Les Graines de Demain fêtent leurs 10 ans à Ciney

DSC_0001.JPG

C’est en présence des mandataires du CPAS de Ciney et du Collège communal, de Geneviève Lazaron, députée provinciale, des responsables des différents service de la parentalité et de la petite enfance de Ciney et des employés du CPAS que s’est déroulée, ce mercredi matin, l’anniversaire des dix ans de Graines de Demain au Clos de l’Ermitage à Ciney.

DSC_0004.JPG

DSC_0003.jpgPour Jules Flahaux, président du CPAS, «fêter les 10 ans de Graines de Demain, ce lieu d’accueil et d’échanges Parents-Enfants, c’est d’abord parler du travail avec nos partenaires cinaciens depuis pas moins de 20 ans. En effet, grâce à la volonté de créer une coordination sociale au sein du CPAS de Ciney, celle-ci a pu développer plusieurs axes de travail dont celui de l’enfance. C’est donc avec l’ONE, le PMS-PSE provincial, le PMS libre de Dinant, le SAILFE (équipe SOS Enfant de la province), la DASS (Direction des Affaires Sociales et Sanitaires de la province), les Services de santé mentale de Ciney, Dinant, Andenne et Jemelle, l’Accueil Temps Libre de la ville de Ciney, le service de gardiennes encadrées les Arsouilles et le CPAS de Ciney, actuellement très actifs dans nos rencontres et ateliers mais aussi sans les oublier ceux qui ont eu et ont encore ponctuellement l’occasion de nous rejoindre l’AMO le Cercle, l’EFT Espaces, le service d’accueil spécialisé de la petite enfance connu sous le nom de Dunes et Bruyères, le Centre Pluraliste Familial et le Foyer Cinacien que ce sont crées des synergies partenariales.

 

 

DSC_0006.JPGLes constats posés à l’époque rejoignent les volontés d’actions d’aujourd’hui : agir en prévention et dans le soutien à la Parentalité. C’est comme cela que la Coordination offre, dès 2004, aux enfants et aux parents un lieu d’accueil, d’écoute, de sensibilisation et de prévention. Graines de Demain, c’est un lieu d’accueil largement inspiré des Maisons vertes de Françoise Dolto. Actuellement, nous accueillons les familles chaque semaine pendant une matinée et l’encadrement est assuré de manière permanente par Sylvie Marin, assistante sociale attachée à la coordination du CPAS. Elle est accompagnée dans cette tâche à chaque rencontre par un des membres des associations partenaires à la coordination enfance. Ce binôme offre un accueil chaleureux et pluridisciplinaire à ce lieu qui se veut anonyme. Il est synonyme aussi de découverte, de jeux, d’échanges entre les enfants, les parents et les professionnels. C’est aussi un lieu de socialisation et de préparation des enfants à l’entrée à l’école. Les enfants y apprennent notamment le respect de l’autre et les petites règles liées au lieu dans lequel on vit. C’est pour les parents, la possibilité de briser l’isolement, de rencontrer d’autres parents, la possibilité de briser l’isolement, de rencontrer d’autres parents, la possibilité de briser l’isolement, de rencontrer d’autres parents et d’être reçu par des professionnels de l’écoute. Ce lieu permet aussi de préparer aux séparations futures des parents avec leurs enfants qui peuvent être vécues difficilement, voire poser de vrais problèmes. Il est gratuit grâce à l’investissement du CPAS et de la reconnaissance de l’ONE. En effet, lors du nouvel appel de l’ONE concernant ces lieux spécifiques, nous avons eu la chance de voir notre travail reconnu et récompensé.

DSC_0002.JPG

DSC_0007.JPGDès 2009, nous avons donc pu compter sur le soutien financier d’une part de l’ONE mais aussi sur leur expertise en la matière. Je laisserai le soin à Mr Borighem, représentant auprès de l’ONE de la Cellule Soutien à la Parentalité, d’en dire plus à ce sujet. Grâce à ce soutien financier de l’ONE, nous pouvons offrir ces services gratuitement à tous et nous insistons sur la place accordée aux familles les plus démunies, chaque semaine, ce qui n’était pas le cas auparavant. En effet, depuis 2004, nous étions installés au sein du Centre Culturel à raison de 2 ouvertures par mois pour des raisons pratiques. Avec ce subside, nous avons pu enfin nous permettre de louer un lieu offrant une permanence et de répondre à la demande des familles. La gratuité, à laquelle nous sommes et souhaitons rester particulièrement attentifs, entre dans le cadre des missions que nous sommes fixées auprès des familles les plus précarisées. La lutte contre la pauvreté des enfants, reflet de la pauvreté de tous est au cœur de nos priorités. Ricardo Cherenti, conseiller expert auprès de la Fédération des CPAS s’exprimait en ces termes dans une brochure du CPAS Plus : les CPAS sont en effet soumis de toutes part à une forte pression pour qu’ils prennent en charge la lutte contre la pauvreté des enfants. C’est ce que nous tentons de faire au travers de nos diverses actions grâce à la coordination sociale GERME qui a donc mis en place Graines de Demain mais aussi la Maison de la Parentalité. Ce n’est pas moins de 154 accueils, depuis 2009, date du début de la reconnaissance ONE, que nous avons proposés à 1.042 enfants accompagnés d’au moins un parent.

DSC_0008.jpgPour Antoine Borighem, représentant auprès de l’ONE de la Cellule Soutien à la Parentalité, «nous subventionnons 18 lieux comme celui de Ciney à hauteur de 6.200 euros. Expérimenter, soutenir les liens enfants et parents dans un lieu autre, hors du quotidien, tisser des liens avec les autres également. Que de beaux défis ! L’ONE poursuit sa mission de soutien à la parentalité, diffuse le référentiel réalisé, l’élargit, soutien les consultations pour enfants et les professionnels. Ces lieux de rencontre s’inscrivent vraiment dans le soutien à la parentalité, lieux souvent atypiques et qui mériteraient plus de visibilités et de reconnaissances. Ce seront les prochains enjeux et défis à mener. »

DSC_0009.jpgPour Geneviève Lazaron, députée provinciale, «La province est partenaire du projet. Le niveau des compétences de l’institution provinciale est souvent méconnu. Nous nous soucions du bien-être des citoyens, de l’accompagner à chaque étape de sa vie. Les partenaires actifs de la Maison de la Parentalité à Ciney sont issus des organes provinciaux, communaux et privés : AMO, RéBBUS, SSM Ciney, SSM Andenne, SSM Jemelle, le SAILFE, le PMS provincial, le PMS libre, l’ONE, les Arsouilles, la commune de Ciney (dont le service ATL), le PCS. L’objectif central de ce projet, articulé par une coordination locale (GERME) est d’apporter des réponses créatives et qualitatives aux attentes en matière d’accueil de la petite enfance pour grandir près de chez soi. Pour certaines familles, ce n’est pas tous les jours évident ! Savoir qu’il existe des personnes qui peuvent vous soutenir et vous redonner des repères est important ! »

DSC_0012.JPG

Les commentaires sont fermés.