Vie sociale

  • Une cinquantaine de chevaux et 130 chiens lors de la St-Hubert de Sovet

    IMG_5605.jpgA l’invitation du Comité de la Salle St-Hubert de Sovet, et pour la 4e année consécutive, le premier dimanche de novembre, plus d’une cinquantaine de chevaux ont profité des magnifiques paysages de notre agréable Condroz mais aussi de la traversée de différents domaines privés lors d’une balade de 28 km avant d’être bénis, aux côtés de plus de 130 chiens invités par le club sovetois d’éducation canine « Les Cinachiens » pour une promenade de 6 km. La bénédiction par l’Abbé Colot était accompagnée par les sonneurs de cor qui ont fait résonné les hauts de Sovet au beau milieu de plus de 200 villageois venu assister à ce magnifique spectacle.

    2.jpg

    3.jpgEnsuite, les festivités se sont poursuivies dans la salle St-Hubert de Sovet où les nombreux bénévoles avaient préparé soupe, vin chaud, pains saucisses, croquemonsieurs, et autres divers breuvages, tout en admirant les photos des deux balades de la matinée sur un écran géant. Tout ce petit monde a profité d’un agréable moment de convivialité jusque tard dans la soirée. Rendez-vous est déjà pris pour la 5e édition, comme d’habitude, lors du premier dimanche de novembre 2018.

  • Plus de 250 petits déjeuners Oxfam à Ciney

    DSC_0058.jpgLe traditionnel petit déjeuner organisé par l’équipe Oxfam-Magasin du Monde de Ciney à partir des produits du commerce équitable et de produits locaux permet de dresser un petit bilan. Pour ce faire, j’ai interrogé Françoise Eechaute dont c’est la 16e année de bénévolat : «nous sommes pas loin de 50 bénévoles, dont 2 hommes (ils sont toujours les bienvenus) à nous occuper des permanences (de 2h à 4h) dans les 2 magasins de Ciney centre. Nous recrutons pour le magasin de la rue du Commerce où il faut renouveler et rajeunir l’équipe présente ! En 16 ans de travail bénévole pour Oxfam-Magasin du Monde, je constate que si au début, c’était davantage de personnes âgées qui participaient au petit déjeuner, de plus en plus de jeunes, avec leurs enfants, nous rendent visite. Ils sont intéressés et concernés par les problèmes liés aux climat, à notre santé, aux multinationales, aux produits équitables tant locaux que du sud : c’est important pour eux et pour les générations futures !

    DSC_0065.jpg

    En cliquant, à droite, sur l'album intitulé "Petit dej Oxfam 2017", vous découvrirez 16 photos prises ce matin

  • Toujours plus de détresse dans notre région !

    Le traditionnel marché de Noël et de la Solidarité des équipes d'Entraide et de Saint-Vincent de Paul de Ciney qui se termine ce dimanche au domaine d'Achêne permet de mieux mesurer la détresse de nombreuses familles de notre région. Par rapport aux éditions précédentes, il y avait beaucoup plus d'exposants.

    DSC_0032.jpg

    DSC_0029.jpgPour les bénévoles de la Conférence St Vincent de Paul de Ciney, «grâce à un budget de plus de 40.000 € provenant de dons, d’activités sur le terrain comme le marché de Noël d’Achêne, nous pouvons aider plus de 150 familles. Pour certaines familles, ils ne le restent plus que 300 € après avoir payé leur loyer ! Il y a 20 ans, elles n’étaient qu’une quarantaine ! Nous travaillons en synergie avec les équipes d’Entraide et Fraternité de Ciney et Hamois et la Croix Rouge de Ciney. Notre équipe se compose de 16 bénévoles, dont Michel Rouard qui compte 52 ans de présence ! Trois nouvelles recrues vont nous rejoindre, ce qui prouve le dynamisme et le renouveau de notre équipe pour aider les plus démunis.

    Pour découvrir 17 photos (petit ennui technique pour une dizaine, désolé) du marché de Noël d'Achêne, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "Marché Noël Entraide 2017".

