Vie politique

  • Le conseil communal des enfants de Hamois a représenté la province de Namur à la cérémonie officielle de la commémoration de l'Armistice à Bruxelles !

    Alors que pour la moitié d’entre eux, ils venaient à peine d’avoir prêté serment comme membres du nouveau communal des enfants de Hamois, ils se sont tous retrouvés, à Bruxelles, 3 semaines après, pour représenter officiellement la province de Namur lors de la cérémonie officielle au Tombeau du soldat inconnu à la Colonne du Congrès. Après un voyage en train, les 14 jeunes et leurs 4 accompagnants adultes ont été accueillis au Parlement fédéral, où ils ont pu notamment répéter la cérémonie du dépôt de fleurs. Ils sont ensuite partis à pied, avec les autres jeunes âgés de 10 à 12 ans, pour le Colonne du Congrès pour une cérémonie de plus d’une heure. Après un déjeuner avec les vétérans, toujours au Parlement fédéral, les jeunes ont eu l’occasion de participer à un débat-animation sur les thèmes de la guerre, également en présence des vétérans. A coup sûr, une journée que chacun gravera à jamais dans sa mémoire !

    Les jeunes à la chambre:

    IMG_0166.JPG

  • Un 11 novembre sous la pluie et le froid à Hamois !

    DSC_0873.jpgMalgré le froid et la pluie, plus d’une centaine de personnes, dont toujours beaucoup d’enfants, étaient présents, autant à l’office religieux, que devant le monument aux morts pour le dépôt de gerbes et le discours du bourgmestre pour la célébration du 99e anniversaire de la fin de la première guerre mondiale. Notons que l’appel aux morts a été fait par des écoliers de l’école de Hamois et que les enfants présents ont tous chanté l’hymne national ! Après l’habituel vin d’honneur servi cette fois sous chapiteau dans la cour de la Maison des Jeunes (répétition pour le 100e anniversaire de l’armistice de 14-18 l’an prochain), près de 70 personnes ont participé au banquet des anciens combattants.

    DSC_0897.jpg

    DSC_0875.jpgVoici l’intégral du discours prononcé par Luc Jadot, bourgmestre : «Après 4 longues années de guerre, le 11 novembre 1918, des sonneries de clairon annonceront sur un front de plus de 600 kms à des centaines de milliers de soldats, la fin de la première guerre mondiale. Quand on évoque ce conflit meurtrier, on pense aux poilus de Verdun, de la Somme et de l’Aisne et à nos soldats repliés derrière l’Yser. On pense aussi aux martyrs des populations civiles d’Andenne, de Louvain, de Tamines, de Visé, de Dinant, de Spontin et de Natoye chez nous, sans oublier les communes flamandes qui payeront un lourd tribut à la guerre. Une autre facette de la guerre, c’est la souffrance de la population civile, mais aussi la solidarité exprimée lors de l’accueil des évacués français dans les villages de notre entité en 1917. Le 12 mai dernier, nous avons commémoré à Natoye avec les autorités françaises, l’arrivée des réfugiés français qui furent déportés, transportés dans des wagons à bestiaux jusque dans nos villages. Malgré les privations dues à l’occupation, nos aïeux ont fait preuve de générosité et d’humanité pour accueillir plus de 3.000 réfugiés.

    DSC_0879.jpg

    DSC_0874.jpgLe 14 octobre dernier, la commune française de Brissy-Hamégicourt, nous a invité à la commémoration du 100e anniversaire de la ligne Hindenburg. Lors d’une cérémonie empreinte de recueillement, Jacques Caron, maire, a remis à la commune de Hamois le diplôme de reconnaissance de l’accueil réservé par notre commune aux évacués français de 1917. Cet aspect de la première guerre a été peu évoqué, tout comme l’aide alimentaire apportée à nos populations par les Hollandais, les Espagnols et les Américains à l’initiative de Monsieur Hoover. C’est grâce à « Relief for Belgium » et un comité national de secours alimentaire que la famine a pu être évitée et que les enfants des écoles ont pu recevoir des compléments alimentaires comme en témoignent les clichés photographiques scolaires de l’époque.

