Enseignement

  • 5 jours en immersion à Saint Joseph Ciney pour 30 étudiants de Berchem

    DSC_0001.jpgPour la seconde fois, 30 étudiants de l'école Pulhof de Berchem ont participé à un échange linguistique en français avec 25 élèves de 5e immersion et 5 élèves de 6e néerlandais 2 de l’institut Saint Joseph de Ciney. Ils étaient accompagnés, comme pour le précédent échange, par leurs professeurs de français, Anne Van Imschoot et Ann Govaerts. Comme pour les dix précédents échanges, c’est Laurence Daffe, une des profs de langues de l’Institut Saint Joseph de Ciney, qui s’occupe notamment des élèves de 5e immersion en néerlandais, qui organisait ce jumelage linguistique.

    DSC_0006.jpgCette fois, elle était aidée par Laurence Van Roy, qui enseigne l’histoire en néerlandais en immersion pour travailler sur le thème du rôle de la femme pendant la première guerre mondiale. Les étudiants francophones et flamands ont travaillé ensemble sur ce thème au travers de cartes postales. Ils ont ainsi pu découvrir, outre la présence d’infirmières, d’agricultrices, celle d’espionnes ou encore de munitionnistes des usines d’armement. Au programme de l’échange, speed dating, présentation de Ciney et de Namur en néerlandais, découverte de l’école, tournoi de sport, jeu dans la ville de Namur, découverte du musée Rops, soirée Karaoké et ateliers théâtre, boxe, radio et kicker à la Maison des Jeunes de Ciney.

    N.B.: sur cette photo, chacun arbore un C, comme Ciney gang !!!, cela va devenir tendance dans la capitale du Condroz !!!!

    23561572_10155870312188832_1326841571910694178_n.jpg

    En février de l’année prochaine, tous se retrouveront à Berchem pour, cette fois, une immersion en néerlandais.

    En cliquant, à droite, au milieu, sur l'album intitulé "EchangeStJoBerchemnov17" vous découvrirez 16 photos de cet échange

  • Le conseil communal des enfants de Hamois a représenté la province de Namur à la cérémonie officielle de la commémoration de l'Armistice à Bruxelles !

    Alors que pour la moitié d’entre eux, ils venaient à peine d’avoir prêté serment comme membres du nouveau communal des enfants de Hamois, ils se sont tous retrouvés, à Bruxelles, 3 semaines après, pour représenter officiellement la province de Namur lors de la cérémonie officielle au Tombeau du soldat inconnu à la Colonne du Congrès. Après un voyage en train, les 14 jeunes et leurs 4 accompagnants adultes ont été accueillis au Parlement fédéral, où ils ont pu notamment répéter la cérémonie du dépôt de fleurs. Ils sont ensuite partis à pied, avec les autres jeunes âgés de 10 à 12 ans, pour le Colonne du Congrès pour une cérémonie de plus d’une heure. Après un déjeuner avec les vétérans, toujours au Parlement fédéral, les jeunes ont eu l’occasion de participer à un débat-animation sur les thèmes de la guerre, également en présence des vétérans. A coup sûr, une journée que chacun gravera à jamais dans sa mémoire !

    Les jeunes à la chambre:

    IMG_0166.JPG

  • L’Institut de Schaltin lance sa 19e Opération Chocolat

    DSC_0015.jpgC'est une saine tradition. De la mi-octobre à décembre, l'opération chocolat s'organise au profit des bénéficiaires de l’institut de Schaltin. Comme d’habitude, une boite de langues de chat du chocolat Galler est proposée à la vente. Les bénéfices récoltés sont directement consacrés à des séjours de vacances, de classes de dépaysement, l’achat de matériel ludique, didactique, sportif et destiné à l’épanouissement de tous les résidents du FJA .

    Depuis 3 ans, le lancement de l’opération chocolat coïncide avec un apéro schaltinois, à l’initiative du comité de lever de fonds au profit du Foyer pour Jeunes et Adultes, FJA de l’Institut de Schaltin. Cet apéro, ouvert bien entendu aux villageois et autres sympathisants, permet aussi de rassembler les forces vives de l’école avant la pause du congé de Toussaint.

    DSC_0019.JPG

     

    DSC_0021.jpgSi vous souhaitez vous associer à cette action, alors, réservez un accueil chaleureux à l’équipe de jeunes et bénévoles durant les mois de novembre et décembre. Il est également possible de les acheter chez Vrancken à Hamois et à Havelange, à la Petite Fringale et au Dikke Nek.

