Somme-Leuze

  • La Maison de Tourisme Condroz-Famenne recherche des ambassadeurs pour guider les familles su

    Les communes d'Assesse, Ciney, Gesves, Hamois, Havelange, Ohey et Somme-Leuze sont concernées !

    Lire la suite

  • Le GAL Condroz-Famenne lance un appel aux citoyens et aux associations pour co-construire une épicerie itinérante

    Rendez-vous le 21 juin à 9h30 à l'OCTC de Hamois !

    Correction dans l'article !!!!!! bien lire, villages dépourvus de commerces !!

    Lire la suite

  • Plus de 160 patronnés au jeu du Traquenard à Assesse !

    Durant le week-end des 21 et 22 avril, les animateurs de la régionale des patros Ciney-Dinant-Beauraing ont organisé leur traque géante appelée « Le Traquenard ». L'événement démarrait à Assesse (lieu du QG) et le terrain de jeu s'étalait du local du patro d'Assesse aux endroits dodo, Natoye et Crupet. Au total, à peu près 120 jeunes traqués et 45 traqueurs venus de 7 régionales et 15 patros: Enghien (Centre), Buzet (Charleroi), Neffe, Schaltin, Purnode, Gesves, Havelange, Assesse et Hamois (Ciney-Dinant-Beauraing), Godinne, Rhisnes et Eghezée (Namur), Berneau (Visé), Bièvre et Bonsin (Luxembourg Centre et Nord) ainsi qu'une équipe de traqueurs Scouts de la région de Liège.

    DSC_0032.jpg

    Les gagnants chez les jeunes traqués sont:

    1. Clara, Victor et Louise du patro d'Assesse
    2. Tom et Louis du patro de Gesves
    3. Jeanne et Théo du patro d'Eghezée

    Les gagnants chez les traqueurs sont:

    1. Michel François et Guillaume, les Scouts de Liège
    2. Corsac, Cerf et Mangouste, des anciens du patro de Gesves
    3. Martin, Vincent et Romain du patro de Gesves

    DSC_0066.jpg

    Les organisatrices Marie Fourneaux et Sixtine Bonmariage sont très heureuses et fières de la réussite de cet événement !

  • Balade gourmande à Bonsin (Somme-Leuze) le 30 avril

    Le dimanche 30 avril dès 10h30, rendez-vous en famille ou entre amis pour participer à la balade gourmande organisée par « l’école Communale de Bonsin » et soutenue financièrement par la Maison du Tourisme Condroz-Famenne et le Commissariat Général au Tourisme. Vous partirez à la découverte de magnifiques paysages champêtres à la frontière entre le Condroz et la Famenne. Vous longerez aussi le bois de Viné et son hêtre bicentenaire, pour arriver au village de Borlon et son église gothique du XII °s. Le parcours de 9km sera ponctué de 6 étapes gourmandes où vous pourrez déguster des plats préparés avec des produits condruziens dans une ambiance musicale variée. A l'arrivée, un concert de clôture avec le groupe "Muriel d’Ailleurs".

    Etapes et menu, départ à partir de 10h30 à l'école communale de Bonsin, inscription et remise des documents

    Apéro : Comité des parents

    Woodstock et son folk reggae soul pop "Don't worry, be happy !"

    Entrée : Traiteur - Chef à domicile : Elise émois

    Filet de truite fumé laqué - Salade de racines et graines de chanvre

    Sorbet : Maître glacier artisanal : Frédéric Lizen

    Envolée de passion et sa goutte mélodieuse

    Plat : Traiteur : Pierrot Charpentier

    Tagliatta d'entrecôte - Spaghetti sauté à la truffe - Tian de légumes

    Fromage : Fromagerie du Gros-Chêne

    Ronde fromagère

    Dessert : Etienne Godefroid et Samuel Résimon

    "Trois notes de douceur ! " signé Nous

    TARIFS

    Tout compris : adultes : 40€, - de 12 ans : 15€
    Une boisson est prévue à chaque arrêt ainsi qu'un café au dessert

     

    INSCRIPTIONS OBLIGATOIRE AVANT LE 24 AVRIL

    Réservation effective suite au paiement sur le compte BE28 7506 0244 3520 en mentionnant le même nom sur la réservation et le virement, le nombre de repas adultes, le nombre de repas enfants et l’heure de départ.

    Plus d'infos:

    riket.gode@gmail.com

    Ecole : 086 34 45 46

    Eric Godefroid : 0477/38 19 11

    Ingrid Lhermitte : 0479/96 74 24

  • Vœux 2017 de l’Intercommunale des Eaux de Scy

    Cette année, même si la neige était bien présente à l’occasion des traditionnels vœux de la direction de l’ l’Intercommunale des Eaux du Condroz aux administrateurs des 5 communes partenaires (Ciney, Hamois, Havelange, Hotton et Somme-Leuze) et au personnel ouvrier et employé, elle n’a empêché personne d’être présent ce qui loin d’être le cas du 15 janvier de l’an dernier. Comme l’a rappelé Joseph Dethy, président de C.A. de l’AIEC : «l’an dernier, certains n’ont pas pu nous rejoindre suite à la journée neigeuse dont nous avons bénéficier ce jour-là. Cette journée avait été aussi problématique pour nous puisque nous avions dû faire appel à la firme Dutry Power pour faire fonctionner le captage de Scy puisque nous étions privés d’électricité. Notre secrétaire, Camille Warzée, avec ses enfants, a été d’un grand secours pour conduire le groupe à bonne destination et aussi pour retirer les véhicules ORES et de l’AIEC enneigés. L’an dernier, j’avais insisté pour accélérer les impayés et, avec le concours du personnel administratif, on a peut en résorber une partie. »

