Vie sociale - Page 2

  • 40 bougies pour Les Arsouilles, service d’accueillantes d’enfants en province de Namur

    Le service Les Arsouilles est un service d’accueillantes d’enfants créé à l’initiative de Vie Fémine pour offrir, aux femmes, dès 1978, un accueil de qualité pour leurs enfants de 0 à 3 ans. Son siège social est situé rue Edouard Dinot à Ciney, ce qui explique que pour marquer ses 40 ans, que sa partie académique se soit déroulée dans les locaux du Centre Culturel de Ciney en présence de mandataires politiques de la province, des partenaires de l’ASBL, d’une représentante de la ministre Alda Greoli et d’accueillantes. L’ASBL est gérée par un Pouvoir Organisateur composé de représentants de Vie Féminine, de bénévoles ayant un intérêt pour la petite enfance et des représentants de pouvoirs politiques locaux.

     

    DSC_0114.jpg

    Un peu d’histoire (racontée par Bernadette Denemoustier, directrice de l’ASBL et présente depuis le début)

     

    DSC_0115.jpgLe service fut agréé en 1978 par l’ONE (aujourd’hui Office de la Naissance et de l’Enfance) pour une capacité de 20 gardiennes au départ. 20 ans plus tard, le service compte 90 gardiennes pour 307 enfants en accueil. Entre temps, deux maisons communales ont ouvert leurs portes en 1992 et 1993. En 1995, un service de garde d’enfants malades « l’Ourson enrhumé » voit le jour, à l’initiative des Arsouilles : en 2017, on y recense 14 puéricultrices, 1.954 dépannages dont 24 % sur Namur, 8,4 sur Gembloux, 8 sur Andenne, 6,5 sur Gesves, 6,2 sur Dinant, 996 refus, 30 % des malades entre 1 et 2 ans. Le premier duo d’accueillantes est ouvert en 2009 dans les locaux de l’école communale d’Achêne. Aujourd’hui, on en compte 25 dont 5 au domicile d’une accueillante. Si, dans un premier temps, le secteur desservi par l’ASBL concernait exclusivement l’arrondissement de Dinant/Philippeville, les communes d’Andenne, Profondeville, Assesse, Ohey et Gesves se sont ajoutées. En 2017, 156 accueillantes ont accueilli 1240 enfants pour un total de plus de 100.000 présences. 40 ans plus tard, la capacité est de 146 accueillantes pour un service qui s’étend désormais sur 26 entités dont les CPAS et les communes subventionnent complémentairement la présence des enfants. La répartition des enfants par commune en 2017 est la suivante, pour les plus importantes : Ciney, 17 %, Andenne, 13 %, Havelange, 12%, Rochefort, 11,5 % et Hamois, 9 %.

     

    DSC_0117.jpg

    Si, au départ, on parlait de gardienne encadrée, puis d’accueillante sociale encadrée, le combat en faveur d’un statut complet pour les accueillantes d’enfants aboutit enfin au 1erjuin 2018 à un projet pilote pour 7 postes de salariés attribués aux Arsouilles pour des accueillantes en fonction. Pour Laurence Lesire, présidente de l’ASBL, « il restera dont à offrir le statut et la reconnaissance à toutes les accueillantes en service ! Nous devrions avoir un véritable droit à l’accueil comme cela existe en Scandinavie, un juste financement, une réelle politique de l’enfance. Les besoins des familles évoluent, les parents travaillent à deux, les horaires s’allongent. Pour le financement, c’est l’éclatement des institutions. Nous sommes fiers d’avoir tenu bon et d’avoir toujours été au plus près des besoins des familles. »

     

    DSC_0122.jpgDes pôles de travail ont été créés sur base des besoins et des réalités de terrain : un espace pour l’étude, la recherche et l’événementiel, la communication interne et externe pour assurer une meilleure accessibilité, la logistique et la gestion du matériel de puériculture pour améliorer l’équipement des milieux d’accueil, l’éveil culturel des touts petits en milieu d’accueil dans le but d’élargir le champ des découvertes et le recrutement et la sélection des accueillantes comme professionnelles de la petite enfance.