  • André Fortemaison de Natoye a été fêté pour ses 65 ans consacrés à l’apiculture

    DSC_0049.jpgA l’époque, il y a 65 ans, le village de Natoye comptait pas moins de 16 apiculteurs. Ce qui explique que tout naturellement, André Fortemaison, alors âgé de 25 ans, s’y est intéressé et a pu recevoir bon nombre de conseils judicieux pour se lancer dans une telle aventure. Ensuite, c’est aussi que tout naturellement il a fait partie du comité de la section de Natoye, est devenu secrétaire-trésorier, puis président depuis 50 ans et même président de la fédération des unions professionnelles des apiculteurs de la province de Namur durant une dizaine d’années. Parmi les centaines d’anecdotes de sa passion d’apiculteur, épinglons celle d’une chute fortuite alors qu’il portait une ruche remplie d’abeilles !

    DSC_0055.jpgPour l’occasion, une fête a été organisée à la salle de la Grette à Natoye en présence des apiculteurs de la section et de leur famille et de Luc Jadot, bourgmestre pour célébrer André Fortemaison et ses 65 ans d’apiculteur, 50 ans de présidence quelques jours après ses 90 ans ! Un cadeau a été aussi remis à Stanley Beguin, de Barcenal, le plus vieux cotisant de la section.

    DSC_0054.jpg

    L’actuel comité de la section apicole de Natoye se compose d’André Fortemaison, président, André Diskeuvre, Chantale de Beaudignies et Vincent Van Thuyne, vice-présidents et Jean Marteaux, trésorier et secrétaire.

    Pour découvrir quelques photos de la soirée de samedi soir, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "fête à André Fortemaison".

  • 5 jours en immersion à Saint Joseph Ciney pour 30 étudiants de Berchem

    DSC_0001.jpgPour la seconde fois, 30 étudiants de l'école Pulhof de Berchem ont participé à un échange linguistique en français avec 25 élèves de 5e immersion et 5 élèves de 6e néerlandais 2 de l’institut Saint Joseph de Ciney. Ils étaient accompagnés, comme pour le précédent échange, par leurs professeurs de français, Anne Van Imschoot et Ann Govaerts. Comme pour les dix précédents échanges, c’est Laurence Daffe, une des profs de langues de l’Institut Saint Joseph de Ciney, qui s’occupe notamment des élèves de 5e immersion en néerlandais, qui organisait ce jumelage linguistique.

    DSC_0006.jpgCette fois, elle était aidée par Laurence Van Roy, qui enseigne l’histoire en néerlandais en immersion pour travailler sur le thème du rôle de la femme pendant la première guerre mondiale. Les étudiants francophones et flamands ont travaillé ensemble sur ce thème au travers de cartes postales. Ils ont ainsi pu découvrir, outre la présence d’infirmières, d’agricultrices, celle d’espionnes ou encore de munitionnistes des usines d’armement. Au programme de l’échange, speed dating, présentation de Ciney et de Namur en néerlandais, découverte de l’école, tournoi de sport, jeu dans la ville de Namur, découverte du musée Rops, soirée Karaoké et ateliers théâtre, boxe, radio et kicker à la Maison des Jeunes de Ciney.

    N.B.: sur cette photo, chacun arbore un C, comme Ciney gang !!!, cela va devenir tendance dans la capitale du Condroz !!!!

    23561572_10155870312188832_1326841571910694178_n.jpg

    En février de l’année prochaine, tous se retrouveront à Berchem pour, cette fois, une immersion en néerlandais.

    En cliquant, à droite, au milieu, sur l'album intitulé "EchangeStJoBerchemnov17" vous découvrirez 16 photos de cet échange

  • La Charlemagne, une route meurtrière et dangereuse ?

    Communiqué de la zone de police Condroz-Famenne après une conductrice fantôme décédée lundi soir !

    Lire la suite

  • Relais sacré à Hamois

    Si vous voulez découvrir 12 photos prises le week-end dernier lors du traditionnel relais sacré qui s'est déroulé comme d'habitude devant un grand nombre de personnes dont beaucoup d'enfants dans les différents villages de l'entité de Hamois, cliquez, en haut, à droite, sur l'album intitulé "Relais sacré Hamois 2017".

    Merci à Pierre Henri Roland pour ces photos (j'étais à l'étranger !!!).

    DSC_0050.JPG

  • Un 11 novembre sous la pluie et le froid à Hamois !