    DSC_0042.JPG

    Comme Nathalie Demanet, la présidente de la zone de secours DINAPHI, était présente, Joseph Dethy lui a demandé que lors des interventions des pompiers dans la zone de l’intercommunale qu’ils utilisent les bouches d’incendies à grand débit plutôt que de se raccorder n’importe où, comme cela avait le cas en début d’année lors d’un incendie à Havelange.

  • #tousàtable, la première journée du média numérique de proximité via Matélé ce 9 décembre

    Matélé, télévision locale de l’arrondissement de Dinant, organise la première journée du média numérique de proximité le vendredi 9 décembre 2016. Cette opération-pilote porte le nom de code : #tousàtable. Elle rassemblera dans un même espace virtuel les contributions de tous ceux qui souhaitent prendre part au débat, professionnels, simples citoyens et journalistes, autour d’une question centrale : « Pourquoi on mange ce qu’on mange ? ».

     

    TAT_couv_FB.jpg

    Abandon de poste

    Le 9 décembre, Matélé s’est lancé un défi un peu fou : abandonner, le temps d’un soir, son média traditionnel pour surprendre ses téléspectateurs sur le web. Nous voulons bouleverser les codes et produire des contenus uniquement à destination des nouveaux médias : des articles web enrichis, des photos interactives, des web documentaires, des reportages immersifs à 360 degrés, des reportages sonores, des interventions multi- participants, etc. Un autre volet de cette journée porte sur le dialogue sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Instagram.

    #tousàtable photo illustration (1).jpg

    #tousàtable ne se conçoit pas sans la participation active des internautes. Son objectif est de provoquer un maximum d'interactions avec les communautés en suscitant leur participation au projet éditorial. Aux côtés des journalistes, Matélé souhaité que tous ceux qui le veulent puissent apporter des pistes de réflexion autour de notre question centrale : « Pourquoi on mange ce qu’on mange ? ». Ces réponses peuvent passer par des photos, des vidéos, des textes, des Facebook live, etc. Matélé se fera l’amplificateur de tous ceux qui ont quelque chose à dire.

    Quelques exemples :

    • La visite à 360° de la fabrication de la Trappiste de Rochefort
    • Un format long (web doc) mêlant textes et vidéos sur les habitudes alimentaires de quatre ménages bien différents
    • Une rencontre entre un agriculteur et un député européen filmée de manière complètement immersive. Grâce à une technique jamais utilisée de vidéo à 2 X 180°, vous pourrez choisir d’être dans un pré avec l’agriculteur ou au sein même du Parlement européen
    • Vous pouvez télécharger d’autres exemples de productions « web-friendly » (©Matélé) déjà réalisées grâce à ce lien https://www.dropbox.com/sh/xfqri7o1r4x6r66/AACWGcxUPt4NIx4Zm0aj808ea?dl=0
    • Toutes nos expérimentations numériques sont d’ores et déjà relatées dans un blog « Le lab de Matélé » : https://lelabmatele.wordpress.com/

     

    #tousàtable photo illustration (6).jpg

    Auberges espagnoles réelles et virtuelle

    #tousàtable, opération numérique, a un prolongement dans la vie réelle. Matélé lance à tous (citoyens, associations, entreprises, institutions) un challenge : organiser la plus grande auberge espagnole possible et faire de notre petit coin de Wallonie l’endroit le convivial du monde.

    Ensemble, une multitude d’auberges espagnoles connectées les unes aux autres seront crées. Le 9 décembre, chacun est invité à rassembler sa famille, ses voisins, ses amis, ses collègues, ses clients... autour d’un repas selon le principe de l’auberge espagnole. Matélé va connecter toutes les auberges espagnoles les unes aux autres au sein de l’opération numérique décrite plus haut. Chaque participant est, lui aussi, appelé à contribuer et à apporter une réponse à notre question centrale via des photos, des vidéos, des « live » Facebook, des tweets, etc. réalisés avant et pendant le repas. Tous les formats sont possibles, Matélé jouant là pleinement sa mission d’éducation permanente en permettant à chacun de démystifier et d’expérimenter les nouveaux médias.

    Matélé collecte ces productions numériques pour les partager avec ses internautes et ainsi créer une grande auberge espagnole informative et virtuelle sur le thème de l’alimentation.

     

    14589937_10154042746461973_7671995957057659876_o.jpg

    Comment faire ?

    Les internautes sont appelés à partager leurs photos, vidéos et textes dès maintenant dans le groupe Facebook, Twitter ou sur Instagram avec le #tousàtable.

