Le 21 juillet à Ciney

DSC_0599.jpg

Voici les grandes lignes du discours prononcé par Jean-Marie Cheffert, bourgmestre en présence, comme d’habitude, d’un nombreux public qui l’année prochaine retrouvera le monument aux morts devant la Collégiale.

Des remerciements ont été prononcés pour la chorale, le Cercle Instrumental qui assure l’accompagnement musical de la cérémonie, l’UTB de Bruxelles, à la laquelle la ville est très attachée, les porte-drapeaux et au Franc Thour qui s’occupait du vin d’honneur au Centre Culturel.

DSC_0595.jpg

«Pour cette législature qui se termine, c’est déjà la dernière fois que je m’adresse à vous à l’occasion de notre fête nationale. C’est aussi la dernière fois que nous nous retrouvons devant l’église des Capucins puisque, dès le mois de septembre, notre Collégiale sera à nouveau accessible. A ce propose, je vous invite le 8 septembre à un spectacle son et lumières grandioses au pied de la Collégiale et le lendemain, une grande messe solennelle de réouverture au culte sera chantée et plusieurs concerts seront donnés les jours suivants.

DSC_0593.jpg

Le bourgmestre a rappelé l’origine du 21 juillet qui commémore l’anniversaire de prestation de serment de notre premier Roi, Léopold Ier : à Ciney, nous avons choisi de célébrer ce jour spécial ensemble et en un lieu unique de l’entité. Il a aussi évoqué l’épopée russe de nos diables rouges : nous allons certainement en baver pendant des années et je plains ceux dont je fais partie, qui dans les prochains jours entendent passer des vacances en France. Mais, ne boudons pas notre plaisir, nous nous sommes sentis fiers d’être belges, forts pour porter tous ensemble et très loin notre réputation.

DSC_0598.jpg

DSC_0597.jpgPar contre, son intervention au sujet des prochaines élections a jeté comme un froid parmi le public. Si, Jean-Marie Cheffert a rappelé une phrase prononcée par son prédécesseur le 21 juillet au même endroit (à Ciney, comme ailleurs, les élections communales se préparent lentement, même si certains sont plus pressés que d’autres, . comme quoi, l’histoire se répète, il a plus tard déclaré : « en ce lieu donc, nous sommes dans l’action, …., Notre système démocratique prévoit qu’au niveau communal des élections ont lieu tous les 6 ans. C’est l’occasion pour les citoyens de faire un choix, soit ils estiment que la majorité en place a bien géré la ville et je ne vois pas alors l’intérêt de la changer, soit ils estiment que ce n’est pas le cas et ils doivent, alors, mais uniquement sur ce critère me semble-t-il, prendre d’autres options. L’essentiel cependant est que l’équipe qui sera en place après le 14 octobre travaille pour l’intérêt de notre ville et de ses concitoyens. Ciney doit rester, avant tout, le centre des préoccupations de tous les aspirants gestionnaires. C’est tout le mal que je lui souhaite. La capitale du Condroz le vaut bien !

Les commentaires sont fermés.