    DSC_0883.jpg

    N’oublions pas non plus la résistance morale qui s’est traduite par le refus de se plier à la volonté de l’occupant. La guerre clandestine est une des manifestations de cette résistance. C’était une réalité bien tangible avec 250 à 300 réseaux de résistants dépendant des services de renseignements belges, français et britanniques. Ces combattants de l’ombre ont droit à toute notre reconnaissance.

    DSC_0885.jpg

    Pour défendre la démocratie d’aujourd’hui, il faut connaître la barbarie d’hier : je salue l’acte civique posé par le conseil communal des enfants de Hamois qui, en ce moment, participe aux commémorations de l’armistice à la colonne du congrès et au parlement fédéral. Je remercie la Maison de la Mémoire pour la transmission du souvenir au sein de nos écoles, de la préparation du Relais Sacré et du 11 novembre. Merci aux directions, aux enseignants et écoliers qui, par leurs présences contribuent à donner un sens à ces manifestations mémorielles. Merci à notre dernier ancien combattant de 40, aux militaires belges qui défendent ou ont défendu la paix en Europe et dans d’autres contrées du monde. Merci aux représentants de la société civile qui sont fidèles des souvenirs et qui nous aident à repousse l’amnésie. Cet oubli est le pire des dangers pour la démocratie. Vive la Belgique, vive le Roi.

    Toutes les photos de la cérémonie sont disponibles en cliquant, en haut, à droite, sur l'album intitulé "11 novembre Hamois 2017".

    DSC_0895.jpg

  • 6e conseil communal des enfants à Hamois

    DSC_0167.jpgC’est en présence des membres du conseil communal de Hamois, des directions d’école et des enseignants et des familles de jeunes conseillers que s’est déroulée la 6e installation du conseil communal des enfants. L’événement, comme pour les précédents, s’est déroulé dans la salle du conseil à Emptinne.

    DSC_0171.jpg

    DSC_0176.jpgLuc Jadot, bourgmestre a rappelé aux jeunes conseillers que la première installation d’un conseil des enfants s’est déroulée en 2012 : «vous vous s’engager pour créer une dynamique au sein de la commune, amener des idées, des pistes aux adultes. C’est un engagement comme pour les conseillers communaux présents ce soir. N’oubliez pas que la commune est le premier centre de notre vie. Vous posez un geste comme eux. Vous avez une responsabilité. Ne prenez pas votre engagement à la légère. Nous serons toujours prêt pour vous écouter. » Ensuite, avant ce recevoir son tee-shirt, son diplôme et une cocarde aux couleurs belges, chacun a prêté serment en déclarant : «Je m’engage à respecter ce mandat dans l’intérêt de ma commune et de mes concitoyens ».

    DSC_0169.jpg

    DSC_0182.jpgLes nouveaux conseillers de 5e primaire sont : Philippe Fusain et Mérédith Heulens de l’école communale de Hamois, Siméon Meul d’Achet, Mathis Dufey et Emilien Tilmant de Natoye, Naïm Khadhraoui, Joséphine Chapelier et Emy Bertholet de Schaltin. Ils rejoignent ceux qui ont été nommés l’an dernier et qui sont en 6e primaire dans les différentes écoles communales de l’entité : Enéa Theret et Arsène Dechamps de Schaltin, Thyméo Chiliatte de Natoye, Florent Henin de Mohiville, Florentine Wilmotte et Adrien Burlet de Hamois.

    DSC_0214.jpgLe premier rendez-vous du 6e conseil des enfants est déjà fixé ce mercredi, de 13h à 15h30 avec Sarah Leclercq, son animatrice. L’échevin de la jeunesse, Pascal Leclercq, espère les rejoindre le plus régulièrement possible, notamment au bois de Cheumont, pour la poursuite du projet environnement.

    Pour voir les 65 photos prises lundi soir, il suffit de cliquer, en haut, à droite, sur l'album intitulé "6e conseil communal enfants Hamois".

  • Réactions d'Ecolo Havelange suite à la fusion des listes Autrement Ensemble et Vrai pour prochaines élections communales

    Ci-joint un communiqué de presse rédigé et signé par les élus Ecolo havelangeois (les échevins Marc Libert et Marie-Paule Lerude et le conseiller Antoine Mariage) suite aux déclarations d'hier de Nathalie Demanet et de Michel Collinge

    "Ecolo prend acte de la fusion annoncée des listes MR-PS et CDH à Havelange. Face à cette stratégie de partage du pouvoir, Ecolo ira aux élections avec un projet progressiste, clair, porté autant par des candidat.e.s Ecolo que par des candidat.e.s d’ouverture.

