Décès ce matin de Luc Jadot bourgmestre de Hamois pendant 18 ans

Luc2.jpgJ'ai perdu depuis ce matin un ami, un de mes plus proches voisins, qui a été mon bourgmestre pendant quelques années et qui nous a marié Nadine et moi ! 

J'ai eu la chance de partager avec lui des merveilleux moments en famille, lors des jumelages, des chapitres de confrérie, d'inaugurations, de vernissages, de commémorations, de pratique sportive avec le ski alpin, la moto neige, le buggy, ...., d'événements culturels, ... ainsi que des moments plus difficiles. Un registre de condoléances est à la disposition des citoyens pendant les heures d'ouverture des bureaux à la Maison communale d'Emptinne. Je n'ai encore reçu aucune information pratique concernant son enterrement. Dès que j'en aurai pris connaissance, je les ajouterai à cet article.

La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation, sera célébrée en l’église Saint-Pierre de Hamois le lundi 10 décembre 2018 à 10 h30. 

Luc repose en son domicile, dans son espace muséal, rue d’Emptinne N° 7 à Hamois, où la famille recevra vos visites vendredi 7, samedi 8 de 16 h30 à 19 h. 

Voici ce qu'a communiqué l'administration communale:

image.jpeg

Pour l'obtenir en pdf, cliquez sur décèsLucJadot.pdf

J'ai recherché longuement dans mes archives (photos et numériques) depuis ce matin des centaines de photos que j'ai prises parfois à son insu depuis près de 25 ans. J'ai envie de les partager en espérant qu'ainsi son souvenir reste à jamais intact dans nos mémoires. Il fallait que je m'arrête et je me suis arrêté au chiffre 268 !

En cliquant, en haut, à droite, dans la rubrique Albums Photos et en cliquant sur l'album intitulé Luc, vous découvrirez 268 photos où notre ami Luc Jadot était présent.

 

Commentaires

  • Gaumais comme toi, Jean-Marie, j'ai fait la connaissance de Luc en 2005.Très vite, sa passion pour Clio, la déesse de l'Histoire nous a rapprochés et permis de collaborer dans le cadre de la Maison de la Mémoire, mais pas seulement. Sa passion pour l'histoire et le patrimoine de sa commune? Il avait compris qu'on ne peut exercer une activité politique, surtout communale, sans l'ancrer dans la longue durée des êtres et des choses. C'est ce qui faisait sa distinction dans un monde politique trop souvent mangé par le quotidien et l'urgence. Tout cela dans la bonne humeur, le sourire, l'empathie...et la simplicité, sinon la bonhomie.
    Hamois a perdu un grand bonhomme. Hamois lui doit beaucoup . Puisse - t -il toujours s'en souvenir.
    Marie-Anne et moi tenons à partager ce moment de deuil avec sa famille et nos amis de la localité et à dire notre sympathie.

  • Près de cinquante ans que je connais Luc, une charmante personne très sympathique, toujours disponible pour la population de Hamois.
    Nous étions encore ensemble il y’a une quinzaine de jours au football à Hamois.
    Nous présentons nos plus sincères condoléances à son épouse et à ses enfants.
    Jean et Marie.

  • Ne restez pas…
    Ne restez pas à pleurer autour de mon cercueil,
    Je ne m’y trouve – je ne dors pas.
    Je suis un millier de vents qui soufflent,
    je suis le scintillement du diamant sur la neige,
    Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr,
    je suis la douce pluie d’automne, je suis l’envol hâtif.
    Des oiseaux qui vont commencer leur vol circulaire quand tu t’éveilles dans le calme du matin,
    je suis le prompte essor qui lance vers le ciel où ils tournoient les oiseaux silencieux.
    Je suis la douce étoile qui brille, la nuit,
    Ne restez pas à vous lamenter devant ma tombe, je n’y suis pas : je ne suis pas mort.

  • Une bien triste nouvelle que nous venons d’apprendre ! Nous avons eu l’occasion de participer avec lui à la visite commentée de Petit-Modave et à un repas chez un ami commun à Modave ! Vraiment un brave

Les commentaires sont fermés.