    DSC_0873.jpgMalgré le froid et la pluie, plus d’une centaine de personnes, dont toujours beaucoup d’enfants, étaient présents, autant à l’office religieux, que devant le monument aux morts pour le dépôt de gerbes et le discours du bourgmestre pour la célébration du 99e anniversaire de la fin de la première guerre mondiale. Notons que l’appel aux morts a été fait par des écoliers de l’école de Hamois et que les enfants présents ont tous chanté l’hymne national ! Après l’habituel vin d’honneur servi cette fois sous chapiteau dans la cour de la Maison des Jeunes (répétition pour le 100e anniversaire de l’armistice de 14-18 l’an prochain), près de 70 personnes ont participé au banquet des anciens combattants.

    DSC_0897.jpg

    DSC_0875.jpgVoici l’intégral du discours prononcé par Luc Jadot, bourgmestre : «Après 4 longues années de guerre, le 11 novembre 1918, des sonneries de clairon annonceront sur un front de plus de 600 kms à des centaines de milliers de soldats, la fin de la première guerre mondiale. Quand on évoque ce conflit meurtrier, on pense aux poilus de Verdun, de la Somme et de l’Aisne et à nos soldats repliés derrière l’Yser. On pense aussi aux martyrs des populations civiles d’Andenne, de Louvain, de Tamines, de Visé, de Dinant, de Spontin et de Natoye chez nous, sans oublier les communes flamandes qui payeront un lourd tribut à la guerre. Une autre facette de la guerre, c’est la souffrance de la population civile, mais aussi la solidarité exprimée lors de l’accueil des évacués français dans les villages de notre entité en 1917. Le 12 mai dernier, nous avons commémoré à Natoye avec les autorités françaises, l’arrivée des réfugiés français qui furent déportés, transportés dans des wagons à bestiaux jusque dans nos villages. Malgré les privations dues à l’occupation, nos aïeux ont fait preuve de générosité et d’humanité pour accueillir plus de 3.000 réfugiés.

    DSC_0879.jpg

    DSC_0874.jpgLe 14 octobre dernier, la commune française de Brissy-Hamégicourt, nous a invité à la commémoration du 100e anniversaire de la ligne Hindenburg. Lors d’une cérémonie empreinte de recueillement, Jacques Caron, maire, a remis à la commune de Hamois le diplôme de reconnaissance de l’accueil réservé par notre commune aux évacués français de 1917. Cet aspect de la première guerre a été peu évoqué, tout comme l’aide alimentaire apportée à nos populations par les Hollandais, les Espagnols et les Américains à l’initiative de Monsieur Hoover. C’est grâce à « Relief for Belgium » et un comité national de secours alimentaire que la famine a pu être évitée et que les enfants des écoles ont pu recevoir des compléments alimentaires comme en témoignent les clichés photographiques scolaires de l’époque.

    DSC_0883.jpg

    N’oublions pas non plus la résistance morale qui s’est traduite par le refus de se plier à la volonté de l’occupant. La guerre clandestine est une des manifestations de cette résistance. C’était une réalité bien tangible avec 250 à 300 réseaux de résistants dépendant des services de renseignements belges, français et britanniques. Ces combattants de l’ombre ont droit à toute notre reconnaissance.

    DSC_0885.jpg

    Pour défendre la démocratie d’aujourd’hui, il faut connaître la barbarie d’hier : je salue l’acte civique posé par le conseil communal des enfants de Hamois qui, en ce moment, participe aux commémorations de l’armistice à la colonne du congrès et au parlement fédéral. Je remercie la Maison de la Mémoire pour la transmission du souvenir au sein de nos écoles, de la préparation du Relais Sacré et du 11 novembre. Merci aux directions, aux enseignants et écoliers qui, par leurs présences contribuent à donner un sens à ces manifestations mémorielles. Merci à notre dernier ancien combattant de 40, aux militaires belges qui défendent ou ont défendu la paix en Europe et dans d’autres contrées du monde. Merci aux représentants de la société civile qui sont fidèles des souvenirs et qui nous aident à repousse l’amnésie. Cet oubli est le pire des dangers pour la démocratie. Vive la Belgique, vive le Roi.

    Toutes les photos de la cérémonie sont disponibles en cliquant, en haut, à droite, sur l'album intitulé "11 novembre Hamois 2017".

    DSC_0895.jpg