    Le 14 octobre 2012, plus de 20 % des électeurs havelangeois accordaient leur confiance à Ecolo qui, seule liste à progresser, intégrait la majorité communale. Dans un contexte financier difficile hérité de l’ancienne majorité CDH, les deux échevins écologistes ont concrétisé une série de projets : l’Espace Nature et Santé du Sawhis, la rénovation de l'accueil extra-scolaire, la création d'un conseil consultatif de la jeunesse, la rénovation des écoles, le redressement des finances communales, la fin du désherbage chimique, la mise en place du Flexi-TEC, etc.

    Ecolo est très déçu de la décision de son partenaire, dont le seul but est visiblement d'occuper le pouvoir. Depuis le début de la législature, les élus verts se sont montrés loyaux vis-à-vis des partenaires sans pour autant se montrer dociles. Durant les prochains mois, ils continueront à travailler d’arrache-pied dans cet état d’esprit en consacrant un temps de travail important à leur mandat.

    Derrière l’alliance qui se constitue aujourd’hui se cache – mal … - une volonté d’occupation du pouvoir. Au vu du nombre extrêmement limité de propositions déposées par l’opposition depuis le début de la législature, l’accord annoncé ce jour peut en effet difficilement être considéré comme une rencontre de projets. A l'heure d'une forte remise en question du monde politique, cet arrangement mammouth entre les 3 partis traditionnels, est-il un bon signal donné à l'électeur? Nous ne le pensons pas.

    Durant les douze prochains mois, Ecolo compte bien construire avec les Havelangeois un programme ambitieux pour une commune qui soit encore plus solidaire et plus belle à vivre pour les citoyens d’aujourd’hui et de demain. La politique, même communale, a besoin de diversité, d’idées neuves et de nouveaux visages."

     
  • Nathalie Demanet et Michel Collinge constituent une liste pluraliste pour la prochaine élection communale à Havelange

    Voici un communiqué de presse signé par Nathalie Demanet, actuelle bourgmestre de Havelange et Michel Collinge son prédécesseur:

    "Dans la perspective des élections de 2018, Nathalie Demanet et Michel Collinge, les 2 anciennes têtes de liste des listes « Autrement-Ensemble » et « Vrai », se retrouvent pour constituer une liste commune et pluraliste. Ils ont choisi de donner aux électeurs une perspective d’avenir et de stabilité tant attendue depuis des années à Havelange. C’est à l’unanimité des élus et non-élus des deux groupes que les pourparlers ont débutés même si une défection est apparue après. L’objectif est de mettre en place une politique de continuité et d’élaborer de nouveaux projets qui pourraient rencontrer l’assentiment d’une majorité de la population havelangeoise.

    Ce que nous voulons, c’est une équipe forte et compétente qui fait fît des appartenances politiques et qui veut établir et défendre un projet de développement global pour notre commune dans tous ses aspects : économique (commerce, agriculture, artisanat, tourisme…), social, environnemental, culturel et sportif.

    La démarche ?

    Celle-ci se construit avec une triple attention avant l’élaboration même de la liste des candidats : l’échange des points de vue entre les futurs partenaires, l’analyse des dossiers actuels et les réponses à donner aux attentes des Havelangeoises et des Havelangeois ;

     

    Les candidats ?

    Nous n’avons pas de noms à donner maintenant, c’est bien trop tôt. Notre souhait n’est pas de présenter une liste étant l’addition de membres de parti qui s’allient mais de construire une liste pluraliste et d’ouverture. Les principes de base pour la constitution de cette liste tiendront compte de la représentativité et des centres d’intérêt des candidats, de leurs compétences et de leurs disponibilités. Nous pouvons d’ores et déjà confirmer que des hommes et des femmes des deux anciennes listes seront présents avec de nouvelles personnes qui veulent s’impliquer avec nous dans nos projets.

    Et d’ici 2018 ?

