Somme-Leuze

  • Tout le réseau TEC gratuit les 31 décembre et 1er janvier

    Voici un communiqué de presse du TEC qui peut intéresser tous ses usagers !

    Afin de bien terminer l’année et de la commencer mieux encore, le TEC offre la gratuité sur l’ensemble de son réseau les 31 décembre et 1er janvier (du premier au dernier service).

    Pensez dès lors au TEC pour réaliser vos derniers achats en toute tranquillité, pour aller souhaiter « la bonne année » à vos proches ou encore pour rejoindre vos lieux de festivités en toute sécurité.

    Bien que le transport à bord des véhicules soit gratuit les 31 décembre et 1erjanvier, la validation reste obligatoire.

    • Vous disposez d’un titre valide sur votre carte MOBIB/MOBIB basic ou sur votre ticket sans contact ? Validez-le lors de votre montée dans le bus comme d’habitude : aucun trajet ne sera décompté !
    • Vous ne disposez pas de titre de transport valide ? Adressez-vous au chauffeur qui vous délivrera un billet gratuit.

    Consultez nos horaires et itinéraires sur l’application du TEC ou sur le site infotec.be pour préparer votre déplacement.

     

  • Du changement à la tête de la rédaction de Matélé

    Voici un communiqué de presse de Matélé:

    La rédaction de Matélé, la télévision locale de l’arrondissement de Dinant, a désormais un nouveau duo, 100% féminin, à sa tête. Céline Sérusiaux a été nommée rédactrice en chef et Morgane Halloy, rédactrice en chef adjointe.

    Suite au congé politique pris par Anne Pirson devenue échevine à Ciney, le conseil d’administration de Matélé vient de nommer Céline Sérusiaux, rédactrice en chef. Jusque-là, elle travaillait comme journaliste au sein de la rédaction, en charge plus spécialement des magazines. A ses côtés, le CA a nommé Morgane Halloy, rédactrice en chef adjointe. Cette dernière devient éditrice en chef et poursuivra en outre sa mission de présentatrice de l’Actu.

    Matélé, toujours plus digitale

    La volonté de la rédaction de Matélé est de poursuivre son développement sur le web et les réseaux sociaux. A l’heure où les producteurs de contenus de toute nature se multiplient, les journalistes de Matélé ambitionnent de produire et de diffuser une information de qualité, dûment vérifiée, le plus rapidement possible tant sur l’antenne télé que sur Internet.

    Cette intention est encore renforcée par les excellents chiffres qu’enregistre Matélé sur le web : sa page Facebook compte 18.380 fans (+22% en un an) avec 256.000 vues des vidéos diffusées en une semaine ; son site Internet recense 285.000 pages consultées en novembre (+10% par rapport à la même période en 2017). Les groupes communaux sur Facebook (« Cinaciennes, Cinaciens », « Rochefortoises, Rochefortois »…) remportent également un beau succès (13.600 personnes au total), ils permettent notamment un dialogue constant entre la rédaction et les habitants de l’arrondissement.

    Dans cette optique également, Diederick Legrain se voit confier le poste de Manager Digital, un poste inédit dans les télévisions locales francophones où il aura notamment la charge de maintenir une veille constante quant à l’évolution des formats informatifs sur les réseaux sociaux. Cette fonction à caractère transversal l’amènera à développer des synergies avec notamment le secteur associatif.

     

  • Tout le réseau TEC gratuit ce dimanche à l'occasion des élections communales !

    À l’occasion des élections communales et provinciales du 14 octobre 2018, tout le réseau TEC sera gratuit afin de permettre aux citoyens de se rendre facilement aux urnes.

    Comment profiter de cette gratuité ?

    Bien que le transport à bord des véhicules soit gratuit ce jour-là, la validation reste obligatoire.

    • Vous disposez d’un titre valide sur votre carte MOBIB/MOBIB basic ou sur votre ticket sans contact ? Validez-le lors de votre montée dans le bus comme d’habitude : aucun trajet ne sera décompté !
    • Vous ne disposez pas de titre de transport valide ? Adressez-vous au chauffeur qui vous délivrera un billet gratuit.