  • Appel aux volontaires pour le projet « Mobilité à l’école » du GAL Condroz-Famenne

    Envie d'apprendre aux enfants de Ciney, Hamois, Havelange ou Somme-Leuze à se rendre à l'école à vélo en toute sécurité? Devenez "Accompagnateur(trice) Mobilité à l'école"

    Lire la suite

  • 3e édition de Clean up à Ciney pour 250 écoliers de 5e et 6e primaires

    DSC_0524.jpgPour cette 3e édition de Clean up (campagne écologique communautaire qui inspire et habilite les communautés à nettoyer, remettre en état et préserver leur environnement), les élèves de 5e et 6e primaire des écoles communales de Ciney, Leignon, Achêne, Braibant, Sovet, l’athénée et l’étincelle de Ciney étaient concernés. Pour la cellule environnement de la ville de Ciney, cette catégorie d'âge (10-12 ans) est capable de comprendre l'importance du sujet traité tout en ayant encore une certaine envie de réaliser des projets concrets. Leur engouement à découvrir doit être le moteur de la réussite du projet qui les poussera inévitablement à devenir des acteurs responsables du monde de demain !

    DSC_0527.jpg

    La journée s’est déroulée en deux temps afin de faciliter la logistique des accompagnateurs : chaque groupe participait aux ateliers de sensibilisation et effectuait le ramassage des déchets dans les rues autour de son école. Au niveau des ateliers, on retrouvait, le BEP Environnement, les étudiants de l'EPASC, section environnement, les étudiants de l'Athénée, section plasturgie, le contrat rivière Haute Meuse, le contrat rivière Lesse, Point Nature et le groupe Zéro Déchet.

     

    DSC_0538.jpg

    La philosophie du projet Clean up, qui met l'accent sur l'action et des idées concrètes et définies est la suivante :

    • Amener le jeune à avoir sa propre opinion dans cet environnement qui l'entoure. Le jeune doit pouvoir profiter du monde qui l'entoure afin d'en puiser ce qui sera bon pour se construire. Le jeune doit s'affirmer pour se sentir intégrer. L'éducation au sens large permet de nourrir le jeune afin qu'il acquière toutes ces compétences pour devenir un acteur du monde de demain.
    • Faire prendre conscience aux jeunes et moins jeunes que le respect de l'environnement est capital pour nous et pour les générations futures. Il n'y a pas qu'un seul gros effort à faire mais de multiples petits gestes au quotidien. Ce changement peut s'opérer à l'échelle d'une famille mais également à l'échelle d'une commune. La réduction des déchets et l'anti-gaspillage sont des principes qui doivent faire partie des mœurs afin de produire moins de déchets.

     

    DSC_0537.jpg

    Au niveau de Ciney, selon sa cellule environnement !

    À l'échelle locale, nous pouvons dire que la commune de Ciney est, dans son ensemble, assez propre, mais comporte toujours des chancres dont le principal est le dépôt clandestin de déchets. En moyenne par année, nous trouvons 400 – 500 dépôts dont 25 à 30 % sont verbalisés. Généralement, ce sont des sacs poubelles, des objets encombrants, des déchets verts, des pneus, etc... qui, une fois ramassés, sont en partie triés. Les routes communales et régionales sont nettoyées régulièrement par des ouvriers communaux, des PTP et des Bénévoles. Malheureusement, leur nombre n'est pas suffisant pour palier à tous les problèmes rencontrés. Les atteintes aux cours d'eau sont légions, une des principales causes est aussi les abandons de déchets.

    Tous ces déchets abandonnés demandent à l'institution communale une grande débauche d'énergie, de temps et d'argent. Rien qu'à Ciney, nous employons plus ou moins six temps plein pour la propreté que ce soit sous la forme d'ouvriers ou encore d'employés sans compter le matériel nécessaire pour pouvoir travailler efficacement. L'administration communale de Ciney est bien consciente qu'une de ses missions est de maintenir la commune dans un état propre; néanmoins la propreté est le devoir de tous. Nous ne pouvons compter que sur le civisme des personnes pour tenter d'améliorer cette situation car malheureusement trop de gens gardent l'habitude de se débarrasser de leurs déchets en les jetant par la fenêtre de leur véhicule.