    Le fait d’avoir des adversaires en politique est une chose naturelle et souhaitable pour notre démocratie. Cela ne veut pas dire que les adversaires de ce jour sont les ennemis de demain

    La tête de liste de Autrement Ensemble s’engage à respecter le partenaire Ecolo avec lequel elle a conclu un accord de majorité et dont elle n’a pas à rougir du travail réalisé jusqu’à ce jour.

    La tête de liste de Vrai s’engage à fournir un travail d’opposition critique et constructif jusqu’à ce prochain rendez-vous avec l’électeur havelangeois. 

    La démarche se veut raisonnée et réfléchie dans l’intérêt de tous les havelangeois et havelangeoises."

  • Réouverture de l’école de Méan après rénovation

    C’est en présence des membres du Collège communale, de conseillers, de l’équipe pédagogique actuelle et ancienne de l’école, de nombreux enseignants havelangeois, et, bien sûr des écoliers fréquentant ou ayant fréquenté l’école de Méan et de leurs parents que vient de se dérouler une fête pour marquer sa réouverture après quelques mois de travaux.

     

    DSC_0477.jpg

    Si le projet de construire l’actuelle école de Méan date de 1964 (l’ancienne date de 1864), il a fallu attendre le 21 septembre 1971 pour qu’il soit concrétisé ! Actuellement, 32 enfants la fréquentent, l’équipe pédagogique se composant de 2 enseignants en maternelle et en primaire.

    DSC_0481.jpg

    Si la bourgmestre Nathalie Demanet et l’échevine Marie-Paule Lerude ont déclaré que l’école était le lieu privilégié dans le démarrage dans la vie pour un enfant où on scelle des amitiés pour sa vie et insisté sur l’importance d’une petite école où l’environnement reste familial, Marc Libert, échevin, a détaillé les travaux réalisés : « ces bâtiments sont le vestige d’une conception des années 60, passoire énergétique, ambiance proche du sauna l’été, grand froid en hiver ! Les plafonds ont été isolés, doublage des murs par une maçonnerie en blocs chanvre – chaux on a remplacé les portes et les fenêtres (c’était du simple vitrage), le tout pour 75.000 dont 60.000 de subsides régionaux. Tout cela a permis une économie de combustible et le nombre de radiateurs a été divisé par 2 ! Le bâtiment principal a aussi été rénové : toiture, classe des grands, avec, là aussi, une attention particulière à l’isolation. Le montant des travaux a été de 125.000 €, dont 110.000 € de subsides dans le cadre du programme PPT (plan prioritaire des travaux) de la Communauté Wallonie-Bruxelles. 11.000 € sur fonds propres ont permis la rénovation de la cour de récréation.

    Je voudrais souligner la participation du service technique communal, puisque celui-ci a été associé depuis le début aux travaux, que ce soit pour des démontages, des démolitions, des travaux de plafonnage, de peintures,… et j’en oublie certainement. Cela représente environ 1.600 heures de travail pendant plus de 2 mois. Ces travaux marquent une étape presque finale dans la rénovation énergétique des bâtiments communaux, entamée il y a maintenant déjà 4 ans, et qui démontre que, même avec une situation financière très difficile comme Havelange a pu la connaître, il est possible de mener une politique volontariste dans ce domaine. Le tout, c‘est bien de le vouloir ! »

     

    DSC_0484.jpgPour Lucile Bonjean, directrice des écoles communales de Barvaux, Maffe et Méan, «cette année 2017 fut marquée d’impatience pour les petits et les grands élèves de Méan. D’abord, le cartable tout neuf attendait près de la porte d’entrée pour une nouvelle année scolaire pleine d’espoirs et de promesses ! Et, cette fois, quel bonheur, les espoirs sont comblés et les promesses tenues ! Notre impatience est double, car nous avons pénétré avec joie dans les splendides classes tant attendues ! Depuis sa naissance, celle-ci n’a connu que peu de travaux, je dois même vous avouer que je ne les espérais plus ! Nous sommes de ces petites écoles de campagne où l’odeur du lisier se répand dans les narines dilatées des maîtres. Cela nous empêcherait-il d’y investir ? Nous pourrions le penser car on peut dire que ce fut une longue attente ! Pourtant, un élève m’a dit : nous avons eu de la chance qu’on nous répare notre école ! Cela valait la peine d’attendre, car, comme vous le voyez, nous avons une école métamorphosée pour la plus grande joie de tous. C’est donc avec émerveillement que nous avons vu se transformer notre école en un joli papillon sorti de sa chrysalide.