     

    DSC_0116.jpgPendant la partie académique, deux témoignages de terrain ont été apportés. Pour la première, qui n’est plus accueillante mais qui siège bénévolement au sein de l’ASBL, «il a fallu changer sa maison pour l’accueil, les parents sont parfois encombrants et de plus en plus exigeants (locaux aseptisés, horaires, …), les formations sont importantes ». Pour une des plus anciennes accueillantes (30 ans), « et si je tombe malade, que se passera-t-il ?, à ma pension, qu’est-ce que j’aurai ? et après mon divorce, … »

    Avant le vin d’honneur et le gâteau des 40 ans, un bouquet a été remis à Isabelle Pierson, de Rochefort, pour tout ce qu’elle a fait en faveur des Arsouilles.

    DSC_0119.jpg

    Au lendemain de la partie académique qui lancer les 40 ans de l’ASBL, une conférence sur le thème de l’hyper-parentalité, destinée autant aux accueillantes qu’aux patents, est organisée au Centre Culturel de Rochefort ce lundi 10 septembre à 19h. Une grande fête familiale ouverte au plus de mille familles inscrites sera organisée le samedi 22 septembre de 13h à 18h au Domaine des Grottes de Han, privatisé pour l’occasion.

  • Une bibliothèque d'objets en province de Namur ? Séance d'info à Ciney le 12 septembre

    dépôt2.jpgOn a tous des objets qui encombrent la maison et dont on ne se sert que très (trop) rarement. Et si on les louait plutôt que de les acheter ? C'est le principe de la bibliothèque d'objets Usitoo. C'est économique et écologique... Et si on en lançait une dans la province de Namur ? Intéressé.e ? Rendez-vous pour une séance d'info sur le projet le mercredi 12 septembre à 19h30 dans les locaux de la Maison des jeunes de Ciney (Avenue Sainfoin, 10). Contact : Jean-François Rasschaert - jrasschaert@hotmail.com

    Le concept

    Un concept de bibliothèque d'objets est active à Bruxelles et dans le Brabant wallon par une coopérative nommée Usitoo. Le principe, c'est de louer des objets dont on ne se sert que très peu souvent, plutôt que de les acheter (tonnelle, karcher, coffre de toit, chaussures de ski,...). La bibliothèque se constitue en grande partie avec des objets que des particuliers ont chez eux et qu'ils "revendent" à Usitoo (contre des usi-points pour pouvoir louer d'autres objets). Ca représente un gain d'argent (on n'achète plus), de place (on ne stocke plus) et ça permet de soulager l'environnement (on consomme moins, donc... on fabrique moins !!

    Usitoo équipe.jpg

    Pour la province de Namur 

    Une trentaine de personnes de la région se sont déjà inscrites sur une liste d' "usiteurs" potentiels (Usitoo en demande 25 pour livrer des objets au départ de Bruxelles). Si vous voulez en savoir plus sur Usitoo : www.usitoo.be

     

  • Plus de 300 personnes au château de Ramezée (Havelange) à l’invitation du Rotary de Durbuy

    Cette année, sans aucun doute grâce à son président actuel, l’havelangeois Michel Collinge, le service-club du Rotary de Durbuy avait choisi le cadre du château de Ramezée, sur les hauteurs de Barvaux-Condroz pour y organiser leur traditionnel dîner-spectacle.

    DSC_0197.jpg

    DSC_0196.jpgPour Michel Collinge qui a d’abord remercié l’hôte d’un jour, toutes les personnes ayant sponsorisé leur manifestation, toutes celles et tous ceux qui membres ou sympathisants du club ont contribué à la réussite de la soirée ainsi que les membres du Patro de Havelange et MeMaPoFaiBa pour les services à table : « cette soirée vise à soutenir les objectifs du Rotary International comme l’éradication de ka polio. Mais nous voulons continuer à soutenir une ONG qui aide les enfants des rues du Népal, dont un de nos membres en est le responsable.