    Plus d’infos sur infotec.be

  • La démarche Prix Juste Producteur soutenue par Carrefour Belgique : vers un bio juste et pas juste du bio

    Dossier de presse reçu, je ne fais aucune publicité, mais pour votre information vous pouvez lire ce quelques lignes, bonne lecture:

    Suite au lancement de la campagne d’envergure Act for Food de Carrefour Belgique, qui a provoqué l’inquiétude des producteurs vis-à-vis d’une guerre des prix bas dans le bio, le Collège des Producteurs a récemment fait entendre son mécontentement : du bio juste plutôt que juste du bio.

    Mais Carrefour rassure et l’assure : « nous ne voulons pas niveler par le bas l’agriculture biologique, nous voulons aider à la développer encore davantage, et que les producteurs nous remercient de les avoir aidés à réussir commercialement leur conversion ; sans toucher à leurs mages. ».

    Oui à un bio accessible à plus de consommateurs, mais surtout, oui à un bio local, qui réponde à une juste rémunération des producteurs et à la prise en compte de la valeur de leur travail. Pour rappel, en moyenne, un agriculteur perçoit seulement entre 5 et 20% de la valeur finale d’un produit sur le marché.

    Grâce à des entretiens constructifs, les 2 acteurs affirment aujourd’hui leur volonté de collaborer. Carrefour l’affirme : « nous nous engageons à travailler en partenariat avec les producteurs bio belges et de les rémunérer correctement, en prenant en compte la démarche du label « Prix Juste Producteur » (https://prixjuste.be). Le Collège des Producteurs qui soutient cette volonté, restera vigilant et mettra tout en œuvre pour qu’elle soit une réalité.

    « Du bio plus juste » : le casting des acteurs est bon, reste les scènes à valider.  Rendez-vous est donné le 5 novembre lors de l’Assemblée sectorielle Bio du Collège des Producteurs lors de laquelle Carrefour Belgique expliquera en détail aux agriculteurs son action et affirmera son engagement de rémunérer correctement les producteurs bio.

    Cette question d’un « Prix Juste Producteur » sur des produits commercialisés dans la grande distribution est un enjeu de taille : à titre d’exemple, 84 % des fruits et légumes consommés en Wallonie sont commercialisés en grande distribution.  E.Grosjean, « Pour le monde agricole, il est capital de faire comprendre aux consommateurs que manger du porc bio payé à 1€ les 500gr au producteur, alors qu’il a été élevé, nourri, et soigné pendant de nombreux mois, ce n’est juste pas possible ! Personne n’accepterait ça, et les producteurs ne peuvent pas non plus… Acheter équitable, ça commence aussi avec nos productions agricoles. »  

    A l’occasion de la semaine du commerce équitable (du 3 au 13 octobre) le Collège des Producteurs lance donc un appel à l’ensemble des enseignes pour adhérer à la démarche.

  • Les candidats Ecolo à la province pour le district de Ciney-Rochefort

    Voici la liste des candidats Ecolo pour les élections provinciales du 14 octobre prochain

    1. France Masai, Ciney (Sovet), 36 ans, conseillère politique
    2. Yves Watterman, Hamois (Natoye), 54 ans, employé dans le secteur non- marchand
    3. Nicole Lecomte, Havelange, 54 ans, commerçante
    4. Bernard Convie, Rochefort, 45 ans, agriculteur bio
  • 2 nouveaux Circuits « auto/moto » dans les Vallées des Saveurs (Ciney, Gesves, Hamois, Havelange, Ohey, Somme-Leuze et Assesse)

    En famille, en couple ou entre amis, venez parcourir la région des Vallées des Saveurs en voiture ou en moto (voire en vélo si vous êtes costauds !) grâce à deux nouveaux circuits thématiques:

    DSC_0142.jpg

    • UN CIRCUIT FERMES

    Au départ de Ciney, découvrez la Route des Fermes. Un circuit de 130 km au cœur du Condroz. De vallées en collines escarpées, ce circuit vous emmène à la découverte de 21 fermes. Certaines présentent un patrimoine historique intéressant, d’autres sont toujours en activité et proposent des produits à vendre ou des visites guidées (sur réservation) !