    Le groupe Facebook #tousàtable est le lieu privilégié pour communiquer. Nous y donnerons plein d’idées et y présenterons des applications gratuites pour créer facilement des contenus numériques.

     

    DSC_2376.JPG

    Matélé ne veut laisser personne au bord du chemin et proposera une émission spéciale le 9 décembre de 18h à 20h30. Là aussi, ils veulent surprendre leurs téléspectateurs en leur offrant une émission de « slow TV ».

  • Inauguration de 20 nouveaux logements à Pessoux, Leignon et Noiseux

    DSC_0002.jpgLes membres du Conseil d’administration du Foyer Cinacien ont découvert ce mercredi 16 novembre plusieurs nouveaux logements publics dans les communes de Ciney et de Somme-Leuze. Actuellement, le Foyer Cinacien gère 365 logements (356 sociaux et 9 moyens) sur les communes de Ciney, Hamois, Havelange et Somme-Leuze :

    • 5 à Barvaux-Condroz
    • 214 à Ciney
    • 63 à Emptinne
    • 4 à Jeneffe
    • 3 à Pessoux
    • 4 à Chevetogne
    • 32 à Havelange
    • 5 à Barvaux-Condroz
    • 19 à Leignon
    • 4 à Noiseux
    • 11 à Somme-Leuze
    • 2 à Sinsin

    DSC_0004.jpgA ce jour, la société comptabilise 467 demandes à un logement sur son parc immobilier. 36 logements de la rue Charles Balthasar à Ciney feront bientôt l’objet de travaux comme ceux réalisés dans la Cité Saint-Roch : ils seront équipés d’un chauffage central gaz, les carrelages au rez-de-chaussée et en salle de bain seront remplacés et dix d’entre eux seront concernés par des travaux d’isolation. Le montant estimé est de 641.000 , hors TVA. Les travaux devraient débuter en mars 2017.

    DSC_0005.jpg

    La rénovation d’anciens bâtiments agricoles au centre de Leignon a permis la création de 8 logements sociaux (5, une chambre, 2, deux chambres et 1, trois chambres) et 5 logements moyens (1, une chambre et 4, deux chambres). Le chantier s’élève à près de 1,9 million d’euros.

    DSC_0003.jpg

    La rénovation de l’ancienne école de Pessoux a permis la création de 3 logements sociaux et d’un logement pour le compte de la ville de Ciney. Le chantier s’élève à près de 500.000 .

    DSC_0001.jpg

    A Noiseux, le projet consiste en la construction au Domaine de l’Ourthe de 3 logements sociaux de 2 chambres chacun. Le montant du chantier s’élève à près de 400.000 .

    DSC_0008.jpgAu retour des 3 visites, Henri Focant, président du C.A., s’est félicité de voir que les nouveaux investissements avaient eu lieu au cœur des villages, dans une meilleure intégration que ce que se faisait dans les années 60 ou 70 ou tout était groupé.

  • Le Voltî circule dans près d’une centaine de prestataires depuis le 1er octobre !

    DSC_0378.jpgLe 30 septembre, le Voltî a été lancé au Petit Théâtre de la Grande Vie de Forzée lors d’une soirée, en présence des prestataires de biens et services du réseau, des donateurs du crowdfunding et de la presse. Le Voltî, qui équivaut à un euro, devient la monnaie locale et citoyenne des communes de Ciney, Hamois, Havelange, Marche-en- Famenne, Nassogne, Rochefort et Somme-Leuze.

    DSC_0380.jpg

    DSC_0383.jpgLe Voltî sera présent à différents événements (le 7 octobre au petit marché de la place de Ciney et le 9 au Petit déjeuner Oxfam de Ciney) pour rencontrer les citoyens de la région. Ces moments de rencontre permettront au public de se familiariser avec le projet, d’échanger des euros contre des Voltî, de vivre un moment convivial autour d’un projet citoyen et de rencontrer des membres de l’équipe.

    DSC_0386.jpg

    DSC_0387.jpgChacun pourra se procurer des Voltî aux comptoirs de change du réseau (leur liste est disponible sur www.levolti.be ou dans des répertoires que l’on peut se procurer chez chaque prestataire). Ce sont des prestataires (commerçants-fournisseurs) qui acceptent d’avoir des Voltî à échanger contre des euros. L’utilisation du Voltî est très simple car un euros équivaut à un Voltî. Cette monnaie locale ne circulera que chez des commerçants locaux des sept communes concernées. Le Voltî est une monnaie qui favorise les commerçants locaux. De fait, elle ne peut circuler que dans les commerces du réseau. La monnaie en Voltî sera automatiquement dépensée chez un commerçant Voltî. De plus, en capturant des euros à travers le Voltî, on empêche que ces valeurs servent à spéculer dans des marchés financiers lointains. Le Voltî a pour objectif de recréer du lien entre les prestataires et les particuliers, de promouvoir les commerçants de son réseau et de favoriser une économie plus juste. Le Voltî est disponible en 5 billets, de 1, 2, 5, 10 ou 20, il n’existe pas en monnaie.