Dernier conseil communal de la législature à Hamois

Le bourgmestre, un échevin et des conseillers qui quittent le conseil ont été fêtés et applaudis 

Ambiance très spéciale pour ce dernier conseil de la législature où beaucoup de moments très émotionnels ont été appréciés et applaudis par le nombreux public présent. Ce conseil marquait également la traditionnelle réunion conjointe du conseil communal et de l’action sociale.

DSC_0031.jpgSi, sans surprise, la tutelle a approuvé le résultat des dernières élections communales, l’ordre du jour a débuté avec Josée Libion, dont c’était la dernière intervention au conseil en tant que présidente de l’aide sociale. Quelques chiffres à épingler : 55 revenus d’intégration, 28 personnes en gestion de budget, 8 étudiants avec projet individuel d’intégration, 4 articles 60, 30 à 40 dossiers à gérer lors de chaque réunion du conseil de l’acte sociale (montée en flèche !), une maison achetée par le CPAS en face des bureaux de Hamois (ILA pour 5 personnes mais qui ne peuvent y rester que quelques mois). Avant de remercier tout le personnel pour tout le travail effectué durant ses 12 ans de présidence et surtout de leur aide lorsqu’elle a eu des grosses difficultés personnelles (vifs applaudissements), elle a exprimé quelques craintes pour l’avenir : «nous augmentons nos aides pour l’hébergement, les garanties locatives, pour les factures de mazout et d’électricité, d’achats de médicaments, ... Lorsqu’il n’y a plus de mazout pour chauffer certaines maisons et qu’ils ne peuvent en acheter, des familles se chauffent à l’électricité avec une note importante reportée un an après !"

DSC_0029.jpgPour Luc Jadot, dont c’était également le dernier conseil de la législature (mais il sera présent lundi 3 décembre à 19h30 pour les prestations de serment), «ce n’est pas l’heure de faire un bilan. Pour Hamois, c’est un passage de générations. Notre équipe s’est renouvelée au cours du temps et a pu bénéficier d’une administration efficace. Sans l’administration, une vie communale est impossible : les administratifs restent, les élus passent ! Je m’excuse si j’ai pu blesser quelqu’un durant mes années passées au conseil. Nous avons tous sacrifié notre vie familiale. Un immense merci à tous et à toutes ! »

Divers

  • 985.000 euros en encaisse générale
  • les déchets ménagers étaient couverts à 105% du coût vérité (on est dans la norme pour l’échevin Pascal Leclercq). Pour 2019, nous avons tablé sur 106% sans augmentation en vue pour les habitants
  • les ASBL Comité scolaire de Hamois, Natoye, Achet-Mohiville et Schaltin ont reçu respectivement les sommes de 1.234 , 1.222  , 1.273  et 1.231 en vue de couvrir les frais d’organisation de 4 animations (des demi journées pour les 3,4, 5 et 6) contre le harcèlement et la violence en milieu scolaire. Elles seront renouvelées périodiquement également pour le plus petits comme l’a déclaré l’échevin Pascal Leclercq.
  • le RCS Schaltin a reçu une subvention de 1.536,70 en vue de réensemencer les terrains (à cause des conditions climatiques de sécheresse !)
  • bonne nouvelle pour les finances communales : la vente du bois marchand de samedi dernier a rapporté 114.000 au lieu des 74.000  de l’estimation
  • à la demande de citoyens et de la DNF, un nouveau règlement sur le prélèvement de produits de la forêt dans les bois communaux. Il avait été repensé suite au prélèvement trop sauvage de l’ail des ours. Pour info, on ne peut cueillir qu’entre le lever et le coucher du soleil, on ne peut prélever que 2 poignées de fleurs par personne et par jour, il est interdit de déraciner les bulbes et un seau de champignons par personne est autorisé, …
  • à la demande de citoyens, des nouveaux panneaux placés dans la forêt ont été retirés. Luc Jadot a évoqué la création prochaine en 2019 d’un groupe de travail regroupant tous les utilisateurs de la forêt pour l’étude des sentiers afin que la forêt à Hamois reste attractive et qu’elle soit protégée

DSC_0033.jpg

  • le projet de Plan communal d’aménagement de l’extension de la zone d’activité économique de Biron a enfin été adopté : il a été initié en 2007 !!!!
  • on a pu apprendre de la part de Jean-Claude Goetynck, dont c’était le dernier conseil en tant que président de séance que 450.000 points lumineux seront remplacés en Wallonie par ORES par des LED en 3 ans et que ces remplacements ne coûteront rien au citoyen ! Autre info de l’AG de l’intercommunale : de plus en plus de compteurs intelligents vont être placés dans un délai de 4 ans
  • comme il n’y a plus que 4 administrateurs sur les 11 que doit compter le CA de l’intercommunale de l’AIEC, appel sera donné aux communes de présenter des candidats qui doivent expressément être mandataire de la précédente législature

 

Le terrain synthétique du RCS Condruzien

Suite au reportage sur la UNE (On n’est pas des pigeons et Questions à la une) concernant le danger des billes noires qui amortissent les chocs et tiennent la fibre de l'herbe droite (le journaliste, habitant Hamois, était présent au conseil communal), les autorités communales ont été interpellées par certains parents. La Régie des Sports, lors de sa dernière réunion, a décidé que des analyses seront effectuées pour avoir des certitudes sur leur impact sur la santé et les effets sur l’environnement.

