La Royale Union Chorale Cinacienne a rendu hommage à Georges Fondaire

18A Georges.jpgCiney a perdu une ‘’figure’’ … discrète. Après une longue et pénible maladie Georges Fondaire est décédé le 16 octobre et la messe de ses funérailles a été chantée ce lundi 20 devant une assistance très fournie par sa chorale, la ‘’Royale Union Chorale Cinacienne’’.

Voici un texte que m'a transmis son secrétaire-trésorier, Guy Malcorps, pour honorer sa mémoire.

Georges Fondaire était le plus ancien membre de la Royale Union Chorale Cinacienne puisqu’enfant il chantait déjà dans la manécanterie du Frère Marcel à l’Institut Saint-Joseph. Cette manécanterie accompagnait l’Union Chorale Cinacienne aux grandes occasions et concerts et Georges avait, tout naturellement, rejoint celle-ci dès son adolescence.

Il avait été notre secrétaire-trésorier du 10 février 1966 au 1er décembre 2007 soit pendant près de 42 ans. A ce titre il veillait à ce que les membres soient présents aux répétitions et en nombre pour les offices chantés à la collégiale, il organisait les concerts au profit des œuvres caritatives et les réjouissances de la chorale. Il était un pilier de la vie paroissiale, associative et culturel de Ciney.

18A Georges.jpgDepuis le 3 mars 2008 il était vice-président de notre association.

Pour plus de 50 ans de dévouement au service de la paroisse, et plus particulièrement de la chorale, Georges avait reçu, le 23 novembre 2008, la Médaille de Saint Aubain de 1ère classe.

Mais la maladie guettait.

C’est en effet, voici quasi 5 ans, peu après avoir fêté ses noces d’or pour lesquelles nous avions chanté la messe d’action de grâce le mardi 13 octobre 2009, qu’il était tombé malade et, pour la première fois en novembre de cette année-là, lui qui avait organisé tant de banquets de Sainte-Cécile, il n’était pas des nôtres. Il nous manquait déjà !

Malgré ses difficultés, le 20 mai 2010, à Namur, au palais du Gouverneur de la Province, c’est avec une grande fierté que Georges était de la délégation pour recevoir le certificat attestant que le titre de ‘’Royale’’ était attribué à sa chère chorale.

En mars 2011, en 24 heures, malgré le mal qui le rongeait encore un peu plus, il avait tenu à assister au concert, à la messe, à la réception à l’hôtel de Ville et au banquet du 125ème anniversaire de la chorale, de SA chorale.

Le 5 mars 2014 le comité lui avait octroyé le titre de membre honoraire.

Georges a été un bon mari, un bon père et grand-père, un bon choriste fidèle en amitié, il a beaucoup aimé, travaillé, prié et chanté, prié en chantant.

Qu’il repose maintenant en paix et qu’il chante à jamais les louanges du Seigneur avec les nombreux choristes partis avant lui.

Nous adressons à son épouse Claire, à ses enfants, à toute sa famille et à ses nombreux amis nos plus sincères et chrétiennes condoléances.

Les commentaires sont fermés.