    DSC_0204.jpg

    Plus proche de nous, le Foyer de l’Aubépine à Havelange qui accueille des enfants en situation familiale précaire veut développer des activités innovantes permettant de donner à ces enfants de bonne condition de via. Nous voulons également soutenir des associations qui aident les personnes en situation de handicap. Altéo et Rêve assis, qui organise chaque année des voyages afin d’assurer un dépaysement tant à l’étranger que dans nos différentes contrées. Ils leur permettent également aux personnes atteintes d’un handicap de découvrir la pratique sportive. Nous intervenons aux niveaux des infrastructures adaptées et à l’encadrement. Nous voulons poursuivre notre aide à l’ASBL Osmose qui dresse des chiens d’assistance. »

    DSC_0203.jpg

    DSC_0200.jpgEntre deux parties du repas, place au spectacle avec une Manon Lepomme, en pleine forme (dans la salle, elle a même revu son ancienne prof de gym de rhéto, Mme Defays !!, et a ajouté un sketche pour l’occasion !) dont le spectacle « Non, je n’irai pas chez le psy ! » vaut absolument le détour ! Pendant son spectacle, il est déconseillé d'aller aux toilettes ou de discuter (elle a été prof d'anglais pendant 3 ans!) sinon, vous êtes pointé du doigt, en direct !!!!

    Elle vient d’ailleurs d’être élevée au rang de citoyenne d’honneur de la ville de Liège.

     

    DSC_0201.jpg

  • Une quarantaine de candidates provinciales pour Miss Belgique 2019 dont 3 de notre région ont découvert Bruges

    Pour la 6e année consécutive, une quarantaine de candidates provinciales de Bruxelles, Brabant Wallon, Hainaut, Liège, Namur et Luxembourg pour Miss Belgique 2019 ont visité la ville de Bruges à l'invitation du site www.missitems.be. Une journée pleine de découvertes et dégustations offertes gratuitement aux filles !  Elles ont notamment visité le Musée des Frites, le Historium, le Béguinage, une chocolaterie, la Brasserie Bourgogne des Flandres, la Grand-Place, le lac d’Amour, une gaufrerie et une glacerie.  Le rédacteur en chef de Missitems, Filip Vanden Berghe, les a guidées en français en donnant des infos historiques sur les curiosités touristiques principales.

    Les Namuroises présentes viennent de Dinant (Océane Macaux, 17 ans, étudiante en Sciences Sociales 5e année secondaire),

    ZZU_3611.jpg

    Jambes, Flawinne, Jemeppe-sur-Sambre, Vedrin, Mohiville (Alizée Tihon, 20 ans, étudiante en Droit, 2e année Université)

    ZZU_4009.jpg

    et Spontin (Elodie Duchesne, 18 ans, étudiante en institutrice Primaire 2e année Haute Ecole)

    ZZU_3794.jpg

    Miss Namur 2018 et 1e Dauphine de Miss Belgique 2018 Zoë Brunet (originaire de Jemeppe-sur-Sambre) étaient également présentes.

    ZZU_3663.jpg

    Les autres élues francophones étaient:
    - Olivia Simmons (Miss Bruxelles 2018 et finaliste Miss Belgique 2018 – originaire d’Ixelles)
    - Stella Kouekam (2e Dauphine Miss Luxembourg 2018 – originaire d’Athus)
    - Sofia Bouhadjar (Crown Card Miss Hainaut 2017 et finaliste Miss Belgique 2018 – originaire de La Louvière)

  • Sous la canicule, les plaines communales de Hamois ont cartonné cette année !

    Cette année, les plaines communales de Hamois se déroulaient du 16 juillet au 10 août, comme d’habitude, dans les locaux de l’OCTC et de la Boverie à Hamois. Pas moins de 441 enfants âgés de 2,5 à 12 ans ont été accueillis pendant les 4 semaines de plaines, ce qui représente une augmentation de 10 % par rapport à l’an dernier.

    DSC_0041.jpgUne équipe dynamique animaient la plaine (Marie Laloux, Marie Wathelet, Marie Warnier, Elise, Cyrielle, Manon, Carli, Eva, Augustin, Anthony, Théo, Malorie, Noémie, Clémentine, Zoé, Logan, Dorian, Corentin, Anna, Juliette, Mathilde, Lucas, Alfred, Amandine, Arthur, Lola et Philomène), encadrés par Jean-Luc Léonard sous l’échevinat de la jeunesse Pierre-Henri Roland.