Petite prise de bec entre majorité et la minorité Ecolo sur ce point (qui n’était qu’une information). Pour Alan Watterman « Vu les études déjà existantes montrant les impacts potentiellement négatifs sur la santé, et vu les conséquences néfastes déjà prouvées sur l’environnement, ECOLO Hamois aurait aimé que le groupe Ensemble décide d’un moratoire sur les futurs projets de terrain synthétiques et cherche des alternatives pour les terrains existants.Nous sommes étonnés que le collège cite les « propos rassurants » de la Ministre de Bue, alors que l’agence européenne des produits chimiques est obligée de signaler que « Les effets combinés des substances présentes dans les billes de caoutchouc ne sont pas connus et sont très difficiles à estimer ».

Réaction de Serge Alhadef, président de la Régie des Sports, « dommage que la représente Ecolo à notre réunion n’est rien formulé ! » Le débat est reporté !

 

Noël au balcon

 

Dans le cadre des fêtes de fin d’année, l’organisation de Noël au balcon est renouvelée à l’OCTC de Hamois. En parallèle, des billets de tombola seront distribués par les commerçants de l’entité dans la première quinzaine de décembre. Le tirage au sort se déroulera à l’OCTC le 19 décembre, à partir de 19h, après la remise des trophées communaux et sportifs.

 

Fin de mandature pour 8 membres du conseil communal

A part pour lui-même (c’est le premier échevin Pierre-Henri Roland qui s’en est occupé), Luc Jadot, bourgmestre, a eu un petit mot pour chaque mandataire sortant avant qu’un cadeau leur soit remis par les conseillers restants :

  • Alan Watterman, conseiller de 2.012 à 2.018. Pour le mayeur, « sensible à la planète, il a représenté un vent de fraîcheur. Rien ne dit qu’il soit à nouveau présent au conseil ! ». Par contre, ses déclarations ont été moins appréciées : « C’est pas toujours drôle d’être conseiller de la minorité ! Nos idées sont trop souvent balayées. Les débats sont souvent stériles avec trop d’arrogance ou de mépris. Vous avez 24 ans de présence au conseil, moi j’ai 24 ans ! Etre de la minorité ne signifie pas que l’on ait toujours tort ! »

DSC_0034.jpg

  • Fabrice Lagneau, conseiller de 2.012 à 2.018, absent
  • Guy Degrune, conseiller de 2.014 à 2.018. Pour le mayeur, deux mots : pragmatique et pertinence de ses questions. Pour le conseiller Ecolo, «la démocratie, c’est accepter qu’il y ait une majorité contre une minorité ! Tout le monde a été bienveillant avec moi, j’en suis content. Cela fait plaisir de voir que des jeunes se soient impliquées ! » Par contre, sous l’émotion, Guy Degrune a évoqué la minorité et la majorité au sein du couple comme en politique, sans, heureusement, poursuivre ses dires !

DSC_0038.jpg

  • Isabelle Cassart, conseillère du CPAS de 2.006 à 2.012 et conseillère communale de 2.012 à 2.018 qui se consacre ainsi pleinement à son élevage bio

DSC_0039.jpg

  • Monique Roland, conseillère communale de 2.001 à 2.018, conseillère provinciale de 2.011 à 2.012 et vice-présidente du CPAS : passionnée de l’associatif, elle est experte dans la cueillette de champignons !

DSC_0042.jpg

  • José Taton, conseiller communal depuis 1.988, échevin des travaux de 2.003 à 2.006 et de 2.012 à 2.018. Pour le mayeur, « c’est un altruiste, toujours disponible, il s’est même fait vacciner pour pouvoir descendre dans les fosses des cimetières, un lève tôt. La future majorité a été obligée de prendre 2 personnes pour le remplacer ! »

DSC_0045.jpg

  • Jean-Claude Goetynck, le doyen du conseil communal avec 36 ans de présence depuis 1.982 et 360 conseils auxquels il n’a jamais manqué. Il a été échevin de 88 à 94 et de 2.006 à 2.012. Pour le mayeur : « Jean-Claude était même candidat à la première mandature lors des fusions des communes. Travailleur, il était redoutable dans l’opposition ! Il est à l’initiative de la rénovation de la Maison communale, de l’école de Schaltin, du PCDR avec moi et a mis en place le conseil des aînés. »

DSC_0046.jpg

  • Avant d’évoquer la carrière de Luc Jadot, Pierre-Henri Roland a remercié Jean-Claude et Luc qui ont pu lui donner, ainsi qu’aux autres, le goût de la vie publique : « Luc Jadot a présidé le commission d’aménagement du territoire sur la responsabilité de mon papa. Ce qui a permis la création de sentiers de promenade. 1eréchevin en 1.994, il a créé l’OCTC, l’Espace Robert Delieux, des plaines dans les différents villages et rénové les buvettes. Bourgmestre de 2.001 à 2018, il a notamment présidé la zone de police et le BEP Crématorium. On lui doit la traversée régionale du village de Hamois, le zoning de Biron, la réaffectation de l’ancienne ligne de chemin de fer transformée en Ravel, la maison de village de Schaltin, le terrain synthétique de Hamois, l’extension du hall omnisports de Natoye. Il a été très affecté par tempête de juillet 2.010 car il s’est retrouvé en situation d’impuissance devant les dégâts. C’est une mémoire vivante de notre patrimoine. Il est d’ailleurs à l’initiative de la Maison de la Mémoire et a créé chez lui un Espace Muséal. Nous lui souhaitons un bon repos et une bonne santé ! » Réaction émue du mayeur : « nous vivons dans une commune agréable, nous sommes passés de 4.600 habitants à la fusion à plus de 7.500. Il faut pouvoir grandir, mais pas trop ! Nous n’avons jamais eu la rage taxatoire ! »

DSC_0054.jpg

DSC_0052.jpg

  • Si chacun des mandataires sortants a reçu un panier du terroir en cadeau, Luc Jadot a reçu une toile reproduisant le Relais Postal d’Emptinne.

 

Les commentaires sont fermés.