. Pour plus de renseignements sur Petit Potager, on peut contacter Marie Blondiaux via marie@petitpotager.be, ou le 0476 89 27 71, ou surfer sur www.petitpotager.be, ou encore la rejoindre sur facebook.