    DSC_0042.jpgLes enfants ont réalisé des bricolages et différentes activités sur le thème des vikings et dragons la première quinzaine et sur la magie la deuxième quinzaine. Au programme également, des excursions au Domaine provincial de Chevetogne, des promenades au bois, sur le Ravel, du sport et des jeux dans le hall de l’école sans oublier les balades à vélos et une journée avec 5 châteaux gonflables, jeux de bois et grimages. Une journée d’initiation à la magie avec spectacle en fin de journée s’est déroulée grâce au magicien Mimaz. Un barbecue et le passage du camion de glace Le Mont Blanc ont clôturé chacune des 4 semaines et pour la dernière, une chouquette offerte à chaque enfant par Frédéric Rolland de la boulangerie Rolland-Warnon. Pour se protéger des effets secondaires de la canicule, pas moins de 14 pots de crème solaire, 1.500 bouteilles d’eau, 900 jus d’oranges et 900 jus de pommes ont été nécessaire, leur budget a explosé par rapport aux autres années !

    Photo de la dernière semaine en présence des autorités communales:

    DSC_0038.jpg

  • La météo ensoleillée a bouleversé les habitudes du Patro de Schaltin !

    Cette année, le Patro de Schaltin avait choisi le village de Pesche dans la commune de Couvin comme lieu de leur traditionnel camp d’été. Une septantaine d’enfants inscrits pour 20 animateurs et 13 cuistots au total côté chiffres. Comme d’habitude, le camp s’est achevé avec un dîner avec les parents qui sont venus rechercher leurs enfants des petites sections (car à partir de 12 ans les plus grands montent et démontent le camp avec les animateurs).

    Les journées étaient normalement organisées suivant le timing suivant : 

    - le matin, les activités se font en section

    - l'après-midi, un grand jeu est prévu pour tout le monde. Avec la canicule, il a fallu inverser le sens des journées avec grands jeux le matin et direction le ruisseau l'après-midi au ruisseau pour s’y rafraîchir

    - après le goûter, c'est un peu du temps libre où on en profite pour se laver ou les animateurs occupent les enfants avec d'autres activités

    - après avoir soupé et fini la vaisselle nous avons une veillée pour tous (les animateurs et cuistots sont souvent invités à participer) et se suit d'un cantique que nous chantons tous les soirs avant d'aller dormir.

    Ce qui a été plus complexe avec la chaleur à été le hike (nous partons marcher deux jours et le soir nous avons dormi dans un camp scout cette année) car marcher sous cette chaleur a été un réel défi surtout pour des enfants de 6 ans !

    Sixtine Bonmariage a contacté le responsable de la DNF de la région de Couvin pour avoir son accord pour faire un feu de camp. Il est venu voir sur le terrain et a donné son accord ! Ouf car un camp sans feu n'est pas un camp !

    A force de répéter " crème solaire et casquette" à longueur de journée, zéro malade !

    (et un grand merci à Sixtine pour toutes les infos fournies !

  • 35e édition de Ciney contre le cancer

    55 cyclistes et 51 marcheurs pour un parrainage total de 7596,05 € !

     

    Lire la suite

  • Une inauguration de Safari place Monseu sans discours inaugural !

    Cette année, échéance électorale d'octobre oblige sans doute, pas un seul discours n'a été prononcé lors de l'inauguration officielle de Safari Ciney (place Monseu) mais bon nombre de candidats se trouvaient "Ici, dans l'Action, avec un Vert dans la main ! " dans une ambiance calme !

    DSC_0018.jpg

    Chaud, très chaud, température inhabituelle pour débuter Safari Ciney (même aux terrasses de l'horeca !) que l'on pourra rejoindre jusqu'au 12 août. Pas besoin de petite laine pour applaudir Cover Age sur la scène du kiosque et malheureusement, de gros nuages qui n'ont pas permis d'assister à l'éclipse de lune ! 

    DSC_0019.jpg

    Pour découvrir quelques photos prises lors de l'inauguration et en soirée, il suffit de se rendre en haut, à droite et de cliquer sur l'album photo "Safari Ciney 2018". D'autres photos y seront ajoutées au fur et à mesure de mes passages place Monseu !