    Les enfants et les enseignants pensons que cette rentrée 2017-2018 est exceptionnelle et restera gravée à jamais dans les mémoires. En effet, les élèves ne tarissent pas d’éloges sur leur école : c’est la meilleure école ! C’est la plus belle ! J’aime bien les couleurs de la grille ! On eu de la chance qu’on nous répare ! J’aime bien la nouvelle cour ! Dans une belle école, on travaille mieux ! Tous les Es et les profs sont sympas ! C’est du changement avec les couleurs en classe et ainsi elle est toute belle ! J’aime bien le nouveau préau ! Voilà, ce ne sont que des paroles d’enfants me direz-vous. Toutefois, que seraient ces magnifiques bâtiments, sans les enseignants aussi performants que dévoués pour chaque enfant et qui feront vibrer ce superbe lieu d’apprentissage ! Justement, et les élèves, … Je ne ferais pas de détours, tous nous sommes secoués par la chute de la population, mais, depuis plus d’un an, nous sommes en recherche et avançons dans des projets communs : l’éveil au néerlandais, l’intégration et la maîtrise des nouvelles technologies, qui sont autant de signes d’espoir qui nous permettent de nous projeter dans l’avenir. Cependant, une école se verrait amoindrie sans un comité des parents actif qui répond toujours présent pour organiser de façon impeccable, repas et festivités. D’ailleurs, j’en profite ce soir pour remercier chaque membre et vous invite à venir les rejoindre pour devenir aussi acteur dans l’école de votre enfant. Au nom des parents, de l’équipe pédagogique de l’école de Méan, des élèves actuels et des futures nouvelles têtes blondes qui auront la joie de fréquenter notre magnifique école, je remercie tous ceux qui ont contribué à la rajeunir et à lui donner l’éclat et l’attirance d’une toute jeune ! Plus que jamais, chacun peut mesurer l’importance de notre école et de son dynamisme, ne perdons pas de vue que celle-ci est l’élément moteur essentiel à la vie de notre village. Ce n’est pas pour rien que notre devise est : à l’école de Méan, on grandit à pas de géants ! Alors, merci les enfants, pour le soleil que vous apportez dans nos cœurs et nos villages ! »

    DSC_0480.jpg

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album "Méan école" vous pourrez voir des photos prises hier soir pendant le moment officiel

  • Envie de fêter l'Automne avec Ecolo à Achet le 1er octobre ?

    Voici un communiqué de presse envoyé par Ecolo Hamois

    "Le dimanche 1er octobre, fêtons l'Automne ! Sur place : des producteurs locaux, des animations pour enfants, des ateliers nature, des conseils en jardinage, de l'artisanat, une presse à pomme, spectacle de jonglerie, etc. Tout cela en musique avec Timeless Jazz Band. Bar et petite restauration. Rendez-vous de 11h à 18h, rue du Coria à Achet. Plus d'info via alan.watterman@live.be ou au 0495 88 96 71."

  • Mobilisation citoyenne à Ciney pour l'opération "communes hospitalières

    Ce jeudi 14 septembre, à 19h, devant la Maison communale de Ciney, une poignée de citoyens ont participé à l’opération ‘ COMMUNES HOSPITALIERES’ pour demander des politiques locales plus accueillantes envers les migrant-e-s, sans papiers et réfugié-és.

    Pour Ecolo Ciney, "Dans toute l’Europe, des citoyens se mobilisent pour défendre un avenir commun où les migrants ont leur place, où la peur et le repli sur soi ne constituent pas notre unique horizon et où solidarité rime avec rencontres, avec partage, avec dignité. A Ciney aussi, nous pouvons faire la différence et permettre aux personnes migrantes d’être mieux accueillies, aux sans-papiers de ne pas vivre dans la peur et aux demandeurs d’asile d’être soutenus dans les démarches. Une motion sera déposée en ce sens le 7 octobre au conseil communal par François Bouchat, conseiller communal Ecolo."