    Pour découvrir toutes les photos prises ce matin, il suffit de cliquer en haut, à droite, sur l'album intitulé "Clean up Ciney 2017"

  • Les premières de la Providence de Ciney à la bibliothèque

    Comme chaque année scolaire avant le congé de Toussaint, les élèves de première rénové de l'Institut de la Providence de Ciney découvrent le fonctionnement de la bibliothèque communale l'Air Livre, située à deux pas de l'école. Chacune des 3 classes y passait à tour de rôle en ce jeudi matin. Avec l'aide de Michèle Alexandre, la responsable de la bibliothèque, ils ont pu découvrir comment il est aisé de retrouver un livre que l'on recherche et surtout, que le monde de la lecture, n'est pas un monde inconnu mais facile à apprivoiser !

    DSC_0521.jpg

    La Bibliothèque communale l'Air Livre assure la mise à disposition et le prêt d'ouvrages pour enfants et adultes : romans, documentaires, journaux, magazines, livres en grands caractères... Elle propose également des animations (visites ludiques, conteries, expos, rencontres d'auteurs...) ainsi qu'un service de réservation et de prêt inter-bibliothèques. Sont disponibles pour les enseignants : pochettes de livres du Prix Bernard Versele et pochettes de livres en exemplaires multiples.

    Pour rappel, voici son horaire:

    • Mardi de 9h à 12h30
    • Mercredi de 12h à 17h30
    • Jeudi de 13h à 19h
    • Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h
    • Samedi de 9h à 13h
    • Fermé le lundi et le dimanche
  • Réouverture de l’école de Méan après rénovation

    C’est en présence des membres du Collège communale, de conseillers, de l’équipe pédagogique actuelle et ancienne de l’école, de nombreux enseignants havelangeois, et, bien sûr des écoliers fréquentant ou ayant fréquenté l’école de Méan et de leurs parents que vient de se dérouler une fête pour marquer sa réouverture après quelques mois de travaux.

     

    DSC_0477.jpg

    Si le projet de construire l’actuelle école de Méan date de 1964 (l’ancienne date de 1864), il a fallu attendre le 21 septembre 1971 pour qu’il soit concrétisé ! Actuellement, 32 enfants la fréquentent, l’équipe pédagogique se composant de 2 enseignants en maternelle et en primaire.

    DSC_0481.jpg

    Si la bourgmestre Nathalie Demanet et l’échevine Marie-Paule Lerude ont déclaré que l’école était le lieu privilégié dans le démarrage dans la vie pour un enfant où on scelle des amitiés pour sa vie et insisté sur l’importance d’une petite école où l’environnement reste familial, Marc Libert, échevin, a détaillé les travaux réalisés : « ces bâtiments sont le vestige d’une conception des années 60, passoire énergétique, ambiance proche du sauna l’été, grand froid en hiver ! Les plafonds ont été isolés, doublage des murs par une maçonnerie en blocs chanvre – chaux on a remplacé les portes et les fenêtres (c’était du simple vitrage), le tout pour 75.000 dont 60.000 de subsides régionaux. Tout cela a permis une économie de combustible et le nombre de radiateurs a été divisé par 2 ! Le bâtiment principal a aussi été rénové : toiture, classe des grands, avec, là aussi, une attention particulière à l’isolation. Le montant des travaux a été de 125.000 €, dont 110.000 € de subsides dans le cadre du programme PPT (plan prioritaire des travaux) de la Communauté Wallonie-Bruxelles. 11.000 € sur fonds propres ont permis la rénovation de la cour de récréation.

    Je voudrais souligner la participation du service technique communal, puisque celui-ci a été associé depuis le début aux travaux, que ce soit pour des démontages, des démolitions, des travaux de plafonnage, de peintures,… et j’en oublie certainement. Cela représente environ 1.600 heures de travail pendant plus de 2 mois. Ces travaux marquent une étape presque finale dans la rénovation énergétique des bâtiments communaux, entamée il y a maintenant déjà 4 ans, et qui démontre que, même avec une situation financière très difficile comme Havelange a pu la connaître, il est possible de mener une politique volontariste dans ce domaine. Le tout, c‘est bien de le vouloir ! »

     