     

    châteauSkeuvre.JPG

    • UN CIRCUIT PATRIMOINE

    A votre rythme, laissez-vous séduire par la richesse et le charme des villages de Ciney, Hamois, Havelange, Somme-Leuze, Ohey, Gesves et Assesse en suivant ce circuit de 150km qui vous emmène à la découverte d’une vingtaine de lieux patrimoniaux incontournables des Vallées des Saveurs.

    INFOS PRATIQUES : voyez, imprimez et téléchargez GRATUITEMENT les 2 itinéraires sur votre smartphone ou votre GPS via le site www.valleesdessaveurs.be ou

    Télécharger gratuitement l’application Sity Trail Scanner le QR code Partez sur les routes

    Circuit Fermes

    http://www.sitytrail.com/tours/QRP/150/927123.png

    Circuit Patrimoine

    http://www.sitytrail.com/tours/QRP/150/927142.png

  • LE GUIDE DE RANDONNEE « BALADES ET VOUS… » est sorti !

    Le top 12 des balades pédestres sur les communes de Ciney, Gesves, Hamois, Havelange, Ohey et Somme-Leuze !

    Lire la suite

  • Les prairies du Condroz et de la Famenne mises à l’honneur lors d’une journée de formation phyto-licence

    Début juin, une centaine d’agriculteurs des communes de Ciney, Somme- Leuze, Hamois, Havelange et environs se sont rencontrés pour une formation phytolicence sur le thème de la mise en pratique des réglementations phyto et de la gestion différenciée des prairies. Ce projet émane d’une initiative du GAL Condroz Famenne et de l’EPASC dont la mise en œuvre n’aurait pu être possible sans une collaboration étroite avec les asbl Fourrages Mieux et de PROTECT’eau.

    P1180089.JPG

    Une demande de formation croissante !

    La phytolicence, c’est une agrégation que les agriculteurs doivent posséder pour utiliser les produits phytopharmaceutiques. Toute personne utilisant des traitements contre les maladies, les ravageurs et les adventices au sein de ses cultures doit donc suivre un certain nombre de formations, au choix, pour pouvoir renouveler son autorisation à pulvériser. Des contraintes administratives parfois assez lourdes qui peuvent être expliquées de manière plus simplifiées et discutées lors de ce genre d’évènement. Mais ce n’est pas tout, c’est aussi une opportunité pour les agriculteurs de découvrir le résultat de recherches innovantes d’alternatives pour la réduction des pesticides au sein des différentes cultures.

     

    P1180102.JPG

    Rôle du GAL Condroz Famenne 

    Récemment mis en place, le projet Agriculture du Groupe d’Action Local se veut de soutenir une démarche d’autonomie alimentaire dans les fermes familiales et ainsi de mettre en avant la qualité nutritionnelle différenciée des produits (lait et viande) qui en sont issus. Organiser cette formation était donc l’occasion de présenter le projet et de montrer qu’il existe des solutions pour réduire l’utilisation de produits phyto, tel que l’implantation de mélanges de prairies sous couvert, tout en produisant une alimentation riche pour le bétail. Une démarche liée à la réflexion que pose l’autonomie alimentaire qui se veut de produire un maximum sur l’exploitation pour reprendre la main sur son pouvoir de décision et limiter les achats couteux d’aliments. 

    P1180095.JPG

    Des éleveurs enthousiasmés par une série de démonstrations théoriques mais aussi pratiques se sont donc succédés apports théoriques en salle à l’AWE et conseils pratiques en extérieur sur une parcelle de l’EPASC avec notamment la démonstration d’une vitrine fourragère, d’un pulvérisateur ou encore de l’aménagement d’un local phyto. Les agriculteurs ont donc pu visualiser et poser en direct toutes leurs questions.