    DSC_0484.jpgPour Lucile Bonjean, directrice des écoles communales de Barvaux, Maffe et Méan, «cette année 2017 fut marquée d’impatience pour les petits et les grands élèves de Méan. D’abord, le cartable tout neuf attendait près de la porte d’entrée pour une nouvelle année scolaire pleine d’espoirs et de promesses ! Et, cette fois, quel bonheur, les espoirs sont comblés et les promesses tenues ! Notre impatience est double, car nous avons pénétré avec joie dans les splendides classes tant attendues ! Depuis sa naissance, celle-ci n’a connu que peu de travaux, je dois même vous avouer que je ne les espérais plus ! Nous sommes de ces petites écoles de campagne où l’odeur du lisier se répand dans les narines dilatées des maîtres. Cela nous empêcherait-il d’y investir ? Nous pourrions le penser car on peut dire que ce fut une longue attente ! Pourtant, un élève m’a dit : nous avons eu de la chance qu’on nous répare notre école ! Cela valait la peine d’attendre, car, comme vous le voyez, nous avons une école métamorphosée pour la plus grande joie de tous. C’est donc avec émerveillement que nous avons vu se transformer notre école en un joli papillon sorti de sa chrysalide.

    Les enfants et les enseignants pensons que cette rentrée 2017-2018 est exceptionnelle et restera gravée à jamais dans les mémoires. En effet, les élèves ne tarissent pas d’éloges sur leur école : c’est la meilleure école ! C’est la plus belle ! J’aime bien les couleurs de la grille ! On eu de la chance qu’on nous répare ! J’aime bien la nouvelle cour ! Dans une belle école, on travaille mieux ! Tous les Es et les profs sont sympas ! C’est du changement avec les couleurs en classe et ainsi elle est toute belle ! J’aime bien le nouveau préau ! Voilà, ce ne sont que des paroles d’enfants me direz-vous. Toutefois, que seraient ces magnifiques bâtiments, sans les enseignants aussi performants que dévoués pour chaque enfant et qui feront vibrer ce superbe lieu d’apprentissage ! Justement, et les élèves, … Je ne ferais pas de détours, tous nous sommes secoués par la chute de la population, mais, depuis plus d’un an, nous sommes en recherche et avançons dans des projets communs : l’éveil au néerlandais, l’intégration et la maîtrise des nouvelles technologies, qui sont autant de signes d’espoir qui nous permettent de nous projeter dans l’avenir. Cependant, une école se verrait amoindrie sans un comité des parents actif qui répond toujours présent pour organiser de façon impeccable, repas et festivités. D’ailleurs, j’en profite ce soir pour remercier chaque membre et vous invite à venir les rejoindre pour devenir aussi acteur dans l’école de votre enfant. Au nom des parents, de l’équipe pédagogique de l’école de Méan, des élèves actuels et des futures nouvelles têtes blondes qui auront la joie de fréquenter notre magnifique école, je remercie tous ceux qui ont contribué à la rajeunir et à lui donner l’éclat et l’attirance d’une toute jeune ! Plus que jamais, chacun peut mesurer l’importance de notre école et de son dynamisme, ne perdons pas de vue que celle-ci est l’élément moteur essentiel à la vie de notre village. Ce n’est pas pour rien que notre devise est : à l’école de Méan, on grandit à pas de géants ! Alors, merci les enfants, pour le soleil que vous apportez dans nos cœurs et nos villages ! »

    DSC_0480.jpg

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album "Méan école" vous pourrez voir des photos prises hier soir pendant le moment officiel

  • Soutien scolaire à l’EPASC de Ciney toute l’année le mercredi après-midi

    Depuis début octobre, l’Ecole Provinciale d’Agronomie et des Sciences de Ciney accueille sur son site l'asbl Enseignons.be. Celle-ci propose aux enfants de toutes les écoles un soutien scolaire en mathématiques, français, langues (anglais/néerlandais), sciences ainsi qu’une aide à la préparation au CEB.

    Enseignons.be n’est pas une école de devoirs. Ce n’est pas non plus une étude surveillée ou dirigée. C’est un accompagnement individuel pour un très petit groupe de jeunes. Avec la garantie d’un suivi de qualité, semaine après semaine, par des enseignants passionnés qui portent leur projet avec beaucoup d’enthousiasme.

    Enseignons.be, c’est   

    • Une remédiation immédiate et efficace le mercredi de 13h30 à 15h30 dans un cadre agréable et accueillant.
    • Un partenariat sur la durée : les cours sont suivis durant 3 mois au minimum, afin de garantir un résultat. Les cours se donnent toute l’année.

    Modalités pratiques en prenant contact avec le responsable de l'asbl par téléphone au 0498/822.374